20/05/2018

Laeticia H, victimaire, marque contre son camp

L'affaire du partage  est relancée par les avocats de Laura et David  Smet qui disent n'avoir pu entrer en contact avec la partie adverse. Ou si peu....

L'épouse du rockeur a tenté de redorer son blason, de son côté  (blason de veuve dite "noire" )

Mais sans succès. 

Pire, ses interventions déclenchent l'ironie. Elle marque toute seule  les buts contre son camp.

Ses  paroles récentes ont effectivement de quoi choquer.

Elle a repris devant une tv des éléments de langage de sa longue interview du Point d'avril en affirmant "qu'on lui vole son deuil". Une expression forte. Et polémique.

Or, le deuil de Johnny  n'est pas le sien uniquement...

 Laura et David peuvent dire également qu'on leur vole non seulement la part financière de l'héritage mais la part symbolique, celle de la reconnaissance par leur père. Père manipulé ou non. La Justice déterminera.

Madame 100% omet de dire qu'elle bénéficie par ses trusts américains, ceux de son mari de l'ensemble de la fortune du rockeur.  Ce qu'elle semble avoir organisé avec lui. Ce qui a pour effet de déshériter les enfants (illégal en droit français)

Elle assume  mal  sa nouvelle image, irréversible, aux yeux  du public.

                                           DELIRE VICTIMAIRE ECRIT

Le champ lexical que la veuve choisit dans ses interventions  est incroyablement  celui de la violence victimaire:" je suis rouée de coups, je suis blessée, j'ai mal à en crever": je, je et encore... je!

Elle choisit elle-même  un vocabulaire très violent pour mettre en scène la violence qu'elle dit subir.

Elle vient de réitérer cette propension  dans  un écrit que les réseaux sociaux ont critiqué abondamment: sa  réponse à Mickey Rourke.

Le texte  est très particulier. Carrément maladif. Il semble que cette dame ne tourne pas rond...?

( c'est une traduction, plusieurs traductions circulent)  Merci pour cette belle pensée Mickey", : "J'ai des petits hauts et beaucoup de bas. Je m'effondre et puis je me relève encore et encore. Toutes ces premières fois sans mon homme sont extrêmement violentes. La douleur fait partie de mon quotidien aujourd'hui, malheureusement.  Je dois apprendre à vivre avec, autant que vivre sans lui il me manque terriblement. Il était une béquille sur laquelle je pouvais me reposer confortablement, une épaule sur laquelle je pouvais laisser couler mes larmes, et des bras dans lesquels je pouvais me blottir  et me laisser aller.Jade et Joy, mes amours  m'aident tellement .. Elles sont exceptionnelles, elles sont mes meilleurs alliées et d'une certaine façon, elles me guident dans cette traversée. Elles sont éblouissantes de sagesse et de paix. Elles sont extraordinaires, elles sont uniques. Comme leur père, elles ne sont qu'amour et gentillesse. Je suis fière de les voir grandir avec tant de force et de résilience. L'amour est plus fort que tout".

 

               LAMENTATIONS PUBLIQUES EXAGEREES

 

Elle se plaint publiquement  sur un compte Instagram. D'où le  droit ici à analyser ...publiquement.

Elle impose  un vocabulaire dramatique, irréfutable. Voire culpabilisant.

On  note un abus des pronoms personnels (je, me) 17 pour 12 lignes : c'est énorme.

Elle se met en scène, tournée vers elle telle une narcissique pathologique dont elle semble faire partie.

Caractéristique du narcissisme pathologique: parler de soi, tourner tout vers soi+ se vivre en termes victimaires.

 

http://www.marieclaire.fr/laeticia-hallyday-parle-de-son-...

http://www.dhnet.be/lifestyle/people/laeticia-hallyday-el...

https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/laeticia-hallyday-de-retour-sur-instagram-son-dechirant-message-la-douleur-fait-parti-de-mon-quotidien_415032

 Son vocabulaire du registre victimaire est particulièrement démonstratif. Comme une scène de  film de cinéma :  " haut-bas-effrondre-relève-encore-encore-violentes-douleur-malheureusement-manque-larmes-"

Laeticia usite d'un terme  ultra possessif à propos de Johnny (déjà usité avant) :"mon homme".'

                                        JOHNNY, SA BEQUILLE

Sa possession de son époux se lit aussi avec l'incroyable image de la "béquille" qu'elle choisit  pour évoquer le rockeur.

Elle chosifie l'artiste Johnny Hallyday et le range  au rang de "béquille" : soit un objet sur lequel on s'appuie de tout son poids : (Au secours la psychanalyse ! ) Effectivement on conçoit  qu'elle appuyait de tout son poids sur la personnalité de son mari ...!

Elle confie ici que même lorsqu'il était vivant, il lui  SERVAIT de béquille  pour "qu'elle se repose confortablement" ! Pour " qu'elle puisse pleurer"!

Elle se met en scène comme un  jeune enfant  (car  seul l' enfant "se blottit" dans les épaules d'un adulte ! Un enfant pleure régulièrement  dans les épaules, pas une épouse !)

 Le mari, Johnny Hallyday,  était donc au service de la DOULEUR de Laeticia exposée.

 Les fans ont particulièrement peu apprécié ces paroles, c'est évident !

Désormais  Johnny, sa "béquille-mouchoir réceptacle de ses  pleurs" lui manque. On se rappelle la phrase de  son ami Sébastien Farran " Johnny flottait dans son  caleçon".

Décidément quelle démolition organisée !

On comprend pourquoi Laeticia a évacué tout l'ancien monde de Johnny jusqu'à ses enfants: les aînés de Johnny  l'empêchaient de chosifier l'artiste comme elle le voulait

Seule, elle prenait le pouvoir. Elle a donc viré tout le monde jusqu'au chien!

                                     EXAGERATION MALADIVE

Sa béquille étant décédée, Laeticia née Boudou ose affirmer que ses filles (des enfants!!!) le remplacent lui dans la fonction de soutien. Elles la guident, elles sont ses alliées, affirme-t-elle (sans rire).

Bon...normalement en tant que mère, c'est à elle de les guider. Elles sont jeunes.

Comme Jade et Joy assument  ce que leur mère  attend d'elles pour la rassurer elle, elles sont forcément décrites comme " magnifiques et formidables, extraordinaires, uniques".

Et pleuvent les compliments.  Mais jeunes filles complimentées par ce qu'elles lui apportent...à elle. Centre de l'univers.

Farran dira que Jade, Joy et Laeticia dormaient à même le sol sur un matelas autour du chanteur mourant. Est-ce bien la place de deux enfants ? Bizarre de sa part de leur imposer physiquement l'agonie de leur papa! Quelle violence éducative.

                                                                COUPEZ !

Le visuel du lamento de Laeticia née Boudou est une incroyable  scène de cinéma : elle tombe, elle se relève, elle chancelle,  cherche sa béquille ( "son" chanteur ), retombe, se relève.

Coupez!

Dans la vie réelle, de retour à St Barth, elle a été  vue....presque allongée sur la tombe : cinéma  public en 3D!

http://www.letribunaldunet.fr/people/laeticia-hallyday-mi...

 

     LAMENTOS REVELATEURS DE LA SITUATION REELLE

 

Les lamentos de l'épouse, Mme 100%,  sont très révélateurs. Elle veut tout  contrôler, tout ramener à soi, se poser en éternelle victime.

"Agneau innocent sacrifié" qui a trouvé ses sacrificateurs... les enfants aînés  de Johnny !!

Laeticia née Boudou aurait "mal à en crever" dit-elle

Des paroles narcissiques  exagérées, hyper théâtrales autour de la douleur.   Surtout hyper maladives. 

Avec de telles dispositions d'esprit, on continue à  imaginer l'écran qu'elle a formé entre le chanteur et ...ceux qu'elle virait. Dont Laura et David.

Laura et David ont totalement raison de réclamer l'application du droit français également  pour protéger personnellement leurs deux petits soeurs et garantir leur part. Le droit californien semble ne les faire hériter que par l'intermédiaire de leur mère. Sous réserve.

                                          Sylvie Neidinger

 

 

                             #blogneidingerJohnnyHallyday

                  

28/03/2018

Le système Laeticia s'effondre

Alors que la Justice s'est montrée en faveur des enfants  aînés de Johnny récemment, l'opinion publique a largement fait son choix: le principe de ne pas déshériter les enfants.

Ceux qui comptent médiatiquement, anciens amis de Johnny  ont également snobé Mme 100%. 

*Laeticia accumule les déconvenues suite à son appétit trop vorace qu'elle pensait légitime et dont la notion d'amour a été bien caricaturée par Charlie en mante religieuse.

*Ses manipulations apparaissent au grand jour. Telle  la fausse  déclaration témoignage de Jean Reno en sa faveur, finalement rédigée par le secrétariat de Laeticia.

*André Boudou père intervient cette semaine dans les médias. Il  ne parle que d'argent à propos de Johnny. Le clan Boudou s'enfonce...

*La grand-mère Elyette dont on lit qu'elle n'est qu'une façade entre dès lors en zone de turbulence judiciaire: une façade?... donc  un prête nom. Alors c'est de l'abus de bien social. Elle se retrouve désormais au coeur de la bataille judiciaire autour de l'héritage:  "celle-ci ayant, notam­ment, avoué servir de prête-nom aux socié­tés gérant les droits d’au­teur du rockeur. Si ses affir­ma­tions sont avérées, la grand-mère de Laeti­cia pour­rait être pour­sui­vie en justice."

Difficile pour le camp Boudou.

* La grand-mère de 82 ans, pas juriste pour un sou  mais bavarde,   clame, ridicule,  que les aînés ont "déjà eu". Si déjà il y a eu début de "partage" sous la loi ....française s'entend. Alors la loi française prévaut dans l'héritage Johnny. CQFD.

*Laeticia a   caché des enfants aînés et du fisc hexagonal les biens dans des trusts californiens.Tout est-il bien légal?

*Elle y est nommée comme  unique récipiendaire de TOUT  au sein des trusts et après elle son frère . Ceci ne protège pas du tout  les deux enfants Jade et Joy. Là encore, son avocat rame, peine à justifier. La plaidoirie médiatique de Maître Amir-Aslani  pro Laeticia  qui "aime ses enfants donc leur léguera dans le futur les biens " est juridiquement fausse sur ce point. Rien ne garantit l'héritage de ses petites filles par le trust. Cela semble d'un amateurisme certain...

*Alerte plus sérieuse. Les fans, choqués de l'éloignement du corps à St Bart, disent  désormais ne pas vouloir acheter le futur album en raison de cette histoire de gros sous.  Un album où- semble -t-il-  en plus de lui avoir légué tout sa fortune, Johnny  "demanderait .... pardon" à Laeticia!

Barnum circus médiatique.

*La défense organisée par Laeticia en cette semaine qui précède d'audience au TGI de Nanterre CHOQUE les fans. Elle présente Johnny sous des angles peu reluisants ( ses derniers jours etc). Etrange. Etonnant d'attaquer Johnny pour mieux se défendre! Carine Piccio l'avocate de David s'en offusque à juste titre et la traite de manipulatrice.  L'épouse s'enfonce.

* Une preuve encore, cette semaine, le producteur Sébastien Farran, monte au créneau pro  Laeticia en démolissant l'image de Johnny dans un grand déballage.Johnny était selon lui "un homme qui flotte dans son calçon"(!) 

Quel mode de défense sordide...

Farran s'inquiète. Si les fans n'achète pas l'album, il engrangera moins. Il se fera moins d'argent que prévu. Laeticia aussi. La Warner aussi.

Pathétique.

                                                                                        Sylvie Neidinger

 

                                              Rubrique PEOPLE Hallyday Johnny

              

 

20/02/2018

Mamour SARL

Tout est dit dans le titre, un mélange de genres peu flatteur à Laeticia.

A la fois le petit nom "affectueux" lié au terme "amour" et la mention de société commerciale SARL.

Mamour SARL est le nom d'une des sociétés qui gèrent les bénéfices de la carrière du chanteur.

Leaticia nommait ainsi Johnny même en public, n'hésitant pas à   ridiculiser le mâle rockeur par ce petit nom affectueux normalement destiné à l'intimité...normalement dédié à un enfant.

"Mamour" est la contraction de " Mon amour"  avec l'adjectif possessif de Sa premier personne (celle qui se met largement en scène dans les médias people)

Possessif que l'on retrouve avec l'autre expression favorite de la jeune épouse largement utilisée devant médias "mon homme". Une incroyable ...possession.

Mamour au niveau définition n'est flatteur pas  pour Johnny :(infra doc CNRTL) c'est lié au niveau étymologie  à de la flatterie, du cinéma, à une attitude peu sincère

Mamour se lit aussi Maman. ..Le vieux rockeur donne effectivement carte blanche à la jeune épouse de trente ans de moins pour gérer sa carrière et ses ascendants.

Johnny détestait qu'elle le nomme ainsi.

Mamours- "maman". Le forain Campion dira d'elle que la "gamine le maternait"

Maman Laeticia installe sa lignée maternelle aux commandes.

Sa grand-mère Elyette est nommée à la tête de sociétés nouvellement créées.

Une situation inique pour les filles Jade et Joy si la loi américaine s'applique.

"Le patrimoine du rockeur se dévoile chaque jour un peu plus: villas, chansons, droits d'interprète, mais aussi sociétés… Ces entreprises domiciliées en France sont toutes gérées par la grand-mère paternelle de Laeticia, Elyette Boudou, 82 ans, que Johnny Hallyday surnommait Mamie Rock. Chiffres d'affaires confidentiels. La plus récente de ces sociétés a été baptisée Mamour SARL. Mamour, c'était le nom affectueux que donnait Laeticia à son mari. Cette société était dédiée aux bénéfices des tournées et des concerts. En 2013, ses actifs s'élevaient à près de 7 millions d'euros. Mais depuis cinq ans, il est impossible de connaître l'état des comptes, Laeticia Hallyday ayant choisi de protéger ces données par une déclaration de confidentialité."mamour.GIF

 Johnny, par le rejet de son père était très atteint dans sa parentalité.

Sa seconde épouse en a profité pour installer sa propre famille.

Et  le "business Boudou"avec une singulière emprise et rapport de pouvoir.

Elle n'éprouve aucune honte à nommer une société commerciale du nom qu'elle même choisit de donner à son mari dans son emprise. Les réseaux sociaux évoquent une femme vénale.

Laeticia, sa famille Boudou, Johnny ...pensaient-ils sérieusement que les deux enfants aînés violemment exclus par cette belle mère et belle-famille qui mélangent allègrement l’affectif et l’argent allaient applaudir et ne pas réagir?

 

                                         Sylvie Neidinger

mamour sarl,société mamour,mon homme,laeticia; laeticia boudou; elyette boudou,johnny hallyday,david hallyday,laura smet,^blogneidinger

 

     Rubrique PEOPLE Hallyday Johnny