irak

  • "Ich bin ein Berliner" Le terrible boomerang de la nébuleuse islamiste dans sa globalité

    Encore un carnage.

    Honte bue aux responsables directs du massacre évidemment.

    Honte bue à "nos" responsables politiques et médias occidentaux qui hier encore  lançaient une campagne hystérique contre la Russie et le gouvernement syrien parce qu'ils éliminent d'Alep les derniers jihadistes rebelles, "amis" ...des occidentaux.

    Dans un mythe entretenu  du méchant EI mais du gentil rebelle.... Alors que tous les groupes éliminés  d'Alep partagent la même idéologie mortifère. Et sont qualifiés localement de terroristes par le gouvernement syrien.

    Un article du Point (10/12/16) par Armin Arefi fait... le point sur la nébuleuse islamiste rebelle syrienne décryptant en fait  le rapport US Lister.

    Je ne partage pas son  point de vue mais cet article est en même temps une superbe synthèse de la "joyeuseté idéologique" des "Amis"que l'on s'est choisis. Une synthèse noire sur blanc. CQFD.

    Je ne partage pas car le journaliste laisse à penser qu'il fallait encore plus aider ces rebelles!!Toujours cette propension des médias à décrire les rebelles comme des bisounours au départ selon lui....

    Le délire occidental est total.

    Et l'occident subit en boomerang ces raisonnements erronés d'apprentis sorciers qui sont allés  vouloir redessiner le moyen-orient à leur convenance, dans une ambiance post-colonialiste erratique.

    On rappelle que Laurent Fabius, alors chef de la diplomatie hexagonale,  a osé soutenir en 2012   le Front Al Nosra, nébuleuse d'al Qaida. Bien lui en a pris .... Il a été promu  le 8 mars dernier Président du Conseil constitutionnel, sans aucun commentaire de la classe politique française, ni des médias ! Et malgré son devoir de réserve il continue à commenter l'actu pour laquelle il a lui mis de l'essence sur le feu.

    Les responsables politiques occidentaux (Obama, Hollande, Merkel etc) continuaient hier encore à hurler au loup contre le format "Syrie+Russie+Iran"et  soutenir des Amis dont on peut dire avec avec de tels amis pas besoin d'ennemis !!!!

    Ils continuent leurs amitiés diplomatiques  avec les états cités dans l'article comme financiers non officiels par des voies détournées des groupes jihadistes locaux et de l'EI à son apparition: AS, Qatar, Turquie. Ce dès 2011.

     

    Les populations civiles trinquent en Syrie, en Irak, au Yémen  en France et hier à Berlin.

     

                                                  Sylvie Neidinger

  • Quand les migrants des zones jhadistes deviennent néo-allemands

    NEO-ALLEMANDS EN BOOMERANG...

    Des milliers de jihadistes ont afflué de partout en direction de la Syrie et de l' Irak depuis 2012: de  Tunisie, Maroc, Tchétchénie, Pakistan...

    L'Europe n'est pas en reste,  représentée malgré elle par des islamistes radicaux...  "noirs" comme leurs drapeaux et leurs habits: des  belges, anglais, français, quelques suisses même...

    Ces étrangers  venus occuper un pays qui n'est pas le leur, au Proche-Orient.

    Ces individus dont certains ne parlent même pas la langue du pays, l'arabe  s'installant immédiatement sur place : Alep, Hassaké jusqu'à Fallouja etc..Le bon  logement est d'ailleurs  vanté dans leur propagande.

    Ils ont pris  possession du pays (Irak/Syrie) installés leurs tribunaux, font exploser ou  transforment les églises en mosquées, exécutent à tout vent les populations locales, décapitent, exposent les corps découpés en places publiques, détruisent le patrimoine archéologique (ô Palmyre... et tout le reste  !) les cultures millénaires dites "patrimoine de l'humanité", ce bien commun.

    Ils introduisent l'esclavage, martyrisent et vendent  les femmes. Une jeune femme yazidi vient de témoigner de ses souffrances par ceux qu'elle désigne comme étant des animaux.

    Un syrien sous leur coupe doit renoncer à sa culture. Il  ne peut même plus fumer son narghilé car jusqu'au moindre geste quotidien est  contrôlé par ces "kmers" totalitaires au drapeau noir.

    Des tribus sunnites de l'est du pays  à Deir Ezzor se sont révoltées de voir cette "internationale" s'emparer des sites pétroliers: elles ont été massacrées.

    Des étrangers ont pris possession de vastes pans de Syrie et d'Irak dont ils détruisent les cultures locales. Par l'aide active massive financière d'états du golfe et leurs alliés occidentaux (au départ , moins aujourd'hui..)

    Pour motifs de religion rigoriste et unique à installer pour les premiers et de contrôle géo-stratégique pour les seconds.

    Pendant ce temps là, les syriens et irakiens (dans toute les composantes de ces populations à système communautaire dont les minoritaires yazidis, chrétiens, kurdes, turcomans mais pas seulement chiites et sunnites aussi)  sont à pied sur les routes de l'Europe, femmes et enfants.

    Les jihadistes prennent le même chemin pour devenir ....allemands!

     

                                                                                   Syvie Neidinger

     

    Encore des départs de cette  "internationale" au dépend des populations locales syriennes http://www.lepoint.fr/monde/djihad-un-couple-bordelais-et-ses-quatre-filles-partis-en-syrie-04-09-2015-1962077_24.ph

     

  • Etat islamique. Immonde barbarie en Syrie/Irak.

    Syrie, Irak et ailleurs...

    Ici, reproduction en intégralité de la note, très explicite de ce jour du blog TDG Regards croisés. Et en fin d'article, un extrait de Georges Malbrunnot, autre blogueur.

    Cette blogueuse  a raison d'aborder le sujet qui ne fait plus toujours la une de l'actualité alors que les massacres, exactions, enlèvements se poursuivent au quotidien.

    DAECH REDESSINE LES FRONTIERES GEOGRAPHIQUES AVEC NOTRE SANG"

    image.jpgParoles  de Syrienne prononcées entre deux larmes: " ces barbares qui prennent des enfants de 3 ans et les égorgent sous les yeux de leurs parents ou violent des fillettes sous le regard horrifié de leurs frère à peine plus âgés. Ils  trempent leur pinceau dans le sang des Syriens et tracent  les frontières de la barbarie.

    La seule chose que nous, femmes pouvons encore faire face à ces êtres diaboliques est rappeler le sens de la vie, parce que nous la portons là, (elle ramène ses deux mains vers son ventre) à l'intérieur de nous et malgré que tu aies tout perdu, tes proches jetés à tes pieds affreusement mutilés, ta maison détruite, toi violée, tu sèches alors  tes larmes, tu ravales ton chagrin incommensurable; une souffrance qui n'a plus de nom, tu relèves la tête et tu cries "il y a en moi un espace de liberté que vous n'atteindrez  jamais ! Le sens de la vie donne le sens de la liberté."" 

    Une minute de silence !  "                Djemaa, blogueuse

     

                                  PROBLEME, UNE MINUTE NE SUFFIT PAS !

     

    CHERCHER LES RESPONSABLES POLITIQUES DE CETTE FOLLE BARBARIE, LES ETATS AMIS (ou anciennement amis ayant depuis viré de bord) de l'Etat Islamique.

    Ceux qui permirent aux barbares de monter en puissance et leur permettent encore aujourd'hui  de vendre le pétrole volé, vendre les objets archéologiques volés,  qui les  ont financés ou équipés en matériel dés les années 2011, eux ou leurs satellites proches idéologiquement. Les équipements militaires et uniformes des tueurs sont neufs !

    Se rappeler que les Etats occidentaux [très clairement la France de Fabius-Hollande en 2013, GB, Otan  etc sans oublier les USA à l'origine de la destabilisation de la zone moyenne-orientale  en occupant directement l'Irak. Se souvenir que l'EI ou Isis en anglais exécute des victimes vêtues de la couleur Guantanamo, le orange] les Etats occidentaux donc, plus  la Turquie et les pays du Golfe ont favorisé directement ou moins visiblement l'installation de ce cancer.

    Le signal avait été donné par l'Otan piloté par N Sarkozy  en Libye qui  s'est allié aux islamistes radicaux de Mirsata.

    Des états qui se la jouent géostratégie dans un combat Est-Ouest  ou un combat sunnite-chiite ou une politique d'islamisation forcée (Qatar, AS,  Koweit, Turquie..)  de zones géographiques habitées par de multiples communautés. Ces états  ont installé ou favorisé l'installation d'une barbarie totalitaire  sans nom.

    Ceux qui connaissent leur proche-orient sur le bout des doigts le savent.

    Plusieurs ont signalé ce danger en cours d'installation. Certains  très tôt. Les chrétiens évidemment.

    Monseigneur Al Rai,  patriarche maronite  lors de sa venue en France en automne ...2011 avait signalé que :

    1- les communautés religieuses sur le terrain vivent ensemble depuis des siècles en bonne entente.

    2- le Patriarche avait très directement qualifié lors de ce séjour à Paris puis à Marseille le Printemps arabe d'hiver arabe. Al Rai premier responsable à le nommer ainsi.

    3- Nommé "hiver arabe" car selon lui "ils cherchent à nous diviser". Les "ils" étant ici  les états précédemment  cités.

    L'Etat Islamique dépasse l'entendement. Il  ne divise pas seulement. Il détruit et annihile tout ce qui ne pense et pratique pas comme lui. Il détruit le passé culturel commun mondial.

    Des "combattants" qui ont, comme faits d'armes l'exploit  d'égorger des enfants devant leurs parents, de  violer des fillettes.

    Un totalitarisme noir, rouge de sang.

     

     LES ETRANGES REUNIONS DE GENEVE DE 2008 2009

    Vu le non-dit, on peut imaginer que jamais les responsabilités initiales des uns et des autres ne seront clairement analysées... Dans cent ans peut-être ? Quand ?

    Pour partie de réponse sur l'Histoire,  il faut lire un blogueur Georges Malbrunnot et sa note du 7 décembre 2012 intitulée "quand un diplomate français rencontrait les islamistes avant le Printemps arabe"

    On cite : "Un haut-responsable du Quai d’Orsay a rencontré à six reprises, dans la plus grande discrétion à Genève, les dirigeants des principaux mouvements islamistes du monde arabe, alors dans l’opposition aux régimes que l’Occident soutenait.

    Ces rencontres se sont tenues en 2008 et 2009 sous l’égide de l’ONG suisse Human Dialogue et elles impliquaient des diplomates allemands, espagnols, ainsi que des Norvégiens qui eux discutent avec les islamistes, depuis longtemps.

    La France était représentée par un sous-directeur du Département Afrique du Nord/Moyen-Orient. L’information a été confirmée à Genève par un diplomate suisse."

    Il y eut bien une préparation, à Genève  d'un "printemps arabe", le dit  printemps, vendu comme aspiration au changement,  s'est rapidement transformé en hiver arabe. Puis en totalitarisme assassin.

    Les opérateurs du net, souvent US, des réseaux sociaux transmettaient et continuent à transmettre la propagande EI.

    Les historiens, ils s'exprimeront quand ?

     

                                     Sylvie Neidinger

  • Polémique sur le Tigre bleu du bac français 2015: encore une grenouillade...politique!

    Encore une histoire hexagonale à faire rire ...bleu sinon jaune !

    Et à ranger dans la rubrique grenouillade.bac français,laurent gaudé,tigre bleu,euphrate,irak,mourir,grenouillade,colère

    Quel cerveau  du  ministère de l'éducation nationale a-t-il produit un tel sujet pour l'examen de français, série scientifique?

    Quels cerveaux? Ils étaient plusieurs pour sélectionner un tel texte?

    Cela gronde sec  sur les réseaux sociaux.

    La génération  née en 1998 signale en plus avoir eu le même auteur au brevet de la classe de 3ème. Ils sont sidérés par cet "acharnement".

    Nombreux articles évoquent cette colère.

    L'auteur de l'extrait, Laurent Gaudé répond par tweets, très gêné, prisonnier de cette polémique qui le dépasse. Il n'a rien demandé, cet auteur !

    Beaucoup d'élèves ont peur de leur  résultat à venir. Rater la première épreuve, avoir des points de retards les angoisse.

    Certes, ceux qui s'inquiètent  n'ont pas eu suffisamment  de culture générale  et de  recul pour savoir que le Tigre est un fleuve, évidemment.

    En fait c'était  une épreuve de géographie ou non? Ils paniquent.

    Surtout ceux qui ont confondu avec une épreuve de biologie. Catégorie éthologie animale... La vie animale, quoi, celle d'un tigre de couleur bleue.

    Ceci dit le vrai Tigre aquatique ne coule pas bleu. C'est plutôt jaunâtre du côté des deux fleuves (rafidein) irakiens.

             UN TIGRE BLEU POUR PLAIRE AUX ELEPHANTS ROSES (RIRES)?

    De prime abord, on dit que c'est un grave manque de culture. Et les dits élèves seront stigmatisés.

    Ah, ces jeunes qui ne savent plus rien, pas plus loin que le bout de leurs sms, leur instagram et autres snapchting.

    Des initiés font remarquer que l'essentiel n'est pas tant de s'être trompé sur le Tigre/tigre mais de mettre en place sur ce texte les techniques du commentaire composé. De repérer les formes de syntaxe particulières type chiasmes ( s'il y  en a) et autre joyeusetés de l'exercice..

    Problème: ils se sont trompés en nombre.

    Et cela rouspète sec sur les réseaux.

    Ils en viennent à détester cet auteur qui les a plantés selon eux. Devenu leur bête noire.

    Il n'y avait  donc que ce Laurent Gaudé à retenir de toute la littérature francophone? Et que ce texte là à choisir ?

    De second abord, appelez les psys et les psychanalystes pour comprendre les motivations profondes des cerveaux "pédagogistes" qui, au ministère, cuisinent la tambouille des examens.

    Programme d'examen certainement  relu et validé par le ministre NVB, car c'est son job.tigre bleu.GIF

    Normalement, l'épreuve de français de la classe de première doit démontrer des capacités d'analyse de la littérature.

    Or, ici point n'est besoin de gratter loin pour y trouver de la... politique.

    Version éléphants roses, ces caciques au pouvoir.

    ANAPHORISANT!

    1-ANAPHORE. Le texte issu d'une pièce de théâtre est une sorte d'anaphore à la "moi Président je" puisque la première personne du singulier est déclinée à la sauce hollandaise. Ici, 16 fois sur 30 lignes de texte.

    Encore un haut fonctionnaire qui voulait se faire bien voir en haut lieu. Monter en grade (rire) ?

    2-MOURIR EN IRAK. Cette thématique est des plus surprenantes puisqu'en cette période de départs jihadistes controversés  pour la zone irako-syrienne, le texte est clairement composé autour  de cette même actualité chaude  : partir mourir en Irak ou non !

    Il se termine par un  " Je suis l'homme qui meurt".' (ne pas rire)

                                    CERVEAUX PEDAGOGISTES MALADES?

    On fait croire que le bac c'est du  sérieux et dans le même temps des cerveaux fatigués n'ayant de la littérature française qu'une image limitée  piègent les élèves par un texte aux fondements "non dits"  idéologiquement contestables à l'aune de l'actualité.

    Quand on sait combien les téléphones portables lycéens  ont bruissé dès 2011 d'images et reportages chauds, terribles (décapitations)  en provenance du moyen-orient, dans l'indifférence  ou la méconnaissance générale  dès les premières années du conflit (jusqu'à la prise de conscience  tardive au printemps 2014.)

    Alors ce  texte qui pose le problème de la mort près du Tigre est fort malvenu.

    La génération qui a passé cette épreuve du bac S a bien raison de crier au scandale.

    Toute une scolarité de  la matière  "français" pour ça, au final, un texte  sur "moi je vais mourir en Irak près du Tigre bleu."

    Antigone du théâtre de  Jean Anouilh  était toute aussi forte qu' Alexandre le Grand version Laurent Gaudé.

    Et moins polémique, elle.

    Epilogue: touché par cette mise en cause sur les réseaux, l'auteur signale à tous que la lecture -poétique -autour d'un tigre bleu imaginaire est aussi possible.

    Que de pataquès...

                                                                                                 Sylvie Neidinger

     

    http://www.lepoint.fr/societe/bac-2015-tigre-bleu-question-m-les-candidats-se-revoltent-21-06-2015-1938602_23.php

     

    Autre affaire:  l'oubli de certaines matières par le ministère....

     

    crédits images capture site web cité.

     

     

  • L'Etat islamique est un dommage collatéral de l'invasion US de 2003

    Phase 1-Piqûre de rappel le jour de la conférence contre l'Etat islamique à Paris.

    Juste....rappeler  le rôle occidental, certes indirect, dans la création de cette nébuleuse !

    Les 3/4 des réserves  pétrolières mondiales se situent au moyen-orient.

    Dans sa volonté de maîtriser cette ressource (projet de "reconfiguration")  les USA sous la présidence G Bush ont commis en 2003 une invasion ultra directe avec  carrément la nomination  directement coloniale ( même pas "néo-coloniale") d'un gouverneur, Jay Garner puis Paul Bremer, non musulmans et proches des israéliens.

    Une direction impensable pour les mentalités locales.

    Commence pour l'Irak un processus de chaos. Organisé ? (=théorie du chaos volontaire) ou non?  (=dommage collatéral involontaire )  le résultat est le même:  une lente descente dans l'enfer de la guerre civile entre communautés sunnites (qui ont alors perdu le pouvoir) et chiites au pouvoir, démographiquement plus nombreux.

    Enfin en apparence. Car ce sont les nouveaux maîtres américains  non musulmans -c'est important- installés dans les palais présidentiels de la zone verte qui décident.

    Le  pays "entre les deux fleuves" compte parmi les plus riches du monde. Oui l'irakien est un citoyen parmi les plus riches du monde si on divise les réserves du sous-sol par le nombre d'habitants

    Mais l'état organisé une fois  disparu -  feu laic et militaire -plonge dans les affres d'une guerre communautaire en parallèle de la montée d'une voie qui n' existait pas localement et qui capitalise, maximalise la colère sunnite plus ou moins extrêmiste: les jihadistes s'organisent autour d'Abu Musab El Zahrkaoui.


    http://www.marianne.net/Moyen-Orient-quand-la-deraison-du-plus-fort-fait-loi_a214857.html

    On se rappelle du scandale du traitement des prisonniers irakiens dans la prison d'Abu Graib. Tellement de choses à dire....

    Une autre prison fait aussi parler d'elle, Guantanamo, cette épine au pied de l'Amérique. Epine car les USA vantent l'installation du  droit démocratique pour justifier ses interventions mais maintient un système d'emprisonnement hors droit dans ses limbes.

    Le peuple américain a des doutes sur l'engagement irakien qui n'a pas l'assentiment populaire.

    L'armée  sous Barack Obama a depuis retiré ses troupes ( sa promesse de campagne  réalisée). Mais de nombreuses bases maillent le proche-orient.

     C'est bien cette  histoire américano-irakienne initiale qui revient en boomerang  avec Da'ech, l'état islamique.

    Abu Bakr El Baghdadi, qui lance le jihadisme localement est un ancien de la prison extra-territoriale basée à Cuba. Lors des odieuses décapitations médiatisées récentes, les sujets sont habillés d'orange. La référence est très limpide.

    BOOMERANGdaech,état islamique,irak,invasion 2003,us,dommage collatéral

    Un excellent documentaire  montre parfaitement combien  la naissance et montée du jihadisme est totalement liée à l'intervention occidentale US en Irak de 2003 puis son passage en Syrie.

    Ces groupes  prenant à chaque fois des dénominations différentes.


    http://www.dailymotion.com/video/x20dsur_comprendre-la-montee-en-puissance-de-l-eiil-en-5-minutes_news

    ou plus complet :

    lemonde.fr/proche-orient/article/2014/09/15/origine-nombre-financement-l-etat-islamique-en-cinq-questions

     

    daech,état islamique,irak,invasion 2003,us,dommage collatéral

     

                            

                                 

     

     

     

     

     

     

     

      Sylvie Neidinger

     

     

     

     

     

     

                                      

  • Grand cinéma actuel de Francois Hollande. En 2012 il soutenait les terroristes d’Al Nosra. Quel retournement de veste!

     « Al Nosra fait du bon travail » .....citation de L Fabius 12/12/2012 à Marrakech lors d"une réunion d'opposants et  citée dans le Monde du 14/12 2012.

     Impressionnant virage de bord de la France par son Président de la République et son ministre des affaires étrangères.

    Extrêmement étonnant l'actuel activisme anti- jihadistes de F Hollande avec voyage en Irak et organisation de conférence

    Le français se veut  et se présente comme un des leaders qui combat tellement Daesh….

     Certes il vaut mieux tard que jamais. Sauf que le président Hollande a bien participé, très activement à la mise en place de ces mouvements coupeurs de tête type Al Qaida. Par la parole de son ministre des affaires étrangères.

     En décembre 2012 quand les américains décident de placer  Jabet Al Nosra sur la liste onusienne  des groupes  terroristes, la diplomatie française accepte mal de se séparer de ceux qui selon elle "font du bon boulot" ( on rêve.....)


    Pas d'accord, Laurent Fabius au nom de la diplomatie française socialiste défend les jihadistes " ! Il affirme ceci  :"tous les arabes sont vent debout -contre cette décision américaine d'ostraciser Al Nosra-parce que sur le terrain ils font du bon boulot" selon lui.

    Tous les arabes en l'occurrence....  c'est Qatar et Arabie Saoudite, des Etats activistes pro- islamistes.

    Une France extrêmement proche du Qatar, ce grand fournisseur, financeur  des jihadistes. La phrase de Fabius est sémiologiquement intéressante. Elle décèle le fait que    le Qatar semble bien  piloter la politique étrangère de Paris.

     Les spécialistes qui suivent les dossiers  Syrie /Irak le savent. Georges Malbrunot sur son blog  avait souvent  évoqué cette diplomatie française fabiusienne qui donne le tournis. Frédéric Pichon également.

    Idem, ce blog Neidinger  non spécialiste mais qui suit l’actualité du P.O entre autre.

    Mais encore faut-il le prouver au grand public. Le dire ne suffit pas.

    Il fallait retrouver la source. Bizarrement google ne donne pas trop d’occurrences sur ce thème "Fabius Marrakech réunion du 12 et 13 /12/2012."

    J’ai finalement  retrouvé aux archives microfilmées  l’article du Monde daté exactement du 14 décembre 2012.

     

    Le monde 14 decembre 2012 Fabius al nosrah 001.jpg

    Ce soutien est assez  ignoble venant d’une démocratie.francois hollande,al nosra,laurent fabius,jihadistes,irak,retournement

     Bizarrement aucun média sérieux ne fait actuellement  son travail, aucun rappel, aucune mise en perspective à voir François Hollande se muer aujourdhui  en.... défenseur des minorités chrétiens irakiens et yazidis!

    Lui  qui a participé à l’ armement, la  formation, le renseignement   des opposants islamistes en Syrie dont  les branches jihadistes.

    Lui qui critiquait alors  les américains par la bouche de son ministre Fabius.


    C'EST ENORME FABIUS DIT AU MAROC LE 12/12/2012 AL NOSRA(rappel=al Qaida) FAIT DU « BON BOULOT »!!!!!!!!!!!!!!!!!

     

    Ce, alors que les coupeurs de tête avaient en plus  déjà  largement exécuté en Syrie  avant que Fabius ne prononce son scandaleux soutien. Dont plusieurs crucifixions, têtes coupées, foies mangés  de... minoritaires (chrétiens, alaouites et autres.)

     Et aucun média ne le souligne aujourd'hui . Tout va donc très bien dans le meilleur des mondes.

    Conclusion:  si le retournement économique promis en mai 2014 par François Hollande n’est jamais arrivé,  si son retournement de vie privée a sidéré la France (qui  le croyait avec Valérie alors qu'il était avec Julie !)  son retournement diplomatique au Proche-Orient autour   son aide directe aux mouvements terroristes (Al Nosra)   désormais devenus ses ennemis au  Proche-Orient est totalement spectaculaire !

    Il y a surtout une certaine indécence morale à vouloir prendre le leadership mondial anti- jihadiste dans ce contexte spécial d'avoir favorisé leur installation en Syrie !

     

                                                                 Sylvie Neidinger

    francois hollande,al nosra,laurent fabius,jihadistes,irak,retournement

     

    Le texte du Monde papier du 14 décembre 2012 avec les exactes citations de L. Fabius entre guillemets:

    (...)En revanche, la décision des Etats-Unis de placer Jahbat Al-Nosra, un groupe djihadiste combattant aux côtés des rebelles, sur leur liste des organisations terroristes a été vivement critiqué par des soutiens de l'opposition. M Fabius a ainsi estimé, mercredi que "tous les Arabes [présents à Marrakech] étaient vent debout contre la position américaine , "parce que sur le terrain, il font un bon boulot.

    "C'était très net et le président de la Coalition était aussi sur cette ligne a ajouté Fabius.

    La reconnaissance de l'opposition va-t-elle s'accompagner d'un soutien militaire (..)

    Précision les "Arabes "en question sont les états qui financent les islamistes jihadistes dont le Qatar et autres du golfe.

    Oui de l'armement français va être livré ensuite  aux  jihadistes de Al-Nosra.

    Evidemment puisqu'ils font du "bon boulot"selon Fabius.

    Et personne dans les médias ne revient sur les propos de L Fabius à  Marrakech explicitant le lien de son gouvernement avec les terroristes. Tout va très bien dans le meilleur des monde.

     

     

  • Syrie-Irak:comment les occidentaux ont bien installé les coupeurs de tête

    Pas besoin de chercher  des rapports top secrets. Ni d'inventer. Ni d'affirmer gratuitement, sans preuve.

    Simple comme bonjour: il suffit de relire toute la presse de l'époque 2011-2012 -2013. C'est édifiant de constater combien les occidentaux ont contribué à installer les jihadistes en soutenant l'opposition islamiste qui avait des liens poreux avec les plus radicaux. En les formant même !

    La raison en est toute simple : leur ambition hégémonique tel que résumé en une phrase par la Chine.

    On pourra établir un listing de tous les articles qui nous décrivaient très clairement ce jeu trouble des occidentaux et leurs alliés régionaux.


                   LES OCCIDENTAUX ONT BIEN JOUE AVEC LE FEU

    Cette politique  a abouti à la montée en puissance de Daesh(ei) qui menace aujourd'hui toute la zone proche-orientale, les Etats voisins (CCG , Turquie) voire  l'occident.

    Un article les résume tous. Il faut le lire dans son ensemble tellement il est édifiant:

    Les français entament l'entrainement des rebelles syriens /Cecile  Lussato 21 /03/13

    "Ca y est, les Français et les Britanniques ont commencé les formations pratiques." Pour ce familier du dossier interrogé à Amman, les militaires français sont bel et bien actifs à la frontière jordano-syrienne. Après un travail de renseignement, ils ont ensuite dispensé des cours à certains groupes de l'Armée syrienne libre (ASL) en matière de communication cryptée. Un préalable à la livraison de matériel radio. Depuis peu, ils seraient passés à une étape plus pratique, ils entraîneraient ces mêmes bataillons à combattre. Une brèche dans l'embargo

    Une action coordonnée avec les Britanniques et les Américains. Le nouveau secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a confirmé lors de sa visite au Qatar, le 6 mars, que "de nombreux pays entraînent" les rebelles syriens. Une position jugée compatible avec l'interprétation franco-britannique des conclusions de la réunion des ministres des Affaires étrangères européens du 18 février.(...)Formation militaire même  "Comme vous pouvez le remarquer, il y a deux volets : l'aide non létale d'une part, l'assistance technique d'autre part." Gilets pare-balles ? Système de visée nocturne ? Mais aussi formation militaire .

     Factions radicales.

    Pour les Européens, le point crucial est de s'assurer que l'aide fournie à la blog.GIFrébellion syrienne ne tombe pas dans les mains des factions les plus radicales. A cette fin, le renseignement français enquête depuis plusieurs mois sur le terrain, assure-t-on à Amman. Pour Paris, il est crucial de ne soutenir que les brigades qui obéissent à la Coalition nationale syrienne, devenue, pour les Occidentaux, la seule instance représentative des insurgés, et à son commandement militaire intégré.

    "Nous tous, Européens, Américains, Qataris et Saoudiens, avons porté ce "bébé" jusqu'à sa naissance, explique le diplomate occidental en parlant de la création de cette plateforme politique. A présent, il faut s'assurer qu'il obtient tout ce dont il a besoin... mais aussi que ses parrains s'occupent exclusivement de lui et d'aucun autre enfant."En résumé : la France doit concentrer son action sur les forces de l'Armée syrienne libre liées à la Coalition, tout en convainquant ses partenaires du Golfe de ne plus soutenir des groupes plus radicaux. A Homs, une partie des dernières livraisons d'armes en provenance de Croatie viennent encore de tomber aux mains des islamistes du Front de Libération de Syrie. D'un bien mauvais effet au moment où François Hollande somme les Européens de lever l'embargo. "

      VOCABULAIRE... FILIAL POUR DES  "ENFANTS" TRES SUSPECTS !

            En fait les occidentaux (USA Otan etc. ) particulièrement  la France très impliquée sur le dossier syrien,    formaient en direct et armaient ceux que le diplomate  nommé leur "Bébé": une  opposition qu'ils ont carrément fait naître.

    (désolée moi, ce n'est pas ce genre de" bébé"  que j'apprécie...)

    L'analyse sémiologique de la parole de ce diplomate occidental rencontré à Amman par la journaliste et qui ne donne pas son nom est hyper claire. Les "parrains" occidentaux  doivent s'occuper" exclusivement du bébé" et non "d'autres enfants"

    C'est à dire les jihadistes... qu'ils ont aussi fait naître ! Puisque ce diplomate choisit le vocabulaire filial  ou de mafia?(=parrain)

    Rappel, beaucoup des coupeurs de têtes sont aussi  "enfants" de l'occident  car venus de GB, Belgique, France... parlant anglais, français, flamand.

    D'ailleurs, vus les moyens sophistiqués de communication déployés dans la zone depuis les bases anglaises de Chypre, les renseignements occidentaux savaient parfaitement qui exactement agissait sur le terrain !

                                  ALLIANCEDE DEPART: PROBLEMATIQUE

    De toutes façons,  cette alliance  des occidentaux avec les islamistes laissait envisager cette issue ![ islamistes: terme différent dans sa définition  du terme islam car ici radical.  Lesquels isamistes  par essence ont l'occident dans leur collimateur et leur détestation profonde]

    On l'a bien vu  en Libye. Ceux  de Mirsata ont bien apprécié  l'aide occidentale mais une fois installés au pouvoir, ils ont fait sauter le consulat américain !

    En règle générale, ils veulent le pouvoir politique  pour installer un état religieux de stricte application de leur point de vue, un califat ou autre, où les femmes sont strictement séparées. Et les autres communautés éliminées si possible...

    L'aide occidentale autour  des "printemps arabes" fut pour eux une étape. Le modèle politique occidental leur est totalement étranger. Puisque justement ils veulent faire sauter les états laïcs issus du démembrement de l'empire ottoman et des accords Sykes-Picot !

    Question: que sont venus faire les occidentaux dans ce camp?

    Se rappeler que dans la manifestation du premier jour à Deraa en Syrie les pancartes disaient " à mort les alaouites et chrétiens à Beyrouth" Les occidentaux ont soutenu dés le premier jour le communautarisme islamiste le plus clair qui portait en lui déjà ces  volontés de tuer ou d'éliminer d'un territoire. C'était écrit. Comme un programme.

    En Irak actuellement ce sont les Turcomans, Yazidi et Assyro-chaléens qui sont exécutés et chassés par les islamistes Ei.

    En Syrie au fur et à mesure de leur implication toujours plus forte ,  les dirigeants occidentaux  étaient très sûrs  d'eux et de leur soit disant  maîtrise sur place du  terrain islamiste  par leurs services secrets.

    Possible puisque effectivement, ils  contrôlent le renseignement depuis Chypre au point de croire pouvoir livrer des armes " proprement "selon eux....

    Mais en vrai  ils ne maîtrisaient pas du tout  le  véritable terrain de guerre . Notamment  les porosités entre "leurs" rebelles acceptables (selon leur critères, à voir)  et les autres coupeurs de têtes.

               ORIENT -TROP-COMPLIQUE OU OCCIDENT TROP DOUBLE-JEU?

     Les plus activistes et  acharnés  des occidentaux à armer le terrain de "l'Orient Trop Compliqué"  fut  l'exécutif français, le couple Hollande-Fabius. 

    Une diplomatie probablement poussée par le "grand ami"de la France, le Qatar, gros investisseur ?

    Un activisme hyper  dangereux dont on voit les conséquences aujourd'hui avec le contrôle de villes entières en Irak et Est- syrien par Daesh et l'ampleur prise par les jihadistes noirs qui menacent la région voire le monde.

    A bien lire l'article du nouvel observateur,  on comprend la réalité  de l'action  française qui levait l'embargo et distribuait des armes alors que 1) tous savaient qu'elles pouvaient tomber dans les mains jihadistes sur le terrain 2) tous savaient que certains états du du Golfe oeuvraient en ce sens. Double information certaine.

    On comprend textuellement de l'article de Céline Lussato que leur seule méthode prônée par la France   pour s'assurer que les armes ne passent pas entre de mauvaises mains  était alors, en 2013, de " convaincre les partenaires du Golfe de ne plus soutenir les jihadistes".

    En terme de sécurité du circuit  de distribution d' armement...c'est plutôt  léger que de s'en tenir à convaincre les Etat du Golfe de ne pas donner aux jihadistes!!!

    Si léger qu'on pourrait parler de double jeu de la part de ceux qui à l'époque voulaient favoriser l'installation indistinctement de tous ceux  qui combattaient l'état laïc syrien dont les coupeurs de tête, mangeurs de foie encore chaud.( double jeu d'ailleurs totalement visible dans le discours de L Fabius du 12/12/12 voir précédents articles du blog)

    On synthétise ainsi  A) les armes sont bien distribuées par les occidentaux B) ces derniers essaient de convaincre leurs partenaires du Golfe de ne pas les faire passer   entre de mauvaises mains sur le terrain. C) Visiblement ils  n'ont pas..... convaincu !

       ACTIVISME ACTUEL  COMPLETEMENT INVERSE DE LA FRANCE

    Alors observer  l'activisme actuel dans l'autre sens  de la France est surprenant.

    Le couple exécutif  français   vient désormais  s'activer devant les médias sur le sort des chrétiens et  minorités d'Irak en danger de mort  au point de  vouloir prendre désormais la tête mondiale des .....anti Daesh  (EI)!!!

    Le président Hollande  se veut depuis quelques jours  tête de lance d'un front anti Al-Nosra et critique même vertement ceux qui ne vont pas assez vite à le suivre....

    Ce, après avoir pris la tête de ceux qui  ont clairement contribué à installer  EI jusqu'à les avoir armés !! Comme l'article Lussato  du printemps 2013 vient de le démontrer

                  Totalement inédit et surréaliste  Cela donne le tournis tellement cela vire..


                        ECHEC TOTAL. JIHADISTES: "ENFANTS" DE L'OCCIDENT

    Echec occidental...Globalement la politique suivie par les occidentaux au Proche-orient est un échec total depuis l'invasion de l'Irak en 2003 (échec en Libye...) dont on n'aura pas fini avec les conséquences même dans 50 ans....

     Echec des pays du Golfe alliés.L'islam traditionnel, non islamiste (= non jihadiste) va être -est  déjà - également victime des coupeurs de tête qui furent  réellement financés d'une manière très têtue et directe par les états du Golfe. Victime en terme d'image car la religion traditionnelle va être  souvent associée à la folie noire, alors que victime aussi des tribunaux iniques. Qatar, Arabie Saoudite ont  soutenu l'insoutenable.  Ils révisent leurs positions aujourd'hui. Mais cela est trop tard.  Tellement d'huile a été versée sur le feu que le retour au statut antérieur est impossible. Surréaliste : le Roi d'Arabie Saoudite demande désormais aux occidentaux d'agir ...très vite !Idem le CCG. Ceux qui ont largement installé et financé réclament désormais aux occidentaux d'agir vite !

     

    Heureusement que les blogs existent pour rappeler ces  incroyables vérités de dirigeants politiques tels Hollande et Fabius (et les autres ) qui mettent de l'huile sur le feu et quand l'incendie général est déclaré, viennent se mettre sans sourciller, à la tête de la brigade de pompiers pour diriger les opérations ! En demandant les applaudissements en plus...

    Juste, rappeler ces vérités, pour ne pas être pris pour des idiots...

    C'est simple: il suffit de relire les articles de l'époque.

                                                                                          Sylvie Neidinger

     

     

    Aujourd'hui la réalité des jihadistes est la suivante:


    Extrême danger des jihadistes: leur armement sophistiqué. (Blog Belliard TDG)


    crédit photos/capture d'écran site web article cité

     

     

  • DOCS AD HOC/Irak en 2003, la guerre US à tout prix: voir!

    Document extrêmement didactique, de grande qualité journalistique à visionner.

    L "état "islamique s'installe depuis plusieurs mois sur les décombres de l'Etat irakien que l'armée US a fait voler en éclat en 2003 par son invasion directe.

    Avec les conséquences dramatiques sur le peuple  irakien dans la globalité de ses composantes.

     

    la guerre  tout prix.GIFLes structures explosées-dont la colonne vertébrale  qu'était l'armée irakienne dissoute brutalement - laissent cette zone du monde aux prises avec les affres des guerres de religions.

    Ce,  dans un pays multiconfessionnel aux minorités millénaires mais fragiles.

    DOCS AD HOC

    Un  intéressant documentaire de LCP, la chaîne parlementaire hexagonale, revisite l'entrée en guerre de 2003 et tous les mensonges et manipulations d'opinion autour d'armes de destruction massives jamais trouvées :

    Guerre, mensonge et video

    Un documentaire INEDIT réalisé par François BRINGER (52’) Une coproduction LCP-Assemblée nationale / Point du jour

    "Dix ans après le déclenchement du conflit, François Bringer, journaliste spécialiste des États-Unis, explore la machine de guerre montée par les hauts responsables de l’administration américaine pour légitimer à la fois juridiquement, politiquement et moralement l’intervention en Irak…

    Ce documentaire retrace le cheminement de la stratégie néoconservatrice de l’administration Bush, avec ses retombées économiques et politiques, pour déclencher ce qui ressemble à une guerre d’agression."

     

    Cette intervention militaire directe a profondément bouleversé le proche-orient plongé depuis dans un chaos inextricable dont nous voyons aujourd'hui en direct les conséquences dans toute la zone jusqu'en Afrique.

                                                                                                               SN

    irak,invasion us,docs ad hoc,guerre mensonges et video,doc lcp

                                                                                            

  • Qui finance Daech (EI) ? Un ministre allemand désigne clairement le Qatar

    Daesh ou Etat islamique en Irak et au Liban, rebaptisé Ei en juin n'est pas une génération spontanée. Ce mouvement jihadiste au drapeau noir et son "calife" procède à une épuration [non pas récemment à Mossoul mais depuis des mois. Des têtes coupées partout, des brûlés vifs  sans que ces infos ne marquent la tranquillité du monde!]

    Epuration contre tous ceux de toutes confessions qui ne partagent pas son intégrisme: chrétiens surtout chaldéens,chiites, turkmènes, yazidis , sunnites et autres. A Mossoul, les portes des maisons chrétiennes marquées pour qu'ils dégagent ou meurent sur place ou se convertissent de force. Les  nuits de St Barthélémy. En...2014! Par Daesh.

    Qui installe EI/EIIL/Daesh ? Qui tue les gens et détruit les biens culturels millénaires?

    Ils ne viennent pas de nulle part tout de même, financièrement parlant!

    Dans un monde moderne a fortiori au proche-orient où tous les services du renseignement militaires mondiaux sont en action depuis des années, où les satellites sont braqués sur la zone, la moindre conversation téléphonique écoutée, la communauté internationale n'arrive-t-elle donc  pas à comprendre avec quelles armes ces groupes commettent leurs crimes?

    Dramatique: les communautés chaldéennes et yazidis et autres éliminées récemment  de Mossoul,  Karkoch errent actuellement  dans les montagnes, sans eau. Se rejoue un scénario de l'exode à l'arménienne: des populations qui marchent dans le désert et meurent en route. C'était en 1915.

    Nous sommes au XXIème siècle !

    Un chaldéen d'Irak, arrivé hier en France a demandé une enquête internationale sur les sources de financement de ces groupes. Selon lui des hommes d'affaire du golfe.  Qui exactement? Quels pays? Le Qatar?

    Pourquoi attendre août 2014 pour freiner leur développement qui date de 2011 en Syrie/ Irak.

    Le mouvement est fondé par Al Zarkaoui en 2004 en Irak en raison de l'invasion américaine.Il ne nomme Al Qaida en Mésopotamie.


    N'ont ils pas été soutenus par les "services" occidentaux dans la première phase?

    D'où viennent les milliards de dollars que possèdent ces extrémistes?

    Qui enquête ? Personne à ce jour. Qui vend les armes ?

                                                             ONU DEPASSEE

    Le silence politique international fut de mise lors des graves exactions contre les Coptes d'Egypte. La société égyptienne a alors elle même réagi en interne et procédé à un changement de gouvernance en installant le général Al Sissi. Elle a trouvé en elle les ressources pour maintenir la cohésion de la diversité de sa population. Malgré tout, les Coptes peuvent encore  subir  des actes fanatiques.

    En Irak dans le contexte d'un  pays en guerre, personne ne protège les diverses communautés de toutes confessions  des atrocités de ces groupes intégristes. Le pays n' en a  plus les forces internes. Il est en délitement. Structures de l'Etat implosées. L'invasion américaine de 2003  l'a détruit de l'intérieur. Il n'a jamais repris le dessus depuis la brutale destruction de son armée, le renvoi des fonctionnaires par Paul Bremer. Il  s'est enfoncé depuis inexorablement  dans une grave guerre civile (pas de  jours sans attentats..).

    Après des mois de silence face à  l'installation de EIIL en Syrie, en Irak,   face à sa progression fulgurante vers le nord, le Conseil de Sécurité a décidé de se réunir cette nuit.

    Il semble que seule une solution militaire soit possible dans l'urgence ?Si celle-ci a l'aval de l'ONU donc dans le respect du droit international. Avec mandat.

    France et USA proposent aujourd'hui leurs services. France aux côtés des Kurdes sur le terrain (ha bon ? il est estimé qu'il faudrait 100 000 militaires au sol pour contrer les jihadistes ) et USA par frappes aériennes ( pour protéger le consulat d'Erbil et les intérêts américains dans la zone a affirmé le Président  Obama ) et livraison de vivres aux populations éparpillées dans les montagnes.(urgence absolue) 

    Pourquoi maintenant ?

    La ficelle du silence international qui dure depuis des mois devient-elle trop lourde à porter ?

    Parce que les talibans s'approchent trop près  du  Kurdistan détaché de l'Irak et de ses ressources pétrolières. Ils le mettent en danger? D'où cette action programmée?

    Au final il serait urgent de déterminer réellement les sources de financement de ces groupe et l'origine de leurs armes. Qui va enquêter pour nommer les responsables de ces crimes contre l'humanité. Qui?

    L'EIL contrôle actuellement...1/3 de l'Irak et le plus gros barrage sur l'Euphrate.

    L'ONU semble dépassée par ce qui se passe au proche-orient.

    Alors, quand la communauté internationale et le droit international se trouvent dépassés  à ce point, cela ne se nommerait-il pas un conflit...mondial?

    A l'heure où les commémorations de la première guerre mondiale 1914-1918 s'éternisent...sous nos yeux semble se  jouer dans le monde arabe en direct...la 3ème du nom? Dans une Europe totalement inexistante !                                                                                                                 SN

     

    DERNIERE NOUVELLE un ministre allemande Gerd Müller accuse directement  le Qatar:

    Gerd Müller ministre de l'Aide au développement accuse explicitement el Qatar d’être derrière le financement des terroristes de l’ « Etat Islamique » (EI).  Ce membre du gouvernement d’Angela Merkel, a fait cette déclaration ce mercredi 20 à la chaîne de télévision publique ZDF en s’interrogeant au début «Qui finance ces troupes?», avant d’y répondre  «je pense au Qatar».

    http://www.courrierinternational.com/article/2014/08/08/pourquoi-obama-vole-a-la-rescousse-des-kurdes

    Les monarchies pétrolières financent EIL par écrans interposés Article très intéressant du Figaro

    " L'arc islamique contre l'occident:" l'émission C dans l'air cite nommément Qatar et Arabie Saoudite dans le financement. Jusqu'à récemment. car l'AS vient de  signaler ces groupes comme dangereux.

  • Les USA vont rendre les milliers d'objets archéologiques volés en Irak

    Cette info vaut son pesant d'or. Sans commentaire.

    Elle date du 26 juin à 20h40 , trouvée dans le journal le Monde et pas du tout reprise par d'autres médias

    irak, vol, archeologie, armée US

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Extrait :

    "Les Etats-Unis vont rendre à l'Irak près de 10 000 antiquités, dont certaines avaient été dérobées au Musée national irakien à la chute du régime de Saddam Hussein en 2003, a indiqué, vendredi 26 juillet, une source officielle.

    L'accord, qui vient d'être conclu, prévoit le retour des différents objets d'ici un an après que l'université de Cornell, dans l'Etat de New York, les aura recensés et que ces informations auront été transmises à une banque de données informatique, selon Bahaa Al-Mayahi, conseiller auprès du ministère de la culture.

    "Certains détails restent à régler, mais l'accord pourrait être signé à tout moment, après quoi le transfert de milliers d'objets pourra commencer", a-t-il déclaré. "Nous avons convenu de ne pas aborder la question de savoir comment ces objets sont arrivés aux Etats-Unis", a-t-il ajouté.

    130 000 PIÈCES DÉJÀ RETROUVÉES

    Des milliers de soldats américains ont été déployés en Irak de 2003 à 2011. Les Etats-Unis ont ces dernières années déjà rendu plus de 1 500 antiquités irakiennes, a-t-il précisé. Celles-ci comprennent des trésors archéologiques babyloniens, sumériens, et akkadiens"

                                                                    **

    Pour compléter ce sujet : une journaliste Joelle Pénochet, anthropologue et journaliste indépendante  a écrit un article   très documenté sur le thème.  Mais attention il est publié sur un site ultra militant et très anti-américain, dans la mouvance tiers-mondiste. C'est donc à lire...en adulte, avec du recul.

      http://www.internationalnews.fr/article-vandalisme-et-pillage-en-irak-berceau-de-la-civilisation-par-joelle-penochet-49644181.html

     Je propose toutefois ce lien car son analyse de l'histoire récente irakienne est  pertinente, argumentée  et le lecteur: seul juge! 

    Problème lié à ces vols : malgré le fait de rendre les objets, la destruction "scientifique" est définitive. Car les archéologues ne sont pas des collectionneurs.

    C'est tout l'environnement de l'objet, son contexte, les strates qui importent  !!

    Ces artefacts rendus par milliers, hors de toute connaissance des lieux de provenance ne rétablisssent pas du tout la situation culturelle  définitivement catastrophique pour l'Irak berceau de la civilisation mondiale (toute la zone en fait est notre source: y compris la Turquie,  la Syrie, et le Levant)

    Selon la loi onusienne, tout occupant se doit de protéger, entre autre, le patrimoine.


    Le président Chirac avait en avril 2003  évoqué un "crime contre l'humanité" à propos des pillages commis en Irak.

                                                                                                         Sylvie Neidinger

                                            

                                          RUBRIQUE PROCHE-ORIENT SERIE SURYA

  • Clinton-Israël en "intelligence amie". Les Etats Arabes le sont-ils?

    « Intelligente avec ses amis israéliens » avec comme objectif stratégique désigné l'axe chiite : les récentes déclarations de la secrétaire d'Etat américaine  Hilary Clinton donnent un décodage  significatif autour du « Printemps arabe »

    Lors de sa visite à ses alliés hébreux le 16 juillet dernier, elle répond à  Benjamin Netanyahu (qui évoque  la  période actuelle pleine  de changements sans précédents  et beaucoup de défis à relever)  que les Etats-Unis entendent : « continuer à se concerter étroitement avec Israël comme nous le faisons sur une base quasi quotidienne au niveau de nos deux  gouvernements »

    Face au Président Shimon  Peres, elle  développe  un commentaire hyper significatif : "C'est une période d'incertitude, mais aussi un moment où se présentent des occasions. Nous avons la possibilité de faire avancer nos objectifs communs en matière de sécurité, de stabilité, de paix et de démocratie. C'est dans ces moments-là que des amis comme nous doivent penser ensemble, agir ensemble.  Nous sommes appelés à être intelligents, créatifs et courageux. »

    USA et Israël en intelligence ensemble, amis intelligents face aux ...autres. Ce,  alors que la responsable américaine arrive  d'une visite en Egypte à la rencontre du nouveau  Président  islamiste Morsi.

    Quid des Etats arabes par déduction logique ? Non intelligents ? ? Ils  n'ont pas eu, en tous cas, l'honneur  de cette proximité spirituelle et amicale. Remarque ...aucun n'a protesté !

    Ensuite, en visitant  ses alliés turcs le 11 août dernier, la secrétaire d'Etat américaine a réaffirmé  l'objectif prioritaire  US de  « casser les liens Hezbollah, Syrie, Iran »

    Iran et Syrie étaient déjà dans la liste des Etats dits « voyous » par la doctrine Bush énoncée le 20 septembre 2002, listing dit    de «  l' axe du mal » suivant la terminologie moralisante de l'époque.

    Le premier Etat militaire au monde n'entendait  plus voir sa suprématie contestée comme elle le fut pendant la guerre froide. Surtout après les  évènements du 11 septembre.

    En lieu et place aujourd'hui  est annoncée comme objectif martial une liste de pays  exclusivement ...chiites moins l'Irak-passé entre temps sous domination américaine- et moins la Corée du Nord, hors actualité.

    En quoi le chiisme, cet islam à clergé, dérange -t-il  au point d'une telle focalisation...mondiale ?

    Les réalités présentées par Madame Clinton ne sont pas toutes de même nature -car l'Iran est perse, non arabe. Mais les trois  désignés se soutiennent effectivement sur le terrain:

    -          Le Hezbollah est l'un des partis politiques au pouvoir au Liban, celui des chiites  qui, dans le jeu confessionnel institutionnel dirige le Parlement (présidé par Nabih Berri du parti islamique chiite Amal) Analyse : s'attaquer au Hezbollah, composante du paysage politique, c'est aussi s'attaquer à l'Etat souverain du pays du Cèdre !

    -          La Syrie est baassiste, socialiste et LAIQUE dans sa constitution. Son président de confession  alaouite (une version chiia  très particulière, ésotérique)  appartient à une composante minoritaire du pays mais au pouvoir.

    -          Le chiisme islamique iranien  est religion d'Etat. L'Iran possède ou veut posséder l'arme nucléaire. Les occidentaux lui envoient  pour contrôle, l'agence onusienne AIEA. Les iraniens ne comprennent pas pourquoi Israël, sur-équipé en arsenal nucléaire, ne rend de comptes à personne. La  dite communauté internationale- dont les européens habituellement exigeants- ne lui demandant  aucune comptabilisation ni surveillance de l'AIEA ! Signe que tous les pays ne vivent pas une égalité de traitement sur le terrain même onusien, selon les observateurs.

    Ce qui unit ces trois  chiismes désignés "Ennemi mondial numéro 1"? Très  certainement le fait qu'ils sont non alignés  et qu'ils ont la dent dure contre Israël en plus évidemment de positions géostratégiques majeures !

    Ils réclament toujours haut et fort le principe de la « paix israélo-palestinienne  contre les territoires de 1967 » alors que l'Etat hébreu, les USA amis, les alliés européens et autres   prônent plus ou moins ouvertement  une paix armée gratuite, en échange de ...rien du tout !

    Les chiites de facto restent la composante du « grand moyen-orient » non alignée à l'Occident  toujours pro-russe  et/ou pro-chinoise.

    Depuis plusieurs années, Israël menace d'attaquer l'Iran par la voie aérienne. Et semble toujours prêt à le faire.

    En revanche, son activisme contre les chiites n'a pas toujours été gagnant. Son intervention directe  du 12 juillet 2006 contre le Hezbollah fut un échec. Trop sûre d'elle, l'armée israélienne  attaque à froid  le Liban pour  démanteler la milice. L'opération vire au vinaigre. Elle s'y casse les dents. La communauté internationale désapprouve massivement l'attaque du Liban au cœur de l'été. Par les doubles nationalités- détail oublié de l'état-major israélien !- tous les pays du monde presque  avaient des nationaux coincés au Liban et le faisaient remarquer haut et fort. Israël s'est retiré. La milice  chiite a ensuite  paradé de sa victoire, celle d' une milice contre une armée d'Etat.

    Avec le «  Printemps arabe »  l'objectif US de démolir l'axe  chiite s'applique directement à la Syrie. Les USA ont compris avec l'Irak combien une occupation directe leur  coûte en vies de soldats, en moyens financiers colossaux, en symbolique négative d'occupant. L'Etat hébreu a compris avec le Liban que les attaques au sol sur le terrain coûtent  cher en vie de soldats, en images médiatiques désastreuses.

    Usa et Israël sont  effectivement hyper intelligents en Syrie. Puisqu'aujourd'hui une partie des arabes sunnites  et chiites   s'y battent désormais... entre eux ! Ils  réalisent de fait  les objectifs américains du  GMEI (great middle east initiative)

    Le « Printemps arabe »  dans sa version syrienne est absolument productif pour les deux protagonistes  amis qui bénéficent d'une une guerre par procuration sur le terrain ( certes avec des appuis logistiques indispensables. Tout comme en Libye , ceux de Misrata ne pouvaient rien  bouger  ni réussir sans l'Otan)

    Dans "balad el sham" la "révolution" médiatiquement dénommée,  avait commencé chaque vendredi après-midi au sortir des mosquées de quartiers traditionalistes sunnites du type Baba Amro à Homs etc.

    Lors des  manifestations par ceux que nos médias occidentaux nommaient les « démocrates » le spectateur télévisuel  pouvait lire les slogans confessionels mortifères  du type «  alaouites au cimetière, chrétiens au Liban »  Au programme : guerre civile et déplacements de populations. Pas moins. Ce dès le printemps 2011, dès le début. Avec l'appui des...grandes démocraties mondiales: USA, France, GB etc...

    Les occidentaux sur le terrain syrien ont enclenché, démultiplié les faits par un accompagnement certain des  services secrets français au Liban,  de la Cia en Turquie etc. Le tout financé par l'Arabie Saoudite et le Qatar un conflit interne.

    Résultat : aujourd'hui des arabes sunnites se  battent en Syrie contre des arabes chiites mais aussi de facto  contre   les autres confessions... pour répondre aux objectifs atlantistes !!!

    En résumé : en Syrie,  les arabes se battent entre eux, dont les sunnites pour éliminer l'axe chiite au profit de l'axe de l'Otan, avec la bénédiction de l'actuelle Ligue Arabe.

    Oui, vraiment américains et israéliens sont effectivement... redoutablement  intelligents ! Mais au risque de jouer avec le feu qui allumera un  embrasement général incontrôlé.

    La suite se joue ces jours -ci sous nos yeux  au....  Liban (patrie du Hezbollah ) qui commence à se voir destabilisé par les évènements du grand voisin, le pays de Sham, dénomination  antique de la Syrie. L'Irak à majorité chiite qui connait chaque jour son lot d'attentats peut aussi s'enflammer.

    Sylvie Neidinger

    Série Surya sur blog TDG "neidinger" :

    Article 1-Baal Hadad lance ses foudres en Syrie.

    Article 2-Le printemps néo-colonial arabe

    Article 3- Clinton-Israël en "intelligence amie". Les Etats Arabes le sont-ils?

    Article 4 à venir - Michel Aflak est mort trois fois


    Résumé-Abstract de Clinton-Israël en "intelligence amie'Les Etats Arabes le sont-ils?:

    L'axe chiite Hezbollah-Iran-Syrie, non aligné, est dans le viseur des occidentaux . En Syrie, par le Printemps arabe, les USA, Israel et les alliés réalisent cet objectif par procuration : une guerre civile confessionnelle interposée entre musulmans sunnites et chiites.

    Photo issue de capture d'écran de Libération, en lien web avec cet article.

    Cet article a créé deux liens web avec des articles intéressants produits par l'Université de Sherbrooke( Québéc- Canada) Nota : ce site très intéressant baptisé "Ecole de politique appliquée"web

     

     

                                          RUBRIQUE PROCHE-ORIENT SERIE SURYA

     

     

     

     

  • Le printemps néo-colonial arabe

    Le processus de prise de possession coloniale du monde arabe n'était pas achevé avec les décolonisations !

    Il se poursuit sous nos yeux par le dit « printemps arabe »

    Ce « printemps »  finalement développe des conséquences qui partent dans un tout  autre sens que la modernisation démocratique annoncée.

    militaires français gouraud 001.jpg

    Deux observations :

    a- Hier le 10 août, les manifestants tunisiens de Sidi Bouzid, épicentre originel du mouvement d'indignation, s'enflammaient  à nouveau. Ils arguaient du fait que leurs revendications initiales de prospérité économique n'ont pas été satisfaites.

    En lieu et place du mieux être : un gouvernement islamiste s'est installé au pouvoir.

    b- Par extraordinaire, les pays directement à la manœuvre pour « accompagner » le changement arabe sont la France, la Turquie et l'Angleterre et leurs alliés. Soit les trois anciennes puissances coloniales de la zone !

    La Turquie ottomane (occupation de huit siècles du monde arabe et de la Syrie depuis le XVIème siècle) l'Empire britannique (Egypte, Jordanie, Palestine, Irak) l'empire colonial français ( Maroc, Algérie, Tunisie dès le XIXème siècle puis le Liban et la Syrie) Enfin les Usa pour la récente occupation de l'Irak.

    Une colonie, suivant la définition romaine est un groupe de peuplement organisé qui se détache d'un territoire avec lequel il reste en relation pour investir un nouveau territoire. Des liens se créent autour d'une domination économique et politique, avec application du principe de diviser pour régner. Donc morceler, communautariser.

    Historique de la colonisation occidentale en Syrie:

    1-Les croisades. Le premier mouvement d'Occident vers le Levant est celui des croisades, d'essence religieuse. Au nom de la religion chrétienne et directement contre la religion musulmane qui naît quelques siècles plus tôt au VIème siècle, son objectif officiel est  de    « sauver les lieux saints, protéger...la Croix » Mais aussi d' aller chercher  produits et technologies encore inconnus en Europe.  Le monde arabe de cette période historique était techniquement et scientifiquement plus en avance. La Côte syrienne  est balisée de châteaux forts croisés (Kalat al Hosn, le Crac des Chevaliers, vers Homs etc.)

    L'idéologie européenne valorise ces faits d'armes. Les familles nobles se prévalent d'ancêtres croisés. La réalité sur le terrain est vécue autrement. Byzance a vu de nombreuses églises saccagées au passage de ces troupes. Idem au Levant, les populations locales même chrétiennes ont déploré ces occupations.L'académicien franco-libanais Amin Maalouf a admirablement décrit dans son ouvrage "les croisades vues par les arabes", l'envers du décor nommé  «  barbarie en terre sainte sous couvert de religion »

    Ici, une perspective  inversée de l'histoire  rédigée par ceux ...qui la subissent.

    2-L'occupation ottomane du monde arabe jusqu'en Afrique du Nord et aux portes de l'Autriche  démarre au XIIIème siècle par un califat. Selim 1er occupe la Syrie dès 1516. Cette   longue occupation de territoires majoritairement musulmans s'explique évidemment  par le fait que les ottomans sont de religion musulmane.

    A bout de souffle au XIXème siècle, l'empire ottoman  que l'on nomme « le vieil homme malade » voit ses terres possédées reprises par l'Europe conquérante.

    Napoléon lance son « Expédition » en Egypte (1798-1801 Puis la France s'installe en Afrique du nord (débarquement en 1830 avec colonisation de peuplement , création de départements français en 1848) Ensuite  en  Syrie.

    3-Le mandat français sur la Syrie est  issu du Traité de Sèvres (1920)

    militaires français syrie 1 001.jpg

    Les colonisations françaises et anglaises sont d'essences différentes.

    Les anglais aux Indes par exemple,  relativement peu nombreux sur le terrain, organisent le «trading», le commerce mais ne cherchent pas spécialement  à « assimiler » les populations car « l'anglicité »  étant un état tellement hors-norme selon eux, que tous les autres ne peuvent le devenir. C'est de facto une colonisation pragmatique, plus consensuelle.

    La colonisation française, narcissique, civilisatrice, toute "brillante" de son roi-soleil et de son "siècle des lumières"   cherche à rendre les populations locales identiques à elle-même. Pas en terme d'égalité des  droits certes mais en modèle idéologique : le fameux « nos ancêtres les gaulois »  enseigné en Algérie comme effet de miroir.

    Or, en Syrie, contrairement à l'Afrique du nord pas encore mûre sur ce point à cette période, cette volonté coloniale française d'imposer un mode de civilisation, une occupation  au ...berceau de l'humanité ne passe pas. La révolte gronde...dès le départ. La  Syrie du Croissant fertile (des premiers agriculteurs, du premier alphabet au monde,en cunéiforme à  Ugari, des premières urbanisations etc.) n'accepte pas.

    Pour autant,  la  méthode française  de colonisation présente l'avantage d'une redoutable  efficace. En 20 ans, les français auront réalisé ce que huit  siècles d'occupation ottomane n'ont pas permis de faire. Les bases d'un Etat moderne ont été lancées (routes, écoles, cadastres, poste, tram)

    [En juin 2012, partout en Syrie,  à Damas, Alep, Homs, Hassaké, les élèves ont passé les diplômes dits du  « brevet » et du « baccalauréat » exactement comme en France.]

    L'occupation française reste toutefois insupportable à ce peuple orgueilleux et fier. L'insurrection part du Djebel Druze. Des partis nationalistes arabes se fédèrent. S'ajoute le fait que lors de la 2ème guerre mondiale, l'autorité de la France se délite localement  entre vichystes et gaullistes.

    Le 29 mai 1945, après 10 jours de manifestations, les français bombardent Damas allumant un gigantesque incendie toujours en  mémoire. En avril 1946, l'hexagone évacue totalement le pays.

    Syrie, oubliée de la mémoire collective française. Syrie à la découpe.gouraud druzes 1924 001.jpg

    Curieusement, la mémoire collective française a totalement occulté qu'elle administrait cette zone  tout autant que l'Afrique du nord. Peut-être parce que, d'une part elle en a été chassée et surtout parce que  les français  avaient d'autres ...occupations à...subir en  39-45 ?

    Les syriens n'ont rien oublié, eux ! Ces évènements font l'objet de fêtes nationales et de monuments mémoriels.

    Mais le pays n'en sort pas identique ni  indemne. L'antique  « Grande Syrie » s'est vue découpée lors du Traité de Sèvres (1920) puis du Traité de Lausanne (1923) qui vont établir des frontières au sein du très vieil Empire ottoman. Et la suite...

    Coloniser signifie diviser géographiquement, diviser les populations.

    Sous mandat de la Société des Nations (SDN, ancêtre de l'Onu) le pays se voit morcelé en six entités : Etat de Damas, Etat d'Alep, Djebel Druze, Grand Liban, Etat Alaouite, Sandjak d'Alexandrette.

    Nota: l'appelation géographique "Liban" existe depuis les textes antiques (= la montagne blanche comme le laitage  "laban") Elle  nommait le Mont Liban, ce pourvoyeur de bois de cèdre depuis les temps immémoriaux.

    Avec la complicité de la France, La Turquie moderne va largement se servir. Elle s'empare du sandjak d'Alexandrette, 19 ans  après avoir obtenu  sur la frontière nord de la Syrie Cilicie et Euphrate par les deux traités successifs. Des territoires de langue arabe passent à la Turquie.

    La France avait  Protectorat sur Iskanderun (Alexandrette) Elle se devait de le ....protéger. Or, elle donnera tout simplement  le sandjak à la Turquie en 1939 en échange d'une possible  neutralité autour de  la 2ème guerre mondiale. La grande ville commerçante d'Alep se voit ainsi privée de sa façade maritime. L'épisode reste toujours douloureux dans la mémoire syrienne.

    L'Etat moderne syrien se recomposera à partir des états mandatés  de Damas, Alep, Alaouite, Druze avec  une frontière très  amputée  au Nord, à l'Est  et sans  Iskanderun.

    4-Le Jolan syrien occupé. L'Etat moderne d'Israël se constitue en 1948 sur le pays nommé Palestine, avec l'accord des anglais (Balfour). Cet Etat s'empare du plateau syrien du Julan (Golan) en 1967 lors de la Guerre des Six jours. Cette zone est un véritable château d'eau qui  accède au  lac de Tibériade et la  haute vallée du Jourdain. L'occupation est déclarée illégale par les résolutions de l'ONU successives  du Conseil de sécurité... que personne  ne s'empresse d'appliquer.

    Du point de vue juridique international, l'occupation n'est pas validée à ce jour. Les statuts territoriaux sont en statu quo. La Syrie en réclame toujours la rétrocession.

    5-Dernier avatar directement colonial et anachronique : l'occupation américaine de l'Irak en 2003.

    Pour terminer avec les colonisations affectant la Syrie, cette fois indirectement par les réfugiés qu'elle accueille : le cas de l'Irak.

    Les  Usa y lancent en 2003 suite à la doctrine Bush une intervention de type coloniale avec occupation directe pourtant passée de mode.

    Curieusement, les américains adoptent la méthodologie colonialiste ultra- invasive " à la  française" en accompagnant la démarche d'un projet  civilisationnel avec l'arsenal  théorique du "choc des civilisations "par Samuel Huntington qui publie à Harvard  ses thèses en 1996.

    Les Etats-Unis  sont alors dans un sentiment de surpuissance. Les murs de Berlin sont tombés. Le cas de l'URSS est supposé réglé. La nouvelle Russie semble neutralisée. Un théoricien ira jusqu'à évoquer, décréter  la "fin de l'Histoire" !!!!!!!!!

    Les terminologies "d'hyperpuissance" ou "d'empire américain" commencent à se lire ici et là.

    L'Irak est occupé en direct, un gouverneur militaire, le Général Jay Garner nommé, l'armée locale  désintégrée.

    Toutes les erreurs à ne pas commettre sont commises !

    Pire, l'Histoire montrera que le casus belli avancé  pour entrer dans le conflit (la présence d'armes de destruction massives) s'avère  inexact.

    Idem : la résolution de l'ONU permettant la guerre est jugée non-conforme par les juristes du droit international.

    Tony Blair porte sa large responsabilité dans le choix US d'occuper. Strictement seul, le Président Bush Jr hésitait à entrer dans cette logique martiale,  vis-à-vis de son opinion publique. Le travailliste britannique a donné l'impulsion.

    Jacques Chirac, du parti gaulliste de la décolonisation,  par la voix de son porte-parole Villepin, tenta d' empêcher le cours des choses. Les  applaudissements ont rejailli dans l'enceinte new-yorkaise de l'Onu à l'évocation d'un monde multipolaire et du  caractère dépassé des occupations.

    Mais les Usa- première puissance militaire mondiale,  forte de ses certitudes - sont  entrés dans un processus de colonisation direct d'un pays musulman. La tentation géostratégique était trop forte. Si l'on divise la population irakienne par les réserves  du sous-sol, elle est l'une des plus riches au monde !

    Les caractéristiques de la colonisation ont bien été appliquées avec la partition du pays . Les  zones pétrolières rebaptisées "égion autonome du Kurdistan" sont détachées et les séparations ethno-confessionnelles installées (les kurdes y étaient présents mais pas eux uniquement, comme pour toute cette région multi-confessionnelle !)

    L'Irak version atlantiste est entré dans une anarchie, un problème communautaire majeur. La semaine dernière, soit 9 ans après, une série d'attentats causaient encore la mort d'une centaine de personnes. Le pays est sectorisé, destabilisé pour longtemps. Qui aujourd'hui entend la voix de ce pays à l'international? Attentats récurrents.

    Les murs de séparation y poussent comme tentative désespérée et absurde de régler l'inter-confessionnalisme.

    L'image de cette armée d'occupation américaine est  désastreuse pour les Usa eux-mêmes. Autour de 2 millions d'irakiens ont quitté leur pays pour se réfugier dans les pays voisins. Dont 1,8 million pour la seule Syrie.

    Ce déplacement de population irakienne  est le plus important ayant affecté le proche-orient depuis les millions de réfugié palestiniens de 1948. Dans le plus grand silence médiatique !? Effectivement  il est peu glorieux de dire haut et fort que le camp occidental vient de créer un tel mouvement de réfugiés ( deux  millions !) suite à un conflit supposé initié sous  mandat-bancal certes - de l'Onu !

    6- Plus de 2 millions de réfugiés en Syrie issus de ses  voisins  dans le silence médiatique occidental

    On a vu  comment la Syrie  perd des territoires mais se voit augmentée de 2  millions de personnes au final  issues de populations expulsées des pays voisins.

    Arméniens et assyro-chaldéens s'installent suite aux massacres de 1915 dans les régions du nord (Alep) et à l'est (Assaké) L'Unwra gère 500 000 palestiniens dans 12 camps ( 9 officiels, 3 informels) suite aux expulsions d'Israël,  auxquels s'ajoutent suite à la prise de possession de l'Irak par les Etats-Unis 1,5 à 1,8 millions d'Irakiens suivant les estimations. Plus les tcherkess, kurdes etc...

    Soit une population syrienne augmentée de 1/10ème suite aux guerres des autres ! Ce, pour un pays qui n'est pas connu pour son extrême développement économique. L'Unrwa, organisme onusien vient en aide aux Camps palestiniens. Les aides arrivent -elles pour les  réfugiés irakiens?

    Pragmatiques, les américains ont rapidement analysé les erreurs de la colonisation directe en Irak, où ils sont encore aujourd'hui. Mais leur projet de redessiner le proche -orient, avec les alliés tient toujours. L'axe  chiite est décrété « bête noire » à éliminer.

    Le printemps arabe vient opportunément permettre la poursuite de cet objectif, sous une autre forme plus subtile... néo-coloniale.  C'est ce que nous analyserons dans un prochain article intitulé : « Théocraties religieuses à l'assaut des théocraties laïques »

     

    Sylvie Neidinger

     

    Série Surya sur blog TDG  "neidinger" :

    Article 1-Baal Hadad lance ses foudres en Syrie.

    Article 2-Le Printemps néo-colonial arabe

    Article 3- Clinton-Israël en" intelligence amie". Les Etats Arabes le sont-ils?

     

    Illustrations de cartes postales d'époque sur la présence française. Collection personnelle

    Lire : Amin Maalouf: "Les Croisades vues par les Arabes" Coll J'ai lu

    Lire http://www.affaires-strategiques.info/spip.php?article937 web iris)

     

     

    Résumé-Abstract : Le Printemps néo-colonial arabe. Par extraordinaire, les Etats actullement au chevet de la Syrie sont strictement les anciens Etats coloniaux de la zone  : Turquie, France, GB, et néo : les USA et alliés.

     

    Tags : Syrie, Libye, Irak,  printemps arabe, amin maalouf, usa , ottoman, Usa, Israël, choc des civilisation Huntington.

                                          RUBRIQUE PROCHE-ORIENT SERIE SURYA