UA-65882359-1

18/09/2013

French grenouillades

Les frenchies sont des froggies, la caricature est  bien connue....

Ils adorent les cuisses de grenouilles.

Combien de fois en mangent-t-ils par an, très peu au final !

Bien évidemment un tel succès dans le monde anglo-saxon de l'expression frog'  ne peut se contenter d'une seule source explicative.

Certes manger ces petites bestioles gluantes signifie en amont les avoir récoltées et découpées, ce qui est déjà un  exploit en soi.

Une autre voie explicative est lisible dans  la poésie: la grenouille et le boeuf de Jean de La Fontaine:

Une grenouille vit un boeuf
Qui lui sembla de belle taille.
Elle, qui n'était pas grosse en tout comme un oeuf,
Envieuse, s'étend, et s'enfle et se travaille,
Pour égaler l'animal en grosseur,
Disant: "Regardez bien, ma soeur;
Est-ce assez? dites-moi: n'y suis-je point encore?
Nenni- M'y voici donc? -Point du tout. M'y voilà?
-Vous n'en approchez point."La chétive pécore
S'enfla si bien qu'elle creva.

Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages.
Tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs ,
Tout prince a des ambassadeurs,
Tout marquis veut avoir des pages.
 
Le batracien  ne manque pas d'air. Il dispose symboliquement d'une  prétention qui le fait vouloir être plus gros que lui. Il  enfle jusqu'à  exploser. Le poème parle bien de princes et de marquis.
De ceux qui disposent du pouvoir et veulent se comporter en "grands seigneurs".
 
 
 
La chose n'avait pas échappé à la sagacité des humoristes... politiques.
Jean Amadou, Stephane Collaro et Jean Roucas  lancent la marionnette Kermitterrand aux présidentielles de 1988.
 
La pratique du pouvoir mitterrandienne effectivement  toute empreinte de cette morgue ou hauteur ou emphase a probablement incité  à la caricature batracienne, reprise ensuite dans les Guignols de l'info.
 
 

L'auto dérision est toujours bon signe. Une véritable bouffée d'oxygène dans une république qui bizarrement accorde les pleins pouvoirs véritablement monarchiques à son président.

Ce  blog suivra désormais les "grenouillades"... politiques  évidement. Les emphases. Le sur-joué.
                                                                        Sylvie Neidinger

09/06/2012

Valérie TWEETweiler en fait trop !

twitter.PNG« Ségolène Royal n'a qu'un seul problème, c'est son compagnon » boutade lancée par son porte-parole Arnaud  Montebourg en janvier 2007.

Ne va-t-on pas dire bientôt que « le problème de François, c'est Valérie » ?

La récente irruption dans l'espace médiatique français de la compagne du Président semble déjà virer au vinaigre par des actes personnels non-conformes.

Pourtant, elle a très certainement contribué à la victoire électorale de celui qui était injustement décrit comme mou depuis plusieurs années -quelle insulte pour un homme !

Il ne l'était évidemment pas. Il a reconstruit sa vie avant de conquérir le pouvoir suprême.  Nouvelle vie et nouvelle femme  semblent avoir boosté sa confiance en lui.

Paradoxalement, Valérie « Tweetweiler » met actuellement-et hyper rapidement- à mal sa propre image par des maladresses qui ajoutées les unes aux autres commencent à faire plus que jaser...Et qui vont durablement imprimer les mémoires.

Attention:  l'épisode initial du Fouquet's, vécu comme un boulet, a plus que plombé la Présidence Sarkozy...jusqu'à la fin.

Les français ont quitté le son du bling bling. Pas pour le gazouilli tweet tweet !!!

Son usage de Twitter dérange, voire n'est pas en bonne odeur « institutionnelle »

Quatre sont déjà en mémoire :

1-Celui où elle corrige vertement  une journaliste qui oublie d'écrire « ex » à "couple Royal Hollande » : légère  atteinte à la liberté de la presse.

2-Celui où elle demande aux françaises de lui dire comment faire évoluer la fonction de Première Dame !

D'une part, elle n'est pas mariée et devrait déjà se mettre dans la peau  de la représentation symbolique avant de s'exprimer.

D'autre part, seules les Institutions sont habilitées faire évoluer le cadre légal.

Enfin en  tweetant, elle ne s'adresse qu'à une partie seulement des françaises, les connectées, ses "followers", son fan club : quel déni de démocratie !

3- Autre tweet imbuvable : celui, récent , où elle flagelle  les médias qui n'ont pas suffisamment  repris selon elle,  l'information du rapport Unicef sur la pauvreté des enfants français.

Atteinte majeure à la liberté de la presse, d'autant incroyable que Madame Trierweiler est issue du sérail. Normalement elle est informée de par sa profession des conditions de  l'article du 22 juillet 1881 gouvernant cette LIBERTE essentielle à la DEMOCRATIE.

En son temps, le gouvernement Sarkozy avait défrayé la chronique en jugeant que l'AFP ne relayait pas assez  les messages gouvernementaux.

Avec VT,  nous avons pire. La compagne du Président distribue par le «  réseau social à deux lignes= Twitter » des claques aux médias sur la base de  son opinion à elle, ses désirs, ses préjugés : inédit !

4-La « discrète »  donne à lire à la planète entière par le "haut parleur aviaire" ce qui ne devrait jamais passer par ce canal. Elle vient de remercier Madame Obama pour son invitation par Twitter. Bizarre !

Elle aurait plutôt intérêt à la discrétion...Les échos off de campagne issus du PS (en interne)  la désignent comme une tigresse.

Sa marionnette des Guignols  de l'Info la caricature d'emblée  comme dominatrice ( dominatrice du leader du pays pose un énorme problème d'image de l'Etat  !)

Les français après l'ère sarkoziste hors norme (ayant bousculé les Institutions) et en prise avec les difficultés économiques ne sont pas prêts à voir se dérouler sous leurs yeux une nouvelle "histoire de femme compliquée " ni à recevoir ordres, demandes, conseils par les tweets de Madame-

La presse non plus évidemment.

La Présidence (les conseillers...) qui cherche ses marques semble laisser faire. Or, bousculer les Institutions de la Vème de la sorte devient une véritable"hors-normalité".

Pour éviter le conflit d'intérêt qui se dessine,Madame Trierweiler a rapidement   besoin de clarifier sa position ..ou de se faire couper le sifflet ?

 

Sylvie Neidinger

 

NOTA CET ARTICLE AVAIT ETE REDIGE AVANT LE FAMEUX TWEET ANTI ROYAL.

IL  PROGRAMME QU'ELLE ALLAIT VERS LE PIRE SI ON NE LUI COUPAIT PAS LE ...SIFFLET !

OR, MOINS D'UNE SEMAINE APRES ELLE DERAPAIT GRAVEMENT , TERNISSANT ENCORE PLUS SON IMAGE DANS UNE FOLIE MEDIATIQUE AUTOCENTREE SUR SA PERSONNE, HYPER-NARCISSIQUE VISIBLEMENT.

 

RUBRIQUE POLITIS FRANCE TRIERWEILER

Article 1-Aujourd'hui la reine de Hollande devient reine de France

 

Illustration Twitter supra = copie d'écran

Tags :Twitter, tweeter, valérie tweetweiler, valérie trierweiler, liberté de la presse, françois hollande,sarkozy, obama,guignols de l'info

 

 

rubrique politis.png