UA-65882359-1

12/12/2017

Fouilles de St Antoine à la SHAG

Une conférence est organisée jeudi  prochain à la SHAG par Jean Terrier, archéologue cantonal pour donner le bilan des fouilles de St Antoine,  fort riches en production.

Et pour présenter les projets d'architectes liés à la réhabilitation du site en intégrant les découvertes. Un musée archéologique pourquoi pas.

 

http://ge.ch/archives/actualites/conference-shag-jeudi-14...

 

                                                                                            SN

archéologie,shag,terrier,geneve,saint -antoine

 

 

 

 

23/11/2017

Mme Guyon, mystique et politique à la Cour de Versailles

En cette période de  féminisme exacerbé, souvent exagéré (cf: l'ignoble écriture dite inclusive) une femme du 17ème siècle a les honneurs à Genève d'un colloque de 3 jours, du jeudi 23 (aujourd'hui ) au samedi 25 ! C'est à l'occasion de son tricentenaire.

L'entrée, à l'Uni-bastion en est gratuite. C'est organisé par la  Faculté de Théologie.

Car Jeanne-Marie Bouvier de la Motte dite Madame Guyon fut un penseur de la mystique religieuse de premier  plan. Une "célèbre inconnue " du Grand Siècle.

( j'ai choisis d'écrire un penseur, au neutre, pour exprimer cette fonction  . Nota "penseuse" est présent dans certains dictionnaires avec toutefois  la mention "peu usité" )

Du" piétisme" catholique, l'exact pendant semble -t-il du"quiétisme. protestantpiétisme,mystique,genève,#blogneidinger,quiétisme,mme guyon

Son lien avec Genève? Elle y séjourna :
  A trente-deux ans la riche veuve part pour Genève en se détachant de tous biens : « Je donnai dès Paris … tout l'argent que j'avais … Je n'avais ni cassette fermant à clef, ni bourse. » A Gex, proche de Genève, on lui propose l'engagement et la supériorité des Nouvelles Catholiques, religieuses chargées d’élever des filles d’origine protestante, mais elle refuse car « certaines abjurations et certains détours ne me plaisaient pas ». 
  « Dépouillée de tout, sans assurance et sans aucuns papiers, sans peine et sans aucun souci de l'avenir », elle compose à Thonon les Torrents : « Cela coulait comme du fond et ne passait point par ma tête. Je n'étais pas encore accoutumée à cette manière d'écrire … Je passais quelquefois les jours sans qu'il me fût possible de prononcer une parole ». Elle découvre une autre manière de converser avec son confesseur le P. Lacombe : « J’apprenais son état tel que je le ressentais, puis incontinent je sentais qu’il était rentré dans l’état où Dieu le voulait … Peu à peu je fus réduite à ne lui parler qu'en silence. » Cette autre manière s’étend à des proches. Suivent des séjours fructueux à Turin, capitale du royaume de Savoie-Piémont, et à Verceil (Vercelli) pendant près d’une année, puis, de retour en France, à Grenoble. Agée de trente-huit ans, elle revient à Paris en juillet 1686, peu avant la chute du quiétiste espagnol Molinos en 1685 suivi de sa condamnation romaine (décret de l'Index porté le 22 novembre 1689).

 

Le programme du colloque est sur le site !

Petit choix

Jeudi 23 : Versailles au miroir de Grenoble : invariants et évolutions d'une mystique engagée par Ghislain Waterlot de l'Université de Genève suivi d'un moment musical . Cantiques spirituels de Mme Guyon sur les airs  e Lully.

Vendredi 24 novembre : La séduction du langage mystique ou l'affirmation d'une nouvelle féminité à la Cour

Samedi 25 L'éducation de la sensibilité dans l'expérience de la religiosité guyonienne dans le roman psychologique de Karl Philipp Moritz Anton Reiser

Beau programme.

Les intervenants viennent du monde entier, de Beyrouth à Copenhague en passant par Berlin et Chicago.

Pas mal pour cette intellectuelle paradoxalement totalement inconnue du grand public (dont je fais partie, c'est une découverte...)

 

                                                                                     Sylvie Neidinger

 

Penseuse  la terminologie existe bien  dans certains dictionnaires,  pas tous ! Une terminologie traditionnellement "peu usitée" mais effectivement en usage dans la langue

piétisme,mystique,genève,#blogneidinger,quiétisme,mme guyon

 

 

(crédit images capture d'écran wiki, site en lien)

22/11/2017

La Nuit des Carrières à l'Unige....essentielle photo pro!

Jeudi 16 novembre le Hall de l'Unimail accueillait la Nuit des Carrières, une manifestation organisée sur  plusieurs pôles universitaires suisse en même temps.IMG_6460.JPG

Une sorte de  piqure de rappel à tous autour de cette "carrière"(supposée et souhaitée)  consécutive aux études. Logiquement.

Plusieurs entreprises genevoises étaient  présentes : Securitas, Eau de Genève etc.

Un stand a attiré son monde, celui du shooting.

En effet, la société Academic Work offrait à tous ceux qui le souhaitaient une photo pro. Cette agence était comme un poisson dans l'eau en ce lieu  puisque positionnée sur le recrutement et placement en milieu étudiant.

Une excellente façon de dire à tous que pour illustrer un CV ou insérer son Linked'in ou Xing, une photo pro et numérisée  est indispensable. Un réflexe pro.

IlsIMG_6464.JPG étaient très ouverts à ceux qui acceptaient une longue queue pour se faire photographier.

Mon regret, ne pas avoir posé. Bon, la carrière est déjà entamée. Là était le frein ?

Peut-être aurais-je pu à cette occasion changer la photo de blog ?

Pas du tout pro, ce cliché avec le jet d'eau sur la tête.

Un peu touriste en goguette, un parfait exemple de ce qu'il faut surtout.... ne pas faire !

Bon, la photo de blog est communicante à sa manière. Elle ne parle pas de carrière mais  signifie qu'on est bien à Genève.

C'est donc cette photo... qui va continuer à faire  carrière sur le blog (depuis 2011). Alors, la collaboration continue. Pas de mise à pied. Pas de licenciement brutal.

                                           Sylvie Neidinger

 

crédit images @ Neidinger

 

12/11/2017

Ambiance automnale aux Bastions

En ce jeudi 9 novembre, pas un chat à l‘Uni-Bastions.IMG_6323.JPG

Ambiance calmissime, pluvieuse et nostalgique.

BGE   fermée de même que la bibliothèque de l’Unige.

Pas un chat du côté des jeux d’échec –et de réussite…- non plus.

 Dans le parc, des travaux préparatoires s'activent sous l’œil impassible des Quatre vénérables.

Les Farel  Calvin, de Bèze et Knox , vêtus de la docte "robe de Genève", bible en main, observent attentivement la soudaine agitation sous leur nez, à leur barbe.

 Ils en restent de marbre.

 

                                                                        Sylvie Neidinger

 

 crédit images  @NeidingerIMG_6335.JPG

02/10/2017

Genferei historique: prise d'otage des "avionards", des "bagnolards" par.... deux marionnettes!

Aéroport international de Genève....

C'est assez hallucinant de constater que la bonne ville de Genève a consacré trois jours à promener deux  marionnettes. Certes avec une foule de fans conquis.

  Mais en ayant bloqué la circulation du centre ville.

Deux "Géants" ont à cette occasion produit des "dommages à population" tout autant que des " plaisirs à population".

Les blogs s'indignent, à l'image de genevois en colère. Ici JF Mabut.

John Goetelen, (blog'homme libre) semble avoir apprécié. Il  nuance tout de même  en citant le politicien Sylvain Thévoz qui aurait traité les conducteurs (légitimement mécontents) de "bagnolards" :

Blog homme libre :"Sylvain Thévoz nomme les conducteurs et conductrices de manière discriminante et peu inclusive: les bagnolards. Bagnolards cela sonne comme queutard, viandard, bref des mots choisis pour leur amour universel planétaire. Au fond je me demande si, sous prétexte de poésie, Sylvain Thévoz n’a pas politisé l’affaire et profité de commettre un article discriminant et anti-bagnoles sur le dos des géantes."

C'est assez incorrect de la part de ce monsieur  (Thévoz ) de s'en prendre ainsi avec moult  mépris   à ceux que  le blocage de la ville a  dérangé pour des motifs légitimes de retard, d'impossibilité d'honorer une invitation par manque de moyens de transport.

["Bagnolards" avec le suffixe négativant "-ard" que l'on retrouve aussi dans l'expression "conn-ards"....]

TPG désorganisés, absence de trams ...

Les dégâts vont bien au delà.

Je connais des personnes qui ont RATE LEUR AVION.

Combien dans ce cas ?? Seul l'aéroport en a les statistiques.

Des handicapés n'ont pas pu se rendre à leur institution. Pas seulement les individus mais globalement  la vie économique en a pris un petit coup sur la cafetière.

C'est assez hallucinant de voir que Genève, ville qui se veut internationale avec un aéroport international s'est  "s'auto-coincée",  grippée, pour motif "festifs" à vouloir imiter la tradition  nordiste des Géants. Surtout TROIS JOURS durant.

JF Mabut signale sur son blog à juste titre le travail de sécurité autour de l'évènement. L'engagement de la police. Son coût  apparemment très important aussi.

On ajoute son danger. Une foule concentrée  sur trois jours en pleine rue, en pleine période terroriste.

La question majeure reste :" peut-on bloquer l'économie d'une ville, ses flux de circulation dont ceux indirectement  liés à un aéroport international (Cointrin)  durant TROIS jours pour motif culturel festif?"

La réponse est assurément une genferei majeure, une genevoiserie... GEANTE !

                                                           

                                                     Sylvie Neidinger

23/08/2017

Lente et progressive disparition de la presse traditionnelle et des journalistes. En Suisse et ailleurs

Lu avec émotion l'article Mabut du jour

http://jfmabut.blog.tdg.ch/archive/2017/08/23/la-tribune-...

Après la disparition de journaux romans cette année, ici une restructuration "déménagement" de La Tribune de Genève à Lausanne.

Probablement une rationalisation. Mais encore un petit pas ...

Journaliste? Profession sinistrée face aux  GAFA (google et autres) et récente joyeuseté : les robots d'écriture ( on va rire ....)

Et toujours... les écoles de journalisme qui fournissent leurs bataillons.

Pour quelle guerre?

Larges bataillons en France surtout où  de TROP nombreuses écoles servent essentiellement  à fournir les entreprises de presse en ...stagiaires pratiquement gratuits. Lesquels seront rarement en perspective d'embauche.

Personne n'appelle un chat un chat et personne ne  signale ce fait. Car les stages de formations sont longs : trois mois  au minimum et l'étudiant en totale condition normale et réelle  de travail. Si c'est la radio, le futur journaliste va faire de la "conduite de nuit"  bosser la nuit quoi. En lieu et place des journalistes qui auraient pu être embauchés pour le poste.

Personne ne signale le scandale du système d'étude qui donne un écart entre le  trop grand nombre d'étudiants en journalisme au regard de la réalité du métier et de ses embauches réelles en titulaires.

Exemple dans l'aire du très très  Grand Genève, Grenoble et ses deux écoles qui fournissent chaque année des promos en vingtaines. Beaucoup trop pour les besoins.

Et fourvoient des jeunes étudiants au potentiel ( souvent hyper sélectionnés) important vers un métier instable et non rémunérateur dans les conditions actuelles.

Voire même les fourvoient carrément en acceptant leur article au titre de correspondant de presse payé à la ligne.  Un correspondant n'est pas journaliste mais traditionnellement un retraité ou un instituteur qui  envoie un  écrit avec photo pour la locale. On parle ici de 5 euros de rémunération...

Rares sont ceux qui décrochent la carte de presse. Le nombre de titulaires diminue drastiquement. Pour l'obtenir, il faut tirer ses revenus essentiellement du journalisme. Cas de figure de plus en plus rare.

Grand mouvement de disparition, invisible des statistiques .

Car devenir ...free-lance est désormais  fortement conseillé aux "journalistes" il faut  aujourd'hui travailler sous statut d'entreprise (auto-entrepreneur en France ou autre) Vendre son article comme une entreprise commerciale.

Je mets entre parenthèse "journalistes" car si c'est sous statut d'entreprise normalement cela ne correspond plus à la  définition du métier, déontologie etc..

Et les collusions avec la com' deviennent alors légion.

Pigiste est un mode de rémunération précaire ( dit  travail à la tâche) mais il est sous forme salariale et reste  totalement conventionnel de cette profession..

 Certes  rédactions,   journalistes et pigistes "classiques"existent toujours...

Mais là où les besoins se mesuraient à 10 peut-être n'a-t-on plus besoin que de deux. Effet de la numérisation.

En Suisse et ailleurs...

                                                        Sylvie Neidinger

16:02 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : genève, presse, journalistes, lausanne, tamedia, tribune de genève | |  Facebook | | | |

04/07/2017

Sarcophage herculéen exposé cet été à l'Unige avant d'être restitué

Le  magnifique sarcophage  extrait des Ports-Francs suite à un contrôle d'inventaire des douaniers en 2010  a été de fait  retiré du circuit illégal des biens archéologiques pillés.

Une décision de Justice a ordonné le retour du magnifique artefact vers le pays d'origine, la Turquie, en septembre prochain.

En attendant, elle loge dans la salle des moulages de l'Unige . Et surtout ELLE EST ACCESSIBLE  PAR LE GRAND PUBLIC.

La pièce magnifique est visible dans les sous-sols de l'Uni Bastions jusqu'en septembre.(attention: le plan d'accès scotché sur place à l'entrée de l'Uni pour orienter n'est pas très exact. Et tous cas le jour de ma visite le plan d'orientation ne correspondait pas...)

Rappelons l'intéressante étymologie de cette cuve destinée à contenir un cadavre ou un cercueil:

"Le mot français sarcophage vient du latin sarcophagus désignant le tombeau. Il s'agit d'un emploi substantivé de l'adjectif sarcophagus (du grec σαρκοφάγος (σάρξ, sarx désignant la chair, φαγεῖν phagein, manger) et veut dire « mangeur de corps ou de chair ». Une pierre calcaire (d'où l'expression lithos sarkophagos, λίθος σαρκοφάγος) était utilisée pour des sépultures antiques et qui, d'après les croyances de l'époque, hâtait la disparition des chairs (détruisait les cadavres non incinérés) ; sarx, sarcos signifie « chair, viande » ; phagein sert à compléter le verbe esthein qui signifie « manger, dévorer »".

 

                                                   Sylvie Neidinger

 

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/inestimable-sarcophage-restitue-turquie/story/13018107

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/inestimable-sarco...

http://www.unige.ch/sciences/terre/fr/actualite/un-sarcop...

 

IMG_6478.JPG

crédit images photo@Neidinger

02/07/2017

M Chat est installé galerie Bel Air Fine Art

Miaou.Aapturezz.GIF

M Chat -après quelques batailles de rues mémorables à Paris où il a même été envoyé en justice par la ....SNCF-  vient ronronner à Genève, rue de la Corraterie..

J'avais déjà évoqué  Bel Air Fine Art en 2013 alors qu'elle avait installé un méga Sumo devant sa porte.

IMG_6502.JPG

 

 

 

La Galerie propose aussi du street art.

Dont, actuellement le sympathique matou franco-suisse et jaune soleil.

Mais pas seulement.

 

Sylvie Neidinger

 

 

 

 

 

fine art.GIF

 

 

 

 

 

 

 

29/06/2017

Recherche de joueurs de fifre et tambourinaires

Un flyer distribué par le Conservatoire Populaire lors du défilé hier signifie que de jeunes....futurs musiciens sont activement recherchés.

Ces instruments sont toujours d'actualité. Dans le folklore provençal tout comme à Genève.

Le fifre que l'on pourrait imaginer hyper provençal est bien un instrument...suisse allemand.

Son étymologie viendrait du suisse alémanique PFIFER.

Il faudra revenir sur cette étymologie wikipedia et sur l'histoire de cet instrument, visiblement lié aux mercenaires suisses.

Car depuis que l'homme est homme il sait fabriquer des flûtes notamment en os de vautour.

                                                                                                   SN

 fifres 001.jpg

Le 28 juinIMG_6451.JPG

conservatoire populaire,fifres,tambours,tambourinaires,genève

crédit image Neidinger

Genève, cortège des Promotions 2017

Hier mercredi, à l'approche de la MAH pour y visiter l'expo I'M A MUSEUM sur les musées du  21ème siècle, je fus étonnée, à St Antoine, de croiser un nombre impressionnant d'uniformes: sécurité civile, pompiers volontaires, police etc.geneve,cortège des promotions 2017

En ces temps troubles, l'inquiétude surgit. Mais leurs larges sourires démontraient le contraire.

Et puis la présence d'uniformes de Vieux Grenadiers plaidait pour autre chose...

Bien sûr: ce 28 juin était jour de cortège des Promotions dans toute la Vieille Ville de Genève!

Du Musée d'Histoire au Parc des Bastions, un défilé haut en couleurs par 6100 élèves des classes primaires.

Il faisait chaud. Nombreux  petits monstres appréciaient  la halte  devant la  distribution type "fontaine"d'Eau de Genève.

Tout s'est bien  passé. De Saint Antoine jusqu'aux Bastions: défilés des  enseignants, parents accompagnateurs, jeunesse en fleur, officiels, des multiples flons flons et galoubets, des uniformes à ne plus en finir..

 

geneve,cortège des promotions 2017Dans le même temps, la police, la vraie,  veillait au grain.

Un bus coupait carrément la route devant le Palais Eynard. Histoire d'empêcher tout passage  de véhicule et de facto tout passage en force d'un véhicule bélier mal intentionné.

Mais vers 17h, une autre type d'eau de Genève arrosa la zone des manèges où les parapluies ont de suite ajouté leurs touches  colorées à l'arc en ciel général des costumes.

Frissons. A 17 heures 22 un coup de tonnerre se fit entendre et une immense clameur s'ensuivit .

A faire éclater de  rire les occupants de l'Université et de la Bibliothèque  proches.

Au 2ème coup de tonnerre: même clameur et  moins de rires.

A savoir: la foudre a électrocuté vers 17h un homme à Bernex qui était proche d'une fontaine, le brûlant gravement.

Les parents ont vite eu l'autorisation de récupérer leur progéniture.

Genève n'en avait pas encore fini avec les problèmes de circulation le temps que ces petits monstres retournent dans leurs pénates.

Franchement ce défilé 2017 était super bien organisé.

Le déluge étant lui, non grata.

 

                                                                            Sylvie Neidinger

 

 crédit photos  @neidingergeneve,cortège des promotions 2017

geneve,cortège des promotions 2017

geneve,cortège des promotions 2017

geneve,cortège des promotions 2017

geneve,cortège des promotions 2017

geneve,cortège des promotions 2017

                                     

geneve,cortège des promotions 2017

                                                               geneve,cortège des promotions 2017

26/06/2017

WILD THINGS, "spectacle itinérant dans un bois urbain" par ZANCO

Après le parc de la Grange la semaine dernière, Zanco continue sa tournée en Suisse jusqu'en octobre 2017.wild thinds; zanco;théatre itinérant,genève

Ce groupe poursuit sa recherche théâtrale originale et expérimentale dans l' ESPACE PUBLIC.

 

 

"Dans un bois au crépuscule surgissent des figures masquées et cornues. Un appel impérieux entraîne le personnage d’un historien à quitter son chez-soi. Au long d’un voyage onirique, il rencontre des monstres bizarres et sympathiques, les combat, danse avec eux. Il découvre la face étrange et sauvage de son intériorité, s’y heurte, tente de s’échapper, se hasarde à faire face. En chemin, il reconnait son ombre qui se dérobe.

"Wild Things" est un voyage théâtral, une fantasmagorie à l’orée de la ville entre réel et cauchemar. Un historien est confronté à ses démons intérieurs qui sont aussi les monstres de notre monde en désordre. Six danseuses et danseurs masqués, comédiens, manipulateurs d’objets, violoncelliste entraînent le public dans un spectacle itinérant aux images envoûtantes."

wild thinds;seuil,conjurer la peur,zanco;théatre itinérant,genèveCe spectacle est adapté du livre Conjurer la peur de Patrick Boucheron, paru au Seuil en 2013.

Le texte Wild Things issu - c'est original- d'interviews de cet historien médiéviste "dessine une pensée en mouvement qui questionne le rôle de l'Histoire et le pouvoir des mots dans une société inquiète de son avenir."

En résumé Zanco, depuis 10 ans,  explore l'espace urbain pour transformer, avec l'histoire et [ici] le médiéviste Boucheron, la géographie en....territoire de fiction.

                                                                

                                      Sylvie Neidinger

 

 

– LA CHAUX-DE-FONDS, FESTIVAL PLAGE DES SIX-POMPES, 30.07-5.08

– LAUSANNE ESTIVALE, PARC DE MILAN, 18-19.08 À 20H15, 20.08 À 17H

– VEYSONNAZ (VS), FESTIVAL PLACE AUX MÔMES, 26.08, 16H

– BERNEX (GE), DATE À CONFIRMER

- GENÈVE, FÊTE DU THÉÂTRE, 14.10

14/06/2017

Concours Instagramers Geneva sur "les" MAH

Vernissage le 8 juin dernier devant le Musée d'Art et d'Histoire par Sami Kanaan, conseiller administratif en charge de la culture.

DSCN3328.JPGLe propos ?

Sont exposées in situ, devant les lieux, les photos lauréates du concours d'IGersGeneva portant sur les quatre bâtiments genevois: le Rath, la Maison Tavel, le Cabinet d'arts graphiques/Bibliothèque d'Art et d'archéologie enfin, le  Musée d'Art et d'Histoire.

16 photos (4 par lieux) ont été sélectionnées.

Les photographes : Michel Juvet, Daniel Baptista, Boris Dunand, Cèdric Favero, Jeff Oger, Olivier Micheli, Sandra Miura, Sofia Marques, Zoltan Novak, Alex Guye.

 A quoi servent des photos de lieux qui, en apparence, semblent hyper connus ?

A parler d'elles, pardi ! "Elles" au féminin... ces institutions culturelles de Genève.

Et dans le sens d'une unité :  MAH déclinée en ...quatre.

Rien ne vaut  donc une bonne petite photo pour en..."parler"... en regards publics.

Pour toujours, trouver un angle original.

Avec ici l'appui de la communauté intsagrameuse locale.

 

                                                                                 Sylvie Neidinger

 

http://www.tdg.ch/culture/quatre-mah-tirer-portrait/story/13180440

 DSCN3311.JPG

DSCN3258.JPG

DSCN3251.JPG

photos neidinger

08/06/2017

La-Chaire-à-Calvin

Saint-Pierre de Genève ne fut pas le seul endroit de prêche du célèbre Calvin, évidemment et loin s'en faut.chaire-à-calvin,charente,prêche,saint-pierre,genève,art pariétal

Je découvre un site, en Charente aujourd'hui  nommé  par la toponymie  La-Chaire-A-Calvin, qu'il aurait visité  en 1520.

Le site, au plan historique, tient surtout de ses ornements pariétaux: la frise des chevaux.

Et des artefacts en sous-sol.

Il s'agit d'une grotte préhistorique.

 

                       Sylvie Neidinger

 

 

chaire-à-calvin,charente,prêche,saint-pierre,genève,art pariétal

 

30/05/2017

GENEVE: nouvelle carte 3D du SITG

Pour ceux qui (comme moi) adorent  le voyage immobile tout autant que le vrai.   C'est à dire chez soi, depuis son PC ou sa tablette, cliquer puis virevolter....imaginer, planer.

Au départ, il y a le musée Tavel et son diaporama évolutif du site genevois fort intéressant. Cela commence à l'ère glaciaire!

Cela monte, cela descends, cela monte. L e tournis, quoi . On comprends la propension locale à tout mesurer. C'est vital !!!!

J'ai dû le visionner une trentaine de fois ...

Puis encore plus fort,  la 3D qui vous rend  Jupiter "maître de l'espace depuis son Olympe" grâce à la magie du numérique  qui génère  un puissant imaginaire en action....

Grâce évidemment au travail du Service cantonal qui met au point cette technologie et rend ces données gratuitement accessibles au public.

 

Le SITG annonce une évolution de la cartographie 3D du canton.

                                   Sylvie Neidinger

 

genève,canton de genève,sitg,cartographie 3d,3d,jupiter

22/04/2017

WEBSTORY: que de chemin parcouru par Helena Zanelli depuis 2012

Héléna Zanelli présente ses poulains -qui vont participer au  prochain Salon du Livre de Genève 2017.(cette semaine)salon du livre de geneve,geneve,webstory,barbara polla,helena zanelli

Je l'avais rencontrée au Salon du livre de Genève de 2012, alors devant un petit bureau, dans un coin mais forte de son web-projet.

Elle  a mené à bien ses concours littéraires sur Webstory.

Le projet prend forme, Barbara Polla la soutient.

Elle est désormais inscrite dans le paysage littéraire helvétique et romand bien évidemment

                                                 Sylvie Neidinger

 

 

 1.GIF

 

2.GIF

 

4.GIF

3.GIF

 

...........etc

04/04/2017

Toulouse célèbre matou de Genève surveillé par Emma Watson

« Toulouse, c’est un croisement entre un chat, un fonctionnaire et un play boy ; un main-coon car c’est sa race, un fonctionnaire car il ne travaille quasi pas, et un play boy car toutes les filles se jettent sur lui », lit-on dans signé Genève .IMG_5584.JPG

Une vedette sous un gros dormeur.

Un sacré morceau de félin qui accompagne Joseph Hillemacher et son orgue de Barbarie dans les rues basses surtout, autour de Cornavin également.

IMG_5581.JPGSon nom n'est pas lié à la Ville Rose mais aux Aristochats.

L'autre jour,  le duo s'était choisi un emplacement sympa   rue du Rhône.

 Devenant  trio avec le regard complice de..... Emma Watson.

Toujours en échange de bons procédés avec les enfants...

Car si les mômes laissent une piécette, le boss de Toulouse, Joseph Hillemacher (de nationalité allemande)   rend  la pareille parfois  et distribue  des friandises.

Joseph, Toulouse  et l'orgue animent un sacré bout de trottoir.

Sans oublier la Marmite en cuivre.

La caisse pour les besoins et les croquettes.

Il y a quelque chose de l'esprit de Genève dans ce petit monde sonore et sympathiquement  visuel.

                                                       Sylvie Neidinger

 IMG_5582.JPG

 

 crédit images photos neidinger

 

IMG_5576.JPG

 

 

 

21:49 Publié dans A-Esprit de Genève? | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : genève, joseph hillemacher, toulouse le chat | |  Facebook | | | |

28/03/2017

Conférences sur la fabrication des frontières de Genève en 1764 et 1815

Pour les amoureux de l'histoire locale, deux conférences intéressantes:

le Groupe de Recherches Historiques

groupe recherche cqrtigny.PNG de Cartigny  accueille à Cartigny en ce jeudi 30 mars   à 20h30 le Dr Claude Barbier, vice-président de la Salévienne autour de cette réflexion:"Communes réunies, communes démembrées, la fabrication des frontières de Genève "1815-1816

Salle communale, entrée libre.

                      ****

Puis samedi samedi 1er avril à 14h30 salle  de Présilly (74), conférence organisée par la Salévienne sur Mgr Biord chassé par la Réforme  en lutte contre le protestantisme et qui lance la bataille des frontières 1764-1785.

Des histoires qui remémorent des conflits clairement religieux au-delà des notions de frontière.

Tout un programme...

                                                                                SN

la salévienne,cartigny,genève,frontières historiques

       

25/01/2017

artgenève 2017

 

La sixième édition du salon artgenève aura lieu du jeudi 26 au dimanche 29 janvier.

Le vernissage du salon se déroulera le mercredi 25 janvier de 14h00 à 21h00. L'inauguration officielle débutera à 18h00 à l'entrée du salon (Palexpo Genève, Halle 2), avec la remise du Prix Solo artgenève - F. P. Journe. Elle sera suivie de la soirée artgenève/musique dès 21h00 à la Villa Sarasin, voisine des halles de Palexpo, avec une performance d’Angela Bulloch, Die Blaue Stunde, entre autres.

artgenève accueillera quelque 85 galeries d'art contemporain, d'art moderne et de design du meilleur niveau, provenant de seize pays. Vingt-sept galeries proposeront également des présentations monographiques. Un programme institutionnel fort, marque de fabrique d'artgenève, enrichit l'offre du salon.

 

Highlights - programme non-commercial

De nombreuses institutions publiques et privées ont été invitées dans le cadre du programme non-commercial d'artgenève. Des institutions suisses et étrangères viendront ainsi exposer une partie de leur collection, parmi lesquelles:

La Fondation Beyeler (qui fête ses 20 ans d’existence à artgenève)

L’Institute of Contemporary Arts de Londres

L’Istituto Svizzero di Roma

Le Musée Ariana

Le Mamco

Le Centre d’Art Contemporain

Le Centre d’édition contemporaine, Genève

Le Centre de la Photographie Genève

Le Fonds cantonal d'art contemporain et le Fonds d'art contemporain de la Ville de Genève

artgenève aura la chance de recevoir deux expositions spécialement conçues pour cette occasion sur les stands respectifs de Fri Art Kunsthalle Fribourg et de la La Fondazione Sandretto Re Rebaudengo, Turin. Les deux institutions internationales conférant ainsi à artgenève une dimension allant au-delà du marché.

Enfin, des œuvres mandatées et des expositions spéciales curatées ont été prévues tout au long de l'évènement. Une très vaste installation de Vertical Works permettra au public de s’immerger dans le travail de lumière d’Anthony McCall - pour la section The Estate Show. Une œuvre importante de la Collection Ringier sera installée au centre du salon. The Ball Room permettra aux galeries de présenter un ou plusieurs de leurs artistes dans un espace décalé. L'exposition Domestic Furniture and Wildlife créera un environnement étrange pour la présentation de mobilier design. Enfin, la pièce monumentale Habibi d’Adel Abdessemed, prêtée par le Mamco, accueillera les visiteurs du salon.

 

Hors-les-murs / artgenève/sculptures/cinéma

L'ambitieux programme hors-les-murs artgenève/sculptures se poursuit. Dix nouvelles interventions dans l’espace urbain seront installées sur la rive droite du Lac Léman.

A celui-ci s’ajoute la nouvelle section artgenève/cinéma qui met en vedette cette année, chaque soir du salon au Cinérama Empire, des œuvres de la collection Julia Stoschek, de Berlin et Düsseldorf, entre autres.

(Communiqué de pressse)

 

01/12/2016

1985-2045 vu par la compagnie de théâtre AMSTRAMGRAM: dis Maman, les dinosaures ?

 Dis Maman...

La pièce de théâtre intitulée "1985 2045" que AMSTRAGRAM propose en première ce vendredi 2 décembre semble très intéressante.

Elle propose une réflexion pluri générationnelle.

1985-2045,dinosaures,amstramgram,geneve,theatreLe mieux est de citer le dossier de presse:

"Dis, Maman, t’étais comment, toi, quand t’étais petite ? Tu t’en souviens ? Comment ça se fabrique, des souvenirs ? Est- ce que c’est des fantômes ? Les gens en 1985, ils étaient comme nous ? Y avait encore des dinosaures ?  

 On jouera avec le temps passé, le temps présent, le temps futur. Plusieurs générations se regarderont en face, pour observer où nous mène le temps qui passe. On (re)découvrira de drôles d’objets qu’on croyait enterrés au Cimetière des Objets. On se souviendra de choses qu’on avait oubliées. On inventera des souvenirs qu’on jurera avoir vécus. On mènera l’enquête, dans le salon du passé, le terrain vague du présent, la chambre mystérieuse où l’avenir est toujours prêt à s’éveiller. On construira une machine étonnante. Une vraie machine du futur. Une machine à rêves. Ce seront nos rêves, nos rêves à tous. On les regardera nous emporter, de 1985 à 2045

 

Nombreuses sont effectivement  les Mamans qui reçurent  un jour en plein museau, dans la vraie vie, un "dis Maman, dans ta jeunesse, à l'époque des dinosaures"...

Pas vous ???

Cela se nomme le dialogue intergénérationnel... préhistorique antediluvien...!

 

                                                                        Sylvie Neidinger

27/11/2016

Certains genevois perdent la tête!

Rue du Mont Blanc   quartier Cornavin..                     crédit images neidinger

 

 

Capture.JPG

 

IMG_3351.JPG

Capture 2.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

IMG_3355.JPG

17:38 Publié dans A-GeneVie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : scène de rue, geneve, quartier cornavin | |  Facebook | | | |