07/04/2017

Macron débauche le PS et confirme son positionnement à gauche

Cambadélis n'en peut plus. Il tire une sonnette d'alarme. Il invoque une "commission des conflits" pour fustiger les élus PS qui quittent le navire en train de sombrer et veulent se raccrocher à la chaloupe Macron.

Le gouvernement Hollande est en train de se donner au perdreau ou plutôt à  la bécassine de l'année: Le Drian, Valls, Pompili (suivant l'expression du directeur de campagne de François Fillon.)

Dans le dégagisme ambiant après Sarko, Hollande, Juppé c'est maintenant au tour du PS de subir non pas la fuite d'eau mais la chasse d'eau.

Le problème de la chaloupe Macron est qu'elle est fragile et tourne en rond dans un soit disant centre inventé. La chaloupe toute à Sa Gloire narcissique tourbillonne sur elle-même attirée vers le fond comme un siphon.

D'aucuns disent que par moment l'esquif réussit à reprendre une trajectoire mais c'est alors en zigzag.

Si tous les éléphants du PS veulent y monter en plus cela va tanguer..

                                MACRON, VERBEUX, ZIGZAGUE

Macron est verbeux, "théatreux" autocentré, autoritaire.

Il n'y a plus personne pour croire (avec ce télé-évangéliste, c'est de croyance dont il s'agit...) qu'il serait ni de droite ni de gauche.

La preuve: il n'a pas ferré de poisson de droite. Ce ne sera pas quelques ralliements individuels qui changeront cette donne.

La droite ne croit pas une seconde en lui, son logiciel étant celui de François Hollande dont il est issu à tous égards avec cerise sur le gâteau,  le même parcours ( Attali, ENA etc)

Bruno Retailleau a bien remis à sa place exacte- lors du récent débat Mardi politique- celui qui un jour osa bizarrement  se comparer à  une femme, à Jeanne d'arc !!!! A Jésus aussi, messianique ...comme Lui-candidat( rire)

Je veux dire en langage macronien: Jésus est messianique....comme lui Macron et non l'inverse.

Il a osé  en Algérie taper sur l'histoire de France et accuser de criminels de guerre ses compatriotes.

François Macron propose une colonie de vacances de un mois en guise de service militaire. Et lui en chef boy-scout? Il n'est pas crédible.

Positionnement ridicule sur la Syrie il dit une chose et son contraire.

                             LE SOUFFLé MACRON, ARTIFICIEL  RETOMBE

 

Depuis que les temps de paroles sont comptés pour tous et que de fait Macron  bénéficie moins de l'incroyable campagne médiatique  en sa faveur et depuis qu'il a pu s'exprimer dans les débats, le soufflé Macron retombe.

Lors de ses meetings les gens partent avant tellement cela sonne creux. A la Réunion la salle s'est vidée. Pas seulement à la Réunion.

Macron c'est du vent.

               

                                                                   Sylvie Neidinger

 

Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger

 

30/03/2017

Valls, le baiser de la mort qui achève le PS fossile

Rarement choix n'aura apparu comme une telle vengeance !

C'est machiavel puissance 20.

En se ralliant à Macron, l'ancien premier ministre fait coup double voir quintuple.

1-Valls se refuse à Hamon lequel, ancien frondeur lui avait mis des bâtons dans les roues. Mais surtout dont il est fort éloigné idéologiquement. Par là, Valls  ne tient pas sa parole et fait exploser la règle des primaires de gauche. Une militante PS porte plainte pour abus de confiance et demande le remboursement de ses 2 euros ! Ceci dit, Hamon plutôt que s'accorder avec l'aile droite du PS a cherché ses alliances vers Jadot l'écologiste EELV et vers l'extrême-gauche.

2- Valls fait exploser le PS qui soit dit au passage était déjà désintégré, dont il ne reste que le Spectre (de l'Elysée) ou l'hologramme comme on veut. Le dégagisme continue. Out Sarko. Out Hollande. Out le PS !

3- Valls rejoint Macron, laquelle girouette médiatique  fait la fine bouche. Macron  profondément antidémocratique  voudrait gérer ses soutiens. Ce, alors que pour une présidentielle normalement, le rassemblement au delà de son camp est un exercice de base. Macron, cet ubu roi christique et télé-évangéliste  semble mépriser certains ralliements. 

4-Valls achève Macron en le rejoignant. La droite bien évidemment a déjà compris combien Macron est un clone de François Hollande jusque dans sa manière de dire une chose et son contraire. Il est son ancien ministre. Le candidat soir-disant anti-système est totalement issu du même moule  l'Ena cette soit-disant  "Crème des crèmes" des écoles . Ce  qui n'empêche pas Macron, candidat à la magistrature suprême de ne même pas savoir placer la Guyane, la Guadeloupe et Villeurbanne....

 

Il fallait quelques bobos en extase devant le supposé côté anti-parti du personnage pour croire en ce nouveau messie.

Macron vient d'ailleurs de perdre un soutien de poids,  Soubelet, qui refuse les ralliements PS, un ancien général de gendarmerie.

5- Le PS est mort, tué par les baisers de la mort entre autres.

Les poids lourds du gouvernement Hollande (Le Drian, Valls etc) quittent le PS pour rejoindre en Marche.

Macron cet  inconnu sorti à la lumière à l'aune d'une incroyable et choquante  publicité médiatique, voit venir vers lui un morceau de PS.

L'aile ou la cuisse, comme vous voulez.

Mais, en marche,  Macron est en train de se prendre les pieds dans le tapis.

Car Macron, ce perdreau de l'année, hollandiste, n'avait pas prévu à ce point de devoir porter les éléphants et le fossile du Parti Socialiste français sur son plumage.

 

                                                  Sylvie Neidinger

 

 

Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger

 

 

01/11/2016

Hollande "président-patron" de la gauche, je cite, "la plus bête du monde"...

Les mots doux volent en escadrille au sein de la gauche française dans une ambiance de  panique et de décomposition.

Ces termes de bêtise pour la gauche sont employés par des leaders de premier plan du PS !

http://www.francetvinfo.fr/politique/manuel-valls/pour-va...

 Deux camps socialistes s'affrontent:

1)  Ceux qui tiennent compte du livre des Confidences  illégales. Ils  demandent à François Hollande, définitivement disqualifié, de quitter la scène (Valls, indirectement, Bartolone, députés etc..) Les langues sont déliées en véritable crise de confiance. Valls évoque le honte et la colère des militants. Et pas seulement des militants.

2) Ceux moins  nombreux qui continuent à accorder tout leur crédit, sans se poser de questions, à l'actuel locataire de l'Elysée. 

Mais dans une confusion majeure. Il y a deux attitudes:

*  la version bac à sable. Un ancien ministre Jean Glavany dé-responsabilise totalement le président en disant qu'il se serait fait piéger  par les journalistes.

....Ah bon on dirige un pays et on se fait piéger comme une souris. Et l'incontinence verbale de F Hollande alors, elle serait normale ? Idem sa divulgation de secrets d'Etat si facile?

* la version autoritaire par Stéphane le Foll, fidèle d'entre les fidèles. Il affirme en tant que sous-chef à l'adresse de son chef Valls que François Hollande est le patron

Le... patron du PS de Lyon, Gérard Coulomb, macroniste, répond alors qu'un véritable patron doit s'imposer naturellement.

Les ténors du PS  sont dans une panade absolue. Episode brutal, violent.

François Hollande disait avoir  une boîte à outil en début de mandat. Il serait donc le patron de cette  'boîte" ????

 Attention un Président de la République n'est pas un patron. Il est élu et rend des comptes à cette occasion. Il concentre une part de la souveraineté de chaque citoyen qu'il représente. Une entreprise n'est pas une institution.

Un patron, le boss de l'Elysée ? NON

C'est une atteinte majeure à la fonction que d'employer ce genre de comparatif.

Bientôt ils vont nous dire que Hollande est un... parrain  ??

PS en pleine déliquescence....

Un mort-vivant, c'est certain.

 

                                              Sylvie Neidinger

 

 

 

Blog-Série n°13 du #BlogNeidinger sur Hollande-le spectre, Président de la République

 La série aborde le sujet sous divers angles d'approche apportant à chaque fois un éclairage.

n°1- Blog-série n°13 sur Hollande-Caton Président de la république

n°2-Hollande, décérébré insulte REELEMENT les pauvres "sans dents"

n°3-La France est gouvernée par un spectre

n°4-Sémiologie: la photo officielle du Président Hollande est bien...spectrale

n°5-Hollande, la chienne et le chien de sa chienne

n°6-Marianne: comment Hollande se joue et se moque de la symbolique républicaine

n°7-François Hollande, Président timbré, avec sa Mariannechenko !(reprise du 16/07/ 13)

n°8-Logorrhée Hollande: la France a besoin d'un médecin pas d'un malade

n°9- Conf"de presse elyséennes 100% surannées (reprise de septembre 2014)

n°10 Hollande rate la photo Obama: il parlait avec un journaliste

n°11-Carlos Ghosn met magistralement Hollande/Macron en échec et mat

n°12 Hollande; photo de dos (!)  de fin de mandat. Inverse exact de la photo officielle!

n°13-Hollande, "Caton" sous Mitterrand: grand et petit machiavel

n°14-Hollande (malade?) organise le voyeurisme de lui-même par médias et par morts interposés

n°15 Leonardo, bouffon (reprise du 19 10 2013 )

n°16 Hollande dit que "ses femmes lui coutent cher. (reprise du 28 01 14)

n°17 Hollande destitué? Listing de l'illégalité contenue dans les blablas du Président

n°18 Hollande "président-patron" de la gauche je cite " la plus bête du monde"...

n°19 Hollande livre lui, des "Secrets Défense" mais élimine brutalement le Général Piquemal de l'Armée

n°20 Gaspard Gantzer: la com' de l'Elysée à "4% Hollande-4% sex"

n°21 FRANCE; LE SECRET DEFENSE EST ATTEINT ...POUR L'AVENIR

n°22 Le 14 novembre 2016, Hollande ne sait toujours pas qui il est

n°23 La Justice ouvre bien une enquête contre François Hollande pour violation du secret défense!

n°24 La COLERE  tranquille et massive de la droite contre "Hollande-Deschanel" et sa politique de gribouille

n°25 Hollande commet son harakiri suite à la sidération autour des confidences

n°26 Le "Hollangate" de Davet/Lhomme: du journalisme de salon facile avec une "gorge profonde" bavarde 

Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger

 

29/10/2016

Hollande , spectre de l'Elysée, organise le voyeurisme de lui-même par médias et par morts interposés

Hollande ne tourne pas rond. C'est la révélation de ses confidences.

Il a un immense besoin- emphatique, hors norme- de communiquer avec le monde sur Lui, par médias interposés.

Du jamais vu  à ce stade pour le dirigeant d'une grande démocratie.

S'il était citoyen ordinaire, on le laisserait tranquille avec sa psychologie perturbée. Mais il dirige le 5eme pays, a enclenché trois guerres en cinq ans et compte se représenter !

 Le Davet/Lhomme est le 6ème des  livres sur le président de la république, livres rédigés avec son autorisation grâce à  ses dizaines de rendez-vous.

(au lieu de bien gouverner ...)

Ces publications politiques n'étant qu' une petite partie de l'iceberg Hollande/médias.

Le reste de ces relations incongrues: les rédactions de presse  invitées à manger à l'Elysée, les actions sur les rédactions telle la mise à pied récente d'une journaliste, Aude Lancelin qui ne plaisait pas à Hollande , un Franz Olivier se baladant dans l'Elysée avec caméras et micros comme si il se baladait chez lui ou dans le métro.

On en passe et des meilleures....

Pourtant le très bien titré "un président ne devrait pas dire ça" a provoqué un séisme. Plus que les autres publications.
L'ouvrage  gène, perturbe, sidère et donne un sentiment de malaise voire de honte (paroles de militants socialistes)

Tous découvrent  certes un personnage méchant, ridicule, totalement incompatible avec la fonction qu'il exerce...

Qui râle.  Qui chigne parce que la fonction serait difficile et que de fait il ne peut voir sa "copine" comme il l'entend (!!!) celle ci ne pouvant le rejoindre que quelques nuits par semaine ( on se pince...) Puis il confie  qu'il ne veut pas d'elle dans ses pattes pour un futur quinquennat : il en a marre des femmes! Qu'il en a assez bavé avec son ancienne ( maîtresse) Trierweiler,   que la salle de bain de l'Elysée a été décorée avec un parfait  mauvais goût par ses prédécesseurs...Il en est très mécontent (on se pince au sang).....

N'est -il pas un brin malade?

Macron en le quittant, l'avait qualifié de "sociopathe" avant de se rétracter par diplomatie (info Canard Enchaîné 31 août 2016)
Définition de sociopathe: un trouble de la personnalité qui engendre un mépris des normes sociales, une difficulté à ressentir les émotions, un manque d'empathie et impulsivité.       

Egalement, une impossibilité de se remettre en cause.

.            

                 HOLLANDE VOYEURISTE DE LUI MEME

 

Homme duel, peut-être bi-polaire, le locataire de l'Elysée s'est lui-même décrit  par le biais des journalistes du monde comme étant  le spectre de l'Elysée. 

Un sombre, un revenant d'outre-tombe. Celui qui "éteint les lumières de l'Elysée" , dit-il   en plus       ( au secours les psychanalystes.....)


Une analyse plus précise montre que François Hollande organise  l'éclairage sur lui-même par l'écran des autres  en distillant aux médias ce qu'il faudrait qu'ils disent de lui.
En résumé, il organise le voyeurisme sur lui-même par média interposé !

Naif, peut-être idiot (cf= la remarque d' un journal catalan à propos de cet ouvrage d'auto démolition programmée) le président de la république a cru, à tort, que les journalistes allaient jouer aux crieurs du roi !

Une image récente est déconcertante.Elle mérite une analyse sémiologique.zoo.GIF

 

Cette photo bizarre illustre la totale inadaptation de Hollande à sa fonction.

Elle a fait hurler la droite et pas seulement lors des journées du Patrimoine, portes ouvertes au palais de l'Elysée, les 17 et 18 septembre derniers.

Des photographes le photographient en train d'être photographié par les visiteurs. Une complexe triangulation du regard.

Remarque: sur le cliché tous les individus visiteurs le mitraillent de leur appareil. L'effet est artificiellement décuplé car la pièce, en mode Versailles, est tapissée de miroirs.

La lumière des flashes inonde le spectre de l'Elysée, qui  se singe lui-même: il fait semblant d'être président, assis à son bureau!

Les mauvaises langues disent qu'il ne manquait plus que les bananes ou les cacahuètes. Une fonction présidentielle affaiblie ici version zoo.

Il  joue une scène, celle de Président, présidence devenue comédie !

 

                           UN MODE INDIRECT DONC... LACHE

Ses collaborateurs sont stupéfaits de lire dans un livre ce qu'il pense vraiment d'eux.

Il ne le leur dit pas en direct en face, dans la vraie vie. Il passe par la médiation d'un journaliste "rapporteur" .Toujours cet écran entre lui et le réel. Le triangle.

C'est de la lâcheté pure. Remarque: c'est ainsi que lui même a qualifié le monde judiciaire(des lâches selon lui )

Il fait de facto imploser le PS. La sidération est générale. A gauche: plus forte encore.

Valls semble-t-il se prépare...Il rencontre des militants qui évoquent devant lui leur honte.

 Le Canard Enchaîné le nomme désormais le Président Blabla (après le Président Blingbling).

 

      FRANCOIS HOLLANDE RECUPERE MEME LES MORTS A SON PROFIT !

 

Monsieur Blabla, c'est aussi ses discours. Il a réussi  lors de l'hommage à François Mitterrand cette semaine a surtout parler ....de lui.

Un éditorialiste a ironisé en écrivant que... Mitterrand a rendu hommage à Hollande.

Ce n'est pas la première fois que François Hollande instrumentalise un hommage mortuaire à son profit. Il n'hésite pas à oser, lors d'un décès, ramener la couverture à lui,  récupérer et envoyer des messages politiques le valorisant, lui .

Avec les morts, c'est facile. Ils ne peuvent venir rouspéter quand on les instrumentalise ! Et puis on peut leur faire dire ce que l'ont veut.

Exemple récent: Mitterrand. Avant c'était sa récupération sans vergogne de l'hommage  Michel Rocard. Voire d'autres autres avant...

Aucune décence. Aucune pudeur. Aucune morale.

Il ramène tout à sa personne, par blabla interposé. (dans la série, il avait même ramené un prix Nobel à lui !)


François Hollande, président et spectre de l'Elysée  fait parler de LUI en permanence par médias et par.... défunts interposés !

 Dans sa fin de mandat, les institutions de la Vème république  le protègent . Il ne peut facilement être destitué.

 

 

                                                    Sylvie Neidinger

 Lors de la remise du prix de la photo de l'Elysée: il dérape, parle de lui à la 3ème personne, demande ouvertement aux personnes présentes ....qui il est ! Un journaliste titre ...Hamlet

 

http://www.parismatch.com/Actu/Politique/Hollande-s-est-trahi-lui-meme-1138028

 

Blog-Série n°13 du #BlogNeidinger sur Hollande-le spectre, Président de la République

 La série aborde le sujet sous divers angles d'approche apportant à chaque fois un éclairage.

n°1- Blog-série n°13 sur Hollande-Caton Président de la république

n°2-Hollande, décérébré insulte REELEMENT les pauvres "sans dents"

n°3-La France est gouvernée par un spectre

n°4-Sémiologie: la photo officielle du Président Hollande est bien...spectrale

n°5-Hollande, la chienne et le chien de sa chienne

n°6-Marianne: comment Hollande se joue et se moque de la symbolique républicaine

n°7-François Hollande, Président timbré, avec sa Mariannechenko !(reprise du 16/07/ 13)

n°8-Logorrhée Hollande: la France a besoin d'un médecin pas d'un malade

n°9- Conf"de presse elyséennes 100% surannées (reprise de septembre 2014)

n°10 Hollande rate la photo Obama: il parlait avec un journaliste

n°11-Carlos Ghosn met magistralement Hollande/Macron en échec et mat

n°12 Hollande; photo de dos (!)  de fin de mandat. Inverse exact de la photo officielle!

n°13-Hollande, "Caton" sous Mitterrand: grand et petit machiavel

n°14-Hollande (malade?) organise le voyeurisme de lui-même par médias et par morts interposés

n°15 Leonardo, bouffon (reprise du 19 10 2013 )

n°16 Hollande dit que "ses femmes lui coutent cher. (reprise du 28 01 14)

n°17 Hollande destitué? Listing de l'illégalité contenue dans les blablas du Président

n°18 Hollande "président-patron" de la gauche je cite " la plus bête du monde"...

n°19 Hollande livre lui, des "Secrets Défense" mais élimine brutalement le Général Piquemal de l'Armée

n°20 Gaspard Gantzer: la com' de l'Elysée à "4% Hollande-4% sex"

n°21 FRANCE; LE SECRET DEFENSE EST ATTEINT ...POUR L'AVENIR

n°22 Le 14 novembre 2016, Hollande ne sait toujours pas qui il est

n°23 La Justice ouvre bien une enquête contre François Hollande pour violation du secret défense!

n°24 La COLERE  tranquille et massive de la droite contre "Hollande-Deschanel" et sa politique de gribouille

n°25 Hollande commet son harakiri suite à la sidération autour des confidences

n°26 Le "Hollangate" de Davet/Lhomme: du journalisme de salon facile avec une "gorge profonde" bavarde 

 

                        Rubrique #Sémiologie de l' #image

16/10/2013

Insultes sexistes

Depuis huit jours, toute féministe voire toute femme basiquement femme hallucine.guy bedos,nadine morano,parti socialiste,ligue des droits de l'homme

L'affaire démarre à Toul.

Guy Bedos invité par le maire socialiste insulte gravement une  ancienne ministre Nadine Morano.

Elle est traitée en public, en son  absence évidemment, lors d'un"spectacle"- extrême élégance !-de "conne" et de "salope". Juste pour plaisanter.*

Elle porte plainte.

 Le clown triste qui ne fait rire personne est en plus doublé d' un lâche. Il se répand depuis sur les plateaux tv. Il s'écoute parler. Mégalo, il ose se comparer à Rabelais et se cache derrière son statut d'artiste qui selon lui permettrait  de dire  ce qu'il veut.

Il se donne le droit d' insulter grave ad nominem !!! Liberté d'expression devenue liberté d'insulter les femmes !

 Gag. D'un incommensurable orgueil: il s'auto-proclame "résistant" ...en traitant en public et à distance une femme de salope ! Résistant  à quoi, en fait ?...aux antibiotiques ?

Peut-être que ce personnage, au final,  tape-t-il si fort car étant  has-been ?

Il revient  sur le devant de la scène médiatique par cette  provoc'. Faute d' intelligence humoristique réelle....

Gag: le triste sire est membre de la Ligue des Droits de l'Homme, organisme supposé lutter contre les discriminations. En lourd silence sur le sujet : aucune réaction sur leur site à l'heure actuelle.

Les féministes se pincent. C'est quoi ce cauchemar ?

SILENCE ASSOURDISSANT DU PS

De la même façon, le silence de la classe politique socialiste est bruissant.

En ne réagissant pas, à la fois F Hollande, JM Ayrault au Gouvernement, Claude  Bartolone au Parlement, Harlem Désir au Parti , N Vallaud Belkacem ministre de la Femme sont de facto complices de ces dires.  Ils acceptent ces faits donc les avalisent.

Totale contradiction, en plus  avec le récent incident volailler de caquetage à l'assemblée nationale, qui a été surjoué. 

Les français ne comprennent plus rien. Le PS qui s'offusque d'un incident  mal venu, un caquetage laissent pire se produire sans réagir.  Nadine Morano  ancienne ministre  est  individuellement traitée par l'un des leurs, d'insultes à connotation sexuelle marquée.

Parce qu'elle n'est pas de leur bord politique !

Mais dans quelle salade idéologique, délétère  s'enfonce la gauche française actuelle? Qu'est- ce que cette morale....sélective?

Pire, un sombre attaché parlementaire PS en rajoute une couche à distance.Très "courageux" lui aussi, très "résistant version  Bedos",  très couard en fait, il tweete les mêmes insultes à l'encontre d'un femme député, la benjamine de l'Assemblée.

guy bedos,nadine morano,parti socialiste,ligue des droits de l'homme

guy bedos,nadine morano,parti socialiste,ligue des droits de l'homme

Marion Maréchal-Le Pen à 22 ans est la plus jeune députée de l'histoire de République française. Certes d'un bord politique opposé à celui de ce Bourdeau. Elle va porter plainte. Plus jeune député: un exploit  au sein d'une assemblé connue pour être très masculine. Beaucoup plus machiste que les autres pays européens.

 Ce même attaché parlementaire Bourdeau voulait tout simplement en juin dernier tirer sur les manifestants du printemps français !

Soutenu par son supérieur hiérarchique encore une fois au nom de...l'humour qui a bon dos.

Grand silence du PS face à cette idée très démocratique de tirer sur ceux qui ne pensent pas comme soi-même.

Pire. Son sénateur socialiste Jean-Pierre  Michel le soutient toujours au nom de.... l'humour et de la  liberté d'expression qui ont bon dos...

guy bedos,nadine morano,parti socialiste,ligue des droits de l'homme

 

Conclusion:

Bedos, Bourdeau et Michel sont des hommes lâches qui se cachent derrière l'humour pour traiter à distance de salopes deux femmes politiques qui osent ne pas penser comme eux.

Du temps de Robespierre, ces personnages  auraient envoyé ces ...femelles à la guillotine.

Problème ce type "d'humour politique" lâche ne fait plus rire les français.

Il les fait pleurer. Ou bientôt utiliser leur bulletin de vote pour exprimer leur indignation.

On se pince à voir un grand parti politique, le PS, actuellement au gouvernement   compter gagner les futures municipales et   européennes non pas par l'argumentation. Mais en laissant traiter leur adversaire de salope par des membres dûment inscrits parmi les leurs : un sénateur ps, un attaché parlementaire + un triste has been qui se dit "résistant".

Ce Parti  gouvernemental qui veut  exporter sa démocratie aux autres nations (Mali et autres) qui donne des leçons à l'international est incapable lui même de clouer le bec à des corbeaux lugubres, membres de sa formation.

Ambiance ultra délétère. Très années 30. Classe politique dans son ensemble décrédibilisée! Dégré Zéro du fait politique.

De gauche, de gauche extrême, du centre, de droite, de droite extrême, du haut, du bas: aucune femme, de quelque bord qu'il soit, ne peut être traitée  de "conne et salope" en 2013 !

50 % de l'électorat est insulté.

Insulter une seule femme, c'est les insulter toutes.

Féminisme pas mort. Et retour de bâton électoral prévisible ?

                                                                                                       Sylvie Neidinger

Post : Madame Taubira est elle aussi victime d'insultes gravissimes puisque comparée à un ...singe sans grande réaction là non plus de la classe politique. Ambiance délétère.

 

*SUIVI Juin 2015. Guy Bedos est renvoyé en correctionnelle pour cette insulte publique :

http://www.bfmtv.com/societe/guy-bedos-renvoye-en-correctionnelle-pour-avoir-insulte-nadine-morano-890887.html

13/02/2013

Hollande, trop fun, en délicatesse avec l’électorat catholique

 Aucun Président de la République ne peut être élu en France sans le vote chrétien dont le catholique qui va bien au-delà des pratiquants. Les églises se vident mais ceux qui gardent un lien avec cette religion sont légion. C’est un socle basique dans ce pays autrefois qualifié de « fille aînée  de l’Eglise » (romaine)

En mai dernier, ils furent nombreux à accorder leur vote au candidat socialiste, excédés  par les …excès sarkozistes, largement décrits, on n’y revient pas.

Aujourd’hui, les cathos sont largement stupéfaits, sidérés, surpris de découvrir chaque jour que Dieu fabrique,  combien ils sont malmenés de direct -comme désignés !- par l’actuelle Présidence.

Le blogueur Cuénod comme bon nombre d'auditeurs a relevé la récente moquerie du Président Hollande qui ne « compte pas envoyer de candidat ( !) à l’ élection du Pape ». 

La scène est filmée. Voir la video en pied de sa note ( à 22 minutes et 15 secondes):Article :François Hollande se moque du pape: comme c'est vilain


Devant les caméras. Devant  un chef d’Etat en visite, Jonathan Goodluck, du Nigéria, le locataire de l’Elysée  « rassure » le monde entier de  ses intentions.

En fait, on doit  comprendre de cette parole présidentielle qu’aucun membre du Parti socialiste,  ni Arnaud Montebourg ni le premier ministre Ayrault ou autres ne seront proposés comme Pape ??!!!!??

 Malheureusement, la petite moquerie de salon devient insulte à la liberté de conscience ! Car le discours officiel  d’un chef d’Etat est parole …d’évangile : il a un impact profond.

Sauf à croire que François Hollande s’amuse à faire de la contrepétrie « pour le fun ». Alors qu’il est élu chef d’Etat.

En découlent deux voies sans issue :

1)      Soit il est un Président Plaisantin donc trop léger pour sa fonction.

2)      Soit la plaisanterie est volontaire. Le Président Hollande se gausse de l'élection du chef spirituel d'un milliard d'humains sur la planète.

 Humour mal venu d’autant que cette scène s’ajoute à un contexte déjà chargé dans l'hexagone.

Celui des  paroles agressives du Ministre du logement, Mme Cécile  Duflot à propos des supposés biens religieux  non mis à la disposition des SDF alors que l’église est un des acteurs majeurs de l’aide aux plus démunis. Un des rares en permanence sur le terrain. Organisation qui ne clame pas sous les toits son action . Mais qui agit. Et tout le monde le sait.

Les électeurs catholiques n’avaient pas non plus prévu cette  loi pour le mariage homosexuel qui complexifie et opacifie la notion de famille. Trois sortes de livrets de familles, le terme de père et mère disparaissant…Et derrière la location des ventres, donc la marchandisation des corps. Les députés PS en rajoutent médiatiquement : deux s’embrassent. Une troisième  veut débaptiser l’école dite maternelle, trop « genrée » selon elle.

Les Femen qui viennent de violenter Notre-Dame bénéficient semble--il d'une large mansuétude. Les Autorités sont restées largement silencieuses ou avec réaction tardive comme le déplorait Monseigneur Jacquin. Ce groupe "commando violent au sein nu" a ouvert récemment un local en France alors qu'elles ont été refusées ailleurs en Europe. Local base pour commettre leurs exactions.

 L'évolution de l’actuelle gouvernance est une surprise majeure pour cet électorat qui avait été séduit par le discours rassurant du candidat Hollande en comparaison avec l’agitation de N Sarkozy.

La palinodie désormais célèbre et scrutée à la loupe du  « Moi -Président »  déclinée tout en assurance et   bonhommie  lors du débat télévisé était un engagement vers une pratique plus conforme aux attendus. Notamment celui de ne pas stigmatiser des catégories de population comme Sarkozy le fit, de ne pas bouc-émissairiser. De ne pas dresser des catégories de français les uns contre les autres a fortiori en période de crise.

 Or, la  pratique réelle de ce  pouvoir est de  toute autre nature. Hier, François Hollande, dans sa fonction régalienne à la tête d’un Etat laic vient médiatiquement de se  « payer la tête de la nomination papale » Avec le sourire, en plus.

 Surprenant. Aucun chef d’Etat n’est en droit de faire rire  d’une  religion ni du judaisme, ni de l’islam, ni de la chrétienté, ni du boudhisme.

 La liberté de conscience de chacun de penser et croire en ce qu’il veut doit être garantie dans un Etat démocratique sans se voir moquée. Par qui ? Ici par le ...chef d’Etat !

Sylvie Neidinger

 

07/04/2012

PS, après les primaires: les secondaires avec le... Front de Gauche !

Mélenchonite ? La démocratie est fantastique,  toujours là où on ne l'attend pas. Elle suit le vent de l'histoire.

Nicolas Sarkozy réitère en 2012 son raisonnement de 2007 par une campagne hyper droitière autour de sa « force » -peu tranquille d'ailleurs!

Jean-Luc Mélenchon à la gauche de la gauche sort lui,  du néant. Il monte chaque marche des sondages au fur et à mesure que les jours passent.

Au point d'apparaître en excellente troisième position potentielle en lieu et place de la très attendue Marine dans certaines études.

Le signe très concret que le sécuritaire n'est pas au cœur des enjeux mais bien les préoccupations sociales.

Excessif, homme de langage même outrancier, Jean- Luc Mélenchon  fascine.

Le tribun  réunissait dimanche 18 mars plus de 100 000 personnes sur la très symbolique  place de la Bastille. Poing levé, il clamait  « nous sommes le cri du peuple »

Le Parti communiste français organisé et structuré a misé sur cet outsider venu du PS. Il a gagné ! Un nouveau Georges Marchais est né qui dit vertement tout haut ce que le « peuple  » est supposé penser tout bas, galvanisant ses foules. Au point que le FdG vient d'emprunter 1 million d'euros pour redimensionner à la hausse les salles de meeting où son favori va intervenir tellement il attire.

L'homme a également profité de l'effacement politique d'Olivier Besancenot, le facteur-orateur  du NPA à l'extrême gauche révolutionnaire.

A défaut de lutte des classes,  on assiste à une lutte des fronts ! Front de Gauche contre Front National.

Jean Luc Mélenchon agit très...frontalement depuis le début de la campagne en direction de Marine le Pen  pour rediriger vers lui le vote des ouvriers et des classes populaires déçues qui accordaient leurs faveurs au FN.

Le député européen fustige  verbalement la frontiste de droite. Il la provoque (cf   le fameux non- débat télévisé récemment où elle refusa de lui adresser la parole)

Il compte également faire venir à lui  à force de son bagout les électeurs égarés de son camp. Il promet les nationalisations et tout l'arsenal idélogique idoine.

FAUSSE OPPOSITION A GAUCHE MAIS VERITABLES SECONDAIRES !

Dans sa lancée, il n'épargne personne. Mélenchon se paie même le luxe d'attaquer ...François Hollande !

En vrai, ce jeu d'opposition entre le deux semble plutôt une sorte de « secondaires à gauche » qui fonctionnent sur le même modèle que les primaires.

Le Présidentiable PS reste lui assez lisse, digne, au dessus de la mêlée, ne pouvant promettre monts et merveilles en raison de la crise économique et du déficit hexagonal abyssal. Presque un social démocrate hyper consensuel. François Hollande reprend d'ailleurs  à son compte la terminologie  chiraquienne du « rassemblement »

Les attaques du leader frontiste de gauche contre lui sont fortes mais... de  façade ?

La logique des primaires est respectée : ce combat spécifique au sein du même bord politique pour une finalité "d'extraction du plus apte" ne peut devenir fraticide in fine !

Jean-Luc Mélenchon  agit  en réalité en grande intelligence avec François Hollande  alors qu'il le bouscule avec virulence dans son argumentaire?

Résultats : dans cette course à l'Elysée, il  aura garanti au Parti Communiste Français de dépasser la barre des 5%  seuil de remboursement des frais de campagne par l'Etat - ce que Marie-Georges  Buffet n'avait pu atteindre en 2007 avec ses 1,93%.

Les législatives, dans la foulée seront prometteuses quant au  nombre de députés Front de Gauche (PC) élus.

Enfin et surtout le Frontiste de gauche va apporter des forces additionnelles arrachées à leurs torpeurs ou leurs volontés abstentionnistes  à François Hollande au soir du 1er tour.

Les deux  jouent entre eux un véritable jeu de rôle car issus du même sérail. Personne ne peut oublier que Jean Luc Mélenchon est plus rose que rouge,  un mitterrandiste pur sucre qui a quitté le Parti Socialiste il y a peu, en 2008 pour créer son Parti de Gauche (PG)

Il fut ministre de l'enseignement professionnel sous Jospin de 2000 et 2002 et proche de Laurent Fabius.

Aujourd'hui, l'orateur virulent souvent sans limite bouscule, réveille, attire à lui les voix  abstentionnistes, d'extrême gauche et le penistes  etc.. Certes.

Mais sous réserve tout de même d'une ligne rouge  mathématique à ne pas franchir pour le PS : que la poussée mélanchonite ne se fasse pas- trop - aux dépends de   François Hollande.

L'enjeu de ces secondaires inédites se situe   dans la mesure de  ce « trop », une autre manière, en fait, de distinguer le vote dit  "utile" du vote  supposé « inutile »

Au Parti Socialiste, on reste heureux de la vigueur de la gauche en général dans l'opinion mais  inquiets de cette montée  inédite du candidat du Front de Gauche.

Oui: la démocratie est magnifique. Source  de surprises, jamais là où on ne s'y attendait.

Ni  surtout jamais  là où les doctes analystes avaient déjà programmé les enjeux voire les résultats  des bulletins de vote !

Sylvie Neidinger

 

tags : Mélenchon,Sarkozy,Hollande,PS, Front de Gauche,Buffet,Le Pen,PC,primaires,vote utile, vote inutile, tribun,démocratie, vote

rubrique politis blanc.png

25/01/2012

Au Bourget, le PS s'habille de bleu

La couleur bleue s'invite au débat !

Les commentateurs du premier meeting de François Hollande, au Bourget ce 22 janvier  ont souligné sa pugnacité et l'enthousiasme de la salle, donnant une note globalement positive à la prestation. Et un bon décollage du candidat socialiste.ps,ump,hollande,bourget,bleu,neidinger,code couleur,france,joly,mélenchon,bonnet,poing et rose


Peu ont relevé ce petit détail...d'une importance majeure: l'abandon du code couleur rose pour le bleu.

Le rose, couleur   des filles et de l'efféminé accompagne le parti socialiste depuis sa création à la suite de la SFIO.

Le « poing et   la  rose » image conçue par l'illustrateur Marc Bonnet apparaissait sur les premiers tracts officiels diffusés dès 1971.

L'emblème plaçait ce parti clairement dans le champ d'une gauche pure et dure  mais juste un cran en dessous dans la symbolique du « un peu moins ».
Le message induit est  un poing fermé donc en action de combat mais adouci au profit d'une fleur jolie et fragile.
Idem : la couleur rose appartient clairement à l'univers de la gauche mais sans être rouge communiste. Juste un cran en dessous dans le code couleur.


Cette logique sera appliquée par François Mitterand pour conquérir le pouvoir suprême.
Il créé le programme commun d'union de la gauche (liant un PC rouge à un PS...  moins rouge )  qui ralliera au final en 1981  les suffrages majoritaires du pays.

BLEU HOLLANDE POUR UN LARGE SPECTRE POLITIQUE

En 2012, le candidat officiel du PS opère sous nos yeux une mutation profonde, révolutionnaire.


François Hollande - au prénom également bien venu- adopte carrément en fond d'écran du premier meeting  le bleu, couleur de la droite UMP et du « bleu marine -Le Pen » Et ce dès le départ, dès le premier tour.

Une manière d'aller chercher ses électeurs potentiels bien au-delà de son champ de gauche directement  sur les terres  du centre à l'extrême-droite, seul rassemblement propice à gagner une élection présidentielle en France. Il avouera être personnellement  issu d'un milieu conservateur. Un discours rose mais enveloppé de bleu.


Eva Joly devra en avaler son chapeau -ou plutôt ses lunettes...- J L Mélanchon ne manquera pas de stigmatiser une campagne pas assez à gauche mais ils se rallieront probablement  à l'argument, l'important pour eux étant au fond une victoire de la dite gauche.


Le bleu, couleur de la droite conservatrice, depuis la Chambre dite « bleu horizon » en 1919, le bleu-nation, semble à ce jour, à trois mois des élections, la couleur gagnante de la campagne présidentielle française !

Sylvie Neidinger

photo capture d'écran

 Rubrique #Sémiologie de l' #image