parlement européen

  • Le Parlement Européen réclame un embargo sur les ventes d'armes à l'Arabie Saoudite

    Imprimer

    Le Parlement Européen veut calmer le jeu belliqueux.

    C'est une résolution non contraignante formulée par les eurodéputés mais qui marque une forte exaspération  face à la situation sur le terrain et au silence sur  les actions belliqueuses  de l'Arabie Saoudite au Yémen: une demande formelle d'embargo sur les ventes d'armes à Riyad, pays qui achète de l'armement à tout va .

    Un début de réaction de la société civile européenne   ?

     Si les Etats  vendeurs d'armes se satisfont de l'ambiance guerrière qui a embrasé le monde, la goutte d'eau semble avoir débordé à Bruxelles.

    La Belgique a répondu immédiatement et favorablement par son gouvernement à  cette demande. La France, autre vendeur d'armes reste silencieuse à ce jour.

    http://www.rtl.be/info/monde/economie/ventes-d-armes-a-l-arabie-saoudite-le-gouvernement-wallon-se-conformera-a-l-attitude-des-autorites-ue-797523.aspx

    Au Canada également, une résistance juridique.. s'organise: issue de la société civile.

    http://www.journaldemontreal.com/2016/02/06/il-veut-faire-annuler-la-vente-darmes-a-larabie-saoudite

    Les voies démocratiques commencent à poser des questions globales sur ce qui se passe au moyen-orient sous nos yeux:  la  destabilisation/destruction  de l'Irak, de  la Syrie, du Yémen etc. rendant les surfaces urbaines plus désertes que la lune et avec le lot de souffrances, déplacements de réfugiés par millions en boomerang.

                                   LE MARCHE ECONOMIQUE DE LA MORT

    Les conflits sont problématiques quand ils sont pilotés  en dehors du droit international, souvent   alimentés par les  puissances qui fournissent les armes du "marché économique  de la mort" .Un marché globalisé. 

                 La France n'aime pas qu'on vienne mettre le nez dans ses "petites affaires militaires" surtout quand elles sont "hors droit".

    Le ministre de la Défense Le Drian s'offusquait hier que le journal le Monde ait révélé la présence militaire secrète actuelle  en Libye. Le  peuple, cela s'entend n'a pas à être tenu informés, n'est pas...

    Le ministre  a de la chance, dans le fond car la population française ne pose pas trop  de question finalement..

    *Elle pourrait demander pourquoi sous Sarkozy et son ministre-bis-d'opérette-poitrail-médiatique -au-vent, BHL les résolutions de l'ONU furent dépassées en Libye?

    Une simple protection de populations s'est transformée en changement de régime ( avec l'aide des "services secrets hexagonaux" pour  la mise à mort, fort illégale évidemment.) un effrondrement de l'Etat libyen  destabilisant par là toute la région.

                 ECHEC COMPLET DE LA FRANCE  EN LIBYE, EN SYRIE

    Le paradoxe d'une aide dritribuée par la France  à l'époque  aux extrémistes locaux de Benghazi  ....ceux là mêmes que la France semble combattre en secret aujourd'hui.

    Une politique girouette.

    * La population ne pose pas de questions sur l'irruption,  sous Sarkozy , et portée aux nues sous Hollande  d'une influence magistrale des pays du golfe islamo-conservateurs sur les choix de la...diplomatie française.

        VENTE D'ARMES ILLEGALES PAR LA FRANCE EN SYRIE EN 2012

     * La population ne pose pas de questions sur la livraison d'armes en 2012 par l'hexagone à des groupes relevant d'Al Qaida et dont les armes se sont rapidement  diffusées à la nébuleuse jihadiste.

    Oui, en cette première année de mandat  la France, avec un Fabius tout empreint de ses certitudes personnelles et un François Hollande suiviste, fut  le SEUL  PAYS  à casser, illégalement  l'embargo européen sur la vente d'armes en Syrie.

    Les blogs qui  en 2012-13 le signalaient passaient pour des doux illuminés.

    Il fallut attendre les premiers ouvrages de fond pour que l'Histoire s'écrive.

    Le livre de Xavier Panon en 2015  confirmera que " la France a livré des armes offensives létales aux rebelles syriens en 2012 en dépit d'un embargo européen en vigueur depuis 2011, dans un entretien avec l'auteur d'un ouvrage intitulé Dans les coulisses de la diplomatie française

    Le président Hollande tout comme son prédécesseur a endossé avec gourmandise l'habit de chef de guerre. Il comptait bombarder en 2013 la Syrie, en dehors de toute résolution de l'ONU. 

    Observation pragmatiques: ces positions de la France  prises en dehors du droit international n'ont rien réglé !!!

    Ce petit jeu entre amis alimente surtout le feu par les livraisons d'armes. Machine infernale de guerre qui enfonce les pays concernés.

    Problème: dans ces pays, ce n'est pas simplement l'hexagone mais le monde entier qui s'y est donnée rendez-vous

    Quand c'est flou légalement , il y a un loup....

    Le députés européens ont le mérite d'une demande claire.

    La société civile est-elle en train de ne plus accepter cet état de conflit inédit imposé par les intérêts géo-stratégiques des grandes puissances ( pour la Syrie: le GAZ, pour le Yémen une guerre religieuse) et qui entraîne le monde dans un état  de 3ème guerre mondiale larvée.

                                                 Sylvie Neidinger