18/09/2017

Plainte contre le Paparazzi...classée. Macron en flagrant délit de mensonge

On apprenait récemment que Emmanuel Macron avait décidé de retirer sa plainte contre le journaliste Thibaud Daliphard qui selon lui l'avait pris pour cible de paparazzade à Marseille cet été.

Plainte annoncée par communiqué de l'Elysée le 15 août dernier qui a heurté la profession  car vécue comme une tentative d'intimidation par le président Macron.

¨lainte annoncée comme retirée le 14 septembre semble-t-il.

Problème. Ce supposé retrait est un petit arrangement avec la vérité.

C'est juste le timing qui est erroné. Et la réalité arrangée, maquillée par le président de la république

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/affaire-du-pap...

 

En fait la justice a classé sans suite la plainte pour manque de consistance.

Et c'est APRES que E Macron  a déclaré la retirer...Ce qui équivaut à un mensonge. A une FAUSSE info.

https://www.mediapart.fr/journal/france/180917/paparazzi-...

La presse qui n'est pas de la com" fait ici son travail.

C'est juste un  tout petit détail. Mais hyper grave.

Mais significatif d'une présidence prête à mentir...pour ne jamais perdre la face.

Jusque dans le détail ridicule. Révélateur.

Après les insultes à population, la réalité travestie...

                     

                                                                Sylvie Neidinger

 

Captureâârazzi.GIF

 

23/08/2017

Lente et progressive disparition de la presse traditionnelle et des journalistes. En Suisse et ailleurs

Lu avec émotion l'article Mabut du jour

http://jfmabut.blog.tdg.ch/archive/2017/08/23/la-tribune-...

Après la disparition de journaux romans cette année, ici une restructuration "déménagement" de La Tribune de Genève à Lausanne.

Probablement une rationalisation. Mais encore un petit pas ...

Journaliste? Profession sinistrée face aux  GAFA (google et autres) et récente joyeuseté : les robots d'écriture ( on va rire ....)

Et toujours... les écoles de journalisme qui fournissent leurs bataillons.

Pour quelle guerre?

Larges bataillons en France surtout où  de TROP nombreuses écoles servent essentiellement  à fournir les entreprises de presse en ...stagiaires pratiquement gratuits. Lesquels seront rarement en perspective d'embauche.

Personne n'appelle un chat un chat et personne ne  signale ce fait. Car les stages de formations sont longs : trois mois  au minimum et l'étudiant en totale condition normale et réelle  de travail. Si c'est la radio, le futur journaliste va faire de la "conduite de nuit"  bosser la nuit quoi. En lieu et place des journalistes qui auraient pu être embauchés pour le poste.

Personne ne signale le scandale du système d'étude qui donne un écart entre le  trop grand nombre d'étudiants en journalisme au regard de la réalité du métier et de ses embauches réelles en titulaires.

Exemple dans l'aire du très très  Grand Genève, Grenoble et ses deux écoles qui fournissent chaque année des promos en vingtaines. Beaucoup trop pour les besoins.

Et fourvoient des jeunes étudiants au potentiel ( souvent hyper sélectionnés) important vers un métier instable et non rémunérateur dans les conditions actuelles.

Voire même les fourvoient carrément en acceptant leur article au titre de correspondant de presse payé à la ligne.  Un correspondant n'est pas journaliste mais traditionnellement un retraité ou un instituteur qui  envoie un  écrit avec photo pour la locale. On parle ici de 5 euros de rémunération...

Rares sont ceux qui décrochent la carte de presse. Le nombre de titulaires diminue drastiquement. Pour l'obtenir, il faut tirer ses revenus essentiellement du journalisme. Cas de figure de plus en plus rare.

Grand mouvement de disparition, invisible des statistiques .

Car devenir ...free-lance est désormais  fortement conseillé aux "journalistes" il faut  aujourd'hui travailler sous statut d'entreprise (auto-entrepreneur en France ou autre) Vendre son article comme une entreprise commerciale.

Je mets entre parenthèse "journalistes" car si c'est sous statut d'entreprise normalement cela ne correspond plus à la  définition du métier, déontologie etc..

Et les collusions avec la com' deviennent alors légion.

Pigiste est un mode de rémunération précaire ( dit  travail à la tâche) mais il est sous forme salariale et reste  totalement conventionnel de cette profession..

 Certes  rédactions,   journalistes et pigistes "classiques"existent toujours...

Mais là où les besoins se mesuraient à 10 peut-être n'a-t-on plus besoin que de deux. Effet de la numérisation.

En Suisse et ailleurs...

                                                        Sylvie Neidinger

16:02 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : genève, presse, journalistes, lausanne, tamedia, tribune de genève | |  Facebook | | | |

19/07/2013

Blogueur versus journaliste

Bloguer n'est pas "journaler". Mais peut-être ...jouer un petit peu au reporter ? Sans les contraintes déontologiques.

Ecrire pour blog peut supposer d'utiliser toutes les techniques de la presse: de produire un véritable article aux sources vérifiées. En réalité, pas obligatoirement ! Là est le souci.blog,tdg,post,5 millions de pages vues,presse,48h de la pige,5w

La différence se fait à la phase finalel: le blogueur ne rend de compte à personne. Ses limites sont celles de la loi (ne pas diffamer) car au-delà...qui vérifie?

La communauté des commentateurs vient apporter son grain de sel. Or, elle n'est pas rédac'chef !

Les fautes d'orthographe sont rarement signalées.

Le blogueur reste donc  dans sa liberté absolue, humaine, à commencer par son choix de thème. 

Au sein d'une rédaction, le journaliste, lui, écrit le plus souvent sur ce qu'on lui demande de rédiger.

 Résultat : la blogosphère- cela se remarque sur Tribune de Genève- peut publier effectivement des articles originaux qui sortent des sentiers battus. Moins aseptisés.

Sur TDG,du très pro-palestinien par exemple  cotoie du très pro-israelien. Actuellement  la thématique religieuse fait "causer" ( voile etc.) . Cela débat sec. Avec des éclairages forts intéressants, engagés, vécus etc.

Problème: avec aussi du contenu plus aléaloire également généré. Agressif vis à vis de groupes précis. Les débats d'idée sur blog frisent certaines frontières que l'article de presse, qualibré, n'atteint jamais.

Comme un équilibriste sur son fil: le danger guette à un souffle.

On va citer ici un  post de la blogueuse  Catherine Armand sur TDG sur cette thématique: blogueuse vs journaliste: le face à face

On complète son  info  car elle semble plus écrivain que journaliste. pige.GIF

La technique professionnelle de ce métier va bien au delà de la sur-vérification, qui n'est qu'un aspect des compétences précises requises.

Un article de journaliste bien entendu est:

1-vérifié.

2-applique si possible  la règle des 5 W dans l'introduction  ( who, why, when,where,what)

3-bon titre informatif, original et court

4-une accroche, une chute

5-structure en pyramide inversée

6-papier "anglé" et s'y tenir.

Des questions très précises de vocabulaire se posent: sur blog, on parle  d'un "article" ou d'un "post"??

Une centaine de journalistes pigistes se sont réunis récemment à Aix-en-Provence lors des 48h de la pige.  Un des thèmes de fut justement le lien journalisme/blog. Et les inquiétudes sur l'avenir de la profession. Surtout  si tous les citoyens se muent en professionnels de presse sur blog....

Furent abordés les problème de la réduction drastique du travail dans cette branche professionnelle qui attire les étudiants comme les mouches pour au final  du peu payé, du mal payé, du pas payé du tout. Qu'est un blogueur-journaliste, en fait ?

Pas de franche conclusion. Juste à dire que le nouveau monde numérique fait évoluer en continu le mode d'informer, sous nos yeux. Mutation en cours....

Dans son message aux blogueurs, TDG signale ce chiffre ENORME : 5 millions de pages vues en 2012 sur les blogs maison !!! Or, ceux qui viennent lire les blogs passsent-ils par la case lecture du site de  presse TDG ? Evolution en cours....

Face à face blogosphère/presse:   concurrence ou complément?

                                                                                                      Sylvie Neidinger

blog,presse,48h de la pige,5w

Nota : ce post est le N°200 du blog qui a démarré en juin 2011

Les besoins en journalistes se réduisent, au Québec comme ailleurs...

 

 

RUBRIQUE BLOGOSPHERE WEB@SPHERE




09:07 Publié dans BLOG-#@WEB, J-Journalistes à la Une | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : blog, tdg, post, 5 millions de pages vues, presse, 48h de la pige, 5w | |  Facebook | | | |