14/10/2018

France: jusqu'à.... 60% de hausse de taxe! Beaucoup dans le "grand-genevois"

Alors que Emmanuel Macron  avait annoncé la fin de la taxe d'habitation, certains voient arriver leur feuille d'impôt avec une augmentation de 60% sur certaines parts. Un choc pour beaucoup. Un tel décalage entre le réel et l'annoncé....

60% : il s'agit de la part communale sur "résidence secondaire".

Attention à ne pas se méprendre Il ne s'agit pas obligatoirement d'une taxe qui toucherait les propriétaires titulaires d'une seconde résidence ( encore que prendre les propriétaires pour vaches à lait est scandaleux)

Dans la zone frontalière genevoise, le terme générique et fiscal de  "résidence secondaire" signifie le plus souvent un "lieu de vie proche du travail et locatif pour sa semaine de boulot".

Lequel frontalier réside aussi... ailleurs. Un frontalier qui apporte sa manne à la commune !

Plusieurs communes du-dit "Grand Genève "sont concernées : Saint-Julien -en-genevois, Gaillard, Saint-Cergues, Collonges-sous-Salève, Vétraz-Monthoux, Saint-Genis-Pouilly , Ferney-Voltaire.

7 sur 19 pour le total français de communes ayant augmenté la taxe de 60 % Pourcentage grand-genevois énorme de commune ayant osé le 60 % !

Mais aussi Paris, Mouans Sartoux, Saint-Nazaire, Guéthary, Bidart, Ustaritz, Marquette-lez-Lille, Saint-Prix, Fontenay-sous-bois, Bagnolet, Champigny-sur -marne, Montreuil sous bois.

Une sur-taxe totalement avalisée par le gouvernement : lire ce rapport

https://immobilier.lefigaro.fr/article/la-fin-de-la-taxe-...

Les citoyens électeurs apprécieront. A l'échelon local et national.

 

                                                                                             S N

taxe.PNG

 

09/02/2014

Grand Genève: Annemasse et St Ju basculeraient ?

Il ne s'agit que de sondages.

A quelques semaines des municipales 2014, le Monde publie une projection des supposées  villes qui pourraient basculer à droite:

.lemonde.fr/municipales/article/2014/02/07/municipales-le...

Deux agglomérations - actuellement à gauche - du Grand Genève font partie de la liste: Annemasse et Saint-Ju.

Pour l'arc frontalier plus large: Dole et Saint-Claude.grand geneve,frontalier,entente franco-suisse,suisse bashing,annemasse,saint julien en genevois

Cette tendance  concerne   plus de 85 communes pour l'hexagone. Elle serait en partie liée  à un rejet de la politique  nationale.

Dans le genevois, ce sondage traduit aussi   le rejet de la façon dont le local fut traité par le national...en l'occurrence la relation franco-suisse. (entre autre rejet global de la politique gouvernemental)

Car le local y  a la particularité d'être international.

Il n'est pas difficile de recueillir des témoignages de citoyens  choqués de la manière dont le gouvernement, depuis Paris a fait voler en éclat sans ménagement une certaine diplomatie de l'entente franco-suisse, de multiples façons ...

Un mouvement radical  "bonnet rouge"a même émergé des problématiques frontalières.

FRONTALIER ELECTEUR

François Hollande  ayant déclaré être "l'ennemi de la finance" dans ses premiers jours de gouvernance très  idéologisés, il est certain que la place financière suisse avait tout pour  déplaire.

S'ensuivit une sorte de suisse bashing que le ministre Cahuzac fut parmi les premiers à pratiquer en son temps...

 Les haut-savoyards eux, sont depuis toujours en interaction avec la Suisse  voisine.grand geneve,frontalier,entente franco-suisse,suisse bashing,annemasse,saint julien en genevois En liens très forts.  Cela va loin, avec quelquefois des doubles nationalités issues de mariages franco-suisses, au XIXème, XXème, XXIeme siècle.

Sans même parler de liens familiaux, les  relations humaines de travail avec leurs collègues helvètes existent pour ceux qui traversent. Et une  reconnaissance certaine pour la Suisse qui emploie là où la France est en chômage maximal..

Les hommes et femmes politiques du Grand Genève apprennent eux aussi à travailler ensemble.

Aussi la surprise fut-elle grande dans le genevois  devant la dégradation  de la relation avec la  Suisse par un gouvernement très idéologisé dans sa phase I ( cf la guerre à la "finance") qui pour faire la "chasse aux riches" la stigmatisait violemment.

La relation franco-suisse s'est progressivement...dégradée en quelques mois. Concrètement :

Les   demandes d'entretien par  certaines autorités politiques helvètes étaient  accordées  à Paris avec fort retard....

Helvétie,   pays frontalier, séculairement voisin,  francophone et concrètement pourvoyeur d'emplois par sa bonne santé économique. Là où la France détient un record de chômage.

Etonnant suisse bashing car dans le même temps,  les troublants accords fiscaux privilégiés avec le  Qatar -donc avec une  famille régnante- sont maintenus par la France. Des accords bilatéraux  qui ont pour résultat de transformer  le pays en ...exception fiscale... pour le Qatar !!

Les hommes politiques de la zone frontalière ont bien  lançé leur alerte à Paris sur la nécessité de prudence et nuance dans les relations avec le pays voisin. Sans être entendus.

Des députés locaux ( M Blanc.)ont dit combien ils étaient souvent  mal vus à Paris  en mettant  l'accent sur cette nécessité de dialogue serein. Car regardés comme des lobbyistes  pour un pays étranger là où ils évoquent  un bassin économique international intégré type Grand Genève....

ECONOMIE FRONTALIERE TOUCHEE DE PLEIN FOUET PAR.... LES MESURES  PRISES !

Le gouvernement socialiste invente  unilatéralement une disposition de loi mal ficelée- pour ses conséquences-  en matière de succession qui  touche directement le bilatéral franco-suisse. Elle signifie que les héritiers vivant en   France d'une personne ayant des biens en Suisse (qui peut être également de nationalité suisse)  vont  intégrer dans la succession les-dits  biens existants en Suisse et les voir  fortement taxés (à 40 %  (de mémoire, chiffre  à vérifier)

Colère chez les suisses du  genevois.

Les conséquences de cette mesure se constatent immédiatement, les suisses n'achètent presque plus en France et remettent leur bien français à la vente. Le marché immobilier dans le 74 est en souffrance actuellement là où il  pétait le feu en 2012. Coupé par une décision administrative !

En réaction à toute cette agitation  Berne modifiera les conditions de l'impôt à la source en intégrant   les revenus du le conjoint vivant hors Suisse. Ce qui est une modification majeure.

ASSURANCE MALADIE: NON, LE FRONTALIER N'EST PAS UN SALARIE COMME LES AUTRES!

Autre modification impactante:  l'assurance maladie revue  par le Ministère de la Santé, certes,  en raison de l'échéance légitime et totalement légale de  l'accord particulier bilatéral de 2002 à échéance en 2014.

Mais avec là encore une présentation caricaturale des frontaliers.

a- Les français qui travaillent en Suisse furent décrits comme des privilégiés (salaires importants)  qui ne voulaient pas contribuer à  l'effort national  de  la sécu "comme les autres salariés" puisque  passant souvent  par les assurances privées. Mais qui "profitaient"  tout de même de  la sécu si une maladie sérieuse se profilait, selon la description excessive.

Les frontaliers furent  indignés par cette description  stigmatisante.

Ces travailleurs sont  des contributeurs nets au PIB par  l'introduction en France de sommes gagnées ailleurs. Or, ils se voient autour de cette question de sécu  remettre en cause leur rapport à leur propre Etat (cf notion de ... profiteurs!!!!) Un Etat  qui par ailleurs accorde la sécu CMU ...gratuitement à tout migrant qui se présente à sa porte sans discuter.

Le procès d'intention vis à vis des frontaliers "profiteurs de sécu" était totalement déplacé: " Ah bon, ce gouvernement  pose médiatiquement questions à  soigner ses propres citoyens fort contributeurs, les frontaliers  mais pas du tout à  n'importe quel entrant de quelques pays que ce soit????"

Dans un deuxième temps, la  communication officielle sur le sujet fut revue  pour une phase de.... silence mais le  mal était fait...

b )  Le comparatif du frontalier avec un salarié français par ce gouvernement est une erreur fondamentale  car cela n'a rien à voir.  Le frontalier vit dans un environnement  instable ( pour preuve aujourd'hui 9 février la  votation immigration qui modifie considérablement la donne)

Quel salarié français voit son  salaire  dépendre du taux de change des monnaie qui varie chaque mois à la hausse comme à la baisse?

Quel salarié français travaille dans un contexte juridique différent, dans un environnement souvent bilingue  ?  Paie ses impôts ailleurs lesquels sont calculés sur des modes différents et variables.

Paris version I dans son superbe éloignement et sa façon de s'attaquer à la "finance" n'avait tout simplement  pas intégré que les zones  frontalières sont bénéficiaires économiquement  de la.... Suisse.

En plus des compensations aux collectivités territoriales, l'apport des frontaliers fait tourner l'économie locale.

Le frontalier a une famille, des amis, des voisins , des commerçants. Tous votent.

Il est probable que les positions nationales du gouvernement version 1  sur la gestion du domaine franco-suisse expliquent  pour  partie ces projections de basculement de majorité à Annemasse et Saint Ju.

Réponse avec les électeurs, en vrai.

                                                                           Sylvie Neidinger

 RESULTATS MUNICIPALES  : Le maire PS Christian Dupessey est reconduit. Le centriste Vielliard conquiert Staint-Julien-en-Genevois

 

 L'impact du frontalier sur les élections municipales :

.lepoint.fr/municipales-2014/municipales-2014-pourquoi-le-ps-est-en-danger-08-02-2014-

 http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Municipales-en-Fr...

Dernière minute: la Suisse modifie les conditions de l'immigration source de grandes mutations dont des renégociations  d'accords bilatéraux dont le frontalier sera impacté notamment pour sa retraite:

portevoix.blog.tdg.ch/archive/2014/02/09/le-refus-d-appliquer-les-accords-bilateraux-un-grand-pas-dan-252811.html?c

.20minutes.fr/monde/1294126-20140209-limitation-limmigration-coup-poker-suisse

28/10/2014 : l'élection municipale de Annemasse est invalidée par le Tribunal de Grenoble: nouveau scrutin en vue

http://www.tdg.ch/geneve/france-voisine/Municipales-a-Annemasse-l-election-est-annulee/story/11929946

 

19/10/2013

La ligne éditoriale de ce blog est celle du "vieux couple-franco-suisse

 

                                     LA  LIGNE EDITORIALE DU BLOG


"dubordduboutdulac"...Ce blog désormais  nommé blog Neidinger par commodité a démarré  le 22 juin 2011 autour d'une réflexion ...transfrontalière.

Le bord du bout du lac est un lieu indéfin, à la fois en Suisse et en France.  Grand Genève avant l'heure.

Aujourd'hui, la ligne éditoriale reste la même et traite des deux cotés. Définitivement un blog grand genevois.

"Le vieux couple franco-suisse                        (article initial du blog)

Surprise à la lecture des Une de presse, lorsque vous arrivez en genevois. Avec un drôle d'objet médiatique "non identifié" bien  local, du cru : le frontalier, découvert à cette occasion. Jamais entendu parler avant ! Son  statut bizarre et convoité  "tombe" littéralement sur celui qui a l'idée de travailler à Genève. Comme une seconde peau qu'il lui faut endosser de force. Une image qui se plaque.

 Côté français, il est vu comme un chercheur d'or qui aurait trouvé le filon. Côté suisse, un mal à supporter avec patience, juste pour faire tourner l'économie, voire un envahisseur selon le parti politique qui s'exprime.

Je ne suis moi qu'une simple saute-frontière, une curieuse [donc pas une frontalière stricto senson] hyper observatrice, analytique..

Profitant de cette arrivée  à proximité  de  la fameuse ligne de séparation entre deux Etats,  je pris l'initiative d'un passe-temps favori nommé : " la chasse aux grand-mères". A savoir: remonter une branche généalogique locale du début XXème siècle.

Nous ignorions tout de cette Suzanne du cru. Sa réalité dépasse..... l'imagination transfrontalière.

Elle est fille d'un haut-savoyard de Samoëns et Mieussy ( Joseph Baudet 1820-1877) et d'une vaudoise né à  Morges ( Louise Adèle Dill 1837-1917)

Des Suisses  tailleurs de pierre venus de Berne, de Vinelz et Nidau précisément  . En fait  toute une lignée protestante  aux noms germaniques.

Cette ancêtre unit dans mon sang.... Berne,  pays de  Vaud et Haute-Savoie, Suisse et France, bord de lac et haute montagne, catholicisme et protestantisme. Elle fait plonger aux racines de l'Etat civil savoyard avec ses dates extrêmes du XVIème siècle.mcg,frontalier

Et fait partir l' ascendance du côté bernois vers des archives à  l'écriture gothique pour les recherches en langue suisse allemande.

Mais où donc vivait cette famille franco-suisse???

Pile.....à la frontière, bien sûr. Comme négociants d'étoffes à Etrembières, bien placés pour vendre à tout chaland qui franchissait le fameux axe de séparation.

Finalement, les magnifiques paysages locaux des deux bords  sont aussi mes paysages génétiques !

Appartenir par le sang aux deux côtés devient carrément une information pétillante d'humour pour une néo-saute-frontière qui l'ignorait....

Au fait : qu'est ce qu'une frontière sinon un insurmontable problème philosophique?

Cette ligne invisible relie aussi ce qu'elle sépare. Sépare ce qu'elle unit.

Oui, le no man's land imaginaire supposé frontal rassemble  côte à côte, ce qu'il différencie dans un rapport de proximité immédiate.

La meilleure option métaphysique serait de considérer les espaces franco-suisses issus de la coupure axiale comme ....un vieux couple sage.

Deux individualités qui par leur communauté de vie forment une entité juridique supérieure "pour le meilleur et pour le pire" suivant les termes du contrat conjugal privé.

Les enfants sont élevés, les disputes pimentent un peu la vie: place au mariage de raison devenu sérénité mature.

D'ailleurs le vocabulaire témoigne de la connivence : Genève (Suisse) pays... genevois (France).

Le lac sans le Salève serait comme un soleil sans chaleur...

Depuis des centaines d'années, la complémentarité territoriale et....mentale régit les inter-relations, au delà des bisbilles de forme.

De facto. Cette réalité là, personne ni aucun Parti politique ne peut la contester !

                                                              Sylvie Neidinger            juin 2011


                                                         

                                                                                        


11:33 Publié dans A-GeneVie, A-Grand Genève, A-Helvetia | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : frontalier, frontière franco-suisse, geneve | |  Facebook | | | |