UA-65882359-1

14/12/2016

Macron et sa communauté de l'Emmanuel

Macron lors de son lancement politiqumacron emmanuel,transe,meeting,tele-évangeliste,christique,communauté de l'emmanuele, avait surpris par un côté télé-évangéliste.

Un point commun avec Ségolène Royal, Sainte Ségolène à l'époque de sa candidature.

Son meeting parisien de samedi  10 décembre dernier confirme.

La fin de son (trop long: 1h50) discours a été un véritable dérapage. Après une litanie monocorde, Emmanuel Macron se met à hurler et termine bras en croix tête penchée.

Jésus ressuscité.

Le discours présente des aspects troublants. Macron entre en transe. Et surtout lorsque la foule scande son nom.

Ses yeux envoient des éclats d'agressivité et de dureté.

Il s'enivre. Christique.

Un ego 'moi-je' ultra démesuré.

Le théâtre a été très formateur dans sa vie personnelle. Puisqu'il a épousé sa prof (de théâtre).

Problème. Il ne faut pas se tromper de scène.

Surtout quand il n'y a pas de contenu (à part le "moi-je"....) la forme devient artifice de communication.

Or, il s'agit de POLITIQUE.

Certains comparent cette manière métallique d'haranguer la foule à de peu glorieux personnages de l'Histoire...

Hommes politiques et réseaux sociaux se moquent . A juste titre.

                                                             Sylvie Neidinger

 

Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger