UA-65882359-1

04/08/2017

Paradoxale "noyade sèche"

L'info a paru au printemps, surtout dans les magazines féminins, RTS et autres (thématique reprise de la presse anglo-saxonne.)

Petite mode médiatique...

Le lecteur se trouve soudainement idiot de ne pas savoir ce dont il s'agit.

L'oxymore du titre est hyper vendeur mais hyper déroutant également : noyade signifie "dans l'eau" Alors comment peut-elle être sèche?

http://www.femmeactuelle.fr/enfant/news-enfant/la-noyade-...

http://www.francetvinfo.fr/sante/enfant-ado/mourir-noye-plusieurs-jours-apres-avoir-bu-la-tasse_2234233.html

 Explication. Une personne ayant "bu la tasse" donc introduit de l'eau dans les poumons peut développer longtemps après, donc hors contexte aquatique, un oedème pulmonaire.

La terminologie serait abusive  (vocabulaire médical détourné)

Malheureusement certains médecins disent recevoir des parents affolés. Notamment quand le bambin a ingéré un peu d'eau.

Une petite psychose s'installe.

Un article de médecine du 20 juillet dernier  remet les choses à leur place:

https://www.planetesante.ch/Magazine/Sport-loisirs-et-voy...

En fait il ne  faut ni paniquer ....ni minimiser.

"Comment réagir face à une noyade?

Bien que la « noyade sèche », telle que décrite sur les sites qui font le buzz, ne soit pas attestée dans la littérature médicale, une noyade n’est pas pour autant un événement à banaliser. Une des complications possibles d’une noyade non-fatale est l'œdème pulmonaire, accompagné dans les situations les plus graves d’un Syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA). En cas de noyade non-fatale avérée ou fortement suspectée, il est donc recommandé d’hospitaliser l’enfant lorsqu’il présente des symptômes inquiétants (lire encadré) ou d’instaurer une surveillance à l’hôpital pendant au minimum huit heures après l'événement s’il n’a plus de symptômes."

Le problème majeur réside dans la détection de la "noyade non-fatale avérée"!     

Finalement ces alertes ne sont pas inutiles du tout.

Même si du point de vue médical, c'est relativement ingérable que de pouvoir détecter l'éventuel futur oedème suite à la certaine ingestion d'eau liée à une...éventuelle atteinte des poumons !    

                                                                                               Sylvie Neidinger