harry

  • H&M Circus-Suite. Meghan se voit calife à la place du calife

    #NarSussex, les #déroyaux-Episode 3

    Meghan Markle fut accueillie avec bienveillance par la monarchie et le peuple britannique. Pour preuve, un mariage planétaire à 3 milliards de téléspectateurs.

    Dans les coulisses, le caractère autoritaire de la dame s'est rapidement révélé, immédiatement scruté par les tabloïds. Kate en a tiré quelques larmes. Surtout, ce qui frappe l'observateur:  Meghan Markle affronte la Reine elle-même en direct et au départ, avant d'être mariée ! 

    "Quand Meghan réclame -en vain- de porter la tiare de Diana pour le mariage Harry sous emprise, sans recul, annonce que "ce que Meghan veut, Meghan l'obtient". Ce à quoi répond la Reine : «Non, Meghan ne peut pas avoir tout ce qu’elle veut», aurait froidement tranché la souveraine, «elle aura la tiare que je lui donnerai». 

    L'ancienne  star de série B va continuer à  méthodiquement démolir l'institution britannique.... de  l'intérieur !

    Meghan, Reine d'Instagram publie sans se soucier des autres membres et même volontairement de façon à contrecarrer l'information du Palais! 

    Par exemple, elle annonce être enceinte le jour du ...mariage d'Eugénie d'York, rendant dès lors le mariage médiatiquement en second plan: machiavélique et foncièrement ...méchante vis à vis de la cousine de son mari.

    Elle court-circuite Buckingham pour annoncer la naissance, créant une immense cacophonie qui ridiculise.. la monarchie.

          ELLE JOUE A IMITER DIANA, CELA FONCTIONNE AVEC HARRY

    Mégalo, elle contrecarre la communication de Bukingham par le net.

    Meghan (et Harry)  court-circuitent les agendas, au grand dam de Charles! Tout en comptant sur la monarchie (Charles...) pour leur train de vie dispendieux.

    Encore fiancée, Miss Markle  affronta la.... Reine (!) pour porter la tiare de Diana: pas un hasard. Elle joue de cette corde vis à vis de son mari. Harry voit probablement en elle une seconde maman?  Elle pleurniche devant les caméras au cours de son périple africain financé par le Royaume-Uni. Larmoyante comme Diana pouvait l'être.

     Personne n'a imposé à Meghan d'être Duchesse. Elle l'a  exigé. Mais en voulant le beurre et l'argent du beurre. A sa manière, sans les contraintes ! Narcisse Markle  s'est installée en autonomie au sein du Palais, avec  même une équipe de communication américaine en arrière base. Elle  -et ses conseils- commençait à dénigrer la monarchie (trop vieillotte à son goût)  à dénigrer les tabloïds (à qui elle fournit la matière!)  les britanniques en général...Ivre d'elle-même, no limit, adepte des réseaux sociaux, elle tape assez  fort et en dehors de toutes convenances.

    Ensuite, Meghan fuit au Canada quand l'ambiance chauffe chez les Windsor laissant Harry seul face au problème posé par son inadaptation, ses ordres, ses caprices, ses dépenses. Leur inadaptation. Il nomme la monarchie qui le nourrit et qu'il sert par ses titres et fonctions: l"aquarium"!

    Son orgueil ne fait que croître: sa fuite est  même  baptisée Megxit en parallèle au Brexit de tout un peuple! On serait mégalo à moins...

    Meghan Markle méprise au final profondément l'Angleterre. Elle  se voit vivre avec ses copines Séréna et autres outre-atlantique. Son parcours d'ailleurs ne se limite pas à jouer à la princesse. On la sent ambitieuse. 

                MEGHAN AMBITIEUSE HARRY PLEURNICHE

    Certains la voient envisager    devenir première femme noire  présidente des USA

    Harry lui, pleurniche d'avoir perdu les fonctions monarchiques qu'il entendait garder juste...sans avoir prévenu personne. (Princesse Anne va récupérer le titre de Capitaine Général des Royal MarinesLe petit fils d'Elisabeth II évoque en permanence la maladie mentale. Il semble effectivement a ivre de narcissisme lui aussi, au point de  s'épancher sur ..lui-même devant un parterre de banquiers à Miami. (On se rappelle que Harry avait fondu en larmes en évoquant la grossesse de sa femme., pleuré au Brésil....

    Le pauvre chéri  acceptait la semaine dernière de pleurer sur lui-même pour la banque  J P Morgan Chase  contre 470 000 euros.

    Quelle image dégradée et dégradante de la monarchie britannique!

                                                      Sylvie Neidinger

     

    Sans oublier  dans l'actualité monarchique  l'affaire Andrew/Epstein et l'affaire du supposé fils caché de Charles et Camilla, Simon Charles Dorante Day cet australien qui réclame des tests génétiques...

  • Bye Bye UK : comment le Megxit éclaire le Brexit

    Dans une heure, la Grande-Bretagne sera libérée de l'UE. Et vice-versa !

    L'euphorie populiste va  se heurter aux réalités économiques, dès minuit une minute. Car les britanniques ne pourront être à la fois  dedans et dehors du grand marché européen, à ses portes. Out c'est out.

    Les rêves de voir se recréer l'Empire britannique par le simple fait de quitter l'UE resterons utopiques. Brexit et Megxit sont une fuite à l'anglaise. Le Brexit parce que l'Europe leur semblait trop contraignante

    Le Megxit parce que l'épouse de Harry n'a pas supporté les contraintes de la monarchie. Les deux foncent vers l'inconnu. Mégalo, l'actrice entendait "moderniser" le fonctionnement de la "Firme". Pas moins. Elle n'avait en fait rien compris. Elle s'est enfuie  brusquement au Canada pensant avoir le beurre et l'argent du beurre. Quitter mais garder les titres, poursuivre certaines actions de représentation royale, donc bénéficier de la manne financière pour son train de vie hors norme, la protection assumée par la Grande-Bretagne. Elle entendait lancer en plus   la marque commerciale déposée RoyalSussex. ou SussexRoyal.

    Meghan Markle fonctionne en mode nombriliste. Narcissique à penser que la réalité allait être celle que elle-même et Harry avait décidé! Le couple larmoyant dénigrait un pays dont ils comptaient toujours tirer partie. Bizarre ! 

    La Reine les a proprement éliminés. Out. Du balais. Et sans retour. Pas dans la famille mais dans la structure.

    Le Brexit en grande similitude va probablement virer en un scénario imprévu...L'Europe en tous cas ne laissera pas un paradis fiscal se créer à ses portes!

                                                                Sylvie Neidinger

     

                                          Rubrique H&M les Déroyaux