17/10/2018

Définition de "Consulat": pour protéger le ressortissant (pas pour le découper vivant)

L'affaire Shashoggi a un retentissement mondial.

Au départ, les médias turcs et  arabes évoquaient plus ce dossier car le journaliste y est hyper connu. Il intervenait régulièrement pour représenter l'opinion de son pays, développant   une opinion critique après la gouvernance autoritaire Salmane/Ben Salman.

Puis, une dizaine de jours après,  devant l'énormité  inédite de l'assassinat, un questionnement médiatique international croissant se fait jour.

Résonance assez rare quand il s'agit de la mort d'un seul homme, au regard des conflits iniques  qui tuent  des milliers sans que le monde ne s'en émeuve: le cas du Yémen.

La tuerie du  2 octobre au Consulat d'Istanbul rappelle au monde TOUTES les disparitions et jugements extra judiciaires commis par l'Arabie Saoudite et particulièrement sous M Ben Salman. Des atteintes gravissimes aux droits de l'homme et de la femme.

L'assassinat du journaliste-opposant ( qui se sentait tellement en danger qu'il avait quitté son pays pour les USA)  a lieu dans un CONSULAT, lieu dédié à la protection d'un ressortissant en pays étranger !! (voir infra définition wiki)

Lieu diplomatique au statut fixé par la convention de Vienne (1963) On y porte assistance aux ressortissants.

Ici Jamal Khashoggi meurt peu de temps après son entrée. Il subit une piqûre (enquête) et sera découpé . Une équipe de 15 individus proche de MBS étant arrivée d'Arabie Saoudite avec une scie, dans le cadre du guet-apens.

 

MBS PRINCE HéRITIER INCONTROLé : SES ALLIES SOUS PRESSION

 

Des sources non  vérifiées signalent que la tête du journaliste aurait  été remise à MBS

Plusieurs membres de la famille royale quittent actuellement le pays effrayés.

Le prince despote avait déjà fait parler de lui en retenant en otage plusieurs hauts dignitaires contre rançon. En retenant en otage le premier ministre en exercice  du Liban en exercice Hariri, premier scandale diplomatique de MBS.

Sa guerre au Yémen, les disparitions, ..Cauupture.PNG

 Soutenir ce despote devient difficile. La directrice du FMI vient de renoncer au prochain Davos du désert après avoir tergiversé. Trump n'est pas clair actuellement. Le quotidien britannique The  Daily Mail met en cause le gendre Jared Kushner d'avoir donné des listes CIA d'opposants à éliminer !!! ( à suivre...)

Les Etats-Unis sont les premiers soutiens de ce régime ( avec le Royaume-Uni et la France) 

A noter la réaction forte  du sénateur conservateur républicain  Lindsey Graham contre toute tergiversation sur la nature de la tuerie et du commanditaire.

L'Onu demande la levée de l'immunité diplomatique des responsables impliqués dans l'assassinat.

                                                            Sylvie Neidinger

 

(wiki) Un consulat est le service d'un État chargé des relations avec les ressortissants de l'État accréditant (l'État qui dirige le service) au sein de l'État accréditaire (l'État où est situé le service) et son rôle est avant tout la protection de sa communauté. Il est dirigé par un consul, qui ne doit pas être confondu avec un ambassadeur, ce dernier étant le représentant de son État dans l'État d'accueil.

Le statut international des consulats et des consuls est fixé par la convention de Vienne sur les relations consulaires de 1963. L'établissement de relations consulaires entre deux États se fait par consentement mutuel mais n'est pas obligatoirement lié aux relations diplomatiques. L'ouverture d'un poste consulaire, qu'il soit principal (consulat ou section consulaire d'une ambassade) ou secondaire (vice-consulat ou agence consulaire) est toujours liée au consentement de l'État accréditaire (ou d'accueil).

Le consul est nommé par le chef de l'État d'envoi et ne peut exercer sa mission qu'après avoir reçu l'exequatur du pays d'accueil, procédure comparable à la remise des lettres de créance d'un ambassadeur.

À l'inverse d'une ambassade, qui est presque systématiquement implantée dans la capitale de l'État accueillant, il peut y avoir plusieurs consulats (ou agences consulaires) installés dans les plus grandes villes du pays. Les compétences consulaires peuvent être exercées dans les capitales au sein d'une section consulaire par l'autorité diplomatique (ambassade). En conséquence, les consulats sont souvent situés hors de la capitale, plutôt dans les principales villes de province.

Le consulat est chargé de recenser et de porter assistance à tous les ressortissants du pays que l’ambassade représente, dans le respect de la légalité et de l'ordre public local. Il remplit également les fonctions de mairie et de notaire pour les expatriés. Il tient l'état-civil, délivre des pièces d'identité et des passeports à ces ressortissants et des visas aux nationaux ou résidents du pays d'accueil, dresse des actes notariés et organise les élections. Il peut aussi porter assistance à ses ressortissants en cas de difficultés avec les autorités locales, y compris dans le cadre de procédures judiciaires, notamment pour vérifier que le déroulement des procédures est bien respecté. Il peut être amené à organiser l'évacuation de ses concitoyens. Il a le droit d'intervenir auprès des navires et aéronefs immatriculés dans le pays accréditant, dans le cadre de contrôle ou d'assistance. Il est, plus généralement, le lien entre le pays d'origine et le pays d'accueil.

Depuis la création de la charge, le consul est habilité à recueillir des informations commerciales et à favoriser le développement de relations commerciales, économiques, culturelles et scientifiques entre les deux États.

07/07/2015

Le non de l'Eurogroupe en réponse au non de Tsipras ? Nein, c'est nein

Les membres de l'Eurogroupe se raidissent, ceux de l' Europe du nord, de l'est ceux proches de l'Allemagne évidemment  mais pas seulement  également les pays qui ont pris eux les mesures d'austérité tel le Portugal, les plus fragiles que le comportement  grec exaspère. La Lettonie: "la Grèce a voté sa sortie de l'euro"

Ils se raidissent face à l'attitude de la Grèce et son actuel circus politicus version Syriza qui danse face au gouffre imminent.

 

http://www.lefigaro.fr/international/2015/07/06/01003-20150706ARTFIG00359-l-europe-prete-a-dire-non-a-la-grece.php

La Commission aussi.

http://www.euractiv.fr/video/pour-la-commission-le-non-creuse-lecart-entre-la-grece-et-lue-316060

Ce non grec tend les positions. D'ailleurs, on n'a toujours pas compris à quoi ils disent non ! Non  à l'accord qui était de toutes façons caduc le 30 juin?

Dixit Tsipras il semble que ce non grec soit un oui à l'euro mais un non au remboursement: intenable.

Le grexit est tranquillement évoqué par beaucoup.

Exemple de Juppé mais aussi de Gircard d'Estaing au pouvoir lors de la création de l'euro et surtout de tous les  autres, dubitatifs et ne voulant aller plus loin dans les concessions.

http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/referendum-en-grece-merkel-sur-la-retenue-le-president-de-l-eurogroupe-ouvertement-irrite-489711.html

La prise de position  du FMI sur l'effacement de la dette a été mal prise par les européens, vue comme une ingérence. Elle met en froid leur relation: FMI désavoué

http://www.lepoint.fr/economie/grece-desavoue-le-fmi-se-fait-tout-petit-07-07-2015-1942916_28.php

Angela Merkel rappelait hier à Paris que le choix en réponse, des membres de l'Eurogroupe est DEMOCRATIQUE lui aussi.

                                          NEIN, c'est NEIN

Son camp est clairement en colère: lire

"Andreas Scheuer, secrétaire général de la CSU, l’aile bavaroise et très conservatrice de la CDU d’Angela Merkel, n’a pas mâché ses mots : « La Grèce a dit non. Et un non cela veut aussi dire pour nous un non à la négociation autour d’une nouvelle tranche d’aide à la Grèce ! » Peter Ramsauer, chef de la commission de l’économie au Bundestag et lui aussi membre de la CSU, a rappelé que le résultat du référendum de dimanche signifiait « un non à toute forme d’aide nouvelle »

Deux jours après le référendum le non grec,  la volonté hellène de ne pas rembourser apparait bien comme la... victoire de l'échec de la méthode Tsipras.

La réunion de l 'Eurogroupe de ce mardi va être cruciale pour observer le sens de l'évolution en direction du durcissement ou non.

                                                                        SN

 

Réponse. Mercredi 8, l'Eurogroupe reste ferme et parle d'aide humanitaire en cas de grexit. Tsipras mis au pied du mur !

http://www.lesechos.fr/monde/europe/021194038840-les-europeens-mettent-tsipras-au-pied-du-mur-un-accord-ou-le-grexit-dimanche-1135552.php

 Jeudi 8 Tsipras accepte toutes les demandes CQFD 

Mais l'Eurogroupe doute de la sincérité de la Grèce.

 

08:28 Publié dans E-Economie, Politis International | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : grece, eurogroupe, fmi, tsipras, non, syriza | |  Facebook | | | |