oncle sam

  • Marianne détournée en Oncle Sam... avec le visage de Macron! Analyse de l'affiche LREM

    Sémiologie de l'image politique(rubrique).

    Une affiche électorale bizarre s'est installée en France  sur les panneaux en juin dernier. Esseulée. Car la campagne 2020 n'est pas lancée! 

    Le parti LREM visiblement pense aux élections le matin en se rasant! A l'aube de l'été dans la torpeur caniculaire, l'image  détonnait par le  geste relativement "agressif" du doigt pointé.

    Tout éducateur apprend aux enfants à ne pas montrer du doigt. Ici, c'est carrément IMPOLI.#lrem,#municipales 2020,#macron,affiche électorale,oncle sam,visage

    L'affiche représente une allégorie de Marianne affublée d'une écharpe tricolore (celle du maire)  d'un bonnet phrygien, de la cocarde. Le tout en version bleu blanc rouge.

    L'attitude dénote. Elle provoque puisque, doigt pointé sur le passant, elle ordonne par le texte et l'image.

    En total mélange des genres,  le graphisme  reproduit la position de l'affiche Wanted de l'Oncle Sam pour les recrutements militaires.

    Une représentation  de propagande datant tout de même de la première guerre mondiale !

    Ici les citoyens  sont "wanted" par le parti au pouvoir, LRem,  récemment  installé dans le paysage politique français. Il n'est pas implanté localement.

    Ceci explique cela. Besoin de troupes pour la campagne en direction des futurs  électeurs.

    Le message joue sur l'ambiguité du terme d'engagement qui s'applique au citoyen ou au militaire.

                               ENGAGEZ-VOUS RENGAGEZ-VOUS!

    #lrem,#municipales 2020,#macron,affiche électorale,oncle sam,visageLe procédé abuse en détournant  l'allégorie  de la République  au profit de ce parti en référence croisée à un autre symbole puissant... venu d'un autre pays, les USA !

    Le lien atlantiste est très fort dans l'idéologie macroniste. Ce n'est donc pas une nouveauté.

    Mais le mélange des genres s'assimile ici à une récupération.

    Peu de médias ont commenté cette production. A part le magazine bien nommé Marianne qui a analysé. Et peu apprécié, en évoquant une prise d'otage voire  un  kidnapping:

    "On pourrait croire qu’il s’agit d’une campagne des pouvoirs publics pour lutter contre l’abstentionnisme, mais pas du tout : une mention en bas ce ce placard, "En-Marche.fr/2020", nous confirme qu’il s’agit là d’un document électoral émanant de LREM. Suivant la logique prônée #lrem,#municipales 2020,#macron,affiche électorale,oncle sam,visagepar cette affiche, ce n’est donc pas un parti qui demande au spectateur de s’engager pour le parti présidentiel, c’est bien l’incarnation symbolique de la nation elle-même. Et voici notre Marianne tout simplement prise en otage à des fins de propagande."

    Or, le média n'a pas souligné cet ENORME détail: il y a quelque chose du Président Macron dans ce visage (yeux, menton)!!  Mégalomanie?

    Cela ne peut être un hasard. Macron est un président omniprésent. Il a forcément validé.

    En résumé: ici, une Marianne allégorie de la République au visage qui rappelle...Emmanuel Macron, laquelle donne à tous  un ordre, celui de s'engager avec le parti présidentiel dans une attitude typique du recrutement  militaire US, celle de l'Oncle Sam. (1ère guerre mondiale , un bail..)

    Quels salmigondis idéologiques... autour d'une pensée complexe et visiblement autoritaire!

    Oncle Mac a-t-il recruté ses troupes? Affaire à suivre.

                                                                          Sylvie Neidinger

                               

    http://www.francesoir.fr/politique-france/municipales-2020-laffiche-de-lrem-tres-premiere-guerre-mondiale

    https://fr.news.yahoo.com/marianne-kidnapp%C3%A9e-lrem-confond-r%C3%A9publique-101036250.html

    Ici une autre affaire  de démultiplication de la photo de E Macron par son ancienne université de Nanterre qui la positionnée dans un.... tutoriel d'inscription. Il n'était probablement pas informé ?

    https://www.rtl.fr/actu/insolite/emmanuel-macron-se-retrouve-sur-un-mode-d-emploi-de-l-universite-de-nanterre-7798107694