10/05/2018

Jeanne d'Arc et les Voix de la... schizophrénie ?

Jeanne d'Arc reste un mythe républicain majeur. Le deuxième dimanche de mai voit une commémoration laïque de la Sainte à Orléans qui génère ce que d'aucuns ont nommé le "Laius johannique" : une perpétuation et récupération du mythe national. Ici, l'épisode 2018 avec le 1er ministre.

Le monde médical contemporain  n'a pu s'empêcher à juste titre de porter son analyse sur le cas médiéval de la Pucelle de Domrémy (Vosges) cette  adolescente "sujette à des manifestations plurimodales d’allure hallucinatoire dès l’âge de 13 ans."(je cite)

jeanne d'arc,vosges,domrémy,hallucinations,psychiatrie,voix,procès,rouen

Les petites voix entendues étaient-elles  liées à une maladie psychiatrique ???

Des chercheurs ont développé leurs interrogations scientifiques.

https://www.cairn.info/revue-l-information-psychiatrique-...:

 "Jeanne d’Arc est brûlée vive à Rouen le 30 mai 1431. Elle avait 19 ans. Son cas est à la jonction des domaines historiques, religieux, politiques mais aussi psychiatriques. En effet, les documents historiques nous font part d’une adolescente sujette à des manifestations plurimodales d’allure hallucinatoire dès l’âge de 13 ans. Son cas s’inscrit dans un contexte historique particulier, celui de l’Europe médiévale, caractérisé par la guerre de Cent Ans, ainsi qu’une attente accrue de prophétesses par le peuple. L’objectif de la présente étude est de faire une relecture du cas de Jeanne d’Arc afin de dégager des hypothèses diagnostiques concernant l’existence d’une éventuelle pathologie psychiatrique. Pour ce faire, nous avons tout d’abord décrit les signes cliniques, tels qu’ils sont rapportés par les chroniqueurs de l’époque, en tenant compte du contexte socioculturel et personnel dans lequel ils sont apparus.

 Dans un deuxième temps, nous avons analysé les hypothèses diagnostiques déjà soulevées par la littérature scientifique ainsi que d’autres qui, à notre connaissance, n’ont pas été considérées jusqu’à présent. Ainsi, les hypothèses d’un trouble schizophrénique ou d’une épilepsie mésiale nous semblent peu probables. D’autres hypothèses récemment évoquées telles qu’une épilepsie idiopathique avec des traits auditifs et d’une anorexie mentale sont plus pertinentes, mais n’expliquent pas la totalité du tableau clinique. Enfin, seules les hypothèses d’un trouble bipolaire, d’un trouble conversif et d’une adolescence normale semblent compatibles avec les signes cliniques et la personnalité de la Pucelle.

                                    TROUBLE MEDICAL

Si tel est le cas, la destinée publique  de cette malade est inouïe.

Jeanne "Romée" de son vrai nom,  entre dans le panthéon historique français lorsque la République se fabrique  au XIXème siècle ses mythes patriotiques.

Elle sera même canonisée en 1920.

Jeanne d'Arc est fêtée par la République Française le deuxième dimanche de mai, une  fête nationale de Jeanne d'Arc et du patriotisme (loi du 10 juillet 1920).

La date de Sainte Jeanne d'Arc fixée par le martyrologe de l’Église catholique est le 30 mai date anniversaire de sa "naissance au ciel" (c'est à dire de sa mort).

Alors si l'origine de tout cela correspondait  finalement  à un trouble médical de la personnalité d'une jeune Lorraine....quelle Histoire !

                                                                                      Sylvie Neidinger

 

                                          RUBRIQUE HISTOIRE AVEC UN H 

 

                                RUBRIQUE SCIENCES-SANTE/MEDECINE

25/07/2017

La logorrhée symbolique de Macron, cette cuisse de Jupiter incarnée en Président

S logorrhée (=verbale) menait François Hollande à des prises de paroles et  longs discours inutiles en relation incestueuse avec les médias.

Macron parle  beaucoup lui aussi. Trop de com' .

Celui qui disait vouloir diriger en retrait se met en scène ...chaque jour que Dieu et Macron fait!

On observe chez Macron  une boursouflure autre que la prise de parole :  une  inflation hors norme autour d'un activisme...symbolique hyper fouilli.

Macron  a osé se comparer lui, en direct   au Christ, à Jupiter, Jeanne d'Arc même (dixit son épouse) à Mitterrand, à  De Gaulle pas moins. 

Il se dit maître du Temps et des horloges, le "chef" et autres comparaisons improbables.

Autant de signes   d'une certaine dinguerie...

Il ne dit pas qu'il fait référence à ces gens comme des modèles, ce qui est de bonne guerre. Avoir dans la vie des références est tout à faite logique.

Macron dit lui-même qu'il EST christique. Qu'il EST Jupiter, qu'il EST le chef.  Ce qui est différent et probablement pathologique.

(sans compter Kennedy,  Obama, James Bond et que sais-je?)

Son investiture au Louvre fut emplie de symboles en nombre.

Certes pour mettre ses pas dans l'histoire de France et des illustres prédécesseurs royaux.  C'est de bonne guerre..

Or, il en a abusé.

Macron et ses caméras de com' ont fait un usage volontairement  démesuré de la  symbolique  du triangle sur la pyramide de Ieoh Ming Pei.

Comme un symbole royal de l'Unique au dessus des autres ( et des gens qui ne sont rien selon lui)  et dirigeant les autres. Symbole direct  lié à ses activités francs-maçonnes très certainement? Bizarre en tous cas.

La photo officielle de Macron est elle aussi  sur-saturée à tous niveaux.

Dont les  symboles: Lui au centre de tout, les livres avec récupération de la symbolique du général de Gaulle, l'horloge du temps dont Macron  serait le maître (ô narcissisme délirant) , les smart phones....N'en jetez plus.

 

         LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE SE DEGUISE

 

Il se croit malin et bon communiquant en se déguisant dans des mises en scène d'opérette.

Un prochain article va lister les déguisements de Macron  qui amplifient le nombre des  références symboliques (en aviateur type Tom Cruse , dans Top Gun entre autres mises en scène récentes)

Un psy dirait que Macron est  imbu de lui-même, omnicentrique, s'exhibe  et que, en même temps, il se masque et se cache  sous de faux oripeaux.

Effectivement, il se cache derrière la symbolique de multiples faux oripeaux dans une forme de théatralité.

Sa personnalité duelle n'est  pas jupiterienne mais serait plutôt Janus à deux faces dont une part d'ombre....complexe.

Problème. Quand Macron  dit qu'il EST christique, Jupiter et maître du Temps.... il y croit!

 

    SA PENSEE COMPLEXE.... DE SUPERIORITE!

 

Et gare à celui qui vient un peu le remettre à sa place (le Général exterminé médiatiquement par un Macron en crise de chefferie et par son affidé transfuge du PS Castaner)

Son éclat métallique dans les yeux lors du discours hurlé et bras en croix était hyper inquiétant.

Il fait montre d'un autoritarisme brutal (encore une fois face au Général De Villiers)

 

                                    CHUTE BRUTALE

 

La France est une vieille démocratie. Elle ne va certainement pas s'en laisser imposer par un  Bonaparte bling bling, tout "président de la république" qu'est ce personnage sorti de nulle part.

Et qui aujourd'hui, fait le contraire de ce qu'il avait annoncé!

Macron chute lourdement dans les sondages.

Cela n'échappe à personne qu'il se met en scène "comme dans un film" comme sur une scène de théâtre plutôt, en autopromotion hyper narcissique et autoritaire.

Il est pris du syndrome de la grosse tête.

Lui et ses services de com'.... Il ne communiquerait pas avec la presse car "sa pensée serait trop complexe" selon eux. 100% d'accord sur la complexe....de supériorité!

Surtout Macron ne met pas en oeuvre ses promesses de campagne tout en inventant d'autres taxes, ce après avoir dû virer une partie de son gouvernement les Bayrou et Ferrand et autres. A gardé des incompétents ( Marlène Schiappa toujours polémique,  mal informée, tient la corde...) L'Assemblée nationale se voit désorganisée par les députés godillots et/inexpérimentés LREM.

GAG. Les adeptes du macronisme "en marche"  suivaient  leur champion pour soit-disant le  ....renouvellement de la politique !

Mais comme Hollande,  Macron  s'en moque.

Elu président il est de toutes façons  entré dans l'histoire.  Il est au sommet de son triangle symbolique pour 5 ans.

 Moins deux mois.

 

                                                                      Sylvie Neidinger

 

Le bonapartisme de Macron inquiete

Déception de ses alliés

Macron pouvoir sans partage

13/04/2017

Macron cuisse de ....Jupiter narcissique et hyper peuplé à lui tout seul !

Mytho, non, l'Emmanuel ???

Après avoir osé se comparer à une femme, Jeanne d'Arc, au  Christ le plus sérieusement du monde, c'est  désormais Jupiter qui y passe.

Dans un entretien fleuve du 16 octobre 2016 au magazine Challenge, il commence par en  appeler à la Rome antique. Il n’a jamais été élu ? No problem « Le cursus honorum existait sous la Rome antique, il serait peut-être temps d’arrêter. » Et de continuer " la France a besoin d’un chef de l’Etat « jupitérien »", estime l’ancien ministre.

  Lui évidemment dans ce rôle !

Référence  http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/articl...yves therard  vous vouliez être un président jupiterien.GIF

Yves Thréard, du Figaro, lui demande ce mardi 11 avril 2017 de s'expliquer sur cette expression de   "jupitérien" dans l'émission Territoire d'infos, ce qu'il n'a jamais fait jusqu'alors.( visionnable actuellement sur replay) https://www.publicsenat.fr/espace-replay

A la 50 ème minute, Macron  répond sans rire :" je veux articuler l'horizontalité et la verticalité"

Rien que cela...Une  parole creuse, théatrale, grandoliquente, typiquement macroniste.

La  cosmogonie personnelle de Emmanuel Macron  est surpeuplée. Et complexe si on ajoute à cette Cuisse de Jupiter sortie de nulle part  sa dimension de Narcisse.

Car la comparaison à Jeanne d'Arc, Jésus et Jupiter sort de sa bouche à lui.

Une seule référence qu'il renie.... pour l'instant, celle d'être l'héritier de François Hollande alors que ce dernier, Président bavard.... en parle ouvertement.

                          FOLLES PRESIDENTIELLES  2017

Une folie douce atteint ces présidentielles 2017 quand on voit en plus fleurir les comparaisons les plus délirantes dans la bouche.... des autres. 

Paroles dignes de régimes les plus autoritaires.

Hier à Pau François Bayrou s'exprime ainsi à propos d'Emmanuel Macron dans la même phrase: un comparatif avec Napoléon Bonaparte, Alexandre le Grand, Kennedy, Matteo Renzi, Justin Trudeau.....ouf, n'en jetez plus ( des fleurs..).

Bayrou a oublié dans la liste de son panégyrique  les parole de l'autoproclamé Jésus, Jupiter et Jeanne d'Arc à lui  tout seul.

Sans oublier Mme Macron qui  serait elle une  Jane Fonda  (cf  la presse people)...

Pure folie. Les français écoutent,  observent....sidérés.

                                                                                Sylvie Neidinger

 

Macron c'est Hollande

 

Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger

 

 

 

 

 

 

04/10/2015

Morano blanche et... brune

Rubrique politique France-Dans un contexte politique très tendu avec l'arrivée -un peu invasion en raison du nombre, de  la soudaineté et du caractère incontrôlable par les Etats régaliens-  de migrants, la saillie de Nadine Morano sur la supposée "race  blanche" de la France est surjouée.

D'autant que, peu avant une élection -les régionales- la parole d'un ténor de parti porte.

Oui ....NM  fait bien partie des "personnalités" de LR, elle-même député européen.

Parole peu digne d'un responsable politique majeur qui doit -normalement - tenir ses nerfs et sa langue.

1-La notion de "race blanche" est probablement un coup porté au coeur des réunionnais, martiniquais, guyanais, guadeloupéens dont les terres lointaines sont françaises ou à tous autres individus de nationalité française venus du vietnam ou d'ailleurs. Car la France géographiquement plurielle possédait et possède encore de fait une immense façade maritime, chose  ignorée le plus souvent.

2-Le concept de race est lourd de sens idéologique et non démontré scientifiquement. Lourd de controverses  comme le précise l'article de wiki à l'entrée "race humaine"

"La notion de race humaine est employée pour établir des classifications internes à l'espèce humaine selon des critères morphologiques ou culturels1,2,3. Le concept de « race », qui n'est plus utilisé pour la taxinomie du vivant, a été appliqué à partir du XIXe siècle pour distinguer des groupes humains selon des critères arbitraires4 (religion, nationalité, couleur de la peau, origine géographique…). Il est employé par des idéologues racialistes4 ou des acteurs politiques promouvant une idéologie raciste.

Les études scientifiques, fondées depuis le milieu du XXe siècle sur la génétique, ont montré que le concept de « race » n'est pas pertinent pour caractériser les différents sous-groupes géographiques de l'espèce humaine car la variabilité génétique entre individus d'un même sous-groupe est plus importante que la variabilité génétique moyenne entre sous-groupes géographiques5,6. Le consensus scientifique actuel rejette en tout état de cause l’existence d'arguments biologiques qui pourraient légitimer la notion de race7, reléguée à une représentation arbitraire selon des critères morphologiques, ethnico-sociaux, culturels ou politiques8, comme les identités9."

Le magazine Sciences et Avenir fait ici le point sur le concept de "race" appliqué à l'homme:

http://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/anthropologie/20150928.OBS6633/le-concept-de-race-peut-il-s-appliquer-aux-humains.html

"Les humains sont inclassables. Ils ont tous une origine commune récente et ne sont pas séparés. Leur variation est continue, les populations se mélangent et s’interpénètrent depuis toujours. Pensez à la transfusion sanguine : seuls comptent les groupes sanguins – les mêmes partout, sans référence aux aspects physiques ou aux origines géographiques.”

Certes, la génétique met en évidence des différences entre populations, mais il s’agit de différences de fréquences de gènes (par exemple, la fréquence d’un allèle* qui rend la personne capable de digérer le lait à l’âge adulte), pas de gènes qui seraient entièrement présents dans une population et absents dans une autre. Ces différences ne permettent donc pas de classer les individus, mais des populations définies arbitrairement, sur des critères statistiques, eux aussi arbitraires. Selon les gènes et les populations que l’on utilise, on obtient donc des classifications très différentes, incohérentes entre elles et incohérentes avec les caractères physiques visibles. Ainsi, les populations “noires” d’Afrique, d’Inde et du Pacifique sont génétiquement très différentes et bien plus apparentées, chacune, à des populations à peau claire[locales] qu’elles ne le sont entre elles. »

 

3-Archéologues, historiens et scientifiques  restent dubitatifs sur les généralisations... face aux quantités inouïes de mouvements de populations à l'épaisseur et l'aune des millénaires. Personne n'oublie la période nazie.
morano,lr,race blanche,brune

4- Nadine Morano instrumentalise le général de Gaulle dont on ne sait si il a vraiment  prononcé cette phrase. Si oui, c'était dans un autre contexte d'époque à resituer. Car l'homme politique célèbre fut justement moteur de la...décolonisation.

Elle va jusqu'à se mettre en scène sur la tombe du Général.

5- Mme Morano est lorraine d'une mère  piémontaise (Generelli) Son patronyme paternel, Pucelle transformé par décret en Pugelle est typique de la plaine des Vosges, là où est née Jeanne d'Arc...Proche de Domrémy-la-pucelle, Grand...la  vallée de la Meuse.

Certes des zones de grande celtitude gauloise encore que devenues ensuite gallo-romaines. Rien n'est noir ou blanc.

Et puis ces celtes viennent de l'ouest...Il va jusqu'où l'ouest: l'Iran ? Les plaines Kazakh? L'Inde? Le Caucase ?

Les invasions hunniques, elles aussi marquent les populations européennes dans leur génétique.

Les germaniques burgonds ? Aussi de ce grand  "ouest" de l'Europe.

Et combien d'autres mouvements de populations que les historiens éclaircissent au fur et  mesure de leurs études.

Sans compter  les néolithiques venus apporter l'agriculture en Europe arrivés du proche-orient, avec leurs moutons d'ailleurs.

Inutilité absolue d'un débat sur les couleurs de peau de tous ces gens...

6-  Nadine Morano n'hésite pas -ego surdimensionné- à instrumentaliser de Gaulle. De mauvais goût, elle se rend ce week-end sur sa tombe à Colombey  s'y fait photographier comme pour mieux appuyer ses dires.

Elle  instrumentalise aussi  Jeanne d'Arc, rien de moins. Jeanne d'Arc  étant, au passage une construction des historiens du XIXème siècle qui choisirent  de glorifier cette personnalité historique pile au moment de la création de la "Nation", au sortir de la révolution de 1789, elle même conséquence  du mouvement des Lumières.

Jeanne d'Arc: un des mythes fondateurs de la République. Un mythe donc.

7- Il  vaut mieux ne pas s'approfondir sur la colonne vertébrale intellectuelle de Nadine Morano- faible-  car pour donner des contre-exemples à sa "race blanche" elle évoque dans une totale bouillie écervelée les.. religions ! (l'islam). Ce qui , vous l'avouerez, n'est pas du même registre.

La "générale" glorifie le côté judéo-chrétien des racines du pays,  avérées évidemment. Oui, la France est bien fille aînée de l'Eglise.

Mais là aussi l'épaisseur historique prévaut. La réalité  scientifique des historiens s'impose.

Les religions,  elles aussi s'empilent dans l'histoire  car

1) avant le christianisme...présence des religions celtiques, polythéistes, ou orientales: Lyon et le culte de Cybèle (cette divinité phrygienne, type Grande Déesse) Mithra et tout le reste...

2)Le christianisme est bien une religion ORIENTALE qui avec les apôtres s'est diffusée à l'ouest.  Jésus n'est pas né à Domrémy-la-pucelle mais bien à Bethléem en   Palestine, adresse: proche-orient.

morano,lr,race blanche,brune

7-RESUME  A ce stade le mieux surtout est de rire!

Je me souviens soudainement de mes cours d'espagnol.

Moreno-avec un e- signifie bien ...brun.

Mieux encore sur un site de généalogie: Morano serait, je cite: "un nom de famille catalan sobriquet désignant celui qui est brun de peau comme un maure"

Alors....

Il est est totalement indigne d'un responsable politique en charge de gérer le présent devenir de ses contemporains dans un univers multiculturel d'agiter les chiffons rouges de la "couleur de race"

"Blancheur" que la responsable de LR dans une grande purée de cervelle mélange à des modes de prier et autres aspects culturels.

D'autant piquant  que Nadine Morano ne porterait pas   la couleur brune seulement dans son mode de pensée "légèrement extrême"....mais (rire)également  dans son propre patronyme (anecdotique).

Alors peut-être qu'il  fallait même ne pas perdre son temps ici à parler de la "pensée" de cette "ir-responsable" puisqu'il s'agit ici plutôt de  promotion, ego et magma de cervelas.

Mais puisqu'elle joue du code couleur. Alors peut-on affirmer que la dame de race blanche tire sur le brun, question idéologie.

Tendance chemises brunes pour habiller la "race humaine blanche"... moranesque?

 

                                                         Sylvie Neidinger

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/lr/morano-elle-n-est-pas-fraiche-sa-popularite_1722031.html