mooc

  • Moocs: attention au prix et à la confidentialité !

    Imprimer

    Les Massives Open Online Courses, moocs sont un nouveau mode d'apprendre.

    Un savoir qui se sert là où vous êtes et à l'heure que vous voulez.

    Qui réclame de 3 à 10 heures d'attention par semaine, pas plus.

    Une  certification peut même être distribuée en fin de parcours en cas de succès aux exercices de validation. Certification validée acceptée sur votre profil LinkedIn, ensuite.

    Toutes les Universités se positionnent sur ce secteur d'avenir. Et pas seulement. Car le marché est juteux. De multiples opérateurs s'y frottent.

    Etre certifié d'un mooc Harvard par exemple, cela en jette....

    Dans  l'univers presque parfait  des moocs, je détecte toutefois deux bémols: le prix, la confidentialité.

    Alors que les cours sont annoncés comme étant gratuits, en réalité il faut souvent  payer pour finir..

    Si l'on prend les moocs Rue89 [spécialisés en formations ou mises à niveaux sur des évolutions du métier fort intéressantes autour du journalisme] il faut payer 60 euros pour avoir accès  au questionnaire final et recevoir une certification.

    Ce n'est pas un montant excessif à vrai dire mais bien trop important pour un produit annoncé comme... gratuit.

    Certes, le concepteur d'un mooc doit évidemment rentrer dans ses frais de conception, de support technique, de réalisation,d'hébergement sur plateforme à rémunérer.. Tout de même l'ensemble  est bien amorti au deuxième passage....

                           CORRECTION PAR LES PAIRS SANS CONFIDENTIALITE

    Dans cet univers pédagogique  nouveau  et qui va monter en puissance (....comme c'est pratique de recevoir le savoir sur son pc ou  sa tablette, quand on en a envie !) un autre point noir surgit.

    Les questionnaires certificatoires nécessitent souvent  de "donner de sa personne" c'est à dire de puiser de son expérience pour répondre.

    Or contrairement à un enseignement classique corrigé par un ou deux  correcteurs pédagogues, ici les corrections sont des inter-corrections numérisées.

    C'est obligatoire en raison du côté massif du genre. Si le mooc a réuni sur sa plate forme 10000 réponses, personne ne peut gérer ce flux de 10 000 copies  !

    D'où l'idée de la correction en ligne par les pairs: pour être corrigé vous devez vous, corriger trois personnes minimum.

    Mais qui ont ces "pairs", finalement ?

    En réalité votre  réponse personnalisée  part ...Et vous ne savez  pas où !!!????

    Peut être même serait-elle publiée un jour  car n'importe quel correcteur (ou robot ?) peut la garder, l'enregistrer.

    Il n'y a pas mort d'homme évidemment. Mais juste ici le signalement du fait que avant tout, un mooc est  un cours numérique et que le produit peut se diffuser, échapper,suivre des voies imprévisibles.....Comme tout ce qui est  "on line" !

    "Big brother" vient mettre son nez jusque dans vos apprentissages depuis votre IP perso et adresse courriel.
    Il faut juste en être conscient !

                                                                              Sylvie Neidinger

  • DATAJOURNALISME: PARTICIPER AU MOOC RUE 89 (gratuit)

    Imprimer

    Demain le 6 octobre démarre le second Mooc par ce média  sur le journalisme.datajournalisme,mooc,rue 89

    Après la première édition au printemps  sur  "Journalisme et réseaux sociaux," suivie par 10 000 personnes- selon les organisateurs- la seconde porte sur le DATA journalisme, organisée par Nicolas Kayser-Bril.

    Qu'est ce que le Data journalisme?

    Ici vidéos explicatives dont des TEDx:

    http://www.hyblab.fr/datajournalisme/

    Soit, l'art et la manière de transformer de lourdes données chiffrées brutes en schémas, graphiques  ultra design souvent interactifs,  accessibles habituellement nommés les datawiz.

    Exemple du travail de David Mac Candless

    Exemple du travail de Dataveyes

     Avec Rue 89 en ce mois d'octobre, une session gratuite -sauf  si l'on sollicite une certification - le Mooc est une session éducative interactive. Qui intéresse tous les francophones.

    En bon français, un "Massive Open Online Course".


                                                                                                Sylvie Neidinger

    crédit image/capture d'écran site concerné rue 89

     

  • Néo-médias: ne pas confondre Mooc et Mook

    Imprimer

    Avec la révolution numérique et la mutation de la presse, de drôles de sigles apparaissent. A ne pas confondre !

    Le Mooc, acronyme anglais pour Massive Open Online Course, un "cours en ligne ouvert de masse" est  un néo mass-média pédagogique.

    Lire : le mooc journalisme, le mooc finance

     Mook lui, provient de  la contraction entre  Magazine et  Book, une nouvelle voie de l'info- bi  ou ni-ni, comme on veut !

    On cite:  XXL (Parick de Saint-Exupéry, bien connu des journalistes) Schnock, Usbck & Rica...

    C'est un format volontairement papier, trimestriel, souvent épais (150 pages minimum)

    : www.telerama.fr/medias/le-vrai-faux-filon-des-mooks-revues-en-vogue,87360.php

    Le Mook est une nouvelle forme éditoriale papier transgenre.

    Le Mooc, un nouveau mass-média pédagogique.

                                                                                                   Sylvie Neidinger


                                                                                        


  • Premier MOOC sur "journalisme numérique et réseaux sociaux"

    Imprimer

    Rue89, toujours dernière tendance sur les nouveaux médias lance actuellement un MOOC sur le thème du journalisme et des réseaux sociaux  en partenariat avec Global Editors Network (GEN) et First Business Mooc (celui ci dédié à la finance à la base Marché de change Analyse financière).journalisme,sophie caillat,réseaux sociaux,first business work,global editors network,rue 89,mooc

    A la pointe des actuels débats sur les nouveaux usages professionnels numériques.

    Et premier du genre en langue française.

    Rappel: le Massive Open Online Course est un cours en ligne ouvert de masse.

    Un Mooc est donc un mass média dédié à la pédagogie gratuite donc....open source !

    Twitter reste, c'est confirmé, le réseau immédiat le plus usité par les journalistes.

    Twitter, roi de l'instant  grille même les agences de presse et devient de facto "média immédiat"

    Pierre Haski fondateur de rue 89 raconte comment il a eu un soir sur twitter l'info de l'imminence d'une conf' de presse officielle en Afrique du sud. Professionnel, il a déduit la probabilité forte du décès de Nelson Mandela. Professionnel il a préparé un tweet annonçant le décès. Pile à l'heure du direct, à la seconde même, il a lancé son tweet devenant ainsi le premier au monde à lancer l'info !

    Sophie Caillat, la grande prêtresse de ce Mooc, ancienne de Reuters, spécialisée RS indique dans une vidéo avoir été totalement au coeur d'un évènement par le biais de Twitter alors qu'elle n'était pas sur place. Voire... mieux peut être qu'étant sur place juste en suivant les tweets..

    Twitter c'est enfin ..le don de l'ubiquité!

    Elle indique combien Facebook certes plus ludique est important, tout comme ...In, Instagram. et tous les autres !

    Tumblr etc. Les réseaux deviennent une jungle de complexité.Il est bon de défricher.

    Un bon moyen de surmonter la fracture numérique que ce Mooc.

    Evidemment fort utile pour les journalistes. Et pour les autres, les curieux ?

    La session dure 5 semaines et sera validée par une certification pour ceux qui auront pu....suivre jusqu'au bout. Pas si simple. Un vrai challenge.

                                                                        Sylvie Neidinger

    Teaser sur Dailymotion

    MOOC rue89 semaine 1  N°1

    MOOC rue89 semaine 1  N°2

    MOOC rue89 semaine 1  N°3

    MOOC rue89 semaine 1  N°4

    MOOC rue89 semaine1   N°5

    MOOC rue89 semaine 2 N°1

    MOOC rue89 semaine 2 N°2

    MOOC rue89 semaine 2 N°3

    etc...!!!! La suite du MOOC

    crédits photo/capture d'écran/site web rue89