liberticide

  • Sans limite, sans juge: la cyber-loi Renseignement ultra liberticide encage.

    La surveillance généralisée en France, à tout moment, dans le moindre recoin de sa vie privée, sans recours.

    Georges Orwell, romancier avait imaginé le scénario.

    François Mitterrand premier président socialiste avait démarré (les écoutes).

    L'exécutif socialiste  actuel Hollande/Valls achève.

    [Visiblement ce parti aime un Etat omnipotent qui régente tout, jusque l'intime: les courriels, les appels téléphoniques, les conversations privées de potentiellement... tout le monde !]

    C'est un signe: les professions du droit et associations sont vent debout (avocats, CNIL, Ligue des droits de l'homme, SNJ  etc...)


    http://videos.tf1.fr/infos/2015/renseignement-plusieurs-associations-manifestent-contre-8593554.html

    La société civile et monsieur tout le monde n' ont  pas bien pris la mesure de la portée liberticide de ce projet de loi actuellement discuté à l'Assemblée Nationale en procédure accélérée. Devant  un exécutif ...vide ! (ils sont où les députés ???)

    Le projet est vendu comme efficace pour lutter contre le terrorisme (le gouvernement s'appuie sur cet argument).

    C'est avant tout anti Snowden. Pour garantir à l'Etat sa tout puissance "no limite".

    Jusqu'en dehors du champs du droit.

                          François  HOLLANDE VEUT ENCAGER: CYBER INQUIETANT

    François Hollande, pour se faire élire, avait dit vouloir ré-enchanter le rêve français.

    Aujourd'hui il  enferme les citoyens dans une cage.

    Celle d'un Etat dont une activité militaro-policière va être autorisée à agir  totalement sans contrôle  démocratique, hors  judiciaire. 

    Dans les mains de l'exécutif politique, président ou premier ministre qui alors peuvent tout se permettre. Avec une vague commission de contrôle  envisagée comme "contre pouvoir"  l'encadrement vaseux et a posteriori d'une "cnctr".

    ...cyber-inquiétant.

    Totalement anti-démocratique car globalisant.

    Les hébergeurs envisagent de délocaliser leurs serveurs et rappellent que bloquer l'internet est un objectif inenvisageable.

    http://www.journaldugeek.com/2015/04/13/loi-renseignement-les-hebergeurs-menacent-de-quitter-la-france/

    L'avis du député Alain Marsaud est intéressant car il est un ancien magistrat anti-terroriste.

    http://www.20minutes.fr/societe/1585339-20150413-renseignement-loi-peut-permettre-police-politique-comme-jamais-vue

    Effectivement cette loi ouvre la porte à un usage de police politique du type surveiller un livre à paraître, des opposants, les chefs d'entreprise, les syndicats...

    Tout le monde en fait

    Quid de la protection des sources si chère aux journalistes? De facto, elle saute.

    Dans le cadre d' un système présidentiel déjà  hyper centralisé, le premier ministre français dès lors aurait tout pouvoir de surveillance.


    Des pouvoirs exhorbitants que le premier ministre s'auto-accorde au dépend des libertés individuelles, précieux acquis démocratiques.

    En vendant  l'affaire au peuple par l'illusion selon laquelle  le terrorisme cesserait par la cyber-surveillance accrue de masse.

                                                                                         Sylvie Neidinger

     

    Suivi :  la loi est votée (juin 2015)

     

  • Etat français liberticide: contrôle de sexualité, contrôle généralisé

    Un commentateur des excellents débats du matin sur la chaîne parlementaire LCP remarquait récemment combien l'actuel gouvernement Hollande est très intrusif dans les vies privées, normatif et adepte d'un contrôle généralisé par voies extra-judiciaires, carrément !

    1*/loi anti-prostitution. Une intellectuelle féministe, Elisabeth Badinter a clairement pris position contre l'actuel projet de pénalisation des clients des péripatéticiennes en soulignant combien il est dangereux qu'un Etat aille jusqu'à  légiférer sur la sexualité des citoyens. Une "professionnelle" a d'ailleurs lourdement taclé la ministre Vallaud-Belkacem en lui demandant en langage cru de "s'occuper de ses fesses à elle".

    La Suisse a récemment installé un système drive-in à Zurich pour suivre l'exemple allemand. Elle fait le choix d'accompagner une pratique légalisée  et  réglementée quand le gouvernement français entend éradiquer cet usage  certes peu défendable sur le principe (et les racolages sur le terrain) mais qu'il semble difficile de supprimer.

    Le risque du projet de loi PS est:

    a) de camoufler plus encore et de rendre plus instable la situation. Les associations de terrain le disent.

    b) un autre dommage collatéral est à venir car 90% des femmes du trottoir sont d'origine étrangère. En décidant d'accorder  la régularisation des papiers à celles qui cesseront de vendre leur corps, on peut s'attendre à ce que le nombre de femmes entrant dans la prostitution croisse pour profiter de cet effet d'aubaine !

    c) lire: la loi, le sexe et la morale

    d) un projet de loi qui démarre mal. Une disposition est déjà jugée anticonstitutionnelle et portant atteinte aux libertés /internet.

    e) les modalités du contrôle et de l'amende par la police ou la gendarmerie seront surréalistes.  Le client pourra dire qu'il a payé pour ...discuter avec la dame. D'où la nécessité pour verbaliser d'un flagrant délit. Bizarre image du métier d'agent de l'ordre public que l'on va mettre de facto  dans une situation de voyeur !

    2*/loi du contrôle généralisé extra-judiciaire. Au hasard du prochain vote de la loi de programmation militaire, le citoyen apprend presque par hasard le projet  du contrôle généralisé de toutes les communications. Article 13 de la future loi de programmation militaire. Ce alors que François Hollande demandait récemment des explications aux américains sur leur contrôle NSA des européens hors cadre légal....

    Bizarre: la Justice hexagonale n'aurait même plus la main sur les données. Les procureurs non, les  administrations oui !

    Administrations qui  seraient autorisées à puiser librement, sans contrôle de personne  dans les données soustraites par hyper contrôle du citoyen !

    CONTROLE MARTIAL DU NUMERIQUE, GRAVE DERIVE  D'UNE ADMINISTRATION D'ETAT

    Etat jacobin dans une grande dérive orwellienne qui a toute facilité à le faire puisque sa structuration est verticale. Et les contre pouvoir faibles. La Justice ici privée de son droit !

    nouvelobs.com/politique/20131126.OBS6928/donnees-personnelles-bientot-big-brother-en-france.

    numerama.com/magazine/27600-la-loi-pour-la-programmation-militaire-cree-une-loi-martiale-numerique.

    itespresso.fr/surveillance-electronique-france-ouvre-vannes-70175.

    ecrans.liberation.fr/ecrans/2013/11/21/en-france-les-donnees-personnelles-accessibles-sans-controle-judiciaire_

    L'argument donné pour justifier un tel contrôle généralisé (qui fait que les démocraties n'en sont plus et deviennent identiques aux régimes autoritaires en réalité) est encore et toujours lié à ce Mohamed Merah.

    Or, ce garçon était un agent double!  Cela  apparut très clairement lorsque que fut identifié ce tueur fou dans les première heures. Exemple: son trajet avion pour l'Afghanistan passant par... Tel Avi . Donc bien accompagné, le personnage ..

    Infos parues juste avant le black out médiatique  total sur son passé d'indic. Verrouillage. Secret défense !C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il ne fallait pas attraper vivant cet assassin. Pour qu'il ne parle pas! Pour qu'il n'évoque pas ses liens avec les Services français.

    Et désormais  l'Etat utilise ce cas pour justifier dans une loi militaire le contrôle total de la population. Problème majeur de double langage.

    Autre double position  de la France: avoir soutenu les islamistes radicaux en Syrie depuis le début et les avoir combattus au Mali...Froid dans le dos et surtout hypocrisie. Car bien entendu l'Hexagone  sera toujours donneur de leçon à l'étranger de ...démocratie.

    Jusqu'à un certain point tout le même. Les observateurs  soulignent la dégringolade de sa position à l'international.france,liberticide,lcp,administration d'etat folle,nsa,elisabeth badinter,loi de programmation miliaire,merah,services secrets

    France,  plus écoutée du tout, elle qui s'attache désormais  à tout écouter de la vie intime de ses citoyens !

    3*/ Encore une volonté de contrôle programmée: le mouchard de voiture, en projet médiatiquement vendu sous couvert de sécurité. Pas une seconde de  vie ne doit donc échapper la surveillance orwellienne !

    leparisien.fr/automobile/securite-routiere/securite-routiere-un-mouchard-dans-votre-voiture-29-11-2013-3360975.

    L'hyper contrôle est une bizarre option, risquée,  du gouvernement socialiste à l'heure où les citoyens sont  déjà en fronde  de tous bords...La polémique enfle.

    Attentions aux retours de bâton. Trop d'impôt tue l'impôt.

    Trop d'Etat tue l'Etat !

    L'administration au fond n'existe elle aussi que par consensus social....

    Totale schizophrénie politique quand l'Etat représenté par une administration  espionne ses propres citoyens qui par leur vote lui donnent corps: auto-mutilation !

                                                                                                    Sylvie Neidinger

     Surveillance:

    .lefigaro.fr/actualite-france/2013/11/27/01016-20131127ARTFIG00450-espionnage-des-donnees-l-etat-n-a-pas-consulte-la-cnil.

    http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2013/12/09/01007-20131209ARTFIG00618-la-loi-de-programmation-militaire-inquiete-le-web-francais.php

    Prostitution : si le Nouvel Observateur proche du PS le dit....

    "Sous couvert d'anonymat, d'autres parlementaires pointent un autre problème : le timing. Ainsi de ce député de la majorité, qui se dit "très embêté par cette proposition de loi, ça n'est pas le moment. On entend souvent que la gauche au pouvoir ne s'occupe que des putes et des homos. Même si cette accusation est ignoble, et doit être combattue, il faut quand même faire attention aux signaux que l'on donne, surtout en période crise et de chômage".

    Mathieu Cantorné – Le Nouvel Observateur Lire :

    nouvelobs.com/politique/20131128.OBS7515/prostitution-la-proposition-de-loi-qui-divise-les-partis.

    Comment François Hollande a -il soigneusement évité les réformes structurelles de la France à savoir il n' pas  réglé la part trop importante du secteur public, ni mis  de l'égalité entre citoyens du public/privé et comment a-t-il fait entrer son parti dans des débats de sexe, comme le souligne le journaliste Mathieu Cantorné, le rendant Parti Sexuel ! Ce pourquoi les français n'avaient pas voté !! Il dresse lui-même un boulevard au FN.   SN