UA-65882359-1

20/07/2017

L'affiche officielle trop encombrée de Macron, Monsieur SUPER TROP sature

Chaque président publie sa photo officielle destinée à orner les mairies de France.

(Mais dont l'achat et la pose   n'est pas une obligation légale).a macron photo.GIF

A l'heure des médias introduits dans les foyers la démarche devient un peu obsolète.

Toutefois cet objet  représente et signifie. D'où l'intérêt d'une  analyse sémiologique.

C'est la seconde photo présidentielle analysée par ce blog  ouvert en 2011.

Aujourd'hui celle de Macron, prise par Soazig de la Moissonnière, photographe officielle de l'Elysée. Après celle de François Hollande (cf articles  de 2012 et 2016) aux mains et aux drapeaux pendants et perdus dans les jardin d'un palais que celui-ci eut bien du mal à habiter.

Le socialiste fut bien un spectre plus qu'un Président.(Photographe Depardon )

                      ETOUFFEMENT

A propos de la photo Macron, le commentaire des photographes pros signale une sensation d'étouffement par la surexposition des deux drapeaux.

J'ajoute un étouffement par le nombre trop important d'objets qui trainent : un morceau de chaise (symbole du trône?) une horloge (Macron dans son doux délire a osé se présenter comme le maître  du Temps). Deux livres fermés, un ouvert : Gide et ses nourritures terrestres, Stendhal et son rouge et noir et les Mémoires de Guerre De Gaulle, deux iphones ( pub pour cette marque américaine) Un encrier en coq gaulois.

Capturewwwvvvvff.GIF

Etouffement  par la ligne de perspective à l'italienne que tout ramène à Macron et son regard.  Les frondaisons naturelles externes et le ciel forment un triangle inversé dont la pointe est Macron, au niveau de ses yeux.qui rejoint le triangle issu du sol qui contient le corps de Macron.

Capturewww.GIFEtonnante symbolique narcissique.La tête de Macron, mieux le regard de Macron est au centre de l'univers à la fois ciel et terre.

L'immense  narcissisme est carrément  signé puisque la bizarre position des bras écartés et posés dessine un M!photo officielle,narcissisme,obama,étouffement,monsieur super trop,#lrem,soazig de la moissonnière#macron

Cette photo n'est pas une création pure. Son modèle est copié de la photo officielle de Barack Obama. Par les deux drapeaux et la fenêtre ouverte.

On observe ici  une relation d'imitation d'Emmanuel à l'Amérique. Est-ce le symbole d'une soumission ? A suivre...

 

LE MODELE DE LA PHOTO MACRON COPIE DE CELLE D'OBAMA

La perfection des lignes est inquiétante selon un article de Libé

"La symétrie presque dérangeante du portrait renforce la caractérisation classique, absolutiste, de la théâtralité du pouvoir. Symétrie des drapeaux bien entendu, mais surtout du corps présidentiel que l’arc des bras, le dessin des mains ornées d’anneaux reprennent en fractales et cela jusque dans les veines qui les sillonnent : l’effet de symétrie a été photoshoppé et les bras, les plis du veston et les mains semblent, à peu de détails près, avoir été dupliqués. Ce corps ainsi parfaitement symétrique (en dehors du visage) également idéalisé dans son équilibre entre tension et relâché, fait bien sûr penser à celui du ballet classique (dont Louis XIV a été l’un des plus grands promoteurs). La position des bras n’est pas sans rappeler les considérations de Kleist sur l’idéalité de la courbure des gestes de la marionnette.

Nombre de signes tendent à désigner la part non-humaine et idéale du personnage : celle de la stature présidentielle à laquelle Emmanuel Macron entend redonner toute sa prestance."

On apprend que la taille de la photo est supérieure aux anciens clichés :

Ce qui oblige les (36 000) mairies à racheter un cadre si elles veulent exposer la photo !

Cela grogne sur le terrain...

En résumé le cliché officiel de Macron est prétentieux, trop chargé, étouffant et narcissique.

Il eut la folie de se comparer au Christ , à  Jupiter.

Dans la photo officielle, la mise en scène de Lui en maître du temps, de l'air et de la terre est inquiétante sur sa personnalité autocentrée.

Il sature l'espace de sa photo comme il a saturé les médias.

Attention danger.  C'est bien d'une DEMOCRATIE qu'il a pris la tête.

                                                                                     Sylvie Neidinger

 

 

 *L'Homme Libre, blogueur sur TDG, commente l'article avec cet intéressant commentaire: même les arbres semblent se pencher sur Macron !

*Le terme de "saturation" du titre est partagé par d'autres. lire

* Macron super trop est très lourd quant à sa mise en scène; il est très tactile avec Merkel , Trump ...Une lourde et longue bise avec Merkel. Il la prend dans ses bras. Elle n'est pas sa copine !Trump annonce qu'il lui a pris la main à plusieurs reprises. Bizarre ! Même par la gestuelle il sature.photo officielle,narcissisme,obama,étouffement,monsieur super trop,#lrem,soazig de la moissonnière#macron

 

10/04/2017

AUTO-CENSURE OUT - Arabie Saoudite: dialogue "fictif"

Le Blog Neidinger avait retiré cet article "acide" publié le 2 septembre 2013 par auto-censure pour motifs que je n'expliquerai pas.

Finalement je le re-publie.

Entre temps David Cameron n'y est plus. Ni Obama. Dans un mois Hollande non plus. Mais en Syrie la guerre initiée en 2011 perdure.   

Cet article prouve la livraison de "matériel" dès 2012    par la France très à la pointe pour mettre de l'huile sur le feu.        

                                                                                Sylvie Neidinger

dés-auto-censure,syrie,obama,françois hollande,david cameron,as

 

Titre: Arabie Saoudite: dialogue "fictif"

 

 

Arabie Saoudite  fort mécontente :

"Allo Barack ?  Allo François ? Allo David ?  Ici l'Arabie Saoudite.

 Non non non, cela ne va pas du tout !!

Depuis début 2011, on finance vos services  pour nous transformer la Syrie, un peu trop multi-confessionnelle à notre goût, en Emirat, Califat ou Royaume Islamiste radical.

Comme chez nous, quoi.

Et vous n'y arrivez pas !

Dès le premier jour à Deraa, Idleb, on vous finance vos opérations depuis la Turquie et les autres frontières. On vous fait venir les djihadistes de partout, de Tunisie, de Tchétchénie, de Libye, du Pakistan, de l'Irak et même de Belgique,  d'Angleterre et de France...

On paie la logistique, les moyens de communication  et tout le reste.

On paie, on paie et on ne voit rien venir.

Alors, vous la lancez votre intervention punitive?

Vous les lancez vos soldats, vos tomahawks, vos missiles de croisière, vos bombes??

Nous, on attend.

On s'impatiente, on n'en peut plus !"                         SN

 

 

 

Suite

* Le Qatar très impliqué dans la rebellion islamiste syrienne attend lui aussi les résultats...

http://www.rtbf.be/info/monde/detail_l-arabie-saoudite-et...

http://www.europe1.fr/International/Syrie-l-Arabie-Saoudi...

 *Les agents français de la DGSE sont sur place dès le début de la guerre pour fournir les armes (2011) aux rebelles en dépit de l'embargo . Lesquelles armes partent localement vers Al qaida ( al nosra) et EI ensuite lorsqu'il se structure.

 Ici, article de 2012 qui confirme:

dés-auto-censure,syrie,obama,françois hollande,david cameron,asi

 

ici confirmation en 2017 avec le dossier de la cimenterie Lafarge Fabius et DGSE

14:18 Publié dans Proche-Orient. Surya | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : dés-auto-censure, syrie, obama, françois hollande, david cameron, as, dgse | |  Facebook | | | |

20/10/2016

Hollande rate la photo Obama: il bavardait avec un journaliste

C'est une  nette  faute professionnelle: l'absence du président français lors de la photo finale du sommet de la sécurité nucléaire, le 1er avril 2016.

Barak Obama le fustige publiquement.

Il était où le "françois"??

Il bavardait avec un journaliste, évidemment.

 

                                    HOLLANDE A COTE DE LA PLAQUE

 

Grave faute faute! C'est l'image de la France que François Hollande détruit avec ses retards permanents.

Un exemple concret de la manière totalement anormale dont il a géré la présidence de la république.

Des médias établissent le temps que Hollande est supposé avoir passé avec cette profession, cela varie de 30 à 60%  !!

Il est certain que des études structurées (doctorats et autres) viendront ultérieurement étudier le dossier en profondeur.

La sortie des confidences à la presse a estomaqué par le temps passé par Hollande  à s'auto-promouvoir plutôt qu'à gouverner.

                                                                                     Sylvie Neidinger

(crédit image photo issue bfm, article cité)

Hollande laisse en plan ses invités britanniques: il parle avec les journalistes français. La reine fâchée ne l'invitera pas

cvvv.GIF

 

 

Blog-Série n°13 du #BlogNeidinger sur Hollande-le spectre, Président de la République

 La série aborde le sujet sous divers angles d'approche apportant à chaque fois un éclairage.

n°1- Blog-série n°13 sur Hollande-Caton Président de la république

n°2-Hollande, décérébré insulte REELEMENT les pauvres "sans dents"

n°3-La France est gouvernée par un spectre

n°4-Sémiologie: la photo officielle du Président Hollande est bien...spectrale

n°5-Hollande, la chienne et le chien de sa chienne

n°6-Marianne: comment Hollande se joue et se moque de la symbolique républicaine

n°7-François Hollande, Président timbré, avec sa Mariannechenko !(reprise du 16/07/ 13)

n°8-Logorrhée Hollande: la France a besoin d'un médecin pas d'un malade

n°9- Conf"de presse elyséennes 100% surannées (reprise de septembre 2014)

n°10 Hollande rate la photo Obama: il parlait avec un journaliste

n°11-Carlos Ghosn met magistralement Hollande/Macron en échec et mat

n°12 Hollande; photo de dos (!)  de fin de mandat. Inverse exact de la photo officielle!

n°13-Hollande, "Caton" sous Mitterrand: grand et petit machiavel

n°14-Hollande (malade?) organise le voyeurisme de lui-même par médias et par morts interposés

n°15 Leonardo, bouffon (reprise du 19 10 2013 )

n°16 Hollande dit que "ses femmes lui coutent cher. (reprise du 28 01 14)

n°17 Hollande destitué? Listing de l'illégalité contenue dans les blablas du Président

n°18 Hollande "président-patron" de la gauche je cite " la plus bête du monde"...

n°19 Hollande livre lui, des "Secrets Défense" mais élimine brutalement le Général Piquemal de l'Armée

n°20 Gaspard Gantzer: la com' de l'Elysée à "4% Hollande-4% sex"

n°21 FRANCE; LE SECRET DEFENSE EST ATTEINT ...POUR L'AVENIR

n°22 Le 14 novembre 2016, Hollande ne sait toujours pas qui il est

n°23 La Justice ouvre bien une enquête contre François Hollande pour violation du secret défense!

n°24 La COLERE  tranquille et massive de la droite contre "Hollande-Deschanel" et sa politique de gribouille

n°25 Hollande commet son harakiri suite à la sidération autour des confidences

n°26 Le "Hollangate" de Davet/Lhomme: du journalisme de salon facile avec une "gorge profonde" bavarde 

 

06/06/2014

D-Day. Omaha Beach. Hommage à Leonard Neidinger

6 JUIN 2014: 70ème anniversaire du Débarquement.

"Hommage à", "Tribute to"  Leonard Neidinger, Houston, Texas.

Témoignage.

Born Nov. 10, 1920, in New York, he served during WWII in the U.S. Army with the 1st Infantry Division. He was a veteran of numerous campaigns, including the D-Day Invasion. He was a self-taught, licensed professional engineer with a distinguished career in electrical engineering, devoting 43 years to the M.W. Kellogg Company. Leonard was an avid camper, gardener, woodworker, artist, and family historian.

                                                    HEIMAT

Mutuellement fans d'histoire familiale, lui et moi  avions pu :

1) entrer en contact grâce à  la magie d'un intranet par le simple fait de porter le même nom et la curiosité de chercher à comprendre pourquoi.

2) se poser la question de l'origine géographique  sans en avoir aucune idée au départ. L'Allemagne, certes mais où dans ce vaste pays ?

2) ensemble découvrir que nos ancêtres  était frères en...1720 !

Au XVIIIème siècle une importante émigration économique a touché  le Bade-Wurtenberg en direction de l'ouest:  France, Luxembourg,  Belgique...Voire le grand ouest jusqu'aux Etats-Unis.

Quelle chance d'avoir pu, avec Leonard,  parcourir ensemble cette piste d'investigation qui mena à un petit village au sud d'Heidelberg: Elsenz où existe toujours une branche locale portant le patronyme, celle de Hermann.

Notre Heimat à nous, comme un travail opiniâtre, accompli en commun par courriels mais aussi par courriers papiers qui traversaient l'atlantique dans les deux sens.

Créant de la complicité. On a pu se nommer "cousins" à la fin, une fois le travail accompli. En reconnaissance mutuelle.  Ce, avec un évident brin d'humour.

Il n'y a pas de mensonge. Certes anciens, les chromosomes partagés sont bien réels !

Leonard m'avait offert, voyageant par dessus l'atlantique par voie postale,  le... Giono de l'homme qui plantait des arbres. Rire de recevoir cet  ouvrage en langue anglaise car les forêts du pays de Giono sont un peu  les miennes, en vrai, de temps en temps, avec l'accent provençal, le vrai. Il l'ignorait.

Nous étions finalement dans cette "chasse aux ancêtres", deux complices plus arboriculteurs et inspecteurs de ...canopées qu'adeptes de la réunion-cousinade.

                                               OMAHA BEACH

Sa volonté de pratiquer la généalogie  s'apparentait de fait  à une force vitale de comprendre nos racines. De transmettre. Un défi à la mort qu'il a vue de près.

Pour moi, ce fut  l'immense honneur de communiquer avec un.... vétéran de Omaha Beach, si simple, si gentil.

D'une génération différente, nous étions bizarrement sur la même longueur d'onde.

Il est parti trop tôt pour connaître la suite de l'histoire: la  source du nom de famille se situant tout au sud du Bade-Wurtenberg à Neidingen (Beuron. Arrondissement de Sigmaringen)

Aux bords du Danube, dans la phase de sa naissance.

La vie aurait dû  permettre aux deux improbables "complices de généalogie", connectés par les moyens modernes  de parcourir ensemble, à pied, ces villages de Bade-Würtenberg: Elsenz,  Neidingen.

Observer ensemble ces flots mythiques. Dommage ...

Une Forêt Noire et un fleuve de légende  pour ceux qui éloignés- voire fort éloignés, Leonard vivant à Houston, Texas- se prenaient à rêver autour de ces racines germaniques nouvellement découvertes.

                                       DES VAGUES D'HOMMES

Mon rêve secret était de  le retrouver, lui, Leonard  pour qu'il me parle plus précisément du D-Day- notamment  de cette eau salée tout aussi mythique.

Cela restera un rêve....

Après "nos" découvertes de racines, il était effectivement venu en Europe. Pèlerinage en Allemagne et en ..Normandie ! Je n'avais malheureusement pu me déplacer en cette période  pour le rejoindre. Ni le rencontrer en vrai. Dommage. Mille regrets.

Le vétéran qui avait réellement vécu le Débarquement portait probablement des souvenirs  ultra concrets. Ceux d'une eau froide?  Lorsqu'on a débarqué face au feu de l'ennemi se souvient-on plutôt de  l'eau (dangereuse) ou de l'air tout aussi dangereux ??

Une eau bizarre comme le dit à cette heure-ci, 11h26 précises aujourd'hui  le 6 avril 2014 Barack Obama à Colleville-sur-mer, Normandie :

Car faite de "vagues et vagues" d'hommes.

Leonard  savait la température de l'eau.  Il avait vécu le débarquement  sur la côte. Tout comme les Alliés, Britanniques, Canadiens, Néo-Zélandais, Australiens et autres nations sur d'autres plages.

C'est son secret qui ne se partage pas. Survivant du carnage. Bloody Omaha.

A l'époque de nos courriers, les USA entraient  en guerre en Irak. Nous cherchions à comprendre l'actualité. Il évoqua au début le "devoir moral" de son pays d'entrer dans ce conflit.

Pas d'accord, je répondais que  cela ne règlerait pas forcément les  problèmes posés. Il fut moins assuré ensuite, comme la majorité de ses concitoyens sur ce conflit là.

Echanges épistolaires passionnants...Notamment des réflexions pas toujours du même avis  sur la guerre dans le monde contemporain car toujours à la croisée d'enjeux géostratégiques.

Mais toujours en accord, en union  sur la notion de Paix.

Une certitude nous réunissait. Le constat que, qu'elle que soit notre opinion, ces problématiques d'entrées en guerre dépassent totalement  les individus !

L'histoire fait des pieds de nez aux vies individuelles.

En l'occurrence, d'origine allemande, le soldat américain Neidinger allait combattre des allemands. Certes  une Allemagne qui avait alors viré de bord.

Leonard, lui, était forcément plus conscient que tout le monde de ce que "Sacrifice individuel" signifie pour une cause commune- ici la lutte contre le nazisme, donc la liberté.

Il a survécu. Il a fondé une famille. Graines d'arbres.

Hommage à Léonard.  Du fond du coeur.

                                                           Sylvie Neidinger

http://www.lepoint.fr/histoire/en-direct-debarquement-6-juin-1944-13-heures-rommel-quitte-l-allemagne-pour-la-normandie-06-06-2014-1833036_1615.php

13/02/2014

Bureau ovale, journalistes en goguette, américains stupéfaits

A l'heure du média à vitesse éclair, la visite d'Etat du Président français aux USA sera symbolisée par quelques images seulement. On retiendra François Hollande posant seul entre le couple Obama et....les photos hors normes postées sur tweeter des journalistes dans le Bureau Ovale.bureau ovale,selfie,thomas wieder,obama,hollande,journalistes obséquieux

Ces gogos en goguette s'y tirent les auto-portraits (selfies...) avec en fond deux petites têtes qui dépassent.  Juste celles de deux présidents: celui de la puissante invitante et première puissance mondiale et de son invité.

Ces clowns de presse en vacances  commettent un sacrilège car le lieu est éminemment symbolique, celui du pouvoir US, qu'il leur a été par exception permis de visiter.

Idem le pupitre de presse US et son nouveau porte parole...

Un certain Thomas Wieder, salarié  d'un journal qui fut un temps sérieux lui aussi, le Monde, a pris la vedette. Il va désormais être vedette du web et de ses détournements à l'infini.

 bureau ovale,selfie,thomas wieder,obama,hollande,journalistes obséquieuxLes américains sont en tous cas offusqués.

On peut contre-argumenter en disant que c'est de l"humour, que Barak Obama 'himself -selfself" a lui même fait un selfy déplacé aux obsèques de Mandela.

Or ce qui ne va pas avec les trublions du bureau ovale est le comparatif.  Les mêmes,  lorsqu'ils franchissent les portes de l'Elysée se plient à l'étiquette, à la déférence.

Il faut  se souvenir combien les mêmes "professionnels de l'info" furent obséquieux lors de la conférence de presse à l'Elysée, lieu de pouvoir qui les rendait amnésiques au point d'omettre de poser des vraies questions  à l'anglo-saxonne.

Ce que démontre ce comportement de colonie de vacance des journalistes sélectionnés pour accompagner François Hollande ?

Leur habitude à côtoyer le pouvoir, dans une grande proximité au point de tout mélanger!

Une notion d'indépendance de la presse si lointaine des critères anglo-saxons...

Le pool sélectionné pour entrer  était  une sorte de "garde rapprochée médiatique" de François Hollande.  Thomas Wieder est  pour le Monde  "chargé de l'Elysée et du gouvernement"

(d'ailleurs, sa rédaction le soutient dans cette affaire !!!)

Ils entrainent avec eux dans cette action  toute l'image de la communication du Président Hollande ridiculisée.

Si même le chroniqueur de gauche Roger Bruno-Petit le dit....:

"Ce selfie dit ce qu'est devenu l'autorité présidentielle sous François Hollande, une dérisoire hochet prétexte à se balader dans le monde entier, sous l’œil ébahi des citoyens internautes.

Ce selfie ridiculise aussi et surtout François Hollande... Qu'est-ce donc que ce président si peu sérieux, si peu grave, si peu président finalement, qu'il en est réduit à laisser suivre ses activités par des journalistes qui ne se tiennent pas mieux que Loana dans le "Loft" ?

Ce ne serait pas grave, en vérité, si cela ne touchait pas à la communication élyséenne, soit au cœur du réacteur de l'image présidentielle. Dans cette affaire, le coupable, ce n'est pas l'auteur du selfie, c'est le président lui-même. C'est en cela que l'anecdote prend sens et s'avère inquiétante."


On continue: cela ne serait pas si grave en vérité si cela ne touchait à l'image de sérieux de la France. Crédibilité  que d'autres tels les chefs d'entreprises qui ont des produits et des services à vendre préféreraient voir .

Plutôt que les clowneries vaseuses et l'amateurisme absolu.

L'image si légère est terriblement contre-productive car elle va donner du carburant au "french bashing" en désignant au delà de l'attitude des journalistes en question un peuple peu sérieux, pas fiable.

Le story- telling hexagonal continue décidément son vaudeville....

                                                               Sylvie Neidinger

                                        

 

 


11/10/2013

François Hollande s'auto-attribue le prix Nobel de la Paix !

Le Président français  voulait donner du canon. Son doigt était déjà sur la gâchette. Les moteurs de Rafales vombrissaient déjà. Quand? En septembre 2013, il y a un mois.

Il en a été empêché. Par la vox Populi américaine (et Congrès) qui a refusé cet engagement mal bâti. Par la  vox populi française également contre cette intervention.

Un accord est intervenu entre USA et Russie signe du respect du droit international et de l'ONU.

Par la fermeté de Poutine  à refuser cette attaque franco-Us, au départ.

Par une négociation diplomatique à Genève sans la France ensuite.

L'ONU  a véritablement gagné ce bras de fer.

prix nobel de la paix,hollande,obama

ImmodesteFrançois Hollande   s'attribue aujourd'hui   dans une conférence de Presse rapide qui suit immédiatement l'annonce, la paternité directe du  prix Nobel de la Paix ! Tout simplement.


La prise de parole du Président Français:hollande-le-nobel-est-une-consecration-pour-l-action-de-la-france-en-syrie

[nota son  intervention est digne de la nouvelle rubrique politique de ce blog nommée Grenouillade  dédiée  aux dirigeants hexagonaux lorsqu'ils  surjouent]
On ne comprend pas d'ailleurs pourquoi il ne l'a pas reçu lui,  le fameux Prix. Après une petite  ...guerre au Mali, il le méritait, non?

Problème. La célèbre distinction est normalement attribuée à ceux qui ne ....donnent pas dans les bruits de bottes.

Comme aujourd'hui  l'organisme OIAC  de destruction préventif d'armes chimiques. Qui va faire appliquer ses règlements en Syrie. Sachant que  dans la région proche-orientale, Israël a  signé mais pas ratifié le traité de non prolifération des dites  armes chimiques. Il reste encore du travail...

                               PRIX NOBEL CONTESTE

Des voix s'élèvent sur cette nomination :

http://www.europe1.fr/International/Il-n-y-a-plus-de-prix-Nobel-de-la-paix-1671787/

On peut lire"Le prix Nobel de la paix ne répond plus aux dernières volontés d'Albert Nobel". Alors que le monde a salué vendredi l'attribution du prix Nobel de la paix à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), l'opinion de Fredrik Heffermehl tranche. Ce juriste norvégien, activiste pour la paix et spécialiste du testament d'Alfred Nobel, estime que l'héritage du chimiste suédois est dévoyé.

Hollande Nobel?

Il est vrai que son unique partenaire de l'expédition punitive programmée sur la Syrie mais pas réalisée, B Obama, en avait été récipiendaire laudatif en 2009. "pour ses efforts extraordinaires en faveur du renforcement de la diplomatie et la coopération internationale entre les peuples" comme raisons invoquées à l'époque, un peu polémiques vu son poste électif.

Or, le cas de figure s'analyse différemment :

L'académie d'Oslo avait probablement  apprécié à sa juste mesure la victoire historique d'un homme dit "de couleur" à la Présidence des USA plus que son... potentiel d'homme de paix ? Un président dit "noir"était  évidemment énorme comme symbole outre-atlantique (et mondial ) de paix  au regard des années  d'esclavage.

Avec cette  réserve toutefois:  les norvégiens furent en 2009 de facto très intrusifs dans la politique US par ce choix  ultra  interventionniste d'honorer un Président... en exercice.

La symbolique médiatique  dans le monde moderne devient  alors de la pure dynamite.

Pragmatique, en charge de "sa" Nation,  le N° 1 américain a choisi. Barack Obama, président avant tout ne s'est pas effectivement senti lié à ce Prix qu'il n'avait pas sollicité.

Il n'a pas mené une   politiquement spécialement   pacifique. Il a continué à gérer la première puissance martiale mondiale comme il l'entendait. Quitte à écorner son image de ...Nobel de la Paix:

blog.tdg.ch/archive/2013/08/31/obama-prix-nobel-de-la-guerre-

Ce Prix  suédois est d'ailleurs  le signe d'un... repentir. Celui  d'Alfred Nobel,  chimiste inventeur de la dynamite.

Attribué donc aux facteurs de Paix normalement déjà prouvés et non potentiels, putatifs.

                                       HOLLANDE SPEEDY

 On ne comprend pas  si François Hollande arrive ce matin à la vitesse "speedy gonzalez"  devant les micros pour s'attribuer le Nobel de la Paix.

Ou alors,  pour l'anti-Nobel ?Autrement nommé IG Nobel.  Prononcé "Ignoble" en langue anglaise et juste pour rire.

Un rire triste en raison du spectacle donné. Il est peu banal de voir un tiers monter sur l'estrade est clamer haut est fort "cette distinction m'est attribuée" !

Le ridicule ici ne concerne pas seulement un Président mais l'image de la  France,  5ème ou 6ème puissance mondiale.

Qui  vient réclamer, elle seule, sa médaille en chocolat, son bonbon Nobel. Bizarre.

                                                                                     Sylvie Neidinger

 

 

01/10/2013

Syndrome de "Suez": pragmatisme intelligent de Obama, amateurisme français

Syrie-On peut nommer syndrome "suez" cette propension d'un Etat à s'autoriser à intervenir  dans un confit externe. Puis à se faire taper sur les doigts par "plus fort" que lui.

Dans l'affaire Suez réelle, deux anciennes puissances coloniales: la France et l'Angleterre, accompagnées d'Israel étaient intervenues unilatéralement autour du Canal de Suez. Pour ensuite s'en retirer immédiatement  lorsque "Plus grand" c'est à dire USA et URSS l'avaient demandé.

Le même syndrome de Suez était lisible dans le projet d'attaque franco-américaine punitive programmée le 31 août 2013 dernier de la Syrie. Hors de tout mandat de l'ONU et en très grande solitude.

 "Plus grand" est intervenu,comme dans l'épisode Suez initial.

Le respect du droit international a prévalu."Plus grand" a été cette fois l'ONU, la Russie+Chine+GB (son Parlement) l'opinion publique internationale largement défavorable aux attaques (énorme pression) + ... Barack Obama lui même donc les Etats-Unis.

                       LES USA EN SORTENT PARADOXALEMENT GRANDIS

Le Président US a eu l'intelligence pragmatique d'une immense volte-face, comprenant que les conditions du succès n'étaient pas réunies. Il a refusé d'ouvrir seul en Syrie   une porte destructive  dont il ne savait pas ce qui se trouvait derrière. Il a refusé une position de lonesone cowboy même avec la France, partenaire non cité, quantité négligeable pour l'Amérique. Il s'en sort "par le haut" Même si son intention profonde restait l'option martiale.

Obama a tout gagné sur cette gestion ponctuelle. Puisque qu'il est revenu dans la cour des décideurs écoutés, au lieu de faire entrer l'Amérique dans une problématique type Suez où une fois les bombes punitives lâchées par la première puissance militaire mondiale, des comptes politiques, juridiques, allaient être demandés par des supra- instances internationales, par  l'opinion externe, interne, avec  un service après vente probablement pénible à justifier. Surtout après le grave échec complet  de la politique Us en Irak.

Les USA et la Russie se sont donc réunis à Genève pour discuter de l'élimination des armes chimiques syriennes aboutissant  une résolution onusienne votée dans la foulée. Premier consensus depuis longtemps.

Certes la résolution non contraignante est favorable à la vision Russe et modère les éventuelles velléités impérialistes US.

L'erreur magistrale de départ des occidentaux dans l'affaire syrienne est d'avoir négligé à quel point ce pays  est lié stratégiquement  à la Russie (à la Chine, etc.) Dans l'euphorie des mal nommés Printemps Arabes, les occidentaux  très sûrs d'eux, aveuglés par leur propre désir de prédation  géo-stratégique  ont prononcé un "dégage" aux dirigeants syriens alors que le pays vit dans la sphère russe. Pour mieux visualiser, c'est comme si Russes et Chinois avaient intimé aux dirigeants d'Israël de dégager alors que cet Etat est évidemment  intrinsèquement lié aux USA.

Ce qui est inimaginable dans un cas l'était tout autant  dans l'autre! Les Russes ont des bases maritimes dont Tartous, forment les militaires depuis des dizaines d'années. Ce "dégage", avec cette méthode là, était surréaliste. Il a duré 2 ans et demi. Les Russes n'ont jamais cédé.

Barack Obama vient d' entériner par sa volte-face la complexité du conflit.

Un certain impérialisme américain a  certes perdu de son arrogance dans ce renoncement.

Mais  un certain réalisme américain a prévalu, démontrant une Amérique qui reprend sa place négociatrice en chef, capable de s'ouvrir à d'autres arguments que ses désirs belliqueux.

Le Président Obama a bien joué d'autant que les informations d'aujourd'hui 1er octobre  sur la paralysie des financements fédéraux bloqués par les républicains auraient gravement entaché la gestion du dossier syrien. En effet comment un Etat qui peine à financer la protection sociale de ses propres habitants, qui prend le risque de bloquer son propre système fédéral se  mèle-t-il à l'international de dégager par les bombardements hors du droit international un régime politique tiers?

  LA FRANCE EN SORT AFFAIBLIE,  TOUJOURS ENGLUEEE DANS SON SYNDROME SUEZ

La France continue à se croire si importante.

L.Fabius voulait une résolution hyper contraignante sur la Syrie. Elle ne l'est pas.

F Hollande propose même à New-York de changer les règles du jeu international!   Une modification des règles de fonctionnement du Conseil de Sécurité de l'ONU, pas moinns ! Avec des moments où "on" ( qui?)  pourrait agir en se passant du veto sur la seule idée d'un belligérant. Raisonnement inaudible évidemment car le droit international est Droit. Si les exceptions démarrent, il n'y a plus....de Droit.

Chacun ferait alors selon son bon vouloir. "J'aime pas ce pays; tient, il m'intéresse, il a des ressources. Tient, j'y lâche ma petite bombinette"

Grâce à un média,  une information a été essentielle pour la lecture des évènements récents : avoir accès aux élément historiques de la journée du 31 août donnés en toute inconscience  par l'Elysée. Inconscience car au lieu de grandir l'action du président Hollande, l'amateurisme le plus total se lit entre les lignes.

Une exclusivité du Nouvel Observateur. Texte essentiel pour comprendre les faits que l'Histoire retiendra:

http://tempsreel.nouvelobs.com/guerre-en-syrie/20130927.OBS8824/exclusif-comment-hollande-avait-prevu-de-frapper-la-syrie.html

Je l'avais cité hier dans la précédente note. J'y reviens in extenso tellement c'est choquant.

"Les frappes sont pour ce soir." Le samedi 31 août, au matin, les plus hauts responsables français, civils et militaires, sont convaincus que le président de la République va déclencher le bombardement punitif de la Syrie la nuit suivante. Plus étonnant encore : François Hollande lui-même le croit aussi. Et cette incroyable méprise va durer jusqu'à la fin de l'après-midi. Entre-temps, pendant une dizaine d'heures, la machine de l'Etat aura été mise en branle pour effectuer ces frappes franco-américaines, les "vendre" à l'opinion et en gérer les conséquences diplomatiques.

Cette folle journée débute à 3 heures du matin, ce samedi 31 août, lorsque l'officier de permanence chargé des communications du président de la République reçoit un appel de son homologue américain. Ce dernier le prévient que Barack Obama va téléphoner à François Hollande sur la ligne directe et sécurisée qui relie l'Elysée à la Maison-Blanche. Quand ? Le jour même à 18h15, heure de Paris. Le malentendu transatlantique commence - un quiproquo risible s'il ne s'agissait de guerre.

Conseil de guerre

Décalage horaire oblige, le conseiller diplomatique de François Hollande, Paul Jean-Ortiz, découvre le message de la Maison-Blanche à 8 heures, dès qu'il arrive à son bureau, rue de l'Elysée. Il prévient illico François Hollande, qui décide de convoquer un conseil restreint juste après le coup de fil de Barack Obama. Devront être présents les ministres de la Défense, de l'Intérieur et des Affaires étrangères, ainsi que les "grands subordonnés" : le chef d'état-major, les patrons de la DGSE et du Renseignement militaire... Un conseil de guerre à l'issue duquel le chef de l'Etat va donner l'ordre formel du début des frappes françaises en Syrie. C'est du moins ce que croit François Hollande et, avec lui, toutes les personnalités convoquées.

Ce 31 août au matin, l'Elysée demande donc aux militaires de se tenir prêts à exécuter cet ordre supposé imminent.

Le plan était de bombarder pendant une nuit, en commençant vers 3 heures du matin au moment où les gens sont profondément endormis, dit un haut responsable français. Il s'agissait de détruire notamment des batteries de missiles et des centres de commandement de la quatrième armée, la chimique."

Les frappes doivent être réalisées par plusieurs Rafale volant en Méditerranée, au-dessus des eaux internationales. "Nous ne voulions pas tirer à partir du ciel turc, raconte un autre. Nous redoutions qu'Assad n'invoque la légitime défense et ne bombarde son voisin, ce qui risquait d'impliquer l'Otan."

Il y a un hic : les missiles de croisière Scalp prévus pour l'opération ayant une portée maximale de 250 kilomètres, les bombardements français ne pourront atteindre que des points situés dans l'ouest de la Syrie, Damas compris. Les Américains se chargeront de tout le reste. "Mais nous ne dépendions pas d'eux pour nos tirs et notre ravitaillement en vol, tient-on à préciser à la Défense. Il y a une seule chose que nous ne maîtrisions pas : le calendrier. C'est Obama qui devait donner le top départ."

Des preuves "déclassifiées"

Pour prouver à l'opinion que François Hollande n'agit pas à la remorque des Etats-Unis, façon Tony Blair pendant la guerre en Irak, l'Elysée décide aussi, ce samedi 31 août, de "déclassifier" certaines preuves françaises de l'attaque chimique. "Nous avons appelé ce document 'Synthèse nationale de renseignement déclassifié' et nous avons mis un drapeau bleu, blanc, rouge sur chaque page", raconte un officiel. Et, en prévision des frappes du soir, le ministère de la Défense fait fuiter ce texte dans le "Journal du Dimanche" à paraître le lendemain.

L'ensemble du plan de communication de l'opération est établi au cours d'une réunion à 14h30 ce même samedi dans le bureau de Paul Jean-Ortiz, avec les directeurs de cabinet des principaux ministères concernés. "Nous avons discuté des images à fournir aux journaux télévisés, celles de la montée en puissance de l'opération qui étaient déjà prêtes, et celles des premières frappes que pourrions livrer très rapidement", explique un officiel. "Nous avons aussi débattu du moment où il faudrait informer certaines personnalités étrangères, raconte l'un des participants. Il a semblé évident que François Hollande préviendrait lui-même Angela Merkel, juste après le coup de fil d'Obama."

"Le jour J était arrivé"

D'où vient cette certitude que le président américain va donner le top départ ce samedi ? "Tout nous conduisait à penser que le jour J était arrivé", dit un responsable français. Cela faisait une semaine que la perspective d'une action militaire franco-américaine contre la Syrie apparaissait inéluctable.

Tout a commencé le dimanche précédent, c'est-à-dire quatre jours après l'attaque chimique contre les populations civiles, quand Barack Obama et François Hollande ont discuté de plusieurs types de "punitions", y compris militaires. "Dès le lendemain, les états-majors des deux pays ont commencé à travailler à un plan de frappe commun", dit-on au ministère de la Défense.

Certes, les jours suivants auraient pu tout faire dérailler. Le mercredi, à Londres, la Chambre des Communes a voté contre une participation britannique à ces frappes. Et, on le sait moins, le jeudi, les Français et leurs alliés ont raté leur "blitz" diplomatique visant à conférer, si ce n'est une légalité, du moins une certaine légitimité internationale à une action militaire contre la Syrie. Ils espéraient recueillir une majorité des voix au Conseil de Sécurité, et ainsi contraindre Pékin et Moscou à opposer leur veto. Malgré les efforts de Laurent Fabius, Paris, Londres et Washington ne sont pas parvenus, selon nos informations, à rallier un nombre suffisant (six) de suffrages des pays membres non permanents du dit Conseil. Si bien que l'idée de passer par l'ONU a été abandonnée.

Pourtant, en fin de semaine, les Américains sont toujours aussi déterminés. Le jeudi, la conseillère de Barack Obama pour la sécurité, Susan Rice, fait savoir à Paul Jean-Ortiz que, malgré la défection britannique et le revers onusien, son patron est "tout près d'y aller". Et le lendemain, le vendredi 30, plusieurs indicateurs en provenance de Washington font penser aux Français que des frappes américaines sont imminentes. "Ce jour-là, John Kerry s'est entretenu plusieurs fois avec Laurent Fabius, assure un officiel. Il lui a dit que Barack Obama lui avait demandé de 'préparer l'opinion publique à des frappes.'" Au cours de cette même journée, dit un autre, "la Maison-Blanche a publié ses preuves sur le massacre chimique".
Et toujours ce vendredi, François Hollande et Barack Obama ont de nouveau discuté longuement. Le président américain dit qu'il n'a pas encore pris sa décision définitive mais que celle-ci ne saurait tarder. Il ajoute que les frappes pourraient avoir lieu bientôt, "avant ou après le G20", précise-t-il. "Rappelons-nous demain ou après-demain", conclut-il.

Le revirement d'Obama

Si bien qu'à l'annonce d'un nouveau coup de fil de la Maison-Blanche les conseillers de François Hollande sont persuadés ce samedi 31 août que le président américain a tranché dans la nuit et qu'il déclenchera l'opération le soir même ou au plus tard dans la nuit du dimanche (hypothèse peu probable puisqu'il part en Europe le lendemain). Personne à l'Elysée n'imagine qu'après avoir reçu une lettre de 186 parlementaires lui demandant de faire voter le Congrès Barack Obama a décidé in extremis de leur donner raison et encore moins que les principaux responsables de la Chambre des Représentants et du Sénat sont déjà au courant - plusieurs heures donc avant François Hollande...

"J'ai décidé d'y aller, dit le chef de la Maison-Blanche à son homologue français ce samedi à 18h15, mais je vais d'abord demander l'aval du Congrès." François Hollande est abasourdi. Il essaie de convaincre le président américain de revenir sur sa décision - en vain. Le chef de l'Etat rejoint alors les hommes qu'il a convoqués dans le salon vert pour un conseil restreint. Il ordonne aux militaires de rappeler les Rafale et évoque les prochaines fenêtres de tirs. De l'avis général, il n'en reste plus qu'une : aux alentours du 15 septembre, entre le vote des parlementaires américains et l'ouverture de l'Assemblée générale des Nations unies. "Après ce sera très difficile, voire impossible", convient-on. Cette ultime fenêtre sera refermée la semaine suivante par une manoeuvre diplomatique astucieuse de Vladimir Poutine.

Analyse de texte, noter la tonalité incertaine du vocabulaire employé: François Hollande "croit" "les hauts responsables sont "convaincus", la "méprise" va durer toute la"folle" journée;"malentendu transatlantique "quiproquo risible s'il ne s'agissait d'une guerre";"nous ne maitrisions pas le calendrier, Obama devait donner le top départ"

Amateurisme absolu: les français ont cru que le coup de fil attendu de Obama dans l'après-midi  signifiait le top départ. Mettant en branle la folle journée française qui lance le timing. L'article dit "quiproquo risible s'il ne s'agissait d'une guerre".Obama a annoncé au  public américain son... non engagement dans l'après midi.

AMATEURISME HALLUCINANT DE HOLLANDE ET SES EQUIPES, PIEGEES PAR LEUR ENVIE D'EN DECOUDRE !

Sommum du texte :  "pour prouver à l'opinion que François Hollande n'est pas à la remorque des Etats-Unis version Tony Blair nous avons mis un drapeau bleu blanc rouge sur les pages du communiqué qui allait fuiter à la presse".....!!!!!!!!!!!!!!!

Plus incompétent, tu meurs!

Suite "tout nous conduisait à penser que le jour J était arrivé"; " la perspective d'une action militaire franco-américaine apparaissait inéluctable"

 Toujours le vocabulaire du putatif : "personne à l'Elysée n'imagine"; "les conseillers sont persuadés" "

On apprend dans ce texte que les principaux responsables de la chambre des représentants furent informés plusieurs heures avant Hollande ! On apprend que Barack Obama avait pourtant  demandé aux français de préparer leur opinion publique.

Fin. On lit que François Hollande, abasourdi, rappelle ses rafales. Sans commentaire. Le texte se suffit à lui-même.

                                              **

Si on peut résumer l'épisode géostratégiques du 31 août en d'autres termes :

François Hollande a péché par immense orgueil. Depuis que les anglais ont dit non, il s'est retrouvé en couple durant  une semaine avec l'Amérique  -  vanté comme le couple franco-américain  par les médias hexagonaux tout aussi orgueilleux- 

N'en croyant pas ses yeux, il a voulu épouser sa promise de rêve.

Mais la belle Américaine, plus puissante, plus riche  plus jeune, plus jolie a trompé tous  ses espoirs en se retirant brutalement  du lit de noces au dernier moment. Par un magistral volte-face.

Conclusion. Se mettre en ménage  avec plus grand que  soi quitte à y perdre son âme était un pari risqué. Ici l'âme évaporée étant la  souveraineté de  la France, son indépendance, les dizaines d'années de diplomatie sérieuse.

Le pari personnel du Président de la République est complètement perdu. Très inquiétant en tous cas  pour l'image donnée de la France devenue à la fois  ultra va-t-en-guerriste et  basiquement  suiviste. C'est contradictoire.

Cette contradiction  est induite dans ce que j'ai nommé le "Syndrome de Suez".

 

                                                                      Sylvie Neidinger


Ce blog a ouvert une nouvelle rubrique politique à l'occasion de ces évènements intitulée  Grenouillade...: quand la France surjoue.

21/09/2013

Hollande en flagrant déséquilibre diplomatique

 François Hollande vit en ce mois de septembre 2013 un épisode de grande solitude dans sa volonté impérative d'attaquer la Syrie.hollande,chirac,obama

Grande solitude vis à vis de ses partenaires européens qui ne partagent  pas son va-t-en-guerrisme.

Grande solitude vis à vis de sa population qui désapprouve d'utiliser son armée pour une expédition punitive, deuxième conflit voulu par le chef d'Etat en 10 mois.

Grande solitude institutionnelle due à une gaffe  nationale: attendre l'aval du Congrès US - donc d'une instance politique externe- pour lancer ses missiles sans même demander l'avis de son propre Parlement.

Barack Obama dans son discours à la nation américaine omet de citer cet unique partenaire qui s'était engagé à ses  côtés. Citer le frenchy n'était pas assez classe outre-atlantique....La France  compte effectivement pour du beurre. Pas comme l'allié anglais. Lequel problème majeur, vient de faire défection face à un programme martial refusé par les parlementaires du Royaume-Uni.

Enfin la diplomatie française, jugée comme très agressive  a été récusée par les Russes. Seuls les USA et la Russie discutent à Genève.

Cela remet les pendules à l'heure concernant la réalité de la France comme "Nation seule" dans le concert des nations. Elle ne joue en aucun cas dans la cour des grands lorsqu'elle agit en épopée solo !!!!!

hollande,chirac,obamaBurki a dessiné une intéressante caricature parue dans le Temps (Lausanne) et reprise dans Courrier International.

Actuellement,  la diplomatie psycho-rigide du tandem Fabius- Hollande continue à se penser importante. Voir  le discours donné au Mali hier.

SON ANTI-EUROPEANISME ACTUEL NUIT A LA FRANCE

N'est pas Chirac qui veut!   Et la diplomatie française n'a de valeur que lorsqu'elle est insérée dans l'Europe avec ses partenaires.

hollande,chirac,obama,diplomatie française agressive,diplomatie francaise enfermée,russieOr François Hollande est en train d'enfermer diplomatiquement la France. Il a commencé par se fâcher avec l'Allemagne.

Il insiste pour armer la rébellion syrienne alors que ces opposants sont sur le terrain infiltrés par Al Qaïda. Ils pratiquent des  acte innommables.

Pour se justifier, le président  de la république commet une pirouette verbale : lui   saura livrer aux "bons" interlocuteurs. Ce qui est un fantasme actuellement qui ne correspond pas au réel. Impossible de  garantir en vrai la bonne exécution de cette promesse.

Une gouvernance  fofolle donc. Qui cherche tous les arguments possibles pour entrer en guerre. Notamment le recours à une  "morale basique" autour de l'usage du gaz.

Comme si ceux qui ne voient pas la réalité comme lui (ils sont nombreux: les populations européennes majoritairement/Idem aux USA !) comme si ceux  qui refusent les bombardement punitifs validaient cet usage. Et que  lui au contraire,  super héros moralisateur l'empêchait. Facile...

Il se donne le beau rôle hyper moralisant... tout en ajoutant  de l'huile sur le feu pour mieux enflammer le brasier.

Le conflit syrien est  mille  fois plus complexe avec  les problématiques interconfessionnelles que la vision hollando-fabiusienne à gros sabots mal dégrossis.

Bizarre, en tous cas  sa façon de prendre la réalité de données géostratégiques qui le dépassent largement pour ses désirs. Attitude autistique inquiétante !

Tout cela pour se scénariser lui-même en "chef de guerre", homme à poigne?

Solitaire, c'est certain. Les derniers sondages de popularité lui sont ultra défavorables.

                                                                                Sylvie Neidinger

 

 Lire cette note de blog à propos et les articles de presse :

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2013/09/20/francois-hollande-l-enfermement-247384.html

 http://www.lepoint.fr/invites-du-point/claire-gallois/hollande-et-le-syndrome-du-chameau-de-tombouctou-31-08-2013-1719757_1445.php

http://www.romandie.com/news/n/_L_Occident_aveugle_sur_la_Syrie_fait_du_chantage_a_la_Russie_95220920131450.asp

http://www.leparisien.fr/politique/francois-hollande-face-a-une-impopularite-record-22-09-2013-3158489.php

http://www.lepoint.fr/editos-du-point/michel-colomes/syrie-la-triple-humiliation-de-francois-hollande-16-09-2013-1731550_55.php

http://www.marianne.net/Quand-les-socialistes-marchent-vers-l-echafaud_a231985.html

http://tempsreel.nouvelobs.com/guerre-en-syrie/20130927.OBS8824/exclusif-comment-hollande-avait-prevu-de-frapper-la-syrie.html

http://www.afrique-asie.fr/menu/moyen-orient/75-a-la-une/6262-chevenement-la-france-n-a-pas-interet-a-entrer-dans-une-guerre-de-religion.html

 

                                                   Rubrique  Grenouillade

09/09/2013

Pape François, ils n'attaquent pas simplement pour vendre leurs armements !

Le Pape François mobilise par la prière pour refuser tout engagement militaire.

Cette autorité morale  n'a pas mâché ses mots, en évoquant la guerre engagée par les USA et la France pour ...vendre leurs armes ! Il est dans la parole directe et pas le politiquement correct.

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-orient/syrie-le-pape-francois-denonce-les-guerres-commerciales-pour-vendre-des-armes_1279599.html


Les occidentaux sont focalisés sur ce pays (depuis le début des évènements d'ailleurs)

Comme les ours sur le pot de miel. Ils ont bien évidemment d'autres motifs.

Au premier jour de la première manifestation à Deraa, ville frontière, les manifestants brandissent ces panneaux  annonciateurs du programme (très illégal....) qui va se mettre en place:" Alaouites au cimetière , chrétiens au Liban".

Constat: ils prônent juste ...une guerre civile et une déportation de population !

Ce, avec  l'aide externe très actif de deux pôles:

1-Le pôle OTAN: USA, Angleterre, France, Turquie etc. Les services secrets s'activent, fournissent aux rebelles logistique, renseignement, armes. Laurent Fabius est un grand va-t-en guerre durant ces deux années.2112- 2013. Il mène une politique de faucon.

2-Le pôle islamiste radical: les pays du Golfe CCG et la Turquie financent, enveniment. Remarque : la Turquie appartient aux deux pôles. En frontière commune, son importance dans l'aide aux rebelles et majeure.

Les motifs des deux pôles :

Concernant les Etats islamistes, l'objectif est d'installer un islam radical en Syrie du type golfique, avec tribunaux islamistes, élimination de tout  ce qui ne suit pas les règles du désert. Ce, alors que la Syrie  multi- confessionelle n'a jamais connu cet islam sunnite intégriste wahhabite. Les Ahrour et autres prennent leurs ordres en Arabie Saoudite pour installer un système politique de type "émirat". Ils s'auto- proclament émirs des zones locales  dites "libérées".

Or, dans les campagnes de ce pays agricole qu'est la Syrie, la stricte séparation homme/femmes ne fonctionne pas si strictement , même chez les populations sunnites. 

L'internationale des jihadistes arrive de partout. Des fous de dieu qui n'ont aucune connaissance du sunnisme locale, ouvert. Ils coupent les têtes qui ne leur plaisent pas. Délinquance, kidnappings , terreur sont au programme.

Les nouvelles de Maaloula occupée depuis dimanche par Al Norsah sont noires; des jihadistes semble-t-il tchéchènes et libyens ont décapité plusieurs chrétiens de ce village au christianisme des sources. ils détruisent les édifices : églises et monastère.

Enfin, les Etats islamiques sunnites comptent régler au passage de vieux comptes avec l'axe chiite.

Concernant les pays de l'Otan: la Syrie  est un gâteau qu'ils rêvent de manger. En masquant leur appétit sous les notions évidemment de défense de la démocratie...

Comme le Pape François l'a souligné: les occidentaux veulent vendre des armes. Il faut également diviser et partitionner le pays. Le détruire par bombardements pour le mettre à terre comme cela fut le cas  en Irak et en Libye.

L'Est  pétrolier de Der Ez Zor a déjà été donné aux rebelles "Amis de la Syrie "en fait "Amis des occidentaux" Ils ont pris possession des puits et au passage ont tué plusieurs villageois ...syriens sunnites de la zone. Ces derniers  choqués de voir ces islamistes venir de partout et prendre possession de leur  pétrole national ont été liquidés.

La Turquie profiterait des bombardements et du chaos organisé pour encore avancer sa frontière en annexant des terres syriennes. Ce qu'elle a fait à chaque Traité du XX ème siècle ( Sèvres et autres, annexion du sandjak d'Alexandrette avec la complicité de la France)

L'eau de l'Euphrate a toujours été  un contentieux. Elle pourrait se  prendre encore un petit peu de fleuve...?

Israël annexerait  définitivement le Golan qu'elle occupe actuellement. De plus , elle se satisferait de voir un ancien" adversaire", nationaliste à forte armée,  éliminé par d'autres qu'elle. Elle règlerait en fait  par d'autres pays amis interposés (USA et européens)  ses propres comptes avec l'axe chiite.

Les USA entendent faire changer ce pays de camp, alors que la Syrie est totalement, intégralement dans la sphère russe (base militaire à Tartous, officiers formés en Union soviétique devenue Russie) Géographiquement, l'Est du pays est proche du Caucase. Une minorité  syrienne vient d'ailleurs du Caucase: les Tcherkess.

LE GAZ OFF SHORE EN QUANTITES IMMENSES: UN MOTIF DE GUERRE REEL JAMAIS EVOQUE !

Au delà des armes vendues, les occidentaux ont un intérêt majeur à dominer dans un élan néo-colonialiste avéré: la découverte du gaz off-shore en Méditerranée.

Une syrienne de la coalition rebelle affirmait sans rire à la tv il y a peu qu'il n'y a rien à trouver  comme matière première...

Or il y a la découverte de réserves gazières mega-importantes ( plus que les réserves du Koweit)

Un article de ce blog Neidinger avait déjà évoqué cette ressource naturelle récemment découverte.

Ce gaz peut d'ailleurs  fortement intéresser le Qatar, lui -même grand producteur.

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2013/06/17/oui-le-dossier-syrien-pue-le-gaz-celui-off-shore-de-la-medit.html

Un article récemment lu,  évoque la même problématique :

http://www.direct.cd/2013/08/29/syrie-se-trouve-colossale-plaque-reserve-gaz-du-monde-dou-guerre.html

Aucun média ne  signale ce gaz. Ce n'est évidemment pas un but  avoué de la guerre otano-islamiste !! C'est juste le non-dit, le back-ground, le off.

                                                                                       Sylvie Neidinger

France, vente d'armes:/www.liberation.fr/monde/2013/09/20/livrer-des-armes-aux-...

USA, vente d'armes : //www.infos.fr/syrie-les-usa-fournissent-des-armes-aux-re...



                              RUBRIQUE PROCHE-ORIENT SERIE SURYA

19:40 Publié dans Proche-Orient. Surya | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pape françois, usa, france, hollande, obama, islamistes | |  Facebook | | | |

08/09/2013

Al-Nosra, les jihadistes amis de Hollande et Obama détruisent les croix de Maaloula

Le village symbolique du christianisme des origines est aux mains des suppôts d'al-Qaida.

Ils commencent la destruction. Ils abattent actuellement statues et croix.

http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Le-village-chretien-de-Maaloula-est-tombe-aux-mains-des-rebelles-2013-09-08-1010286

Ils vont certainement enlever décapiter quelques prêtres  comme ils l'ont déjà fait...

Al-Nosra -sectaires extrêmistes -pourront bientôt compter sur l'aide active  de François Hollande et de Barack Obama pour éliminer les minorités qui ne leur conviennent pas dont la chrétienne et installer l'islamisme qui sied bien aux Etats du Golfe,  à la Turquie et à ....l'Otan.

                                                             SN

http://www.lavie.fr/actualite/monde/maaloula-un-village-c...

Les soeurs de Maaloula enlevées

  Le 14 avril 2014 :                      

      http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Syrie-l-armee-reprend-Maaloula-une-equipe-TV-tuee-2014-04-14-1135979
                              RUBRIQUE PROCHE-ORIENT SERIE SURYA

31/08/2013

Obama, prix Nobel de la guerre

Prix Nobel de l'expédition punitive, plutôt.

En dehors du Droit international.


                                                      S. N.

 

                        

14:55 Publié dans P-Politis International, Proche-Orient. Surya | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : obama, guerre, guerre au mali de la guerre | |  Facebook | | | |

02/10/2012

2007: quand le général Wesley Clark dénonçait le projet US d'attaque de 7 pays arabes

Quelle force est donnée à l'analyse... lorsqu'elle est directement  issue de la bouche  d'un ancien général 4 étoiles américain, Westley Clark qui fut le commandant  de l'Otan en Europe dans les années 2000.




Le militaire haut gradé s'insurge, le  3 octobre 2007, contre ce projet de guerre "activement préventive" contre plusieurs pays arabes : 7 pays à attaquer en 5 ans.

Ce que d'aucuns voyaient comme le 3ème conflit mondial en gestation.

2007, c'était hier.

Le programme dénoncé  s'inscrit dans le plan néo conservateur  dont le PNAC: "projet pour un nouveau siècle américain" .

W.Clark émet alors des critiques sur cet usage militaire envisagé par l'équipe dite des "faucons néo-conservateurs" ( les célèbres Romney, Dick Cheney, Paul Wolfowitz etc.) suite aux terribles évènements du 11 septembre.

Un projet martial que le général -à la retraite-   estime dangereux pour son  pays car dévoyé. Ses paroles sont fortes. Il évoque même  un coup d'Etat !!

Nota : Suite à mon  précédent article sur  blog intitulé "Elimination progressive systématique des  leaders nationalistes arabes" un lecteur, Johann  ( merci à lui et merci à l'information web numérisée en direct d'exister en toute  démocratie permettant de visualiser le discours ) avait signalé l'existence de cette video en  écrivant  ce commentaire :"Tout y est dit dès 2007 ". cf :  l'intervention du Général Wesley Clark du 3 octobre 2007 devant le Club Commonwealth de Californie, San Francisco, CA

Plusieurs sites internet analysent le discours du Général Clark . On en citera un, car  synthètique. Il est  issu du ....PCF du bassin d'Arcachon (communistes français  évidemment  toujours sensibles à ces thématiques ....)  lire.


Les USA après avoir eu des retours négatifs des  deux premières guerres  lancées (Afghanistan, Irak) en raison des coûts énormes, des  pertes de soldats, de l'image négative d'occupant et surtout  confrontés à leur opinion publique  qui réclamait -et réclame encore!  -que cessent ces conflits externes,  ont pris conscience de l'énormité sinon l'impossibilité  de continuer cette occupation du monde arabe en direct de type colonial.

En effet, comment ce qui est hyper difficile pour deux pays ( Afghanistant et Irak, occupations non réglées à ce jour ) aurait été possible pour sept ?? Trop lourd pour un seul pays même hyper puissant et même accompagné de ses alliés. Projet insensé.monde arabe,usa,obama,néo-conservateurs,westley clark,2 octobre 2007

Effectivement , l'occupation en direct de type coloniale appartient  au passé!

La vision pragmatique américaine l'a emporté. Une des promesses de campagnes du Président Obama consistait justement à ces évacuations...

Mais il est illusoire de penser que la superpuissance a abandonné ses objectifs de reconfiguration en sa faveur du monde arabe.

Le Printemps arabe arrive donc  à point nommé, en 2011,  pour poursuivre le plan PNAC de contrôle désormais indirect, "accompagné"  du monde arabe et de ses ressources/positions géostratégiques : Tunisie, Egypte, Libye, Yemen +Syrie ( en cours )

D'où ...l'élimination progressive et systématiques des leaders nationalistes arabes.

4,5 pays peuvent désormais  être ajoutés à la liste à la suite de l'Irak ! Soit 5,5 pays arabes en tout depuis 2004.

Le discours de W. Clark est ici traduit. En fait , il n'a aucun besoin d'analyse ni de commentaire et se suffit à lui -même!

 

monde arabe,usa,obama,néo-conservateurs,westley clark,2 octobre 2007


A lui seul, ce discours de 2007 coupe le souffle au regard de la lecture de la politique internationale américaine actuelle, désormais  "indirectement active" en direction du monde arabe! 

Sylvie Neidinger

 


Série Surya sur blog TDG "neidinger" :

Article 1-Baal Hadad lance ses foudres en Syrie.

Article 2-Le printemps néo-colonial arabe

Article 3- Clinton-Israël en "intelligence amie". Les Etats Arabes le sont-ils?

Article 4- Michel Aflak est mort trois fois

Article 5- Elimination progressive, systématique des leaders nationalistes panarabes

Article 6- 2007: Quand le général Wesley Clark dénonçait le projet US d'attaque de 7 pays arabes

Abstract/résumé de : Quand le général Wesley Clark dénonçait le projet US d'attaque de 7 pays arabes. Son discours du 4 octobre 2007,San Francisco. CA. Comment le printemps arabe arrive à point nommé pour poursuivre l'objectif étatsunien de contrôle  mais indirectement.

                                

                                      RUBRIQUE PROCHE-ORIENT SERIE SURYA

10:59 Publié dans Proche-Orient. Surya | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : monde arabe, usa, obama, néo-conservateurs, westley clark, 2 octobre 2007 | |  Facebook | | | |

09/06/2012

Valérie TWEETweiler en fait trop !

twitter.PNG« Ségolène Royal n'a qu'un seul problème, c'est son compagnon » boutade lancée par son porte-parole Arnaud  Montebourg en janvier 2007.

Ne va-t-on pas dire bientôt que « le problème de François, c'est Valérie » ?

La récente irruption dans l'espace médiatique français de la compagne du Président semble déjà virer au vinaigre par des actes personnels non-conformes.

Pourtant, elle a très certainement contribué à la victoire électorale de celui qui était injustement décrit comme mou depuis plusieurs années -quelle insulte pour un homme !

Il ne l'était évidemment pas. Il a reconstruit sa vie avant de conquérir le pouvoir suprême.  Nouvelle vie et nouvelle femme  semblent avoir boosté sa confiance en lui.

Paradoxalement, Valérie « Tweetweiler » met actuellement-et hyper rapidement- à mal sa propre image par des maladresses qui ajoutées les unes aux autres commencent à faire plus que jaser...Et qui vont durablement imprimer les mémoires.

Attention:  l'épisode initial du Fouquet's, vécu comme un boulet, a plus que plombé la Présidence Sarkozy...jusqu'à la fin.

Les français ont quitté le son du bling bling. Pas pour le gazouilli tweet tweet !!!

Son usage de Twitter dérange, voire n'est pas en bonne odeur « institutionnelle »

Quatre sont déjà en mémoire :

1-Celui où elle corrige vertement  une journaliste qui oublie d'écrire « ex » à "couple Royal Hollande » : légère  atteinte à la liberté de la presse.

2-Celui où elle demande aux françaises de lui dire comment faire évoluer la fonction de Première Dame !

D'une part, elle n'est pas mariée et devrait déjà se mettre dans la peau  de la représentation symbolique avant de s'exprimer.

D'autre part, seules les Institutions sont habilitées faire évoluer le cadre légal.

Enfin en  tweetant, elle ne s'adresse qu'à une partie seulement des françaises, les connectées, ses "followers", son fan club : quel déni de démocratie !

3- Autre tweet imbuvable : celui, récent , où elle flagelle  les médias qui n'ont pas suffisamment  repris selon elle,  l'information du rapport Unicef sur la pauvreté des enfants français.

Atteinte majeure à la liberté de la presse, d'autant incroyable que Madame Trierweiler est issue du sérail. Normalement elle est informée de par sa profession des conditions de  l'article du 22 juillet 1881 gouvernant cette LIBERTE essentielle à la DEMOCRATIE.

En son temps, le gouvernement Sarkozy avait défrayé la chronique en jugeant que l'AFP ne relayait pas assez  les messages gouvernementaux.

Avec VT,  nous avons pire. La compagne du Président distribue par le «  réseau social à deux lignes= Twitter » des claques aux médias sur la base de  son opinion à elle, ses désirs, ses préjugés : inédit !

4-La « discrète »  donne à lire à la planète entière par le "haut parleur aviaire" ce qui ne devrait jamais passer par ce canal. Elle vient de remercier Madame Obama pour son invitation par Twitter. Bizarre !

Elle aurait plutôt intérêt à la discrétion...Les échos off de campagne issus du PS (en interne)  la désignent comme une tigresse.

Sa marionnette des Guignols  de l'Info la caricature d'emblée  comme dominatrice ( dominatrice du leader du pays pose un énorme problème d'image de l'Etat  !)

Les français après l'ère sarkoziste hors norme (ayant bousculé les Institutions) et en prise avec les difficultés économiques ne sont pas prêts à voir se dérouler sous leurs yeux une nouvelle "histoire de femme compliquée " ni à recevoir ordres, demandes, conseils par les tweets de Madame-

La presse non plus évidemment.

La Présidence (les conseillers...) qui cherche ses marques semble laisser faire. Or, bousculer les Institutions de la Vème de la sorte devient une véritable"hors-normalité".

Pour éviter le conflit d'intérêt qui se dessine,Madame Trierweiler a rapidement   besoin de clarifier sa position ..ou de se faire couper le sifflet ?

 

Sylvie Neidinger

 

NOTA CET ARTICLE AVAIT ETE REDIGE AVANT LE FAMEUX TWEET ANTI ROYAL.

IL  PROGRAMME QU'ELLE ALLAIT VERS LE PIRE SI ON NE LUI COUPAIT PAS LE ...SIFFLET !

OR, MOINS D'UNE SEMAINE APRES ELLE DERAPAIT GRAVEMENT , TERNISSANT ENCORE PLUS SON IMAGE DANS UNE FOLIE MEDIATIQUE AUTOCENTREE SUR SA PERSONNE, HYPER-NARCISSIQUE VISIBLEMENT.

 

RUBRIQUE POLITIS FRANCE TRIERWEILER

Article 1-Aujourd'hui la reine de Hollande devient reine de France

 

Illustration Twitter supra = copie d'écran

Tags :Twitter, tweeter, valérie tweetweiler, valérie trierweiler, liberté de la presse, françois hollande,sarkozy, obama,guignols de l'info

 

 

rubrique politis.png