UA-65882359-1

04/10/2017

Jacques Dubochet: noter l'humour modeste du cv du Nobel suisse!

Sur le site de l'Université de Lausanne, UNIL:  le curriculum vitae réjouissant du nouveau prix Nobel de chimie 2017, "conçu de parents optimistes"et grand dyslexique devant l'éternel et surtout le premier du...canton de Vaud. jacques dubochet,unil,lausanne,suisse,prix nobel de chimie

 « Octobre 1941 : conçu par des parents optimistes »… En 1946, à 5 ans, Jacques Dubochet n’a « plus peur du noir, car le Soleil revient, c’est Copernic qui l’a expliqué ».

De 1948 à 1955, c’est la « première partie d’une carrière scientifique expérimentale » avec comme instruments « des couteaux, des aiguilles, des ficelles, des allumettes »

En 1955, il se déclare « premier dyslexique officiel du canton de Vaud », ce qui lui permettra « d’être mauvais en tout… et de comprendre les personnes en difficulté ».

 

Humoristiquement et scientifiquement ...génial.

Plusieurs médias internationaux ont repéré le CV marrant.

Par contre petite mise au point  beaucoup se trompent sur la notion de "maturité". Sur ce point ...pas d'humour, c'est juste le nom du diplôme.

Ce chercheur qui donne à rendre visible l'invisible sans se prendre au sérieux est juste d'une immense modestie.

                                                           SN

 

                              ***********************

Prof. Jacques Dubochet - Honorary Professor of biophysics

Previous director of the Laboratory of Ultrastructural Analysis (LAU) and of the 
Centre of Electron Microscopy.
 Past researches and actual interests

Curriculum Vitae

October 1941
Conceived by optimistic parents.

1946
No longer scared of the dark, because the sun comes back; it was Copernicus who explained this.

1948-55
1st part of an experimental scientific career in Vallis and Lausanne (instruments: knives, needles, strings, matches).

1955
First official dyslexic in the canton of Vaud - this permitted being bad at everything ... and to understand those with difficulties.

1962
Federal maturity exam.

1967
Physicist-engineer at EPUL to become biologist. 1968 Very important.

1969
Certificate of Molecular Biology at Geneva to become biophysicist. Began to study electron microscopy of DNA, which remains my main topic.

1973
Thesis in biophysics at Geneva and Basle with Eduard Kellenberger who taught me biophysics, ethical responsibility and durable friendship.

1970 -76
Very classic psychoanalysis 1978 Group leader at EMBL (Heidelberg); how to introduce water in electron microscopy. Discovery of water vitrification and development of cryo-electron microscopy.

1987
Professor at l'UNIL, Department of Ultrastructural Analyis.

1998
Président of the Biology section with the chance to perform this assignment with Nicole Galland and Pierre Hainard, and to live at a moment when interesting things were happening in biology in Lausanne.

2002
(start) End of the assignment. Sabbatical in Australia, Germany and Paris. 2004-7 Maturation of CEMOVIS (cryo-electron microscopy of vitreous sections).

2007
June Retirement Colloquium.

2007 =>
Host of the Dpt. of Ecology and Evolution. Science and Society for elderly.

 
Marié; 2 enfants (grands) Goûts: interdisciplinarité, socialisation, politique (gauche), montagne, nature.

19:53 Publié dans RIRE, Sciences-R&D | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : jacques dubochet, unil, lausanne, suisse, prix nobel de chimie | |  Facebook | | | |

23/08/2017

Lente et progressive disparition de la presse traditionnelle et des journalistes. En Suisse et ailleurs

Lu avec émotion l'article Mabut du jour

http://jfmabut.blog.tdg.ch/archive/2017/08/23/la-tribune-...

Après la disparition de journaux romans cette année, ici une restructuration "déménagement" de La Tribune de Genève à Lausanne.

Probablement une rationalisation. Mais encore un petit pas ...

Journaliste? Profession sinistrée face aux  GAFA (google et autres) et récente joyeuseté : les robots d'écriture ( on va rire ....)

Et toujours... les écoles de journalisme qui fournissent leurs bataillons.

Pour quelle guerre?

Larges bataillons en France surtout où  de TROP nombreuses écoles servent essentiellement  à fournir les entreprises de presse en ...stagiaires pratiquement gratuits. Lesquels seront rarement en perspective d'embauche.

Personne n'appelle un chat un chat et personne ne  signale ce fait. Car les stages de formations sont longs : trois mois  au minimum et l'étudiant en totale condition normale et réelle  de travail. Si c'est la radio, le futur journaliste va faire de la "conduite de nuit"  bosser la nuit quoi. En lieu et place des journalistes qui auraient pu être embauchés pour le poste.

Personne ne signale le scandale du système d'étude qui donne un écart entre le  trop grand nombre d'étudiants en journalisme au regard de la réalité du métier et de ses embauches réelles en titulaires.

Exemple dans l'aire du très très  Grand Genève, Grenoble et ses deux écoles qui fournissent chaque année des promos en vingtaines. Beaucoup trop pour les besoins.

Et fourvoient des jeunes étudiants au potentiel ( souvent hyper sélectionnés) important vers un métier instable et non rémunérateur dans les conditions actuelles.

Voire même les fourvoient carrément en acceptant leur article au titre de correspondant de presse payé à la ligne.  Un correspondant n'est pas journaliste mais traditionnellement un retraité ou un instituteur qui  envoie un  écrit avec photo pour la locale. On parle ici de 5 euros de rémunération...

Rares sont ceux qui décrochent la carte de presse. Le nombre de titulaires diminue drastiquement. Pour l'obtenir, il faut tirer ses revenus essentiellement du journalisme. Cas de figure de plus en plus rare.

Grand mouvement de disparition, invisible des statistiques .

Car devenir ...free-lance est désormais  fortement conseillé aux "journalistes" il faut  aujourd'hui travailler sous statut d'entreprise (auto-entrepreneur en France ou autre) Vendre son article comme une entreprise commerciale.

Je mets entre parenthèse "journalistes" car si c'est sous statut d'entreprise normalement cela ne correspond plus à la  définition du métier, déontologie etc..

Et les collusions avec la com' deviennent alors légion.

Pigiste est un mode de rémunération précaire ( dit  travail à la tâche) mais il est sous forme salariale et reste  totalement conventionnel de cette profession..

 Certes  rédactions,   journalistes et pigistes "classiques"existent toujours...

Mais là où les besoins se mesuraient à 10 peut-être n'a-t-on plus besoin que de deux. Effet de la numérisation.

En Suisse et ailleurs...

                                                        Sylvie Neidinger

16:02 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : genève, presse, journalistes, lausanne, tamedia, tribune de genève | |  Facebook | | | |

01/12/2014

Narcisse le Suisse qui slame "Cliquez sur j'aime"

Narcisse le Suisse slame depuis 2006 à l'endroit et à l'envers.narcisse,slam,editions d'en bas,lausanne,vaud

Le vaudois remporte moult tournois dont celui 2013  de la ligue hexagonale.

Ceci lui confère le titre de champion de France.

 Comme il vaut mieux s'adresser au bon dieu qu'à ses saints.... l'artiste va déclamer, clamer son slam directement à Chicago auprès de Marc Smith, celui qui  inventa cette poésie de type urbain. 

 Le nouveau maître francophone à la rencontre du maître anglophone

 En 2014 Narcisse créé "cliquez sur j'aime", un concept pluriel; spectacle + CD+livre et clips.

 Le mieux ? Se taire. Ecouter en extraits sur  le "CDlivre"...

 IVRE DE LIVRES

 c'était il y a tout juste 317 ans

 que cette fille de 17 ans

 m'a donné un petit coup

 de dents

 dans le cou

 et du coup la belle

 a fait de moi un immortel

 tel que le sont tous les vampires

 dans l'empire de l'éternel(..)

 je suis ivre des livres

 je suis mordu des mots

 et un vampire mordu

 c'est rigolo.(..)

                                                                    Sylvie Neidinger

 Narcisse le slameur : écouter

rghjkjhg.GIF

"cliquez sur j'aime" isbn 9782829004681   Editions d'en Bas

 rue des Côtes-de-Montebenon 30

 CH-1003 Lausanne

 Coédition  Universlam Editions pour la France.

 

Série de #BlogNeidinger slam

 Narcisse le Suisse slame "cliquez sur j'aime"

SLAM,30 ans: aujourd'hui anniversaire mondial à @SLAAMMausanne"

Flam' du slam' à Lausann'

 

 

                  

08:01 Publié dans A-Helvetia, Art-Slam, LIRE | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : #blogneidinger, narcisse le slameur, lausanne, vaudois, slam, chicago slam | |  Facebook | | | |

28/11/2014

SLAM, 30 ans: aujourd'hui anniversaire mondial à @SLAAMLausanne

MARC  KELLY SMITH, le poète américain qui  a inventé ce genre oratoire/littéraire dans les années 80  est présent au grand raout du SLAM dont Lausanne est aujourd'hui la capitale mondiale.marc smith,lausanne,@slaamlausanne,slam,aniversaire

Né en 50 à Chicago, il rend la poésie punchy, tonique, rythmée, scandée en tournois.

Ici il slame sur son site.

A Lausanne, les langues anglaise et française, allemande sont de la partie.

SLAMICALEMENT !


Sylvie Neidinger


Marc Smith et son équipe en interaction. Ce soir, une création bilingue anglo-française qui sera ensuite exportée à Paris

marc smith,lausanne,@slaamlausanne,slam,aniversaire


Flam' du Slam' Mondial' à Lausann'

@SLAAMLausanne

#SlamLausanne

SLAAM: société lausannoise des amateurs et amateurs de mots

 

marc smith,lausanne,@slaamlausanne,slam,aniversaire

crédits images: captures d'écran

08:49 Publié dans A-Helvetia, Art-Slam | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : #blogneidinger, marc smith, lausanne, @slaamlausanne, slam, aniversaire | |  Facebook | | | |

27/11/2014

Flam' du Slam' Mondial' à Lausann'

Festival international du slam ce week-end à Lausanne. Du vendredi 28 novembre à 14h au dimanche 30.slam, lausanne, lausanne slam3.0, poésie urbaine

Nommé Lausanne SLAM3.0, il ne se conjugue pas uniquement à l'écrit puisqu'il est  art oratoire d'expression urbaine.

Il se déclame en joutes, en ateliers.

Il mène réflexion. Telle cette table ronde intitulée: "le slam pour guérir oui mais guérir de quoi?"....Bonne question.

chicago slam works, slam,lausanne,lausanne slam3.0,poésie urbaineLe vendredi, une séance de création live -qui d'avance s'annonce HISTORIQUE !. Elle est bilingue et va se jouer, se jouter entre slameurs américains, suisses, français avec MARC SMITH, le FONDATEUR DU GENRE,  et la Chicago-French connection.

Egalement présence des maîtres du genre venus de toute la francophonie, Belgique, France, Canada, Suisse.

Il semble même qu'un anniversaire soit fêté par  le Chicago slamworks, celui des trente ans du slam, cette poésie du macadam.

Lausanne, capitale mondiale du Slam cette semaine.

                                                            Sylvie Neidinger

http://lausanneslam.ch/

http://www.chicagoslamworks.com/

http://www.ligueslamdefrance.fr/

 

crédit images/ captures d'écran/ site web cité

slam,lausanne,lausanne slam3.0,poésie urbaine

 

 

08/04/2014

Tremblement de terre et...Tsunami sur Léman (an 563)

Le tremblement de terre, magnitude 5 subi hier dans la zone sud-est de la France à 21h27(épicentre à Barcelonnette, Alpes de Haute Provence)  à 300 km de Genève témoigne d'une activité sismique certaine qui touche légèrement la Suisse, comme cette carte sismique récente  ne le prouve: intensité 1 et 2.

Capture.GIF

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cf: la carte  de RéNasS, le réseau qui étudie la sismicité en temps réel.

Cet événement tellurique qui prouve que "cela arrive"  est l'occasion de rappeler d'autres typologies de  phénomènes catastrophiques.

              TSUNAMI  SUR LAUSANNE ET GENEVE

Il ne s'agit pas d'affoler. Juste de dire que cela s'est déjà passé Genève. Les rives lémaniques ont subi en 563 les ravages d'un tsunami meurtrier. Alors qu'il s'agit d'un lac, soit une étendue d'eau fermée et non de mer ou d'océan.

Le scénario de la catastrophe et de sa découverte  par les géologues de l'Université de Genève lors de sondages des sédiments fut publié en 2012 dans Nature Geoscience.

Katrina Kremer, Guy Simpson et Stéphanie Girardclos spécialisés  en limnogéologie (étude des sédiments lacustres) ont eu la-bonne-idée d'analyser les sédiments de la partie la plus profonde du plus grand lac naturel de l'Europe de l'Ouest.

Deux récits historiques évoquent le  raz-de-marée dénommé Tauredunum.(dénomination de la montagne valaisane effrondrée, un pan du Grammont?)tremblement de terre,limnogéologie,renass,tsunami,unige,katrina kremer,guy simpson,stéphanie girardclos,éboulement

Villages dévastés, pont de Genève emporté : "deux historiens contemporains de l’événement ont raconté la catastrophe. Le premier s’appelle Marius. Cet évêque d’Avenches a rédigé une chronique en latin, dans laquelle il évoque cet accident: «La grande montagne du Tauredunum, dans le diocèse du Valais, s’écroula si brusquement qu’elle écrasa une ville qui était proche, des villages et, en même temps, tous leurs habitants. Sa chute mit aussi en mouvement tout le lac qui, sortant de ses deux rives, détruisit des villages très anciens avec hommes et bétail. Le lac démolit même beaucoup d’églises, avec ceux qui les desservaient. Enfin, il emporta dans sa violence le pont de Genève, les moulins et les hommes et, entrant dans la cité de Genève, il en tua beaucoup.»

EBOULEMENT

Attention la vague meurtrière de 13 mètres (!) à Lausanne, 8 mètres à Genève 70 mn plus tard, ne fut pas liée à un tremblement de terre mais à un éboulement généré en Valais, à 70 km de Genève à l'embouchure du Rhône dans le lac.

Une masse sédimentaire considérable s'étend sur 10 km de long, 5 de large, 5 mètres d'épaisseur ( soit 250 millions de mètres cubes!) au plus profond des eaux.

La science a confirmé le récit historique.

En terme de catastrophe naturelle en zone lémanique, l'impensable a déjà eu lieu !


                                            Sylvie Neidinger

Crédits Images: capture d'écran site RénasS

07/02/2014

Jeux Olympiques: hypocrite prise en otage de guerre froide des "yes-but-not""

Aujourd'hui jour d'ouverture, les Jeux d'Hiver de Sotchi 2014 font l'objet d' un fort  Russian Bashing, au sommet des Etats puisque les dirigeants de l'Allemagne, USA, France etc. ne se  rendent pas à la cérémonie inaugurale.jeux olympique,chamonix 1924,cio,lausanne,russian bashing,charte olympique

Cette position politique occidentale de boycott  de très haut niveau, celui des chefs d'Etat,  autour de faits de société, contre la personnalité et la gouvernance du dirigeant russe pose tout de même question.

Si la Russie et son système de pouvoir fort  ne conviennent pas ( cf l'article 6 de la charte)...alors pourquoi avoir décidé d'y installer les JO d'hiver et d'y envoyer les sportifs ????

Quelle hypocrisie politique: les mêmes qui décident d'accorder les  JO 2014 à la  Russie -sans critiquer alors  le système local en amont- viennent aujourd'hui les  démolir  lorsque les portes s'ouvrent ?

En résumé, en termes de simple savoir-vivre et  de politesse,  si celui qui accueille, celui qui ouvre sa porte ne plait pas, alors pourquoi va-t-on chez lui ? On demande à entrer chez lui pour ensuite  le démolir ?

Si "on" avait des problèmes de conscience en amont, "on" ne  devait alors pas  donner  carte blanche pour l'organisation et  "on"  ne projetait pas d'y envoyer des délégations, question de bon  sens.

La position idéologique  prise par les occidentaux est ambigüe. Ils demandent à la Russie au départ en fermant les yeux de tout organiser pour bien les recevoir.

Et une fois sur place,  ils critiquent tout: le système, l'accueil, les coûts. Et se la jouent ensuite donneurs de leçons morales !

Intenable position. Toupet?

 Quelle  hypocrisie diplomatico-commerciale puisque dans les montants faramineux des 36 milliards pour ces JO, nombreuses  entreprises des dits pays qui critiquent ont reçu leur part commerciale.

Pour la France, combien d'entreprises de l'ingéniérie alpine,  savoyarde et haut-savoyarde ...  ont-elles vendu leur savoir faire ? 

Combien de produits hightech hexagonaux comptent être mis en valeur? De quelle nationalité est la voiture des JO ( Renault de mémoire) Entreprises qui font bien leur job, qui  développent leur savoir -faire, elles aussi prises en otage dans cette ambiance délétère.

En résumé: après avoir bien vendu équipement et produits-et à ce moment là sans aucune critique  contre la Russie !- le jour où les Jeux s'ouvrent,  on démarre sec le bashing..

 Quelle hypocrisie comparative  quand les mêmes dirigeants qui refusent de se déplacer à Sotchi aujourd'hui font des visites à des   pays (ex Arabie Saoudite) qui ne conviennent pas non plus  aux normes démocratiques mais qui semblent ne poser aucun problème eux...

Les victimes sont les SPORTIFS pris en otage à qui presque on demande de se positionner dans cette néo-guerre froide. Sportifs qui donnent le meilleur d'eux-même sur le  moment . Ce, après une longue préparation de plusieurs années, des sacrifices de vie (alimentaires ,professionnels,  familiaux)

Pour eux, participer aux Jeux fait briller des étoiles SPORTIVES dans les yeux. Comme la neige est blanche !

La victime est aussi l'idéal olympique, conçu  normalement  comme une sorte de trêve.

Charte sur site officiel

                                               "OUI-MAIS-NON',  'YES-BUT-NOT"

La victime est aussi le téléspectateur, mondial à millions car c'est son opinion que l'on cherche à capter sous couvert de pratique sportive.

Actuellement l'attitude boycotteuse  pose problème pour celui qui devant son poste TV  compte voir du SPORT,  des beaux gestes, des performances de la part de sportifs au top.

Ce spectateur basique entend dire depuis quelques  jours que ce raout médiatique mondial coûte des sommes folles. Ceci  n'est pas nouveau:  Londres, Barcelone, Athènes - qui d'ailleurs ne s'en est jamais remis économiquement -ont coûté fort cher sans que ela ne gène d'ailleurs. 

Tant de milliard investis  pour deux  petites semaines télévisuelles...Se pose la question de ces investissements de plus en plus gigantesques bien loin des premiers JO de Chamonix en 1924.

Les Jeux Olympiques  d'été et d'hiver deviennent une machine financière folle que personne ne contrôle plus.... on parle des jeux en général.

A cela s'ajoute une nouvelle donne en Russie. Les JO  à Sotchi s'orientent vers un enjeu de politique internationale contraire à l'idéal sportif: ici clairement une guerre froide.

Effectivement, suprême incompréhension pour le citoyen mondial ordinaire: le monde politique et médiatique  occidental vient en plus(désormais non pas en amont mais en aval) mélanger des considérations géo-politiques de guerre froide à l'idéal olympique.

La question de l'identité actuelle des  Jeux Olympique est posée: divertissement télévisuel pour une audience à milliards, performances sportives, booster commercial et technologique, objet de conflit est-ouest?

 Alors, la traditionnelle trêve des Jeux Olympiques, c'est l'idéal de paix ou de guerre? On ne comprend plus....

Si c'est la paix, on respecte celui qui reçoit.

Si c'est la guerre on n'envoie pas les sportifs.

La voie médiane "oui-mais-non", "yes-but-not"retenue par les occidentaux semble celle de l'hypocrisie poussée à l'extrême.      

Alors,  place aux jeux et à l'ESPRIT OLYMPIQUE, non ?!

                                                           Sylvie Neidinger

 

20h fin d'une magnifique cérémonie d'ouverture, grandiose. Images

Replay pendant 6 jours

 

 

10/10/2013

Quand le talon d'Achille présente la fragilité de la coquille d'oeuf

Belle idée de Designer, un professionnel qui a toujours  l'oeil.

Il a détecté et amplifié une forme ovale parfaite  là où on ne l'attendait pas.

Mais où là où on l'attendait tout de même un peu ... Puisque l'oeuf semble niché là depuis toujours comme finition naturelle de la chaussure !

design oeuf 001.jpg

Cette pub date un peu: du printemps 2013.

Créée pour vanter l'existence d'un nouveau master dit "marketing du luxe" creageneve.com, sawi.com.

Devise sympa trouvée sur le site  "L'esprit tel un parachute ne fonctionne que s'il est ouvert " (H Ford)

Le visuel est une réalisation de la directrice artistique Gwendolyn Muller et du photographe Olivier Pasqual.

Créa+Sawi 

On comprend  alors la qualité de l'idée de la photo liée au thème.

 "  le Luxe avait besoin de trouver une chaussure à son pied".

Et l'oeuf qui va avec...

L'expression "marcher sur des oeufs" conviendra aussi !

                                                                                                               Sylvie Neidinger

20:33 Publié dans A-GeneVie, A-Helvetia, Art-Design, Galeries | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : crea, geneve, sawi, lausanne, designer, master, marketing du luxe | |  Facebook | | | |

14/03/2013

Rendre le web accessible au handicap:conférence à Lausanne

Accessibilité du web pour tous. L'ergonomie est dans l'air du temps....

  Telono- société de conseil en expérience utilisateur  dans son communiqué de presse du 8 mars rappelle les bonnes pratiques à mettre en oeuvre pour bien s'introduire dans l'univers   numérique désormais indispensable à tous:

"c’est rendre possible l’accès au contenu des sites web aux personnes en situation de handicap (limitations visuelles, auditives, motrices ou cognitives) et aux personnes âgées dont les capacités diminuent avec l’âge, estimées à près de 2.7 millions de personnes en Suisse (Office Fédéral de la Statistique, 2010-2011)"

L'entreprise genevoise fondée en 2005 organise une conférence  sur le sujet le 16 avril à Lausanne, auditorium de l'hôpital Jules-Gonin. Attention: l'entrée est payante et sur inscription. Ce blog la signale tout de même pour l'intérêt majeur de la thématique.Programme.

accessibilité web.GIF

Seront abordés les derniers changements radicaux concernant HTML5, les futurs usages des smartphones, les critères d'accessibilité  à appliquer lors de la conception d’un site web (normes internationales documentées par le W3C).

A savoir: cette mise en accessibilité des services en ligne des administrations publiques est une obligation légale en Suisse et dans la plupart des pays européens.
Parmi les orateurs : M. Jean-Pierre Villain (Qelios) et Mme. Armory Altinier, qui a récemment publié «Accessibilité Web, normes et bonnes pratiques pour des sites plus accessibles" Daniele Corciulo (Fondation Suisse "Accès pour tous) Arnaud Béguin (HEPIA - Haute Ecole du Paysage, de l'Ingénierie et d'Architecture de Genève) ...

 Renseignements : Laetitia Giannettini, consultante en ergonomie: giannettini@telono.com.

                                                                                        Sylvie Neidinger

15/07/2012

Rédigez en ligne votre roman de l'été ! (concours)

C'est l'été ! Du temps libre. L'envie de créer?

De conter, de transmettre.

De se confronter dans une joute d'esprit au bout des clics de souris et du déroulé de l'écrit...

Tentez le concours (gratuit) d'écriture en ligne sur le site webstory qui est en liaison avec La Muse .

Ce blog "sylvie neidinger"  avait déjà signalé l'intéressante initiative autour de l'écriture.

Au programme désormais : un concours en ligne.

Sylvie Neidinger

webstory.ch : histoire d'écrire.


La Muse est un espace de "co working "entre Genève et Lausanne  qui met en réseaux des initiatives indépendantes dont le site qui lance ce concours d'écriture.

 

Toute  Muse est bonne conseillère ....

 

 

webstory,la muse,geneve,lausanne

 

 

 

10:54 Publié dans LIRE | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : webstory, la muse, geneve, lausanne | |  Facebook | | | |

15/06/2012

XIIème siècle, diocèse de Genève, carrière de molasse en Chablais

Deux archéologues médiévistes ont déposé récemment sur le site de  la Maison de l'Orient et de la Méditerranée,  Université  Lumière Lyon un article qui semble totalement rédigé pour nos contrées lémaniques !

Capture molasse mom2.PNGLes scientifiques Anne Baud et Anne Schmitt révèlent une page historique locale, photos et texte à retrouver sur le site directement :

« Gisement et transport de la molasse en Chablais au moyen-âge » webCapture molasse lyon.PNG

« Dès la deuxième moitié du XIIe siècle, les territoires correspondant à l'ancien diocèse de Genève, principalement soumis aux comtes et aux évêques de Genève, voient la formation de deux grandes seigneuries (Gex sur la rive droite du Rhône et Faucigny sur le cours de l'Arve) puis l'installation au nord-ouest du Petit-Lac des comtes de Savoie. Aux côtés de divers ordres religieux - chartreux, cisterciens, clunisiens et augustiniens - établis pour les premiers dès la fin du XIe siècle, de nouvelles fortifications contrôlent les cols, les vallées étroites et les avant-péages. Au XIIIe siècle, Annecy est capital des comtes de Genève.
(...)

La molasse permet un travail que l'on ne pourrait obtenir au cours du Moyen Age avec d'autres roches locales tels les très durs calcaires alpins. En revanche, lorsque la molasse est absente, c'est-à-dire dans le massif du chablais et les vallées alpines, les édifices sont construits en tuf, exceptés certains édifices comme l'église de Viuz-Faverges et l'abbaye d'Abondance pour lesquels le décor architectural nécessitait cette roche plus tendre.
Les comptes de châtellenie donnent parfois des informations sur l'origine des carrières. Sur la rive du lac Léman (château de Ripaille, abbaye du Lieu), les carrières se situent à proximité de Genève, sur le rivage opposé ou dans le lac ; le transport se fait par bateaux sur le lac. Au château de Bonneville, elles se trouvent à une distance de deux lieux du chantier et l'approvisionnement est par voie de terre. Seuls les bois sont transportés par radeaux sur l'Arve
. »

 

Maison de l'Orient et de la Méditerranée web

SN

Tags : molasse, MOM, université Lyon 2, chablais, genève, arve, archéologie médiévale, Anne Baud, Anne Schmitt, Haute-Savoie, Gex, Faucigny,Lausanne