UA-65882359-1

11/09/2017

Ma libre liberté de bloguer en toute liberté, svp !

Voici le commentaire que j'ai reçu récemment. Et que j'ai laissé aux oubliettes    car ne correspondant  pas à la charte des commentaires.

(nota  je l'ai publié depuis, puisque le citant)

Hyper condescendant.  Mal poli  ( ... "bêtement" )

Pour qui se prend-il ?  Vincent, supposé être blogueur en plus.

"Vous allez donc passer 5 ans à dénoncer bêtement les agissements d'Emmanuel Macron, de sa femme, de ses ministres et de ses députés.

Ok, sauf qu'à part vous permettre de vous défouler, je ne vois pas trop à quoi cela va servir.

Vous me direz qu'il y en a bien qui font la même chose avec Donald Trump....

Si cela peut vous faire du bien..."

La notion de défoulement  le concerne lui, ce commentateur, vu le ton employé. 

Ce blog Neidinger aime ANALYSER et non se "défouler".

Il comporte une rubrique dite "sémiologie  politique". sarko.GIF

Et même démarré une rubrique "caricatures " avec quelques  dessins "fait-maison"  bruts de décoffrage, sans retouche, avec les coups de crayon souvent maladroits...)

Combien de blogueurs produisent leur propres caricatures ??? Peu.

Ce blog ne fait pas spécialement du commentaire mais produit aussi de l'info.

Exemple l'analyse de la photo présidentielle a noté des détails non signalés.

Le blog de type journalistique décline une même thématique sous plusieurs angles.

                             INTERESSANTE MONARCHIE DEGUISEE

Je suis admirative de la démocratie suisse très horizontale (démocratie hyper active, ultra visible  sur les blogs de la Tribune de Genève ) et du coup  l'évoque peu.

   En revanche la démocratie française pose un  problème de fond.

Elle n'est pas ou peu ...démocratique, en raison du régime présidentiel, de la Vème république qui donne un immense pouvoir régalien.

François Hollande a pu envoyer les troupes sur plusieurs conflits externes en décision solitaire sans contre-pouvoirs réels (le parlement n'a pas à en décider)

Le citoyen lors des présidentielles françaises, ne vote pas pour un programme précis (durant  des dernières présentielles les véritables  débats sur le fond furent  presque inexistants !)  Il vote, donc désigne un  individu à qui il confie de facto les clefs de la maison, les codes d'entrées. Il lui confie TOUT en fait.

Le système présidentiel  s'apparente à une monarchie certes républicaine.

Mais monarchie hyper verticale.

A juste titre Trump et Macron font parler d'eux.

Ils sont à la tête de leurs Etats, parmi les plus puissants, et gouvernent  sans grands contre-pouvoirs.

Problème.  Trump et Macron, atypiques s'avèrent être narcissiques et mégalos.

Il y a donc effectivement largement de quoi inquiéter tous les observateurs.

Ceci justifie amplement les analyses du  @blogneidinger.

Et toutes les autres analyses sur la TDG d'ailleurs fort nombreuses et  issues de plusieurs blogueurs.

C'est bien le rôle de la presse et des réseaux sociaux d'agir en contre-pouvoir. En contre analyse. Voire en impertinence.

J'ai passé à la moulinette Sarko (mais le blog n'a démarré qu'en 2011 en fin de quinquennat)  ensuite Léonardo dit  Hollande et désormais ôsacuissedejupiter.

Après un temps de pause et d'observation, je trouve Macron toujours aussi improbable. Imbuvable. Méprisant. Fêlé, dans sa pratique. Dans ses verbiages, son autoritarisme déplacé.

Ce blog continue comme avant. De l'info culturelle si possible genevoise  et de l'analyse politique principalement hexagonale. Alimenter les rubriques Lire ou Rire si possible. Et le reste.

Petit conseil : que "Vincent" le commentateur à 100% maso (...de  lire mon blog  !)  cesse immédiatement cette pratique qui le morfond,  plutôt que venir pleurnicher en médisance.

Ma libre LIBERTE !

                                        Sylvie Neidinger

 

Note de fin. Vincent est entré en contact très courtoisement  avec moi.

Dont acte. Merci à lui de cette démarche rare. Du coup j'aseptise légèrement l'expression .

Je retire "le type". Vincent  n'est plus "un type" qui balance un commentaire  chaud  mais une personne réelle qui a pris la peine réelle  d'une excuse d'avoir blessé.

Il est blogueur; il sait le temps que l'on passe, l'engagement du blogueur, les contraintes d'une identité numérique forte...

Celui celle qui s'engage s'expose. 

Surtout quand le champ que l'on  essaie de décrypter est ..."la politique"

Les commentateurs ne sont pas engagés e la même façon . Car souvent masqués, cachés derrière les pseudos et les adresses IP exotiques.

Ma réaction vive n'était pas une crise d'orgueil de celle qui se croirait surpuissante et que l'on viendrait contredire.
Comme Vincent je blogue sous ma véritable identité. C'est clair et cash.

Toutefois je ne retire pas  l'article à l'origine de tous ces échanges?

Tout est donc ok. MERCI

07/06/2014

Charles-Henri Favrod: élégance de l'indépendance du journaliste

Ce blog continue la déclinaison de la thématique du Libre dans  les conférences forts intéressantes du TEDxGeneva. Non pas par obsession ou par promotion. Mais parce que le contenu des conférences était fort intéressant.

#tedxgeneva,grnd reporter,accords d'evian,rsr,université de lausanne,vaudois,belletrien,charles-henri favrod,journalisme,histoire,libertéIl fallait absolument évoquer le journaliste Charles-Henri Favrod qui du haut de ses 87 années péniblement appuyées sur des cannes a fait l'honneur de sa présence.

Wiki présente ainsi ce journaliste helvète de premier plan très honoré (légion d'honneur, officier des arts et des lettres...) Membre d'honneur de la Presse Suisse.

      GRAND REPORTER  "BELLETRIEN" VAUDOIS

"Charles-Henri Favrod, né le 21 avril 1927 à Montreux, est un journaliste, photographe, essayiste, directeur de publication et bellettrien vaudois.(...) Il crée Télévision Rencontre, dont le premier film, Le Chagrin et la Pitié (1969), constitue un succès mondial, couronné en particulier au Festival de New-York et ouvrant le grand débat sur le régime de Vichy."

Il démarre d'ailleurs sa conférence en rappelant ses humanités à l'Université de Lausanne. Il commença par le latin et le grec....la genèse d'une autre génération de journalistes aujourd'hui "webisés".

Gazette de Lausanne, Radio Suisse Romande, Musée photo de l'Elysée...#tedxgeneva,grnd reporter,accords d'evian,rsr,université de lausanne,vaudois,belletrien,charles-henri favrod,journalisme,histoire,liberté

Sa liberté à lui ? Dans les années 50,  avoir commencé à  chercher l'information écrite et photographique "de l'autre côté" ou "sous une autre facette, notamment autour de la guerre d'Algérie, entre autres.

L'écouter le 7 avril 2014 : Les clefs de la décolonisation

Du "bon boulot": chercher les angles inédits. Dans un conflit, donner la parole à ceux dont le point de vue n'est pas toujours mis en exergue.

Il  favorisa les rencontres secrètes qui permirent les accords d'Evian.

Le rôle du journaliste libre et indépendant d'esprit. Et un peu plus encore.

Position qui forcément sur le moment, lui a valu une inconfortable  volée de bois vert."C'est faux de prétendre que j'ai été un porteur de valises" a-t-il dû rectifier.

Il a ensuite porté  par sa voix journalistique personnelle et non ses bagages -sinon ses bagages intellectuels !- les éléments d'une négociation de paix internationale de premier plan en donnant accès aux revendications d'une des deux  parties en présence.

                                                                         Sylvie Neidinger

 

Blog-Série n°5/TEDxGeneva 2014:

1/5-FREEDOM@digital age à Carouge

2/5-Richard Stallman: libre n'est pas gratis!

3/5-Gwenn Seemel et la multiplication des petits pains

4/5-Lessive digitale "libre". Vraiment ?

5/5-Charles-Henri Favrod élegance de l'indépendance du journaliste

Crédit Images /photos Neidinger sous commons creative


09/10/2012

Néo-colonisation arabe, Démocratie®, Freedom

Les Etats-Unis assurent le leadership mondial du XXème siècle. Ils entendent le rester au XXIème.

Cette place de n°1 à maintenir fait d’ailleurs l’objet des débats politiques présidentiels actuels entre Barak Obama et le néoconservateur Mitt Romney sur les meilleurs moyens d’y parvenir.

 Qui peut  aujourd’hui dépasser l’hyper-puissance?Capture parisien obama romney.PNG

 L’Europe unie serait potentiellement le  premier  pôle économique. Mais, justement elle ne l’est pas (unie) 

La Chine bien évidemment pointe à l’horizon pour bousculer l’ordre international établi.

 De nombreux ouvrages tablent sur la fin de l’empire US, étranglé par ses milliards de dettes. La crise financière en serait déjà une preuve…

On n’y est pas encore ! L'Etat nord atlantique   garde les fonctions du contrôle mondial : première armée et première industrie de l’armement, domination du renseignement caché, maîtrise  du renseignement ouvert (avec les réseaux sociaux: google, facebook, twitter, internet…)

 Le dollar reste monnaie d’échange global. Et celui qui maîtrise  la planche à billets possède un indéniable atout sur le long terme !

 L’Amérique du Nord,  pour maintenir  sa suprématie s’intéresse étroitement à ce qui se passe dans le monde. Elle accompagne le plus souvent ses actions externes, stratégiques pour ses intérêts nationaux, de la promotion, à sa manière de la démocratie et de la liberté.

 Cette  sorte d’Opa sur un…patrimoine juridique, idéologique universel   peut gêner. Les USA distribuent les bons points politiques, comme les diplômes d’un examen qu’ils se donnent le droit de juger, eux seuls étant   auto-habilités.   Exemple récent  au Sénégal. Mme Clinton en visite, y distribuait des certificats de bonne conduite …démocratique.

Cette approche serait  totalement positive, valable et valide si elle s’appliquait bien à… tous les pays ! Ce qui n’est pas le cas . Dans le monde arabe,  les USA évitent de proposer une ouverture  démocratique voire même d’évoquer le sujet à  leurs  alliés…des monarchies religieuses !

 Quid de la DEMOCRATIE® et du printemps arabe ?

Elle reste cet idéal magnifique à atteindre… que strictement aucun pays ne peut se vanter de vivre à 100%. L’antique démocratie athénienne, modèle,  avait  elle-même oublié une partie de sa population : les esclaves et les femmes !

-Les USA  ne sont pas exempts de problèmes de la sorte. La ségrégation y sévit toujours indirectement. Le 8 août dernier,  un couple  « afro-américain » n’a pu se marier dans l’église dite  «  blanche » de Crystal Spring, Mississipi.  Ne pas oublier que la nation US s’est aussi construite sur les restes fumants des tentes des  indiens natifs et de leurs terres...

-La démocratie suisse est probablement l’une des plus abouties sinon la plus proche de l’idéal - les débats et blogs passionnés, opposés, variés sur la Tribune de Genève en sont une illustration vivante ! On note que la vieille  démocratie helvétique, au cœur de l’Europe n’est pas belliqueuse mais basée sur la neutralité et l’approche  diplomatique.

- Les exigences de démocratie se définissent : la longévité ou non de gouvernance du dirigeant, l’alternance électorale, la participation de toutes les catégories à la vie sociale, la  non-confusion entre;l’argent public et les poches privées. Et justement aucun pays arabe ne répond aux critères.  Dans la région, Israël oui mais …à moitié seulement : démocratique pour sa population et totalement antidémocratique dans sa gestion des palestiniens et des territoires occupés.

Observation. Les Etats-Unis -et leurs alliés occidentaux - s’insurgent contre ces pays arabes laïcs issus de dictatures ou de pouvoirs forts  qui ne répondent certes  pas aux normes.  Mais  ils ferment les yeux sur les...mêmes pratiques répréhensibles  lorsqu’elles concernent les pays arabes religieux et monarchiques !

Ils  reprochent aux dirigeants nationalistes laïcs  leur longévité: des présidents qui en effet sont là depuis trop longtemps  tels Khadafi (42 années)  Moubarak (30)

Dans le même temps ils acceptent l’hyper longévité des monarques, rois et émirs.

Problème  : en Jordanie, au Maroc, en Arabie Saoudite, au Qatar, aux Emirats etc.  les pouvoirs monarchiques   héréditaires par définition ne se renouvellent….pas du  tout ! Car ils se transmettent ...familialement. La famille Al Sabah ans, pour ne citer qu'elle, règne sur le Koweit depuis…250 ans sans   que cela ne pose aucun problème de conscience aux démocraties occidentales. Où est la logique ?

En résumé, l’argument de la trop longue présence au pouvoir des dirigeants sert surtout à légitimer aux yeux de l’opinion publique les offensives  actuelles contre les pouvoirs laïcs plutôt pro-russes.

Les USA utilisent le concept de Démocratie® à des fins  stratégiques et non comme un idéal absolu à mettre en œuvre.  La  géométrie variable de leur approche  rend finalement  la démarche globale moins crédible…

Le même argument,  on le répète!- n’est pas du tout mis en œuvre concernant les amis dynastiques !  L’Arabie Saoudite et autres alliés du Golfe par exemple évacuent 50 % de l’humanité, (soit toutes  les femmes) de la vie publique: interdiction de conduire, de sortir sans un homme de la famille, interdiction de paraitre  …sur le catalogue Ikea comme récemment. Une cité industrielle, véritable ville wahhabite dédiée aux seules femmes  y est en cours  construction : exemple de ségrégation...positive.

Sans que cela ne choque en aucune manière les chantres tonitruants de la démocratie exportée...

 Quant à la confusion entre les caisses de l’Etat et les poches de dirigeants, véritable fléau, un article  du 6 octobre nous rappelle que la banque Dexia va  céder sa filiale luxembourgeoise à un fond qatari  Precision Capital qui, précision capitale  du texte appartiendrait  à la…. famille Al Thani. On a bien lu : il ne s'agit pas  de l'Etat.  Les USA et leurs alliés n’émettent donc aucune observation négative sur cet usage du gazo-dollar par…une famille ! Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

 Conclusion. Les occidentaux usent en fait  du critère de la  démocratie selon les cas qui les arrangent   quand cela sert les intérêts géostratégiques du contrôle néocolonial !

En l’occurrence les Etats arabes laïcs sont leur cible actuelle et les vieilles monarchies, certainement pas démocratique.. leurs alliées !

FREEDOM ?

La Liberté est un concept éminemment philosophique. La liberté absolue n’existe pas. Toute vie sociale implique de réguler les libertés : de toute évidence on n’a pas la liberté de  tuer, voler, pratiquer l’inceste. La liberté du renard d’entrer dans le poulailler n’en est pas une. Tout est question de définition. Tel est le paradoxe rousseauiste, la liberté doit se définir. Etre encadrée. Donc  limitée ! La liberté ne s'impose pas aux autres , non plus.

Et le problème majeur  de définition de la liberté se pose avec le Printemps arabe. Car chacun y voit ...ce qu'il veut bien !

La révolution syrienne dès le départ est alimentée de l’extérieur, par la coalition Otan+pays du Golfe. L’armée rebelle a été nommée « armée de la liberté » « jech el ‘heur » en arabe.

Mais quel point de vue exact se cache derrière le mot « liberté » ?

Lors des reportages sur nos tv,  quand on demandait aux insurgés de définir cette liberté réclamée, on pouvait  obtenir cette réponse «  la liberté de créer un émirat avec à sa tête le cheikh syrien  salafiste Adnan Arhour » Cet ancien militaire passé en Arabie Saoudite officie depuis sa  tv satellitaire  Al wissal pour imposer la  pratique d’un islam radical wahhabite dans une région qui ne  connait pas cet extrémisme. (Lire sur ce thème  l’article d’un libanais paru dans N ew Orient News  Pierre Khalaf Tendances de l’Orient No 39, 11 juillet 2011traduit sur blog)

Cette revendication de « liberté » se base donc  sur une radicalité religieuse  et  politique inconnue en Syrie. La liberté d’installer l’intégrisme  pose un problème, particulièrement  dans  ce pays musulman  multi confessionnel fort d’une vingtaine de communautés /confessions. Syrie  qui traditionnellement fabrique son alcool, l’arak tout comme la Turquie fabrique son raki...

"Liberté d'une voie religieuse radicale" exclusive que les sunnites syriens dans leur majorité ne voient pas d’un très bon œil. Sinon, il y a longtemps qu’ils auraient basculé…

Sylvie Neidinger

 

 

Série Surya sur blog TDG "neidinger" :

Article 1-Baal Hadad lance ses foudres en Syrie.

Article 2-Le printemps néo-colonial arabe

Article 3- Clinton-Israël en "intelligence amie". Les Etats Arabes le sont-ils?

Article 4- Michel Aflak est mort trois fois

Article 5- Elimination progressive, systématique des leaders nationalistes panarabes

Article 6- 2007: Quand le général Wesley Clark dénonçait le projet US d'attaque de 7 pays arabes

Article 7- Néo-colonisation  arabe, Démocratie®, Freedom

 

Abstract. L'Occident instrumentalise les valeurs de démocratie et liberté, dans le monde arabe. Ils réclament des comptes aux vieux dirigeants laics et les éliminent physiquement mais  restent silencieux sur l'absence complète de démocratie des monarchies et émirats, leurs alliés du Printemps ! Tout dépend de ce que chacun pose comme définition derrière les mots liberté et démocratie.

(photo = capture d'écran site Parisien)

                                

                                      RUBRIQUE PROCHE-ORIENT SERIE SURYA

19:05 Publié dans P-Proche-Orient.Surya | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : démocratie, liberté, usa, monarchies arabes, laics | |  Facebook | | | |