manif pour tous

  • Panne générale: court-circuit des courants du Parti Socialiste... au pouvoir

    Imprimer

    Les français assistent médusés à une sorte de décomposition des forces gouvernantes.

    A force de mélanger les courants faibles et les courants forts: court-circuit général chez les socialistes!

    *François Hollande en décorant ce mercredi Manuel Valls  ne peut s'empêcher de lui glisser des paroles acides. Signe plutôt inquiétant. Une décoration normalement cela valorise !!! Un peu pervers, non, de dézinguer en remettant la grande-croix de l'ordre national du Mérite...

    Ah bon le premier ne s'entend pas avec le second à ce point ? Inquiétante gouvernance.Inédit.

    Une parole présidentielle de toutes façons démonétisée. Encore un exemple récent: le président  annonçait publiquement  la semaine dernière  la libération des filles par Boko Haram. Info totalement  fausse. Confirmation de l'ineptie.Un président qui tire plus vite que son ombre. Une léonardise de plus. Peut-être était-ce de l'humour  puisque la France est  dirigée par un adepte de la plaisanterie.

    Hier le Président de la République  cachait ( OUI CACHAIT ) la lettre envoyée par Bruxelles pour rappeler à l'ordre ce gouvernement sur les déficits !! Monumentale erreur.

    Ce que Libé nomme son culte préhistorique du secret.

    François Hollande au  secret  "très années 80", qui -comme son mentor François Mitterrand en son temps - comptait garder de front sa Julie et sa Valérie. Sauf que les années 2013-2014 ne le lui ont pas permis.

    Son image  est actuellement démolie par un certain Peste seller dont les ventes explosent en France et à l'étranger. Ouvrage de Valérie très acheté par les femmes semble-t-il. Normal: une telle odieuse répudiation médiatique !

    François Hollande qui annonçait comme 100 sûre la baisse du chômage, laquelle n'est jamais arrivée.

    *Le premier ministre Valls, au front anti-frond, à la droite de la gauche  se prend  toute l'agressivité de la gauche de la gauche. Et de la gauche tout court.

    Il n'hésite plus, cette semaine  à lancer un appel vers le ...centre droit au grand dam du premier secrétaire du PS Cambadélis qui organise les états généraux du parti.

    Le centro-centriste Bayrou répond par la négative en réclamant lui,  une entente à la....droite du centre ou à  la droite tout court entre Juppé et Fillon.

    Manuel Valls n'hésite pas à dépoussiérer: il propose de modifier jusqu'au nom du parti  sans le terme de...   socialiste! 

    *Martine Aubry, patronnesse  des frondeurs,  sort du bois  cette semaine en donneuse de leçons de gouvernance, elle, se présentant comme  garante de la doxa orthodoxe socialiste. De fortes attaques frontales qu'elle minimise ensuite.

    *Ségolène Royal, ministre incontrôlable revendique sa liberté de d'expression individuelle sur des thématiques pourtant  juridiquement  impératives. Elle propose au détour d'un...bavardage la gratuité des autoroutes le week-end. Sans concertation avec personne. Pourquoi pas repeindre la Tour Eiffel et l'Elysée en rose? Mettre Paris en bouteille? Distribuer du chabichou aux péages d'autoroute ? Mais pas aux chauffeurs étrangers qui selon elle démolissent les routes en toute impunité et "impécunièreté" si l'on peut dire... Populisme pur.

    *François Rebsamen confirme "nous sommes en échec"

     *Montebourg, en  Don Quichotte repu de  quelques verres de la célèbre cuvée du redressement- breuvage mal nommé qui l'a coulé- lançait le mois dernier de grands moulinets verbaux anti-allemands. Le ministre de l'économie est tombé, tout seul, de son moulin à vent.

    *Son alter ego Benoît Hamon, Sancho Panza parle  toujours plus vite que son ombre. Il annonce hier   que la politique de l'exécutif menace la république. Bigre. Et qu'elle "mène vers un grand désastre démocratique en 2017."

    C'est sûr qu'avec de telles déclarations qui tirent contre son camp il participe bien au désastre ...en cours. Deux cacahouètes dans la tête. Il fut ministre en plus.

    Il déclare le 26/10 sur la 5 vouloir créer un ....service public de la petite enfance, fort onéreux il le reconnais.

    La gauche frondeuse est hors sol. Elle ne cherche pas à régler les problèmes  réels de la société réelle, dont les déficits structurels des services publics, cela se nommant  la politique.

    Mais à faire entrer la société réelle dans sa propre vision. Cela se nomme l'idéologie.

    *Cas concret, les allocs:

    Le  député grenoblois Erwann Binet,  explique sur LCP la modification des conditions d' attribution des allocations familiales.

    En réalité, elle  supprime l'égalité de tous  devant la loi pour une logique de redistribution au dépend des classes moyennes, très ciblées.

    Il annonce que "certaines familles se servent des allocations pour payer leur école privée".Ah bon donc le député socialiste révèle  que cette modification législative est réellement programmée pour toucher directement les profils similaires aux adeptes de la manif pour tous et non pour produire une disposition législative consensuelle.   

    Si c'est pas de l'idéologie, ça...

    L'amateurisme ambiant fait que le gouvernement n'avait pas prévu en démolissant les allocations pour tous qu'il allait toucher  aux  allocations spécifiques supplémentaires des fonctionnaires dont les français apprennent l'existence à cette occasion.

    Ah bon, cette catégorie professionnelle touche plus que les autres?? 

    Jamais le Conseil constitutionnel ne validera l'un sans modifier l'autre. Grèves en perspective ?

    Pas de réforme de structure:

    http://www.lepoint.fr/invites-du-point/jean-nouailhac/marylise-lebranchu-ministre-de-l-injustice-sociale-27-10-2014-1875883_2428.php

                         FOLLE SEMAINE:PS EN RISQUE D'IMPLOSION

    Ce gouvernement de toutes façons invalide dans sa seconde moitié du quinquennat  ce qu'il a mis en place au démarrage et qui ne fonctionne absolument pas. Il n'est plus à une retocade près de ses projets par la Haute autorité.

    Duflot attaque frontalement le président dans un livre. Cette fois,   pas du camp socialiste mais écolo.

    En résumé cela tire à boulet  roses verts rouges en tirs croisés. Ou dans le dos. Ou frontal. Particulièrement cette semaine.

    Au point qu'un éditorialiste des Echos a nommé ceci la Semaine Mortifère.

    Mortifère pour eux, électrocutés. Mortifère pour le pays. Rappel: ils sont au pouvoir !

                                                                                     Sylvie Neidinger


    Semaine folle du parti socialiste. Lire

    http://www.lepoint.fr/politique/le-ps-regrette-qu-il-n-y-ait-pas-de-vaccin-contre-l-abstentionnisme-aigu-des-frondeurs-28-10-2014-1876411_20.php


    http://www.lexpress.fr/actualite/politique/ps-chronique-de-la-mort-annoncee-de-la-majorite-absolue-a-l-assemblee_1617756.html


     



  • Le Tea Party français boit du thé à la menthe

    Imprimer

    "Tea party à la française", c'est ainsi que le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a qualifié dans le JDD du 2 février les organisateurs de la Manifestation pour tous, selon lui une fronde des "anti". Anti-tout.

    Etonnante réflexion puisqu'il accorde ainsi verbalement un statut de "Parti" (politique) à un mouvement qui jusqu'à présent ne l'avait  pas revendiqué lui-même!

    Ce comparatif avec des réalités étrangères peut également poser problème.

    Le Tea Party US fait référence à une révolte du  XVIIIème contre les taxes anglaises sur le thé. L'acronyme Taxed Enough Already pouvant se traduire par "déjà suffisament imposés". Ce mouvement à la droite des Républicains est très anti-fédéral.

    La Manif pour tous française agit, elle, au départ, pour des problèmes  sociétaux et ne remet pas en cause l'Etat jacobin.

    A ce jour, elle n'est pas un parti mais un mouvement de la société civile né de l'opposition au mariage pour tous et autour d'une conception classique de la famille. Avec un père et une mère pour un enfant.

    François Hollande, légitimement  élu Président avait deux options toutes deux ...  légitimes pour mettre en oeuvre sa promesse électorale en direction des LGBT:

    1) le vote à l'assemblée nationale 2) le référendum d'initiative populaire.

    La première était gagnée d'avance, la loi passant aisément  vu la majorité politique. Mais en prenant le risque que cela ne passe pas si bien dans l'opinion.

    La seconde, démocratiquement plus large puisque par référendum aurait coupé court à toute remise en cause.  Mais le risque était fort d'un refus.

    La première option a été choisie. Et cela semble "pourrir" toute la législature.

    Julien Dray du Parti socialiste  déplorait dans une interview à BFM TV du 4 février que l'option B n'ait pas été choisie :"Dans la loi sur le mariage pour tous, nous n'avons pas su, au moment où il fallait, prendre en considération ceux qui n'étaient pas d'accord avec nous". "Une loi sociétale, ça ne se joue pas à 51-49", a encore dit celui qui se dit toujours ami avec François Hollande, qu'il connaît "depuis 1984".

    La colère des Manif pour tous n'est absolument pas retombée.

    Surtout avec les perspectives de la PMA, et la GPA induite automatiquement derrière (car si la PMA est accordée aux femmes pourquoi pas la GPA aux hommes) et la directive européenne Lunacek finalement adoptée.

    Leur révolte  structurée et facilitée par les réseaux sociaux. Qui ne retombe pas et qui touche dans l'intime  tous ceux qui ne manifestent pas mais sont  en accord.

    Le feu aux poudres:

    *Le 13 janvier 2014, Vincent Peillon et Najat Vallaud Belkacem inaugurent à Villeurbanne l'expérimentation Education Nationale ABCD.

    *Les 24 et 27 janvier une descolarisation inédite et massive se constate dans les écoles suite à des alertes sur les réseaux sociaux dont Farida Belghoul, figure de la marche des Beurs de 1980 aujourd'hui proche d'Egalité et Réconciliation classé à la droite de la droite, elle aussi contre l'expérimentation ABCD. La descolarisation  touche de nombreux parents turcs et maghébins qui, dans les interviews disent avoir reçu le SMS, être allés visiter sur internet le programme en cause et n'avoir absolument pas  apprécié.

    *Le  1er février: certains pages de présentation de l'expérimentation ABCD disparaissent du site officiel Education Nationale, notamment celles comportant les références aux ouvrages proposés à l'étude aux titres évocateurs : papa porte une robe, Mehdi du rouge à lèvres et Zazie a un zizi.

    Le soutien de l'Education Nationale pour   LibreAzur (inauguré sous la droite d'ailleurs) a-t-il été proposé aux enfants de 11 ans ? Certains sites le disent. A vérifier

    *Le 2 février, la Manifestation pour tous sur le pavé à Paris et Lyon très poussette et bonne famille ne correspondait pas à l'image fascisante années 30 dans laquelle certains de la majorité veulent les enfermer en termes d'image. (clash Boutin Hidalgo)

    FEVRIER LES MUSULMANS REJOIGNENT LES FAMILLES  DONT LES CHRETIENS DANS LA MANIF POUR TOUS

    A Lyon, à Paris, de nombreux musulmans, des recteurs de mosquées  ont battu le pavé de la Manif dimanche dernier rejoignant la colère des familles et/ou des chrétiens. Il suffit de taper ABCD sur google pour constater le nombre important de sites musulmans qui se sont emparés du sujet de ce formatage des enfants sur le territoire de l'identité sexuelle.

    Maghérébins, turcs, sénégalais etc.. de nationalité française ou non, de banlieue ou non : la colère et les inquiétudes ont gagné.

    C'est nouveau. Et la déscolarisation  suite à la  Journée "sms Belghoul" fut massive.

    ARRACHER L'ELEVE  A LA FAMILLE DIT LE MINISTRE !

    Cette catégorie de la population  jusqu'à présent un peu en dehors du débat ( du type " pas d'accord mais cela ne nous concerne pas") a pris de pleine face l'expérimentation ABCD.

    Ils relisent tout avec ce fantastique outil qu'est internet pour penser par soi -même. Tout lire et se forger une opinion.

    La phrase du ministre Peillon prononcée le 2 septembre 2012 au  Journal du dimanche prend alors  toute sa saveur « Le but de la morale laïque est de permettre à chaque élève de s’émanciper, car le point de départ de la laïcité c’est le respect absolu de la liberté de conscience. Pour donner la liberté du choix, il faut être capable d’arracher l’élève à tous les déterminismes, familial, ethnique, social, intellectuel, pour après faire un choix. »

    Arracher l'élève aux déterminismes familiaux, ethniques sociaux pas moins!

    L'expérimentation ABCD est la  concrétisation par le ministre de cette volonté d"arrachement". Alors l'école devient intrusive de l'intime, des convictions  normalement dévolus à la FAMILLE.

    PARTIS POLITIQUES DECONTENANCES PAR L'IRRUPTION DE LA VIE CIVILE

    Les partis traditionnels de droite comme de gauche  sont bouleversés par l'irruption de cette colère de la vie civile qui commence à devenir transversale sur tellement de catégories socio-professionnelles:

    - colère sur les taxes : bonnets rouge dont des commerçants artisans, des salariés, des régionalistes, des frontaliers.

    -colère sur les question sociétales: les chrétiens (non extrêmes et extrêmes de type civitas)  extrême -droite,  classes moyennes....Et maintenant les musulmans.

    *La gauche tend à vouloir classifier tout ceci comme des factieux des années 30. Cela lui évite de réfléchir en quoi.... sa propre politique heurte si profondément des catégories complètes de français.

    Cela peut s'avérer totalement contre-productif car toutes ces  personnes en colère telles les familles de dimanche dernier dont  les chrétien , les musulmans savent qu'ils  ne donnent pas dans l'extrême-droite et s'occupent bien de la société de.... 2014 et des actions gouvernementales qu'ils contestent.

    Et que c'est bien en 2014 qu'elles vont voter, pas en 1930.

    *La droite est décontenancée actuellement totalement contradictoire et inaudible face à ce moment sociétal. Combien de réponses de normand  de F Copé et des autres responsables du type : "on ne les suit pas mais leurs motifs de manifester sont légitimes"!!!!!!

    Et la Manif pour tous annonce qu'elle va demander aux futurs  maires de se positionner sur les questions sociétales pour les municipales de mars 2014.

    A défaut elle a déjà affirmé présenter des candidats aux Européennes.

    ENGLISH BREAKFAST ET  THE A LA MENTHE FRAICHE

    Et là, le bouleversement politique français  peut être majeur.

    Les déçus du sarkozisme qui ont ensuite voté Hollande pour devenir désormais  "les déçus du hollandisme" n'avaient comme seul moyen de crier leur colère jusqu'à présent que voter Front National aux européennes 

    FN  crédité actuellement de sondages très hauts, carrément la pôle position aux européennes avec 23 % ( UMP 21% PS 18%)

    Tous ces électeurs au spectre politique centre, centre gauche, centre droit peuvent parfaitement trouver comme issue honorable à leur colère un vote contestataire Manif pour tous si ceux-ci se présentent.

    Une nouvelle donne qui  pourrait en encore complexifier la vie politique hexagonale normalement très binaire. Mais qui vit une réelle désaffection du monde politique professionnel de  droite comme de gauche  ( populiste?)

    Ils peuvent réellement "piquer des électeurs"aux Partis traditionnels...

    Une évolution  passionnante  à suivre car totalement inédite.

    Manuel Valls avait donc bien raison de les nommer"Party" ?

    Leurs thématiques ratissent large et intègrent les buveurs de tous thés, verts, english  breakfast ou à la menthe fraiche !

                                                                               Sylvie Neidinger


    Sur le terrain concrètement, pièce de théâtre pour enfant comme application de la théorie du genre en direction des plus jeunes:

    /theorie-du-genre--une-sortie-scolaire-annulee-dans-le-val-de-marne-bd995ecbfa42c105861b422f03c04ce4

  • Rire Russe sur Paris: 300 000 ou 1,4 millions de manifestants?

    Imprimer

    Ce n'est pas le grand écart mais les grandes jaurasses.

    Le différentiel annoncé entre la Préfecture de Police (300 000 : ridiculeusement faible ) et 1,4 millions des organisateurs de la manifestation anti mariage pour tous (surévalué probablement) est surréaliste en terme de "véracité de l'info" et d'image de sérieux donnée par un pays. Loin de la précision suisse...

    Ceux qui connaissent Paris et les contenances des Avenues situent le chiffre exact autour d' un million.

    Une science  bien établie normalement,  depuis le temps (séculaire)  que les français manifestent sur les pavés de la capitale!

    La bataille des chiffres serait ridicule si elle n'était pas en fait idéologique.

     A l'heure technologique  du drone, du satellite capable de lire une plaque d'immatriculation, la faiblesse du chiffre officiel annoncé par les services de l'Etat français fait sourire. Et genère une incompréhension internationale.

    Les Russes en rigolent à gorge déployée dans un article sur la Voix de la Russie  intitulé "petites réflexions sur la Manif pour tous"

    Ils remettent la France à sa place. Qui donne régulièrement des leçons de morale  à la Russie qualifiée alors d'anti-démocratique  à propos de ses  chiffres :

    "Ce dimanche 24 mars, le fossé s’est encore agrandi puisque les organisateurs revendiquent 1,4 millions de participants et la police 300 000 manifestants. Des différences d’estimations risibles (voir ici ou ) et qui dépassent largement la bataille des chiffres auxquels s’étaient livrés les autorités russes et les manifestants hostiles au pouvoir en 2011, batailles des chiffres qui avaient entrainé des accusations de désinformation massive à l’encontre du pouvoir.

    A titre de comparatif avec la Russie cela aurait amené à une manifestation de 2,5 millions de personnes à Moscou. Lorsqu’on sait que 70 000 manifestants en Russie avaient suffi à ce que de nombreux journalistes et commentateurs français parlent de « printemps russe » ou « d’aube du système Poutine » (il est intéressant plus d’un an après de voir à quel point ces prévisions sont justes…), on se demande comment ceux-ci interprètent les deux gigantesques manifestations de ce début 2013."

    DROITE REVOLUTIONNAIRE ? DANS LES RUES DE PARIS

    L'occasion de rappeler- hors tout contexte franco-russe- que deux  manifestations récurrentes  à un million de personnes estimées, avec un  nombre de participants en augentation  entre la première et la seconde est un FAIT POLITIQUE   ENORME pour la vie politique d'un pays.

    Avec un profil de manifestants qui correspond à  une France réelle, exaspérée issue de toutes les provinces, celle des familles et des retraités qui font une démarche lourde: prix des billets de trains, logiques familliales.

    Parmi les promesses électorales se trouvait l'engagement de ne pas diviser les français.

    A Paris, des slogans  évoquaient la nécessité de s'occuper du chômage en record historique aujourd'hui plutôt que de sujets qui divisent. Exaspération due aussi aux récents cadeaux sectoriels  comme la curieuse amnestie judiciaire des syndicalistes casseurs  ou la journée de carence supplémentaire accordée aux fonctionnaires en total décalage avec le secteur privé.

    Inquiétude sur les changements sociétaux en gestation si complexes que le Ministre de la Justice prévoit plusieurs sortes de livrets de famille !

    Face à une crise économique d'une telle ampleur, rassembler les français pour mieux lutter contre la crise économique  semblait plus que nécessaire. Ce choix n'a pas été retenu.

    La seconde manifestation a semblé  plus politisée,  en colère, une  DROITE REVOLUTIONNAIRE au sens de l'occupation de la rue. L'expression de Printemps a même été lue sur certains panneaux.

    "L'autisme" de ce gouvernement (expression issue des organisateurs dont la célèbre Frigide Barjot) à ne pas proposer de référendum sur un tel sujet de société va-il générer des lendemains qui déchantent ?

    Sylvie Neidinger