gilets jaunes suisses

  • Des Gilets Jaunes....suisses!

    Il y eut bien une manifestation à Berne le 5 janvier dernier. Mais une vingtaine de personnes seulement. (voir site suisse Konbini"On veut des thunes en attendant l'anarchisme"dit une de leurs banderoles;

    On se pince. Les anars en Suisse????

    Au moins est-ce bon enfant car ici ils disent "attendre"(les calendes grecques de la prise de pouvoir anar en Suisse..??.) alors que les adeptes de l'anarchie à Paris font dans la guérilla urbaine directe. Ils "veulent" des "thunes"... Mais ne disent pas comment! (travailler?dons? allocations? faire sauter les coffres des banques?souscription?...)gj suisses.PNG

    Les #GJ suisses ont un site dédié.

    On relit ici le témoignage d'une blogueuse TDG qui

    annonce les évènements  #GJ suisse.

    Intéressant, Mme Herzog fait partie des -très rares- suisses gilets jaunes.Parmi les premiers.

    Elle évoque en effet son action #GJ à trois personnes (TROIS!) dans la gare de Lausanne le 29 décembre dernier  "Dans le hall central de la gare de Lausanne, vers 13h30 ce samedi 29 décembre, nous étions trois Gilets Jaunes !!! Très rapidement un employé CFF portant lui aussi un gilet jaune, mais pour son travail, nous a abordé pour savoir ce que nous faisions. Mme X lui a montré le texte qu'elle avait fixé sur son gilet, dans son dos. L'homme est parti, mais il est resté dans le hall.
    Quelques minutes plus tard 2 agents de sécurité des CFF, portant des gilets jaunes ..., sont arrivés pour nous demander de quitter le hall de la gare (propriété des CFF) et nous avons discuté avec l'un d'eux. Pendant ce temps l'autre est allé avertir la police des CFF.
    Deux policiers CFF, portant aussi des gilets jaunes ..., sont alors intervenus pour nous faire quitter le hall en prétendant que nous faisions une manifestation ! Ce qui n'était pas le cas, car nous étions trois ! Et que nous faisions des revendications. Pourtant, ce n'était pas non plus le cas, car nous discutions ensemble, les trois, sans aborder les passants.
    Nous avons accepté de sortir de la gare ce qui ne les a pas empêchés de prendre notre identité. Sous prétexte que l'un avait un badge "Oui pour la Monnaie pleine" sur son chapeau de père Noël. Et l'autre un tract dans le dos. Mais moi, qui n'avais qu'un simple gilet jaune sans aucun texte, j'ai aussi dû donner mon identité et mon adresse. Pourquoi ?"

    La lecture des très savoureux commentaires  POUR et CONTRE au bas de son article permet de comprendre de l'intérieur ces #GJ suisses.

    Le mouvement helvète se présente comme pacifique. La blogueuse répond à un commentaire qui souligne l'absence de revendications claires de #GJ suisse:"A Daniel Demierre: Sachez que de très nombreuses personnes peuvent faire partie des Gilets Jaunes de Suisse pour des motivations très différentes telles que: loyers exorbitants, primes d'assurance maladie lamal exorbitantes, salaires trop bas pour certains, retraites ne permettant pas de vivre, pouvoir judiciaire qui n'applique pas les lois, fonctionnaires réalisant des abus d'autorité, etc, etc.
    Chaque Gilet Jaune a ses propres motivations et le fait de se rassembler, sans pilotage par un parti politique, est une chose nouvelle. Cela va probablement aussi permettre d'échanger des idées.
    Tous les rassemblements sont susceptibles d'être récupérés mais cela ne doit pas être une raison pour ne rien faire. Meilleures salutations.".

    Commentaire de " vaudois":qui relativise le besoin de cette antenne suisse des GJ :

    "De mon point de vue, c'est de l'arrogance, vu l'état de notre démocratie en Suisse, de vouloir s'approprier le mouvement des gilets jaunes:
    - RIC: fait;
    - décentralisation: fait;
    -baisse des impôts par rapport à la France: fait;
    - banque nationale indépendante de la BCE: fait;
    - banques cantonales pour soutenir les entreprises locales: fait;
    - salaire de + 1'500 euros: fait;
    - impôts sur la fortune: fait;
    - aides sociales/subsides généreux: fait;
    - prestations complémentaires pour les personnes âgées: fait;
    - ...Après, je peux comprendre qu'il y a d'autres mécontentements en Suisse, p. ex. les primes d'assurances maladie, mais cela n'a rien à voir avec le mouvement des gilets jaunes français. Attendez-vous dès lors à une forte réprobation... Cela revient à récupérer un mouvement contre les famines dans le monde pour demander la baisse du caviar en Suisse pour le 31..."

    Géo enclenche autour du caviar "Cela revient à récupérer un mouvement contre les famines dans le monde pour demander la baisse du caviar en Suisse pour le 31..."
    Excellent. Cela fait aussi penser à ces espèces d'ongéistes qui nous demandent d'économiser l'eau pour que les gens du Sahel souffrent moins de la sécheresse...

    Herzog de répondre:

    A Vaudois et à Géo: Figurez-vous qu'en Suisse tout le monde ne peut pas s'offrir du caviar le 31 décembre ! Votre réflexion correspond à l'image que les politiciens (dont la gauche caviar ...) et les Autorités font circuler à l'étranger pour faire croire au monde entier que la Suisse est un paradis. Mais alors, pourquoi le taux de suicides est-il si élevé dans ce paradis ???

    Écrit par : M.A. | 30/12/2018

    A Mme Herzog : Il existe un règlement CFF qui précise à son article 9 que "toute manifestation est interdite" sans autorisation comme faire de la publicité, mendier, etc... Ces policiers n'ont nullement enfreint le règlement, ils ont uniquement fait leur travail comme l'a écrit "Vaudois" ci-dessus !Il existe aussi dans chaque ville des règlements de police et en cas d'infraction ou de non respect de la propriété publique, la personne prise en flagrant délit peut être dénoncée à la Préfecture en ce qui concerne le canton de Vaud

    ....

    Bon on laisse le lecteur suivre le débat #GJ suisses sur les commentaires du site de Mme Herzog. En notant au passage combien les BLOGS de la Tribune de Genève participent au débat quel qu'il soit.

    Par ailleurs  les parlementaires suisses sont assez inquiets de la situation française

    Surtout étonnant : à quel point la démocratie suisse (les réferendums..) intéresse les gilets jaunes français qui n'en peuvent plus de la verticalité structurelle de la Vème république rendant le président un monarque, certes républicain mais peu démocrate au finaL

    Tout "tombe" du haut ....comme le fameux 80 km/h décrété brutalement.

                                                                                          Sylvie Neidinger.

     

    konbini.PNG

     #GJ suisse à Berne le 5 janvier photo sur Konbini

                                   overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes