23/05/2016

Ce dimanche 29 mai, portes ouvertes à Penthes

Les neuf hectares vallonnés du Domaine de Prégny-Chambésy attendent de pied ferme...

taiji gigong,château de penthes,musee de penthes,portes ouvertes

 

*les sportifs: running autour du parc de 10h à 12h30, cours d'initiation de taiji-gigong avec le Taiji Open Club de Genève.

 

*les familles: jeu de piste de découverte du site de 10h à 17h, le carnet d'exploration autour de l'actuelle expo Marcello/Adèle d'Affry, tour de poney par le Poney Club de Presinge, un château gonflable.

 

*les amateurs d'expo  et curieux peuvent visiter gratuitement le Musée des Suisses dans le monde de 10h à 17h

Foire aux livres, vide-grenier, introduction aux croquis par Reynald Aubert...

Et plus encore autour des vins genevois et autres mets avec l'équipe du chef Sandro Haroutunian.

Penthes est à vous ....tous.

                                                                      Sylvie Neidinger

 

crédit image capture d'écran site cité

01/05/2015

Arménie à Genève. Comment reconstruire la mémoire "diasporisée" et "désanatolisée"

Les objets, rien de tel pour retrouver la mémoire des hommes !penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

Penthes accueille jusqu’au 20 septembre prochain de précieux reliquats de la culture arménienne que la famille Kalfayan avait amoureusement et compulsivement glanés.

Et continue encore à la génération suivante, depuis Londres, Athènes ou Thessalonique.

penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser Garabed et Anahid, parents initiateurs, ont  tenu à rechercher, rassembler, retrouver, découvrir partout dans le monde, du petit marché de brocante  installé à   Miami aux galeries,  ces biens divers, des œuvres d’art, objets de culte jusqu’ à une basique assiette  usuelle.penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

 Comme pour reconstruire, recoller, re-scotcher, retrouver, rebâtir  l’univers arménien.

Comme pour réunir à nouveau une famille détruite en 1915.

penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliserCelle d’une Arménie d’Asie mineure  « diasporisée » -oui verbe ici créé pour exprimer cette dispersion humaine et culturelle forcée.

Celle de  familles entières  « désanatolisées »-oui néologisme ici créé.

Désanatolisées  car vaporisées dans les miasmes des vents mauvais de l’histoire, évanouies sur place ou déplacées.

Besoin de forger des mots. Mieux.. des verbes nouveaux pour exprimer l'indicible. On parle de 1,2 millions de morts.

 Quand on   tient dans la main ces artefacts en 3 D, réels et solides, quand le visiteur les voit dans leur vitrine,  il se met en lien direct avec les disparus qui  les avaient eux même utilisés.

                         NIER LES NIEURS POUR SOIGNER L 'AME COMMUNE

Des objets comme preuve tangible de leur existence humaine et  leur  consistance historique.

Des objets qui nient les nieurs de la présence pluri-millénaire arménienne sur les terres d'Asie mineure sur  lesquelles « entre temps » cette population autochtone est devenue poussière.

 A défaut de pouvoir faire  revivre les personnes disparues, le couple Kalfayan  a très tôt songé à sauver de l’oubli et surtout REUNIR ! quelques  biens de ces   familles entières passées à la moulinette de l’histoire.

 Pour recoller les artefacts  culturels d’un peuple vidé de sa substance géographique millénaire pile il y a un siècle.

Pour soigner l’âme. penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

Pour retrouver l'âme, les âmes  telles ces boules cultuelles en céramiques si symboliques...

Ou réunir les khachkars apotropaïques.

Pour cicatriser une blessure pas si refermée que cela...

 M.Roupen Kalfayan,  son frère Arsen et Veronica  continuent la  quête  initiée par leurs parents.

Ils ont mis à disposition du Musée de Penthes environ un tiers de leur collection.

 Ils étaient d’ailleurs  présents à Genève  le jeudi 16 avril dernier pour le vernissage de ces  pièces évidemment très orientales.

 C’est à dire le « fruit du mélange du savoir-faire arménien, perse, syrien ou byzantin » tel que ne l’indique S.E. Charles Aznavour dans sa préface au document d’expo.

Savoir faire arménien, fruit de  cet incroyable Proche-orient si riche de ses diversités originelles.penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

SALON DU LIVRE DE GENEVE

L’Arménie est également visible au Salon du Livre de Genève avec toutes les informations écrites complémentaires sur toutes  les Arménies:

Toutes ? Oui : l'Arménie de  l’Etat contemporain, celle historique, celle annihilée,  celle mythique et celle réelle dont témoignent les oeuvres exposées à Penthes...  sauvées de l'oubli par le sérieux travail de collectionneur de la famille Kalfayan.

                                                                                   Sylvie Neidinger

Suisse Arménie La collection Kalfayan, sur le chemin de la mémoirepenthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

Switzerland-Armenia The Kalfyan Collection, on the Path of Memory

 Musée des Suisses dans le Monde

Château de Penthes

18, chemin de l’Impératrice

CH-1292 Pregny-Chambésy

Fondation Diran et Charles Philipossian

Fondation Armenia Genève

crédit images/photos Neidinger

06/03/2015

Margy Kinmonth révèle son film sur le célébrissime Ermitage

La réalisatrice britannique, Margy Kinmonth présentait son film  sur le célébrissime Musée Ermitage à Genève hier le 5 mars à Penthes dans le cadre du Bicentenaire des relations russo-suisses.ermitage,musée ermitage,hermitage,russie,margy kinmonth,saint petersbourg

Suite à la projection, elle a témoigné de son immense attrait pour la culture russe au départ et son bouquet final perso:  un  film de présentation du musée de Saint-Pétersbourg.

Le plus doté au monde avec ses 2,7 millions d'objets, un mythe culturel mondial.

Une collection démarrée de main de maître au XVIIIème siècle des Lumières par la volonté régalienne de Catherine II pour assurer la place de son pays dans le concert des nations qui comptent par une Institution de prestige.

Le musée occupe quatre édifices baroques : le palais d’Hiver, le Petit Ermitage, le Nouvel Ermitage et le théâtre.

ermitage,musée ermitage,hermitage,russie,margy kinmonth,saint petersbourgQue ce soit par la qualité des oeuvres présentées (Rembrandt, Matisse, archéologie etc.) par les bâtiments palatiaux, l'Ermitage*  est et reste l'âme du peuple russe, entend-on de la bouche de russes:

Une certitude reprise dans le film.[*attention orthographe: Hermitage en anglais mais bienErmitage en français....]

Margy Kinmonth a pris l'histoire de ce musée hors norme à bras le corps, en suivant le fil narratif de la découverte du site par les yeux de l'enfant. L'enfance de son actuel directeur  qui  a réellement grandi dans les lieux.

La cinéaste n'a rien oublié, ni les atteintes subies lors de la révolution bolchévique de 1917, ni les personnels envoyés au goulag,   ni les dommages immenses de la seconde guerre mondiale par l'Allemagne nazie, ni le choix fait par le pays de garder les biens pris aux allemands justement comme compensation de guerre. Pas de langue de bois, pas d'omission.

ermitage,musée ermitage,musée de penthes,andrei gratchev,hermitage,russie,margy kinmonth,saint petersbourgC'est une visite de fond en comble à laquelle le spectateur est convié. La britannique nous ouvre des portes normalement closes.

Elle filme en mode dynamique sans  ennui. Voire des rires  fusent de temps en temps de la salle pour cette magnifique visite audiovisuelle.

Margy Kinmonth  aux côtés du commissaire de l'expo,  Camille Verdier  a répondu en fin de séance aux questions.

Elle a révélé que ,personne ne voulant financer  son idée audiovisuelle, elle a décidé de le produire en mode   filmique et non tv.  La BBC l'ayant diffusé...après. Bonne idée semble-t-il
Pari réussi: l'Ermitage trouve son public en salle.

                        VOIR L'ERMITAGE CE DIMANCHE GRATUITEMENT

Les genevois ont l'opportunité de visionner   Ermitage Revealed  en entrée libre ce dimanche au Musée des suisses dans le monde (dans la limite des places disponibles au Grenier , salle située sur le restaurant  de  Penthes séance à 14h et 16h)

Décidément on est actif sur les bords du lac côté Pregny-Chambésy !  Avec un débat à 18 heures demain samedi 7 mars au Château avec  l'historien-journaliste Andrei Gratchev qui publie "Le passé de la Russie est imprévisible, journal de nord d'un enfant du dégel" .

Rappel: l'expo Russie est visible jusqu'au 22 mars prochain.

                                                          Sylvie Neidinger

Quinze directeurs de musées russes réunis

 

 

Blog-Série n°10 Pulsion de Genevie la FEMME du #BlogNeidinger

1-Femme à Genève

2-Gen'Eve

3-Anecdote sur les rayures de "L'Avenir de Genève"

4-Bruno Toffano, photographe de la Femme Onirique

5-Robert Montgomery pour la Saint Valentin de Barbara

6-Genève: 10 000 roses pour une Valentine

7-Madame le Sautier du Grand Conseil

8- Something Devine:  femme rock flamboyante

9-Je suis nombreuse

10-Margy Kinmonth révèle son film sur le célébrissime Ermitage

11-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

12-Tout à fait femme

13-Où sont les femmes...en musique?

 

            crédit images: capture d'écran ( film) et photos Neidinger

15/12/2014

"Elle" s'est déshabillée pour le "faiseur d'images" Peter Knapp, "l'imperfectionniste perfectionniste!

 Qui, Elle? Elles ?  geneve,magazine elle,peter knapp,#blogneidinger,musée de penthes,barbara polla

Le Musée des Suisses dans le monde aime les photographes. Après Marco d’Anna  (2012) et René Burri,(Utopia en 2013)  Peter Knapp  a exposé  récemment  ses  101 regards sur les femmes, réunis par Valentine Mayer, commissaire de l’exposition.(11juillet-30 novembre 2014)

geneve,magazine elle,peter knapp,#blogneidinger,musée de penthes,barbara pollaUne rétrospective active car pour l’occasion genevoise, l’artiste- né en 1931 à Bäretswill-  a décidé de boucler la boucle de son art. Il a  produit à dessein un surprenant cliché local à taille humaine large comme un mur complet-  baptisé « l’Avenir de Genève » et spécifiquement dédié à cette expo de Penthes.

Huit genevoises enceintes ont "posé nu". Certaines (pas toutes) ont ensuite participé à une visite, le bébé dans leurs bras !!

 Etonnant tour de cadrant pour cet esthète,  à ses débuts, d’une« femme de couturier » hyper-sophistiquée, maquillée, apprêtée, chic.

En un mot,  reconstruite par un photographe architecte du vêtement en action.geneve,magazine elle,peter knapp,#blogneidinger,musée de penthes,barbara polla

A Genève le photographe boucle son cycle en  passant de la ligne d’angle de ses débuts de carrière  aux rondeurs naturelles !

Son trajet : le « Faiseur d’images » quitte jeune la Kuntsgewerbeschule de Zurich qui l’initia à la  rigueur géométrique des angles droits et à  l’interdisciplinarité du Bauhaus  pour les Beaux-Arts à Paris, en 1951 avec 100 francs en poche.

Ses copains d'alors se nomment César et Dmitrienko...L'inconnu sait s'entourer.

Il va devenir rapidement un maestro du microcosme  parisien, loin du calme de  ses Grisons où toutefois une tante avait eu la bonne idée d'envoyer des USA le magazine Harper’s Bazaard que le petit Knapp parcourait avec gourmandise.

geneve,magazine elle,peter knapp,#blogneidinger,musée de penthes,barbara pollaA Paris, son regard fonctionnel le lance dans l'univers Mode.Celle des couturiers type  André Courrèges et ses vêtements droits, géométriques portés par de jolies  insaisissables qui s’envolent et virevoltent sous l'objectif de Knapp. 

Virtuosités sophistiquées des  clichés type robe Yves St Laurent dite "Mondrian", ses diagonales…

Femmes en mutation. Révolution féministe des années 60, 70 qu’il accompagne. En regard d'homme.

           KNAPP INVENTE LA FONCTION  DA !   Directeur Artistique mais aussi  sculpteur, illustrateur, peintre, photographe.

geneve,magazine elle,peter knapp,#blogneidinger,musée de penthes,barbara polla Hélène Lazareff  le fait venir à ses côtés en 1959. Il entre à Elle comme DA d'un magazine féminin dont il  va inventer  une  charte graphique en toute liberté avec pochoirs et tampons.

Il pratique les écritures dites"main libre" si modernes.  Bien loin de l’école typographique suisse dont il ne se revendique pas (les Max Bill, Adrian Frütiger).Il supprime la règle du gabarit.

 Au-delà du « journal de la  femme que les hommes regardent » il  va remodeler l'iconographie de la  presse. Il quitte Elle en 1966.

 L’expo de Penthes n’a rien omis du parcours complet.

Ni  les Unes historiques de Elle ni les chemins de fer du magazine,ni  le visionnage des vidéos [démarrées en 1965] des DIM(anches) de DAM(es) et D(h)OMmes.

Daisy de Galard, à la vieille ORTF. Dimdamdom : voyage dans le temps !

                                 BILDERMACHER : QUESTION D’IMAGE

 

 geneve,magazine elle,peter knapp,#blogneidinger,musée de penthes,barbara pollaPeter Knapp innove sans cesse. Quittera Paris et la mode.Celui  qui produit des clichés hyper construits va passer à carrément autre chose avec ses  «  Femmes griffées » telle « Brigitte 1989. » qu'il  redessine sur pellicule  en la rayant.

Il  quittera finalement l'univers presse mode pour la sculpture et le reste.

La boucle se boucle. Après sa Nicole [avant/après] de 1965, non maquillée /maquillée, il termine avec les rondeurs enceintes de la cité calviniste.

 A la question que j’eus la chance de pouvoir lui poser  le 11 octobre dernier à savoir : de toutes ces propositions, quel type de femme qu’il préférait ? Sa réponse  fut directe sans un seconde d’hésitation : assurément les dernières photographiées, les  femmes nues. Donc naturelles.geneve,magazine elle,peter knapp,#blogneidinger,musée de penthes,barbara polla

 Peter Knapp a accompagné l’esthétique du féminin dans ses mutations d’après- guerre.

Il fait des confidences dans un documentaire…Sa mère,  chanteuse d'opérette amateur le réveillait parfois la nuit pour admirer les lumières artificielles des premières...pubs néon scintiller sur un lac helvète lorsqu’il était enfant. Cette mère: parfaite éducatrice à l’IMAGE.

"J'ai vite compris que j'ai une vision" avoue-t-il dans le docu qui lui est consacré "Knapp, faiseur d'image. L'art et la manière. Arte, Image et Compagnie"

 Ses 101 ou 110 ou 20 000 regards, dans le fond, cherchent probablement à retrouver, revivre  la douceur, l’intérêt de son instant magique personnel ?

geneve,magazine elle,peter knapp,#blogneidinger,musée de penthes,barbara pollaC’est le sens de la dédicace qu’il  laisse  dans une incroyable simplicité et gentillesse en retour aimable  à celle qui l’a photographié « Merci pour vos IMAGES »

Terminologie hyper révélatrice que ces  "images" fixes, animées, construites, élaborées.

Mais jamais photographies de l’instantané, tel de reportage de presse.

L'IMPERFECTIONNISTE TOTALEMENT PERFECTIONNISTE !

geneve,magazine elle,peter knapp,#blogneidinger,musée de penthes,barbara polla

Lors du débat fort intéressant  de ce samedi 11 octobre- qu’il croisait  avec la célèbre  genevoise Barbara Polla, il  confirma ne pas être un photographe qui capte l'instant fugace.Ni pouvoir l’être.

Peter Knapp élabore en réflexion son  visuel. Celui des années dites de la "libération de la femme".

Perfectionniste, le photographe des Grisons maîtrise, pense, prépare sa création dans le moindre détail.

Malgré toute cette hyper préparation  il se définit comme imperfectionniste.

Le premier, plein de certitudes sait où il va. "L'imperfectionniste lui   ne va pas où l'on veut qu'il aille. J'aime ne pas trop savoir où je vais, confie-t-il !"

Il boucle également sa boucle en...rachetant certains  tableaux de ses débuts pour les ...modifier, les transformer en triptyques par exemple ! Il n'aimait pas la manière dont ils avaient vieilli et les re-créér.

Démarche perfectionnitissime !

 

                                                                                     Sylvie Neidinger

 

 

geneve,magazine elle,peter knapp,#blogneidinger,musée de penthes,barbara polla

crédit images/photos Neidinger

 

 

12/03/2013

Corto Maltese refuse de quitter Genève !

Heureux comme un coq en pâte, il prolonge son escale genevoise.

P1070363.JPG

En vigie du haut du Château de Penthes, Corto Maltese surveille  la navigation lémanique du coin de l'oeil...

Tout en gratifiant le visiteur de ses larges sourires.

 L'exposition temporaire "Le marin et le photographe" est visible jusqu'au 10 avril à Pregny.

On sentait lors de  l'inauguration en juin dernier  par la satisfaction générale partagée  ce jour là -dont celle du photographe suisse  Marco d'Anna !-  combien l'association de l'univers de la BD avec les collections anciennes du  Musée des Suisses allaient  "bien fonctionner "ensemble.

 

Article du 28 juin 2012:  Marco d'Anna en escale à Penthes avec Corto Maltese.

Un visiteur remarquait sur place  combien l'image du Musée des Suisses dans le monde se trouve dynamisée, dépoussiérée par cette heureuse association.

210620123524.jpgOn peut répondre que les deux partenaires y trouvent leur compte ! Voire les trois avec le photographe tessinois !

Le célèbre navigateur sorti de l'imaginaire d'Hugo Pratt est reçu dans un écrin qui suffit à son élégance et sa distinction naturelle de vieux bourlingueur un peu aristo sur les bords. Très militaire dans son look, finalement,  boucle d'oreille de pirate en prime.

Là réside le secret d'une communication  croisée entre univers a priori éloignés.

Il ne s'agit pas d'un co-branding de circonstance. 

Le vénitien finalement maltais a sillonné toutes les mers du monde.

Il tient toute sa place dans la maison des Suisses du Monde !

De plus, Hugo Pratt  a choisi Grandvaux comme dernière demeure...  à quelques encablures de Penthes, même rive, en pays vaudois.

Pratt le vénitien adorait la Suisse*...Qui le lui rend bien !       

                                                                                                                                                Sylvie Neidinger

*Cf sa magnifique série cantonale dite " les Helvétiques", 26 planches  visibles au Musée.


Crédit images: photo Neidinger

07/03/2013

Bénédict de Tscharner: infolio sur Ulrich Ochsenbein

La Fondation pour l'histoire des Suisses dans le monde vient de changer de direction, début mars. L'Ambassadeur Imhoof va poursuivre l'action de son prédécesseur, l'Ambassadeur Bénédict de Tscharner qui lui, quitte en beauté ..intellectuelle.benedict de tscharner,etat de genève,schoop,holenstein,nidau,ulrich ochsenbein,musée de penthes,musée des suisses dans le monde

Il ajoute encore une petite pierre  à l'édifice de l'Histoire suisse. Car, en prenant ses fonction dès  2005, il avait initié, avec sa monographie  sur Johann Konrad Kern  une activité pédagogique  d 'éclairage du grand  public autour de thématiques historiques helvétiques.

Bénédict de Tscharner mettait alors à disposition du public romand la synthèse d' un ouvrage déjà épuisé de l'historien Albert Schoop rédigé en dialecte thurgovien.

Jeudi dernier, il présentait devant les  Amis de Penthes et autres invités dont le Cercle Général Dufour, des éditeurs, des  passionnés d'histoire.... le dernier-né de la série infolio sur Ochsenbein, brillant juriste, homme d'Etat bernois, père de la Constitution fédérale de 1848.

En suivant la même logique: celle de la mise à disposition d'un ouvrage uniquement disponible en langue allemande. Ce livre se fonde sur la biographie de Rolf Holenstein  (Ochesenbein, Erfinder der modernen Schweiz  publié chez Echtzeit Verlag. Bâle 2009)

La ville de Nidau qui a participé à la publication était également représentée lors de la  soirée.

A savoir.Les Editions de Penthes déclinent en livre de poche la collection infolio qui valorise les Suisses célèbres: Gallatin, Motta jusqu'au professeur de.... Lénine Jacques -Alexis Lambert etc. Le château et son magnifique parc, propriété de l'Etat de Genève accueille un Centre de ressources documentaires...qui laisse présager la parution de futures études helvétiques !

benedict de tscharner,etat de genève,schoop,holenstein,nidau,ulrich ochsenbein,musée de penthes,musée des suisses dans le mondeLa discussion qui a suivi fut des plus passionnantes : Ochsenbein fut même comparé à un Bismarck ...dans ses aspects positifs de celui qui "fait bouger" les lignes...

Un auditeur eut cette conclusion à propos de la Guerre de Sonderbung "Nous en Suisse, on se bat mais au final, on se retrouve autour d'une issue qui évite le pire. Dans la même situation, les français se seraient massacrés"      100% vrai!

Le plus mémorable   lors de cette soirée du 26 février à Penthes fut de réunir des passionnés, souvent fins  spécialistes  de l'histoire helvète qui n'ont en fait qu'une idée : mieux comprendre le présent voire le futur de la démocratie suisse!

( nota. Mon carnet de notes de cette soirée regorge d'éléments si intéressants qu'ils pourraient faire l'objet spécifiquement  d'un éventuel article sur justement la démocratie suisse.)

En réalité,   le Président ne quitte pas du tout les lieux. Il est un peu chez lui à Pregny. Définitivement. Car le Musée historique regorge de souvenirs du ...Régiment Bernois de Tscharner!

                                                                                       Sylvie Neidinger

 

 Bénédict de Tscharner, auteur de plusieurs ouvrages sur la diplomatie dont un - épais- sur son expérience d'Ambassadeur à Paris. Né à Trub (Berne) en 1937, il est docteur en droit, ancien Ambassadeur à Bruxelles UE, Vienne OSCE, Paris

benedict de tscharner,etat de genève,schoop,holenstein,nidau,ulrich ochsenbein,musée de penthes,musée des suisses dans le monde

Editions  de Penthes



Cercle Dufour

 

 Ulrich Ochsenbein (1811-1890) homme d'Etat suisse général en France. Bénédict de Tscharner. infolio.ISBN978-2-88474-674-8