pont de la machine

  • De l'eau dans le gaz à Genève

    Imprimer

    Pétillante !  Reportage  sur Genève et l'eau. Pas celle du lac ni du jet.GV3.PNG

    Sur l'eau minérale gazeuse artificielle inventée au XVIIIème en Vieille Ville.

    gv 6.PNGL'historien des sciences René Sigist témoigne dans un documentaire format court (7 minutes) très synthétique, informatif, diffusé sur Arte (programme Invitation au voyage).

    Le doc est visible en replay disponible sur le long terme:

     https://www.arte.tv/fr/videos/087622-000-A/a-geneve-il-y-a-de-l-eau-dans-le-gaz/

    L'histoire de cette eau gazeuse artificielle est somme tout méconnue. Au coeur de l'invention, un certain Johann  Jakob Schweppe -venu de son Allemagne pour l'horlogerie- va se piquer de chimie, science fort à la mode en ce  milieu du  XVIIIème siècle. 

    Lire ici un Historique des recherches sur l'eau gazéifiée artificiellement  par des pharmaciens le plus souvent. (Logique !) Il évoque  la "Machine de Genève"également.

    schweppe.PNGA l'observation des eaux naturelles type eau de Seltz, il va réussir avec William Belcombe  et surtout avec le pharmacien d'origine hollandaise Henri-Albert Gosse  (qui  invente le procéd ) à gazéifier, récolter le gaz, résoudre les problèmes de  pression. La forme ovoîde du verre sera suggérée.

    Une véritable production (50 000 bouteilles par an) a lieu aux  bords de Rhône.

    L'individu va ensuite commercialiser son invention en Grande-Bretagne où ce n'est pas l'oxygène qui attire mais le sodium pour d'autres boissons. D'où le nom ...soda.

    Schweppe vendra sa start up en 1798 qui deviendra la firme Schweppes, forte de son fameux Indian Tonic que les soldats britanniques réclament au retour des Indes  pour couper leur gin ou...cognac. Ce qui éloigne le breuvage du ...médicament !

    A Genève place du Four de Bourg on peut commander en terrasse l'eau avec petites ou grosses bulles. Tout un art.

                                                             Sylvie Neidinger

     

     

     

    GV eau gaz 2.PNG

     crédit image capture docu Arte.

  • Marionnettes de Genève exposées au pont de la Machine

    Imprimer

    Attention : patrimoine genevois visible jusqu'au 5 décembre au Quartier libre SIG.tmg,theâtre de marionnettes de genève,quartier libre sig,pont de la machine,marcelle moynier,les petits tréteaux

    Le Théâtre de Marionnettes de Genève met en scène ses archives.

    Avec un fil conducteur: la passion de sa fondatrice, Marcelle Moynier en 1929, ce -carrément- premier théâtre de marionnettes en Suisse,  alors nommé "Les Petits Tréteaux".

    Puis une véritable salle rue Rodo en 1984.

    Le dossier de visite est très informatif. Un formidable document à archiver.

    Il faut toutefois visiter en vrai ces objets d'art issue d'une longue tradition et revisités, en prendre connaissance des sources (italiennes etc..) et surtout visualiser la face cachée de la technique des   marionnettes de table, à gaine, à tringle,   à fil, à tige...

     

                                                                                         Sylvie Neidinger

    tmg,theâtre de marionnettes de genève,quartier libre sig,pont de la machine,marcelle moynier,les petits tréteaux

     

     

     

     

     

     

     

    tmg,theâtre de marionnettes de genève,quartier libre sig,pont de la machine,marcelle moynier,les petits tréteaux

     

     

    tmg,theâtre de marionnettes de genève,quartier libre sig,pont de la machine,marcelle moynier,les petits tréteaux

     crédit images @neidinger

     

     

  • Picture yourself, attention: dernier jour de l'agence MAGNUM au Quartier Libre SIG

    Imprimer

    Dernier jour ce dimanche 11 décembre pour aller se faire une mine et tirer le portrait au SIG Pont de la Machine, version agence Magnum Photossteve mccurry,philippe halsman;geneve,quartier libre sig,pont de la machine,picture yourself

    Et surtout pour admirer l'expo photos en place.

    Le travail  de six photographes: Erwitt, Gilden, Pellegrin, Halsman, Parr, McCurry.

     L'humour du quotidien US par Elliott Erwitt, Bruce Gilden : l'Amérique vue au ras du sol au niveau du regard du chihuahua capté sur papier !

    On imagine un Erwitt à quatre pattes...Rires.

     Avec Paolo Pellegrin, accès à "l'intimité people" : le rasage de Brad Pitt ici d'actualité...

    Un magnifique truc du de photographe est dévoilé. La recette de cuisine en quelque sorte. Comprendre comment Harold  Lloyd se retrouve en apesanteur  comme sur l'affiche.

    Philippe Halsman  fait sauter en l'air ses sujets sur trampoline. On prend conscience ici du trucage certes facile car physique des photos célébrissimes (Lloyd, Monroe...)

    Des corps réels en mouvement. Pas de la trucaillerie numérique photoshopée!

    Comme on aurait aimé avoir assisté aux séances ! Eclats de rire garantis.

    Martin Parr avec humour lui aussi joue des photomatons.Comme une réflexion autour de la photo de photographe et celle de masse, populaire mécanique, par une machine.

    Un photomaton justement est la disposition du public au Quartier Libre. Remarque il npont de la machine,picture yourself,quartier libre sig,steve mccurry,philippe halsman;genevee vous sort pas un portrait ordinaire mais "signé Magnum".

    Après  les productions de Halsman, celles de Steve McCurry.

    Ces incroyables portraits de la diversité  humaine de l'Inde, Tibet etc.

    Steve McCurry est l'auteur du célébrissime regard vert de la femme afghane.

    Il shoote son personnage en buste  et fait son point de netteté sur le regard vert.

    Il attend de saisir l'âme. Il réussit !

                                                                         Sylvie Neidinger.

    steve mccurry,philippe halsman;geneve,quartier libre sig,pont de la machine,picture yourself