hémistiche

  • Comparatif: J CHIRAC gagne face aux..."hémistiches" de E MACRON

    ... Hémistiche...Bien compliqué le langage macroniste.

    Il est intéressant de comparer ces deux présidents, l'un débutant son  exercice,  l'autre dont le décès retentit non seulement en France mais dans le monde.

    L'hommage inouï rendu lors des obsèques étonna jusqu'aux  chiraquiens pur sucre qui pourtant ne doutèrent JAMAIS de sa popularité, eux (les médias moins, lors de la seconde campagne surtout)

    Un sondage place désormais  Jacques Chirac aussi haut que De Gaulle dans les mémoires.

    Le comparatif entre le mode d'exercer de Chirac, supra populaire et Macron, infra populaire  montre des différences redoutables au delà de points communs type "sortir du moule de l'ENA", cet  élitisme à la française.

    Point commun: la grande liberté d'esprit  chez les deux qui se moquent  du contrat social. Lequel mène l'un à épouser sa prof nettement plus âgée, mère de famille connue très tôt,  l'autre à faire exploser les codes en courant le jupon à outrance.

    Dernier point commun : tous  deux ont surpris par leur élection. Chirac fut  rééelu en 2002 alors que le microcosme parisien politique et médiatique ne l'envisageait pas du tout. Il a Rassemblé.

    Macron, inconnu a pris le pouvoir à la surprise générale. Mais lui...divise.

                                       POPULAIRE VERSUS MEPRISANT

    Une différence fondamentale les sépare. Chichi touchait les français au coeur. Macron lui, a hérissé une majorité du corps social par sa morgue et son profond  mépris.

    Chirac resta hyper POPULAIRE alors qu'il possédait des connaissances pointues, plurielles sur les mondes japonais, arabe, chinois, russe (à 18 ans il traduisait des romans russes en français) Il s'engage pour les arts premiers, dont en a émergé le Musée Branly.

    Intelligent dans sa modestie, il cachait son immense culture pour rester simple.

    Chirac restait en grande logique avec ses engagements.  Au roi d'Espagne qui lui demanda ce que la France comptait faire pour l'anniversaire "Christophe Colomb", le corrézien amoureux des peuples premiers  de répondre: "je ne vais rien faire pour cet assassin"! I

    En déplacement, il serrait les paluches, buvait ses bières, mangeait ses têtes de veau,  allait taper "le cul des vaches".  Au point de gagner  la réputation d'être carrément  ignare ( ô microcosme parisien...) Tout en  gardant  ses petites notes culturelles pointues pour meubler ses inter-temps de déplacement...

                                    Emmanuel MACRON A L'OPPOSE de Jacques CHIRAC

    Observation: Emmanuel Macron est sur ce point  à l'opposé de l'ancien maire de Paris. Il met en avant ses connaissances d'une façon excessive, artificielle, à en friser le ridicule. Son langage emploie des expressions désuètes voire inusitées des siècles passés.

    Ce, tout récemment encore. Pas seulement dans l'acte 1 ou la première moitié d l'hémistiche...Cet exemple pour dire simplement qu'il se trouve à mi mandat, l'incorrigible annonce qu'il en est à l'hémistiche. Ce  vocabulaire de la  métrique poétique étant  surtout lié au Grand Siècle moliéresque des alexandrins.

    Ce vocabulaire  de niche reste en total décalage avec les attentes de communication  du 21ème siècle. Macron a tout faux à se présenter comme "hyper-sachant" face aux français. Il hérisse en donneur de leçons, ici langagières.

    Le mouvement Gilets Jaunes est directement issu du mépris présidentiel par ses petites phrases à l'emporte pièces... indignes d'un président!

    Sûr de lui, cassant, il  osait se comparer au départ -sans rire!- à Jeanne d'Arc et Jésus. Puis toujours sans rire à Jupiter,  Dieu des dieux. Ridicule

    Verbeux, l'actuel président  usite d'un langage pédant que certains ont même nommé le macron (cf Parlez vous le macron ?) Des livres sont même édités sur les expressions macronistes.

    A des années lumières de la communication chiraquienne...

    Macron abuse du symbole du triangle avec son unique point en haut de la pyramide: LUI.

    La symbolique que Macron installe va à l'encontre des valeurs égalitaires  de la république. Février 2019, il ironise sur " Jojo le gilet jaune qui aurait le même statut qu'un ministre"

    Il  valorise l'inégalité avec son "Toutes les paroles ne se valent pas"

    Une académicienne Danièle Sallenave  a remis le Président Macron à sa place à propos de Jojo, dénonçant le profond mépris présidentiel.

     Le président  s'auto valorise en dévalorisant les autres. Il se vit solitaire.

    Le ressentiment de la population  à l'égard de cette gouvernance Macron  reste plus profond qu'un gouffre.

    L'hommage rendu par les français attendant des heures, la nuit, dans le froid lors des  obsèques de Jacques Chirac cet homme si complexe mais si ...simple a surpris par son ampleur jusqu'à Claude Chirac et son fils Martin venus remercier. 

    N'est pas Chirac qui veut.

                                                            Sylvie Neidinger

     

    https://www.bfmtv.com/politique/mitterrand-chirac-sarkozy-quand-macron-imite-ses-predecesseurs-1845423.html