guerre

  • Le Parlement Européen réclame un embargo sur les ventes d'armes à l'Arabie Saoudite

    Imprimer

    Le Parlement Européen veut calmer le jeu belliqueux.

    C'est une résolution non contraignante formulée par les eurodéputés mais qui marque une forte exaspération  face à la situation sur le terrain et au silence sur  les actions belliqueuses  de l'Arabie Saoudite au Yémen: une demande formelle d'embargo sur les ventes d'armes à Riyad, pays qui achète de l'armement à tout va .

    Un début de réaction de la société civile européenne   ?

     Si les Etats  vendeurs d'armes se satisfont de l'ambiance guerrière qui a embrasé le monde, la goutte d'eau semble avoir débordé à Bruxelles.

    La Belgique a répondu immédiatement et favorablement par son gouvernement à  cette demande. La France, autre vendeur d'armes reste silencieuse à ce jour.

    http://www.rtl.be/info/monde/economie/ventes-d-armes-a-l-arabie-saoudite-le-gouvernement-wallon-se-conformera-a-l-attitude-des-autorites-ue-797523.aspx

    Au Canada également, une résistance juridique.. s'organise: issue de la société civile.

    http://www.journaldemontreal.com/2016/02/06/il-veut-faire-annuler-la-vente-darmes-a-larabie-saoudite

    Les voies démocratiques commencent à poser des questions globales sur ce qui se passe au moyen-orient sous nos yeux:  la  destabilisation/destruction  de l'Irak, de  la Syrie, du Yémen etc. rendant les surfaces urbaines plus désertes que la lune et avec le lot de souffrances, déplacements de réfugiés par millions en boomerang.

                                   LE MARCHE ECONOMIQUE DE LA MORT

    Les conflits sont problématiques quand ils sont pilotés  en dehors du droit international, souvent   alimentés par les  puissances qui fournissent les armes du "marché économique  de la mort" .Un marché globalisé. 

                 La France n'aime pas qu'on vienne mettre le nez dans ses "petites affaires militaires" surtout quand elles sont "hors droit".

    Le ministre de la Défense Le Drian s'offusquait hier que le journal le Monde ait révélé la présence militaire secrète actuelle  en Libye. Le  peuple, cela s'entend n'a pas à être tenu informés, n'est pas...

    Le ministre  a de la chance, dans le fond car la population française ne pose pas trop  de question finalement..

    *Elle pourrait demander pourquoi sous Sarkozy et son ministre-bis-d'opérette-poitrail-médiatique -au-vent, BHL les résolutions de l'ONU furent dépassées en Libye?

    Une simple protection de populations s'est transformée en changement de régime ( avec l'aide des "services secrets hexagonaux" pour  la mise à mort, fort illégale évidemment.) un effrondrement de l'Etat libyen  destabilisant par là toute la région.

                 ECHEC COMPLET DE LA FRANCE  EN LIBYE, EN SYRIE

    Le paradoxe d'une aide dritribuée par la France  à l'époque  aux extrémistes locaux de Benghazi  ....ceux là mêmes que la France semble combattre en secret aujourd'hui.

    Une politique girouette.

    * La population ne pose pas de questions sur l'irruption,  sous Sarkozy , et portée aux nues sous Hollande  d'une influence magistrale des pays du golfe islamo-conservateurs sur les choix de la...diplomatie française.

        VENTE D'ARMES ILLEGALES PAR LA FRANCE EN SYRIE EN 2012

     * La population ne pose pas de questions sur la livraison d'armes en 2012 par l'hexagone à des groupes relevant d'Al Qaida et dont les armes se sont rapidement  diffusées à la nébuleuse jihadiste.

    Oui, en cette première année de mandat  la France, avec un Fabius tout empreint de ses certitudes personnelles et un François Hollande suiviste, fut  le SEUL  PAYS  à casser, illégalement  l'embargo européen sur la vente d'armes en Syrie.

    Les blogs qui  en 2012-13 le signalaient passaient pour des doux illuminés.

    Il fallut attendre les premiers ouvrages de fond pour que l'Histoire s'écrive.

    Le livre de Xavier Panon en 2015  confirmera que " la France a livré des armes offensives létales aux rebelles syriens en 2012 en dépit d'un embargo européen en vigueur depuis 2011, dans un entretien avec l'auteur d'un ouvrage intitulé Dans les coulisses de la diplomatie française

    Le président Hollande tout comme son prédécesseur a endossé avec gourmandise l'habit de chef de guerre. Il comptait bombarder en 2013 la Syrie, en dehors de toute résolution de l'ONU. 

    Observation pragmatiques: ces positions de la France  prises en dehors du droit international n'ont rien réglé !!!

    Ce petit jeu entre amis alimente surtout le feu par les livraisons d'armes. Machine infernale de guerre qui enfonce les pays concernés.

    Problème: dans ces pays, ce n'est pas simplement l'hexagone mais le monde entier qui s'y est donnée rendez-vous

    Quand c'est flou légalement , il y a un loup....

    Le députés européens ont le mérite d'une demande claire.

    La société civile est-elle en train de ne plus accepter cet état de conflit inédit imposé par les intérêts géo-stratégiques des grandes puissances ( pour la Syrie: le GAZ, pour le Yémen une guerre religieuse) et qui entraîne le monde dans un état  de 3ème guerre mondiale larvée.

                                                 Sylvie Neidinger

     

     

     

     

  • « Beyrouth mon Amour" ...si durablement détruit ! Duo d’artistes chez Analix Forever, Genève

    Imprimer

    Jeudi dernier avait lieu le vernissage chez Analix Forever au 2 rue de Hesse de l’expo consacrée à la capitale libanaise autour de deux regards plutôt complémentaires que duels.

    Emmanuel Régent, ce français invité  sur la goélette scientifique Tara y accosta enbeyrouth,wadi abou jamil,barbara polla,analix,said baalbaki,emmanuel régent,gregory buchakjian,g m masucci,reconstruction,dessin,lithographie 2014. Il présente aujourd’hui les dessins liés à ce périple, tous en noir et blanc.

    Ici, les ruines de Beyrouth soit le volet 2 après le premier volet nommé Les Nuits de Meltèm.

     Said Baalbaki originaire du pays vit à Berlin. Il expose pour la première fois à Genève  ses lithographies en noir et blanc. Elles sont structurées autour d’un Livre nommé « Wadi Abou Jmil » du nom de son quartier d’enfance.beyrouth,wadi abou jamil,barbara polla,analix,said baalbaki,emmanuel régent,gregory buchakjian,g m masucci,reconstruction,dessin,lithographie

     On devrait parler de quator en fait puisque deux autres invités  interviennent  autour de la galériste Barbara Polla sur le projet. 

    Le napolitain Gianluigi Maria Masucci  fait flotter ses "draps  de fenêtres" sur le mur en face de Analix avec sa vidéo nommée « déclaration d’amour ».

    Enfin, Grégory Buchakjian, photographe, historien d’art qui accompagne, par ses textes, le travail de Baalbaki.

    Un véritable lamento:

    « La Méditerranée.

    Une femme était assise dans un fauteuil métallique sous le porche.

    « Je vis ici » disait-elle.

    beyrouth,wadi abou jamil,barbara polla,analix,said baalbaki,emmanuel régent,gregory buchakjian,g m masucci,reconstruction,dessin,lithographie« Ceci est ma maison. Je suis partie pendant la guerre, je suis revenue.”

    ...

    Ils ont effacé le littoral.

    Ils ont effacé les cafés d’autrefois.

    Ils ont même effacé les traces de la guerre.beyrouth,wadi abou jamil,barbara polla,analix,said baalbaki,emmanuel régent,gregory buchakjian,g m masucci,reconstruction,dessin,lithographie

    ...

    Expulsé de sa maison, un gamin arriva dans la Vallée avec sa famille.

    Il grandit ici.

    Il fut témoin de la guerre.

    Il fut témoin des ruines.

    Il fut témoin de la reconstruction.

    ...

    À la fin, il ne reste plus rien – tout disparaît à la fin."

    ....Si, un quartier ultra sécurisé pour happy fews!

     

            VILLE, GUERRE, RUINE, RECONSTRUCTION, TEMOIGNAGE

     

    beyrouth,wadi abou jamil,barbara polla,analix,said baalbaki,emmanuel régent,gregory buchakjian,g m masucci,reconstruction,dessin,lithographieRégent et Baalbaki, l’un local et l’autre venu quelques jours seulement humer l'air beyrouthin; l'un produisant sur pierre l'autre sur papier, se rejoignent en fait  dans leur démarche!

    Ils ont en commun dans leur regard toute absence d être humain dans ce rendu d’après-guerre.

    Une façon en creux de dire combien l’ancien monde a disparu.

    Ce alors que Emmanuel Régent est hyper connu pour ses oeuvres  emplies d'humains avec ses "personnages en files d’attente"...

    Ici règne le silence du  béton, du métal et de la poussière.

     Un message hyper lancinant, voire angoissant  lancé par ces artistes avec leurs structures d’archi vides de tout habitant. 

    Cruel urbanisme de l'apocalypse dans ce  proche-orient victime de bouleversements majeurs: Palestine, Liban, Irak, Egypte.

    Aujourd'hui la Syrie  aux villes ruinées, coeur de l'actualité chaude.

     beyrouth,wadi abou jamil,barbara polla,analix,said baalbaki,emmanuel régent,gregory buchakjian,g m masucci,reconstruction,dessin,lithographieUn quartier tel que Wadi Abu Jamil se voit détruit et c’est tout l’ univers cosmopolite proche-oriental de communautés si diverses et vivant côte à côte qui s'évapore. Avec ses mosquées, églises et synagogues, ses arméniens, assyro-chaldéens etc...

     « Ils » ont effacé le littoral, les cafés d’autrefois et même les traces de la guerre…regrette Buchakjian.

    Oui,  l’urbanisme de la reconstruction remodèle la société avec une déperdition de la diversité culturelle.

    Monde englouti.

    Précisément dans ce quartier Wadi Abu Jamil poussent aujourd’hui des résidences de luxe sécurisées repliées sur elles-mêmes. L’anti-thèse de ce que signifie le vivre ensemble de cette façade Est Méditerranéen.

    Un blog évoque ces destructions silencieuses bien postérieures aux combats violents.

                                           DUO SAUTE FRONTIERE

     

    Barbara Polla ne sait pas combien elle est elle même en duo-duel; puisque à quelques encablures rhodaniennes aval, à Lyon, le paysage beyrouthin est l'objet de conférences et expositions à la Maison de l'Orient et de la Méditerranée.

    En fait , le "coeur de métier" de la MOM !

    Ici le podcast de l'intervention  de Nicolas Jacob-Rousseau, maître de conférences à l’université Lumière Lyon 2, laboratoire Archéorient
      De la terre à la ville. Crises et trajectoires paysagères au Liban vues par la photographie. XIXe - XXIe siècles"
    http://www.univ-lyon2.fr/culture-savoirs/podcasts/cycle-jean-pouilloux-383270.kjsp

     Encore visible, l'expo à la MOM L'homme et le paysage au Liban"uniquement sur RV en raison de vigipirate.

     

    Beyrouth, notre amour...

                                                              Sylvie Neidinger

     

    Analix Forever

    2, rue de Hesse

    CH 1204 Genève

     

    crédit images photos Neidinger+1capture d'écran

     

    dont                                          RUBRIQUE BARBARA #POLLA

  • Vers la fin des pleins pouvoirs présidentiels carrément anti-démocratiques ?

    Imprimer

    Enfin la classe politique française sort de sa torpeur sur ce sujet: la faculté  totalement antidémocratique du Président de la république d'engager un conflit quand bon lui semble et sans en rendre compte à personne ! La Constitution le lui permet effectivement.

     La perfide albion cette vieille cousine, vient de donner une leçon magistrale au monde -et au passage aux français-en votant le refus de l'engagement en Syrie, épopée de cow-boy en dehors de toute voie légale.

    François Hollande lance de la manière la pire qui soit deux conflits en moins de 9 mois!

    Avec des relents de néo-colonialisme. Les deux nations en question sont d'anciens pays colonisés par la France: Mali et Syrie. Le tout sans l'aval de l'ONU.

    NAPOLEON PAS MORT

    Effectivement, il peut  venir l'envie, à ce Président, à l'heure du petit déjeuner, d'attaquer un pays. Et alors, rien dans le système politique hexagonale ne peut s'opposer à ce caprice !!!!

    L'article 35 de la Constitution  prévoit que "le gouvernement informe le Parlement de sa décision de faire intervenir les forces armées à l'étranger, au plus tard trois jours après le début de l'intervention", un simple débat qui "n'est suivi d'aucun vote".

    Ne récrivons pas ce qui a été bien expliqué :

    Syrie: de gauche à droite, ils demandent un vote au parlement français

    Des réactions à droite lues dans les Dernières Nouvelles d'Alsace :
    Pour le député UMP Jacques Myard, qui fustige « l’amateurisme » et « l’aventurisme » de François Hollande, « il n’y a qu’une issue : demander au Parlement de rejeter par un vote toute intervention militaire. La démocratie reste la meilleure solution ! »

    « La « politique de la canonnière de François Hollande est aventureuse », renchérit Philippe Meunier, député UMP du Rhône. Christophe Guilloteau, également élu dans le département, ajoute : « Si on met le doigt dans l’engrenage, jusqu’où cela va aller ? »

    Mais aussi à gauche:

     Mélanchon veut un vote et dénonce l'atlantisme de la France

    Excellente synthèse dans Le Parisien Qui décide des interventions militaires française mode d'emploi  Extrait :
    "En , où le chef de l'Etat est aussi le «chef des armées» (article 15 de la Constitution) et le seul «garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire et du respect des traités» (article 5), et où le Premier ministre est «responsable de la Défense nationale» (article 21), c'est l'exécutif qui décide en matière d'intervention militaire et les législateurs n'ont par définition pas vraiment leur mot à dire... sauf en cas d'urgence.

    Lorsque le pays fait face à une menace «grave et immédiate» (ce qui n'est pas le cas dans le cadre de la crise en Syrie), le président a en effet le droit de s'octroyer des «pouvoirs exceptionnels» et de prendre toutes les «mesures exigées par ces circonstances», à condition seulement d'avoir consulté au préalable le Premier ministre, les Présidents des assemblées et le Conseil constitutionnel (article 16). Au bout de trente jours de pouvoirs exceptionnels, les parlementaires ont le droit de saisir le Conseil constitutionnel pour décider de prolonger ces pouvoirs d'un mois supplémentaire, ou de les suspendre. Mais ce genre de situation d'urgence ne s'est pas présenté depuis... 1961, après le putsch d'Alger visant à renverser le général de Gaulle."

    Lorsque la France veut frontalement déclarer la guerre à un Etat ennemi, là aussi, le Parlement doit être consulté. «La déclaration de guerre est autorisée par le Parlement», stipule l'article 35 de la Constitution. Mais là encore, cette situation ne s'est pas présentée depuis... 1940.

    Pour toute autre forme d'intervention militaire, c'est à dire hors cas d'urgence et hors déclaration de guerre à un Etat, les représentants du peuple français sont simplement tenus informés de l'évolution des événements. Les entrées en guerre au XXIème siècle se faisant principalement au sein de coalitions internationales sous mandat de l'ONU ou de l'OTAN, le chef de l'Etat prend sa décision en amont, en vertu de chartes internationales, de résolutions du Conseil de sécurité onusien, et de discussions avec ses alliés. Le président n'est même pas obligé de consulter le Parlement avant d'envoyer ses troupes "

    LA DOCTRINE CHIRAC PRO- LEGALITE NON RESPECTEE PAR HOLLANDE

    Etonnant : ces pleins pouvoirs du numéro 1 sont  habituellement le fait de régimes dictatoriaux  ! De plus l'expédition punitive de François hollande  vient rompre la DOCTRINE CHIRAC DE 2003.

    A noter l'argument de l'ancien Président de l'Assemblée Nationale: selon Bernard Accoyer (UMP), «si François Hollande choisit de rompre avec la doctrine Chirac de 2003 sur l'Irak, c'est-à-dire que les forces françaises ne peuvent être engagées à l'extérieur que dans le cadre d'une opération de l'ONU, alors il doit y avoir un vote parlementaire à l'issue du débat annoncé». Selon l'ancien président de l'Assemblée nationale, ce vote peut désormais se faire grâce à l'article 50-1 de la Constitution introduit par la réforme constitutionnelle de 2008, qui prévoit que le gouvernement peut accepter un vote à l'issue d'un débat, vote qui n'engage pas sa responsabilité."

    Le responsable du PS répond de la pire des façons en traitant de munichois *ceux qui veulent une clarté dans un engagement du pays hors de la  légalité internationale.

    Et les Ministres M Touraine, Sapin etc..de venir ramer devant les médias pour justifier l'injustifiable mais légale position de guerroyer.

    Il serait peut-être temps de modifier la Constitution française pour la rendre démocratique, non?

                                                                                   Sylvie Neidinger


    Extrait de mon commentaire posté le 2 septembre "Au XXIème siècle un homme ne peut décider seul d'une telle politique ( du pire en plus)
    Je prends personnellement le pari que cette expédition est une affaire expédition Suez bis.(non pas GB plus France ) mais USA et France face à une réprobation internationale ...."Sylvie Neidinger

    *Parler d'esprit munichois est scandaleux (Borloo)

    François Hollande seul et piégé

  • Obama, prix Nobel de la guerre

    Imprimer

    Prix Nobel de l'expédition punitive, plutôt.

    En dehors du Droit international.


                                                          S. N.

     

                            

  • 3/4 des français refusent la guerre de Hollande

    Imprimer

    Sondage BVA du jour. Ils refusent en fait ce qui se nomme une expédition punitive, en dehors des règles du droit international.

    2ème guerre en moins d'un an. Folie socialiste.

    Syrie: pays où la France est l'ancien colonisateur. France qui a rangé au placard son indépendance et sa diplomatie intelligente. N'est pas De Gaulle ni Chirac qui veut.

    France qui s'est toute seule vassalisée. Solitaire aux côtés des USA, eux même en expédition mondiale  illégale.

    Va-t-on assister à une sorte d'expédition "Suez" bis ??Où les belligérants ( à l'époque la France et l'Angleterre) se font taper sur les doigts par plus puissants qu'eux. Les prochains jours vont  dire si la puissance US est bloquée par d'autres ( Russie+Chine+Iran+Brics).

    Une chose est certaine, les français en votant Hollande ne savaient pas qu'ils votaient pour un coup de massue fiscal qui  paralyserait  le pays et pour 2 guerres en mois de 9 mois !!! Alors que l'hexagone devait quitter l'Afghanistan....

    "Moi, Président, je " n'avait pas annoncé ce programme fou.

    Attaquer la Syrie ne va qu'ajouter à la confusion locale. Mais cela a le mérite de  démontrer une chose.

    Depuis le 1er jour du conflit en Syrie en février 2011 autour d'un "supposé "printemps arabe" , les  USA + France + Angleterre+ les pays islamiques du golf +Turquie sont à la manoeuvre et installent l'islamisme radical dans ce pays multi-confessionnel qui ne le connaissait pas.

     Seuls les naïfs penseront que l'attaque chimique de Damas- dont on ne sait à ce jour d 'où elle provient, le rapport des inspecteurs étant non disponible- est à l'origine de ce déploiement martial.

    La Syrie est un pays intéressant à découper pour les occidentaux:

    -l'Est pétrolier aux rebelles

    -Israël garde le Golan qu'elle occupe déjà illégalement

    -la Turquie repousse encore ses frontières vers Alep.

    -Et tout ce beau monde, les mains libres pour gérer le gaz off shore trouvé en quantités immenses en Méditerranée  au large de la Syrie, en direction de Chypre.

    - Eliminer un gouvernement lié à la Russie: du pur bonheur pour eux que de déstabiliser ce pays, fragile et entré en guerre civile, avec  toute la logistique occidentale.

    Aide qui jusqu'à présent s'actionnait en secret, en arrière base, en coulisses  derrière les rebelles. Désormais à jeu ouvert.

    Après l'Irak, la Libye : désormais la Syrie à faire entrer en anarchie pour 50 ans. Pour le malheur des populations.

    Diviser le monde arabe pour mieux se servir en matières premières et contrôler la zone.

                                                                                                        Sylvie Neidinger

     

                                                   

                                          RUBRIQUE PROCHE-ORIENT SERIE SURYA