UA-65882359-1

11/06/2017

Disparition de chats à Grenoble: la Suisse suspectée entre autres hypothèses (!)

Dans la série actualité animale, une responsable associative grenobloise  se plaint de disparitions de dizaines de chats dits "libres" ou "chats errants"dans certains parcs.

Il s'agit de chats identifiés,  stérilisés, suivis et nourris par les dites associations.

La loi permet ces chats dits libres dont la présence permet de diminuer le nombre de rongeurs urbains.

Ils disparaissent en masse dans cette agglo depuis plusieurs mois.

 Curieusement, entre diverses hypothèses, la Suisse est citée pour la vente de peau et/ou pour la consommation de chats.

L'article omet une sérieuse piste,  celle des combats de chiens...

 

                      LA SUISSE, CHATS ET CHIENS

Il est intéressant de faire le point sur le cas de la Suisse.

OUI il y est strictement interdit de produire, vendre et abattre ces animaux domestiques en vue de la consommation.

Mais OUI, le nombre de consommateurs potentiels  de ces animaux, en cachette est estimé à 3% (canton de Schwyz plutôt). Mais ces 3% sont aléatoires:  on ne sait comment est calculé ce  chiffre.

A savoir c'est "culturel" au sens où en Allemagne la pratique de consommation du chien se rencontre également.

Et finalement tout est encore assez récent puisqu'en 2014  (hier...) une pétition demandait à la Suisse d'interdire la consommation de ces animaux domestiques.

Il semble dans l'actualité chaude que ce soit plutôt  les chats de ...Mossoul qui disparaissent dans les estomacs, plutôt, que les félins helvètes.

La population  survit en  état de siège.

                                       Sylvie Neidinger

 

 

 

 La société protectrice des animaux de Marlioz euthananise un chat errant sans justification