27/09/2017

Les USA selon un George Friedman cynique, amoral mais sincère

 Ce document est hyper intéressant pour comprendre la géopolitique des Etats-Unis qui se nomment eux-même... Empire!

George Friedman dirige la société de renseignement et d'analyse Stratfor et s'exprimait publiquement au Council on Foreign Relations (Chicago) 

Il souligne en toute clarté certes cynique comment Washington entend conserver sa domination sur la planète.

Extraits du discours de George Friedman, directeur de la société de renseignement et d’analyse Stratfor, dite la « CIA de l'ombre »

 https://www.youtube.com/watch?v=emCEfEYom4A

 

Dans son discours au Council, il identifie également les ennemis.

Finalement il évoque non pas la théorie du "chaos" mais la ...réalité du chaos organisé pour mieux régner ....Cela a le mérite de la franchise!

Durant des années les interventions américaines furent présentées " pour instaurer la démocratie de part le monde"...C'était d'une hypocrisie sans nom.

Obama disait que l'Europe n'intéressait pas les USA....archi faux !

Au moins ce discours sur les intérêts américains pour tenir un leadership est-il réel et sincère.

On y lit que les USA contrôlent les mers et l'espace.

"Qu'ils peuvent envahir n'importe quel pays mais qu'aucun pays ne peut les envahir"

Sur l'EI , Friedman dit que cela est un problème mais ne pose pas de menace pour les USA . Et c'est typiquement ce que l'on voit sur le terrain syrien où il semblerait par des infos gouvernementales syriennes récentes que des hélicoptères US sont venus récemment retirer des chefs étrangers de Daesh à Deir Ez Zor. Jeu trouble!

Certes l'info est difficile à vérifier. Mais de toutes façons les occidentaux a minima ont soutenu la rebellion islamiste en lien avec les états du Golfe.

Friedman explique parfaitement les jeux troubles menés ailleurs qu'au proche-orient, dans les pays de l'est de l'Europe: Ukraine, Pologne etc...

Il évoque le "cordon sanitaire" que les USA établissent entre la Russie et l'Europe.

Qui leur fait peur selon Friedman ?: une alliance entre l'Allemagne (sa technologie, ses capitaux) et la Russie ( ses ressources, sa main d'oeuvre)

Cette analyse de George Friedman (absolument bien....informé !) semble ultra probante.

La guerre en Syrie et en Irak s'analyse parfaitement comme une tentative américaine de couper le lien gazier entre la Russie et l'Europe (cet été le Congrès US a même voté une loi extra-territoriale en ce sens pour punir les compagnies européennes d'énergie qui commerceraient avec la Russie)

Autre signe : Donald Trump a verbalement attaqué l'Allemagne juste après avoir été élu. 

La manière cavalière avec laquelle il a reçu Angela Merkel sans même lui serrer la main entre tout à fait dans la logique de l'analyse du patron de la CIA bis, George Friedman.

USA considérant l'Allemagne comme ennemie? Cette hypothèse n'avait jamais ouvertement été posée.

Elle sidère !

Mais les meilleurs analystes américains ne prévoient pas tout. Et Friedman omet juste une chose : les échecs !

La Turquie actuellement  refuse la création d'un Kurdistan par les américains à ses portes est en train de basculer dans le camp russe alors que membre de l'Otan.

Sur l'Allemagne, le Brexit rabat les cartes et incite les Européens à s'unir.

Leur combat fiscal contre les GAFA (google, amazone, facebook etc....) est un démarrage d'une guerre économique sourde.  

On comprend pourquoi Trump abhorre l'ONU cet antre du multilatéralisme !

A titre personnel et en toute franchise : j'aime les Etats-Unis mais pris dans un cadre strictement  multilatéral.

Nos diversités nous enrichissent.

 

                                                   Sylvie Neidinger

04/08/2014

Gaz à Gaza

CHERCHEZ LES ENJEUX DU GAZ!

Exactement comme pour le conflit syrien et toute la zone proche-orientale en général, ce que les médias disent des conflits ne correspond pas à la réalité géo-stratégique  de la zone.

Les enjeux réels sont aussi gaziers puisqu'un immense gisement a été découvert en 2000 suite aux recherches de BG British Gaz sur toute la côte levantine, de Gaza à la Syrie et Chypre.

Un article de la RTBF évoque la face cachée de cette guerre:

http://www.rtbf.be/info/monde/detail_gisements-gaziers-au-large-de-gaza-la-face-cachee-d-une-guerre?id=8322286

Je cite "A ce jour, à cause de la situation politique de la région, aucune des ressources de la zone de Gaza n’a pu être mise en exploitation. "Les conditions globale ne le permettent pas. BG a essayé de définir les règles d’exploitation, mais cela n’a jamais été possible et les tentatives ont été abandonnées il y a quelques années", nous a déclaré notre interlocuteur. En 2009, Jean-Michel Vernochet, journaliste et géopolitologue français déclarait dans une interview que "British Gaz s’est chargé des opérations et dispose d’un contrat d’exploitation de recherche de 25 ans." Ce contrat aurait été négocié avec les Palestiniens, puis renégocié avec l’Etat Israélien. Selon d’autres sources, des négociations auraient aussi eu lieu entre l’Autorité Palestinienne et le russe Gazprom pour développer le champ gazier de Gaza.gaz,ressources gazieres,gaza,israel

Véritable but de guerre, en fait. Israel veut évidemment prendre possession de cette partie maritime liée à Gaza et que cela n'entre pas dans le giron d'une direction politique palestinienne qui pourrait signer avec qui elle veut, Gazprom, comme cela fut envisagé. Ou autre scenario.gaz,gaz à gaza,gaza,territoires occupés,ressources gazieres,off shore,israel

D'où l'affaiblissement voire la démolition de la structure politique palestinienne qu'elle qu'elle soit  afin qu'elle ne signe pas elle-même les accords liés à l'exploitation du gisement. En plus de ne plus revendiquer le droit au retour, la création d'un Etat au sens onusien etc.


Certes le conflit israelo-palestinien et son absence de solution puis 1948 est bien plus complexe qu'une unique explication. Mais le motif  gazier est à prendre en considération.

 La problématique du gaz est essentielle en 2014 car les champs gaziers sont en cours d'équipement pour une mise en service.

Pour le gaz! c'est exactement ce qui se passe en Syrie où les occidentaux, leurs services secrets, l'Otan mettent des coups de boutoir , sous prétexte de "printemps".

Ce blog avait déjà évoqué ces ressources levantines récemment découvertes, qui donnent une lecture à tous les bouleversement en cours dans le monde arabe. Fort étonnée de ne rien lire sur le sujet dans la presse  grand public qui pourtant chaque jour évoque ces crises et guerres. On trouve l'info sur le thème en allant la chercher spécifiquement.

Le gaz n'explique pas tout évidemment, le conflit israélo-palestinien est un problème complexe de terre, d'Etat depuis 1948.

Ici un article  sur l'absence tout de même de médiatisation autour des enjeux gaziers dans les conflits en cours :

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2013/06/17/oui-le-dossier-syrien-pue-le-gaz-celui-off-shore-de-la-medit.html

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/tag/gaz+off+shore+syrien

Démonstration validée. On constate en ce mois d'août 2014 que les pays arabes  particulièrement à feux et à sang de quelque manière que ce soit aujourd'hui  sont précisément ceux des enjeux pétroliers ou gaziers: Irak, Libye, Syrie et maintenant Palestine (Gaza)

En décembre  2013, l'Etat  syrien  a signé  un accord d'exploitation de son gaz avec... Gazprom. Exactement le scenario que les occidentaux voulaient éviter à tout prix

Actuellement, la zone proche-orientale -voire l'Ukraine et ses ressources !!!- sont l'objet d'enjeux mondiaux de prise de possession énergétique.

A la fois des lieux de production et des futurs trajets de pipeline ou des ports de départ du produit liquéfié.

                                                                                    Sylvie Neidinger

;

Anouk Honoré;Le moyen orient et le développement d'un marché du gaz naturel

 http://www.diploweb.com/Le-Proche-Orient-met-les-gaz.html Article publié de Alternatives Internationales

crédit images/capture écran liste web RTBF en lien/ carte =capture diploweb.com