UA-65882359-1

06/01/2018

Les Carmen et Eléonor tempètent contre l'usage météo de leur prénom !

Je connais des Carmen qui ne furent pas à la fête en cette période de réveillon.

Des Eleanor aussi.

Deux tempêtes majeures s'abattent sur l'Europe et se voient baptisées par un prénom. Humain par définition.

Les femmes concernées ont pu subir de l'humour un peu gras en cette période.

Et trouver choquant l'association entre leur prénom à des cataclysmes qui entraînent la mort.

 

                                                     RAPPEL HISTORIQUE

 

Un évènement cyclonique partage avec un humain le fait d'être historiquement  unique car daté dans le temps et dans l'espace.

Il est important de le nommer.

On pouvait choisir un banal numéro. (genre A 6709  ou B2375)

Des noms ont été utilisés puis des prénoms, selon cet historique:

"Dès le début du XXe siècle, on a commencé à baptiser les phénomènes météorologiques. C’est le météorologue australien Clement Lindley Wragge qui a, le premier, nommé les cyclones après des personnes. Il choisissait à l’époque des noms issus de la mythologie polynésienne ou des noms de politiciens.

Attribuer ces noms permettait alors une meilleure communication avec le public et entre les experts eux-mêmes.

Par la suite, pendant la seconde guerre mondiale, ce sont les militaires américains qui ont pris l’habitude d’appeler les tempêtes selon les prénoms de leurs femmes. À partir de 1950, le bureau météorologique américain a commencé à nommer systématiquement les cyclones selon l’alphabet phonétique, puis dès 1953 selon des prénoms féminins, soit disant pour refléter la croyance populaire que les humeurs des femmes sont aussi imprévisibles que les ouragans.

Il faudra attendre 1979 pour les mouvements féministes, mécontents de cette association négative, obtiennent gain de cause et une alternance dans le genre des prénoms attribués aux tempêtes.

Aujourd’hui, l’Atlantique Nord utilise 6 listes annuelles réutilisées tous les six ans. Elles ont été définies par le Centre nationale des Ouragans (National Hurricane Center) de Miami, en Floride et comprennent chacune 21 prénoms, le premier commençant par la première lettre de l’alphabet, et ainsi de suite. Seules Q, U, X, Y et Z ont été exclues à cause du manque de prénoms commençant par ces lettres.

Par ailleurs, les noms des ouragans les plus fatals ne sont pas réutilisés. Il n’y aura donc pas un deuxième système appelé Katrina. Les cyclones féminins sont les plus meurtriers.

Mais ce changement a donné place à l'interprétations des statistiques. Des chercheurs en sciences de la communication et en statistiques on publié en juin 2014, dans la revue américaine Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), une étude démontrant que les cyclones du genre féminin sont les plus meurtriers.

Loin d'être une blague, l'article s'appuie sur les données de 94 cyclones tropicaux ayant frappé les États-Unis entre 1950 et 2012, en excluant cependant Katrina (2005) et Audrey (1957) tant leur caractère hors norme auraient pu altérer les résultats

 Selon l'étude, le bilan humain serait plus lourd lorsque l'Ouragan porte un nom de femme. «Un ouragan avec un nom à consonance masculine cause en moyenne 15,15 morts tandis qu'un ouragan avec un nom féminin tue environ 41,84 personnes», peut-on lire dans l'article.

Selon l'auteur, ce constat s'expliquera par le report des préjugés de genre. Ainsi, une tempête appelée Victoria ferait moins peur qu'une tempête appelée Victor, et donc la perception du risque (et de sa prévention) en serait différente. 

Conclusion ? Selon l'auteur, il faudrait « inventer un nouveau système d'appellation pour réduire l'influence des préjugés sur l'évaluation des ouragans et permettre une amélioration de la préparation».

      PRENOMS FEMININS AUX VOITURES AUSSI ...

 Comme indiqué, les féministes ont commencé à juste titre à s'offusquer de cette association systématique et négative. Les humeurs des femmes étant supposées tempétueuses...

Elles ont obtenu gain de cause avec usage d'un prénom féminin puis masculin.

Alors pourquoi Eleanor succède-t-elle à Carmen ?? Les Eleanor n'ont pas changé de genre ! La tempête devait se nommer David dans le système de coopération météo français-portugais-espagnol.

Mais comme elle a touché la côte irlandaise, c'est le système irlandais-anglais qui a choisi. D'où la succession de deux prénoms féminins.

 Dans le même registre du détournement des prénoms, on peut également s'offusquer de voir les fabricants de voitures nommer ces objets commercialisés par des prénoms féminin (zoé, mégane etc..) les prénoms devenant carrément des marques commerciales.

Et pour revenir aux Carmen, se souvenir que déjà elles se font trucider à l'opéra !(rire..)

 

Pourquoi nommer les tempêtes par des prénoms qu'ils soient masculins ou féminins???

On peut suggérer des noms de ...fleurs ou autres objets.

                                                                                 Sylvie Neidinger

 

 Suite. Force est de constater avec les commentateurs que l'idée de changer la fin de l'opéra Carmen est un non sens culturel.

En revanche  donner des prénoms à des phénomènes  météos graves est une pratique récente confuse.

L'individu qui par exemple reçoit à la naissance le prénom d'Antigone reçoit de facto autour de cette dénomination une histoire longue, antique mais elle tient  du registre de" l'humain"  et pas d'un phénomène physique ou une voiture.

17/10/2017

#balancetonporc, le hashtag contre les supposés "porcs humains" mais... #lecochoncestmignon !

Une certaine Sandra Muller est à l'origine du hashtag #balancetonporc qui va marquer le féminisme dans sa version 2017.. 

Attention pas forcément dans le bon sens. "balancer"appartient au vocabulaire détestable de la délation!

Et le mouvement peut déraper à généraliser, à accuser à tort...

L'inventeur du terme  bosse à New-York. Cette femme  explique la genèse de ce qu'elle  a mis en place sans imaginer le succès (interview à France Antilles) que cela allait donner.

Son idée est reprise en anglais.

Sauf au #MeeToo est une appellation moins vulgaire et problématique

"Tout est parti d'une "blague" avec une amie au téléphone, raconte Sandra Muller, initiatrice vendredi du hashtag #balancetonporc qui, dans la foulée des révélations sur Harvey Weinstein, a enflammé Twitter en France et au-delà.#femmes,#feminisme,féminisme,#balancetonporc,porc humain,weinstein,trump,berlusconi,sandra muller,philippe sollers

Cette femme de 46 ans, directrice d'une lettre spécialisée sur l'audiovisuel et installée à New York depuis quatre ans avec ses deux enfants, explique comment le scandale sur le tout-puissant producteur de cinéma américain l'a affectée, et comment elle espère que son hashtag pourra faire avancer les choses face au harcèlement sexuel.

QUESTION: Comment est venue l'idée de lancer ce hashtag sur Twitter, et comment avez-vous réagi face à son succès?

REPONSE: J'étais très choquée par l'affaire Weinstein ici, je trouvais que ça prenait des proportions incroyables (...) Ensuite j'ai vu une énorme photo dans Le Parisien où ils appelaient (Weinstein) +le porc+, et puis j'étais avec une amie au téléphone et on parlait des problèmes de harcèlement, et c'est venu comme une blague, je lui ait dit, tiens, +Je vais lancer un hashtag qui va s'appeler #balancetonporc+, c'est absolument pas classe mais c'est rigolo, et je l'ai lancé pendant que je lui parlais et au départ ça n'a pas donné grand chose... ça n'a pas été immédiat, mais au bout de cinq, six heures, j'ai commencé à avoir un flot de tweets incontrôlables, à tel point que j'ai reçu un message pour savoir si c'était bien mon tweet qui était utilisé.

Je ne suis absolument pas professionnelle des tweets, je ne cherchais pas le +buzz+ (...) J'ai été dépassée. Maintenant j'essaie de contrôler tout ça, de répondre vraiment aux gens, surtout ceux qui ne sont pas d'accord avec nous - je dis +nous+ parce que c'est pas moi, c'est les autres, moi j'ai juste créé un hashtag!"

                     WEINSTEIN, BERLUSCONI, ...

Attention toutefois à ce que les réseaux sociaux ne se transforment pas en délateurs en désignant publiquement et nommament, au regard de personnes que seule la justice pourra, pourrait  juger. Et pour des acte répréhensibles.

A propos de porc et de toute expression de dénigrement humain utilisant l'image porcine, on rappelle toutefois que l'animal domestique, le vrai, celui qui grogne et se roule dans la fange est  infiniment différent du PORC supposé ...masculin! 

 Je publie ici les commentaires venus sous l'article du 13 octobre Certes Weinstein...et Trump ?

Le commentateur Gislebert, qui se présente avec humour  comme... cochon de contribuable !  y défend cet animal avec justesse.

                                          GENTILS COCHONS

L'image de cet animal est effectivement  prisonnière de l'usage qui en est fait.... depuis l'antiquité et les fables d'Esope. Voire avant.#lecochoncestmignon,#femmes,#feminisme,féminisme,#balancetonporc,porc humain,weinstein,trump,berlusconi,sandra muller,philippe sollers

Il faudra alors distinguer les porcs dits "humains" des pauvres porcins, animaux  si aptes à nous prouver leur affection alors qu'ils sont élevés pour passer à la poêle en côtelettes et rôtis !

Alors.... #lecochoncestmignon

                                                                                            Sylvie Neidinger

 

 

Commentaires

*Mais qu’avez-vous donc toutes contre le porc ? Un animal plein de charme et de finesse, il n’est qu’à lire l’éloge qu’en fait Philippe Sollers (lien ci-dessous).
Et pourtant, il est le plus souvent élevé, nourri et abattu dans des conditions indignes, rendu responsable de pires parasitoses, ostracisé et traîné sur le banc d’infamie… Pourriez-pas vous trouver une autre tête de turc (si j’ose, pas très approprié…) pour qualifier les agissements des harceleurs très humains ? Le porc ne mérite vraiment pas cet opprobre, croyez-moi, c’est un cochon de contribuable qui vous l’affirme… :))

http://www.philippesollers.net/eloge-du-porc.html

Écrit par : Gislebert | 16/10/2017

Répondre à ce commentaire

*Bonne remarque ! Les humains utilisent dans leur langage des expressions liées aux animaux pour des affaires qui les concernent eux...
Je m'étais justement posé cette question d'écriture  la semaine dernière à propos des chiens (du genre "ce type est un chien") alors que le chien et le porc sont des animaux domestiqués totalement dépendants de l'homme.
Un "sale porc" pour parler d'un humain est une expression qui instrumentalise l'animal ( enfin ça c'est depuis l'antiquité ..les fables d'Esope etc)
Il a été effectivement démontré que le porc est aussi affectueux qu'un chien mais l'homme ne le laisse pas entretenir cette relation de proximité.
Et ces pauvres animaux victimes d'être élevés pour être bouffés ou servir de gardien etc sont en plus stigmatisés dans le langage . Le lobby de défense de....l'image du chien et du porc n'est pas encore en place...!

Écrit par : Sylvie Neidinger | 17/10/2017

Une italienne évoque le "porc Weinstein"

 (crédit image : capture écran de l'article en lien web)

http://www.boursier.com/actualites/economie/donald-trump-...

08/05/2017

RE/ Ras-le-bol du féminisme: le blog de l'Homme Libre

[Cet article daté du 16 juin ...2013 fut  retiré par mauvaise manipulation. Je le réintroduis. Toujours d'actualité !]

Les réflexions de John Goetlen très précises et argumentées  du masculin sur le féminisme, sa mode, ses excès, son totalitarisme sont  en lecture sur son blog TDG..

Un point de vue atypique,  peu courant, démontré, argumenté, excessif parfois mais sincère. 

http://hommelibre.blog homme livre,john goetelen,féminisme,anti-féminisme,maria sveland,suédoise,feminista:ras-le-bol!blog.tdg.ch/

 Homme libre (ou les hommes libres) des histoires d'hommes et ....de femmes.

Son article posté le 11 juin 2013  se positionne contre la -mauvaise- idée d'une suédoise Maria Sveland de criminaliser juridiquement  toute critique du féminisme. Rapport qu'elle a produit  devant des autorités politiques.

http://hommelibre.blog.tdg.ch/archive/2013/06/11/rehabiliter-le-feminisme-mission-impossible.html

Le site Homme Libre promeut  un livre au titre expressif   "Féminista Ras--bol" par John Goetelen.  La démarche originale d'un homme qui refuse les bombardements idéologiques que la gente masculine se prend dans les dents.

                  DES ARGUMENTS CONTRE-FEMINISTES

Il semble y avoir du vécu derrière... Il écrit dans sa présentation du blog avoir "vu de près la ...guerre faite aux hommes"! Historiquement, seuls  les hommes combattent les hommes ...

Sa démarche est peu commune. Combien du genre masculin  s'expriment sur le thème: si peu..

L'actu  nous montrent  des hommes désesperés haut perchés  sur des tours pour obtenir de la justice des positions équilibrées pour les gardes d'enfants.

Mais pas trop ce type d'arguments structurés Contre-Féministes.

Contre-féministes et pas anti-féministes: nuance...

Bémol tout le même. Le blogueur illustre  son article par un retentissant "stop féminisme" excessif lui aussi!  Car le féminisme existe de toutes façons.  Sauf à dire "stop" juste   à cette démarche "totalitaire" et anti-démocratique car anti homme (soit ...50 % de l'humanité) par Mme Sveland.blog homme livre,john goetelen,féminisme,anti-féminisme,maria sveland,suédoise,feminista:ras-le-bol!

Restent posées en matière de différences non résolues les questions précises, éco-politiques telles que les écarts  salariaux  hommes/femmes, les violences domestiques, le faible nombre des femmes dans les conseils d'administration, en politique.

Ces interrogations restent toujours d'actualité urgente et nécessitent toujours une réflexion....post-féministe.

John Goetelen lui,  remet en cause, les positionnements idéologiques de celles qui instrumentalisent la différence naturelle entre les genres au profit d'une victimisation du féminin.

                                                                                      Sylvie Neidinger

*Nota: Ce blog Neidinger   a ouvert une rubrique dite "post féministe"Je  considère en particulier les Femen non pas comme faisant évoluer la cause de la Femme mais comme des provocatrices qui instrumentalisent le corps féminin notamment les seins.

Bien évidemment les médias qui vendent chaque jour le prêt-à-penser présentent le combat des bombes pectorales  comme très positif car au service d'une supposée liberté et libération de femmes.Alors qu'il s'agit d'un acte d' exhibitionniste... très politique. De l'agit'prop dûment financée en amont.

Qui fait bien vendre les journaux, pour des lecteurs qui se"rincent l'oeil": féminisme totalement dévoyé!" C'est celui que dénonce  fort justement M Goetelen. SN

                                                    rubrique Post Féminisme

29/03/2015

TOUT A FAIT FEMME

 Cette Blog-Série n°10 sur le thème  Pulsion de Genevie: la FEMME  a "bizarrement" démarré, coté féminisme s’entend.

 Je m'aperçois avoir choisi dans les premiers articles  des représentations féminines toutes   issues de …l’imaginaire  masculin. Du très classique  normé, normalisé !

Exemples avec  Gen'Eve de Henri König,   l'avenir de Genève selon  Peter Knapp et les mystérieuses oniriques aux cheveux rouges de Bruno Toffano....

 Il est donc  urgent à ce stade d’évoquer l’ouvrage publié en avril 2012 par Barbara Polla Tout à fait femme et ses questionnements sur le thème.tout a fait femme,feminisme,barbara polla,axel kahn

Parallèlement à la conquête par les femmes d'espaces masculins - comme elle le fit elle même, lire ici sa biographie- la célèbre genevoise milite  entre autres,  pour une meilleure visibilité du corps masculin.

Voire de sa nudité érectile, face à la pléthore de représentations féminines par des hommes.

Elle milite pour cette égalité là, celle de l'image, fondamentale à ses yeux.

Changer le regard pour mieux changer le monde...

Pleine d’humour, la dame ne cache pas le grand intérêt qu'elle portait à    la statuaire gréco-romaine dans ses années  scolaires ni pour l’art contemporain aujourd’hui.

Elle a  déjà exposé l'homme en gloire dans sa propre galerie. Entre autres happenings.

  Avec Barbara Polla l'homme n'est pas un ennemi !

Il est bien l'autre pôle du GPS, ce Grand Plan Social génétique. Quand Dame nature  "ordonne" de nous aimer pour perpétuer l'espèce...

 Le GPS qu'Axel Kahn -son préfacier- tente justement de défricher  comme généticien.

De facto, nous sommes conviés fermement à  nous désirer !

L'auteur le rappelle. Elle nomme « étoiles » les testicules  (p 59) ou encore en page 78 « il faut reconnaitre à l’homme sa magie qui nous comble, la beauté de l’érection, la magnificence du lait de vie » 

Comme cela est bien dit.

                    CETTE INCLASSABLE,  FONDAMENTALEMENT... MEDECIN

Barbara Polla est  une intellectuelle genevoise qui compte.Totalement inclassable. Et c’est fort heureux. Qui peut la  ranger dans une case ? Qui ose ranger les êtres humains dans des cases ?

Vous la croyez chercheur en médecine à l’Inserm, Paris ? Elle est  galeriste, écrivain, un  peu business woman sur les bords sans oublier les années de  Députation à Berne, conférencière aussi.

Toujours en mouvement.  Parfaite insaisissable.

Un don certain pour l’ubiquité. Une pluri spatio-temporelle qui a trouvé comment  vivre plusieurs vies.

[Attention !   Dire "qu'elle peut se le permettre, son   univers étant privilégié" n'a aucun sens car toutes les femmes même socialement favorisées  ne sont  pas à la fois chercheuse, galeriste, femme politique etc.]

La "BP" du "GPS" est bien la  créative de son devenir en réflexion perpétuelle sur le vivre ensemble des deux piliers de l’espèce humaine. Tout à fait femme et puis Tout à fait homme.

 En fait une réflexion pure du médecin qu’elle est fondamentalement.

Une chercheuse de nos accointances avec l’autre sexe qu’elle n’apprécie pas d’opposer mais de rapprocher si possible !

Tout en suggérant à la femme de s'éloigner des  notions conjointes de "protection" et de "possession" (protection d'un mari, protection de posséder son logement, principal, secondaire, possession de l'Autre par la fidélité qu'elle fait exploser... à coups de traits de plumes)

ELLE DENONCE LES EFFETS PERVERS DES BONNES INTENTIONS POLITIQUES

 La genevoise  ne parle pas  le  « politiquement correct hypocrite » 

Elle a  la dent dure contre les lois sociales qui surprotègent la femme, qui,  de fait,  la privent de toutes ses libertés (p 116)

Protection contre autonomie. En Suisse comme en France où «  les lois de protection pullulent » et coûtent tout simplement  le prix de la liberté de la femme selon elle.

On valide à 100% ! Car bizarrement, pour ne plus voir un mari "imposer sa loi" impérativement, les services des Etats  agissent ...en son nom à elle.

Telle cette loi votée au Parlement Suisse de poursuite conjugale systématique que Barbara apprécie peu. La société estime que si la femme ne porte pas plainte contre une violence, c’est juste parce qu’elle a peur ou pas le courage. "On" porte alors plainte à sa place ! De fait « on » se substitue  à elle.

Barbara Polla dénonce tout autant les stéréotypes du nouveau féminisme, les excès de celles qui là encore enferment  la femme dans un  process victimaire.

Elle ne partage pas toutes les lubies du féminisme dit "post-porno"

Ni les combats de la tendance artistique "trasho-féministe" qui présente systématiquement  la femme  en "victime"  avec  des corps violés, ensanglantés, prostitués, dépecés (p108)

                             UNE GENEVOISE QUI COMPTE

 La pensée de Barbara Polla  compte, comptera pour l’histoire du féminisme.

Mais  sur ses chemins à elle, pas forcément ceux du "féministement correct".

Elle suggère et invite la femme à prendre à bras le corps  sa créativité, sa liberté.

[Précision déontologique importante: elle dit évoquer la femme de sa culture, celle qu'elle connait]

Elle donne à réfléchir. Ses  ouvrages fourmillent de références et s’accompagnent des bibliographies fournies.

 Le #BlogNeidinger avait depuis longtemps ouvert une rubrique Barbara Polla -sans lui demander son avis d’ailleurs-tellement son approche complexe semble pertinente.

Complexe tout comme la réalité du monde est plurielle, nuancée, compliquée...

 Madame Polla porte ses paradoxes avec un "tant pis" ultra   pragmatique. Par exemple, cette anti-mariage viscérale (car le mariage serait anti séductif et possessif)  a pourtant cédé sur ce point et même volontairement pris le nom de son époux "pour que ses filles portent toutes le même nom" .

Intéressante réflexion à suivre: la genevoise se positionne sur les identités des deux  genres sans  être a priori la blackbloks d’un féminisme violemment premier degré. Celui  qui balance des pavés dans les vitrines masculines au point de faire dire à Michel Audiard ( p65) « Ah vous les femmes… vous voulez un lion et quand vous l’avez-vous en faites une descente de li»  … !

                        HORS CASE, HORS CAGE, HORS NORME... ELLE MEME!

 Révolutionnaire à sa manière, elle repousse les murs…. de l’intérieur, avec  douceur, féminité, son sourire désarmant et une  volonté impérative.

 Tous les murs.  Ceux de la science pour mieux comprendre ce qui nous allergise de l'intérieur, les  murs des prisons, ceux de "l’appartement du couple marié"(visiblement sa hantise!) ceux de sa maison d'enfance aussi. A l’âge de trois ans elle fut retrouvée in extremis  par une amie de sa mère en ville, hors des grilles de la propriété familiale de Chêne-Bougerie.  Elle partait déjà tester d’autres univers.

Révolutionnaire du visuel comme galeriste. C’est par le regard, le graphisme, les œuvres d’arts qu’elle bouscule aujourd’hui. Avec les parois de sa galerie d’art, souvent expérimentales, elle pousse le bouchon toujours plus loin...

Par son exemple de vie aussi, puisqu’elle a confié à son mari le soin d’élever sa progéniture (quatre filles tout de même) pour pouvoir suivre sa carrière de chercheuse expatriée. Un choix pas si évident qui suppose sacrifice: avoir sacrifié sa quotidienneté de mère.

                      HOMMES INTIMIDES SELON AXEL KAHN !

 Elle semble laisser pantois les hommes qui  peuvent ne pas comprendre le bonheur de l’enfantement, de  l’allaitement;

Ce qui fait dire au généticien Axel Kahn dans sa préface amicale combien la femme de Barbara est intimidante et surprenante pour ses semblables masculins…

Son réalisme cru peut en effet  gêner l'autre sexe. Exemple en page 75,  Barbara Polla à propos de l'acte sexuel: " L'homme pénètre par effraction avec son arme à feu et de plaisir. La femme elle, absorbe, prend, dérobe et dévore et laisse son partenaire (et non adversaire)  pantois sans munition. Quelle est la plus grand violence, celle de la pénétration ou celle de l'absoption ??"

Un peu mante religieuse sur les bords, la dame...Du grec "mantis= prophétesse": religion de l'amour-combat.  Femelle vorace qui croque l'amant alors parfaitement absorbé !

La  "Tout à fait Femme Barbarapollienne "  est surtout une super héritière (p23) en lignée... mitochondriale: « nous héritons à la naissance, nous autres filles du privilège futur d’être mère. De mère en fille depuis la nuit des temps » 

"De mère en fille":  le fil conducteur des ressorts les plus cachés de l’auteur !

                                     TOUT A FAIT FILLE !

Le lien à sa génitrice transparait clairement dans son ouvrage avec beaucoup de tendresse. Au point de se demander si Barbara ne s'est pas débarrassée des déterminismes classiques qui lui pesaient ( éducation des enfants, ménage...) sur la base d'un hyper- supra déterminisme...maternel qui la pilote paradoxalement en direction de la libération féministe.

Que répare Barbara, quelle cicatrice familiale soigne-t-elle donc?

Page 57 " ma mère  qui avait pourtant obtenu une bourse pour aller peindre à Paris avait renoncé à l'époque parce qu'il fallait faire une petite soeur pour moi grand frère, moi donc".

En allant vivre seule à Paris pour ne pas renoncer à sa carrière malgré ses charges de familles, Barbara, génération suivante,  a réparé en partie le destin contrarié d'artiste de sa Maman, Anne-Marie Imhoof, peintre (p103).

Barbara de facto est totalement engluée dans le déterminisme d'Amour de celle qui la fit naître et qui lui a inculqué les valeurs de la liberté de la femme !

Elle a finalement porté le.... désir personnel de sa mère.

Certes par choix de correspondre au choix qui lui est doucement intimé.

Avec Barbara Polla pour devenir TOUT A FAIT FEMME il faut commencer par être ...TOUT A FAIT FILLE !

                                                                                    Sylvie Neidinger


 

 

Blog-Série n°10 Pulsion de Genevie la FEMME du #BlogNeidinger

1-Femme à Genève

2-Gen'Eve

3-Anecdote sur les rayures de "L'Avenir de Genève"

4-Bruno Toffano, photographe de la Femme Onirique

5-Robert Montgomery pour la Saint Valentin de Barbara

6-Genève: 10 000 roses pour une Valentine

7-Madame le Sautier du Grand Conseil

8- Something Devine:  femme rock flamboyante

9-Je suis nombreuse

10-Margy Kinmonth révèle son film sur le célébrissime Ermitage

11-Henriette d'Angeville, pionnière du Mont Blanc, première alpiniste

12-Tout à fait femme

13-Où sont les femmes...en musique?


 

 

 

 

 

11/01/2014

Politiciens et vie privée

Dans l'affaire  Hollande Gayet, la classe politique française a défendu hier comme un seul homme la notion de vie privée pas tellement défendable lorsqu'il s'agit du n°1 qui est Président de la République 24h sur 24 . Dont une double vie à troiscvbbvc.GIF avec une liaison cachée (si les informations de Closer sont exactes) ne semble pas acceptable en 2014.

Le Président  n'exerce  pas un job quelconque  puisque sa seconde moitié officielle est  en représentation politique et symbolique comme "première dame".

Valérie Trierweiler  dispose de facto  des importants moyens de l'Etat mis à sa disposition pour exercer son activité certes non codifiée juridiquement.

RTL presse belge affirme qu'il va y avoir une clarification en vue  (avant la conférence de presse du 14 janvier !) de  la situation du couple Hollande-Trierweiler .(note: Les dernières infos vont dans l'autre sens)

Ceci validerait de facto la légitimité de  la démarche démocratique du magazine people Closer d'avoir fait partager l'info connue des happy fews avec le plus grand nombre.

Terminées les années Mitterrand et  les  journalistes français toujours en grande collusion avec le monde politique. Le  Tout Paris médiatico-politique connaissant sa double-vie mais pas la population.

Désormais l'information est  carrément mondialisée, démultipliée, immédiate. Les autres pays  veulent désormais tout savoir aussi. Aujourd'hui énormément d'articles et réactions  dans le monde sur le thème.

Même s'il n'y a pas clarification, même s'il porte plainte (et gagnera très certainement )  le suivi des révélations Closer posé à François Hollande n'est plus simplement  privé mais politique.

HYPOCRISIE TOUTE LATINE ENFIN LEVEE GRACE A CLOSER ?

Problème: noter au passage que la même classe politique qui auto-réclame la protection de sa vie  privée vient pourtant de voter sans état d'âme une loi liberticide pour les libertés individuelles de chaque citoyen !

En France  le monde politique vient effectivement de voter fin décembre, sans état d'âme,  une loi liberticide des libertés individuelles (L'article 13 de la loi de programmation militaire ) Votée en catimini, sans avoir alerté la CNIL (commission nationale  informatique et libertés) avec le silence des médias (asservis ?) qui n'ont pas lancé l'alerte en amont pour générer un quelconque débat  démocratique.

Aujourd'hui la classe politique dont Marine Le Pen est en grande unanimité sur le thème de la défense de la vie privée du président. A quelques rares exceptions près issues de l'opposition politique frontale évidemment.

 Par exemple le député ump,Georges Fenech  demande la démission  de F. Hollande carrément ![combat politique exprimé ainsi: « Comment ne pas déplorer l’atteinte intolérable à l’image de la France, quand le chef de l’Etat, qui n’est pas un citoyen comme les autres, non content d’entretenir aux yeux de la terre entière une relation illégitime à l’Elysée, se fait surprendre casqué et à moto pour des rendez-vous galants, de surcroît entouré de gardes du corps rémunérés sur fonds publics ? ] ou Bruno Lemaire qui évoque la nécessaire clarification.

La classe politique française a largement  auto-réclamé hier  de protéger la vie privée de tout homme politique. Certes.

Malheureusement pour lui, le Président de la République de par sa position unique, inclassable est en obligation de transparence, plus encore que le député de base.

François Hollande qui n'a pas démenti les allégations de Closer aurait  plutôt intérêt pour la lisibilité  à clarifier rapidement sa position ? Plutôt que d'attaquer en justice sur le front protection de sa vie privée.

Ici pour une liaison qui aux yeux d'une partie des  femmes françaises - féministes et au-delà- se nomme en l'état, une tromperie?

FEMINISME

Se rappeler en plus que président Hollande a mis en place un gouvernement très  offensif -presque intégriste, fortement idéologisé !- sur les "droits de la femme" avec une ministre N. Vallaud-Belkacem très en avant sur cette cause  justement.

Dans ce cadre, le vieux système de vie à liaison cachée (donc avec  "maîtresse", ce vocabulaire issu  du XIX ème siècle) avec une femme de 18 ans moins âgée (du très classique)  peut donner au président une image fort négative.

Un choc évident déjà pour les féministes....

FORTES CONSEQUENCES

Vite que la France évacue cet épisode de vaudeville  comme Georges  Feydeau ne l'avait même pas imaginé. A savoir un   président et ses.... trois femmes ?

  La compagne actuelle Trierweiler, First Girl Friend, vengeresse s'attaquant par sms et déclarations intempestives  à la précédente: Royal, sans avoir vu venir le danger de la jeune 3ème en lice: Julie.

Autre version: Valérie pique François à Ségolène mais  se le fait piquer par Julie.

Scénario noir pour Hollande. Trancher en faveur d'une ou de l'autre est une  catastrophe médiatique annoncée. Certains  premiers sondages le décrédibilisent déjà.

François Hollande est dans une difficulté extrême. Mais la faute n'incombe pas du tout aux médias. A sa "gestion" de  vie,  à lui, plutôt ! Il a joué avec le feu.

Où l'on apprend que l'appartement où il retrouve Julie Gayet est situé au 20 rue du Cirque !

L'Express dénonce en décembre 2013 un président insaisissable aux escapades discrètes.

Il est surtout pris de court par le temps avec la conférence de presse du 14 janvier (mardi!) dont la présence  de la presse étrangère. Et en plus, une invitation aux USA par le couple Obama le 11 février prochain de lui et sa compagne ...Valérie.

INTERNET

 La notion de liaison tierce cachée à la "latine" étant imbuvable en 2014. Mentalité anglo-saxonne sur ce point...Car si ce type d'info sort, elle devient de toutes façons  ultra politique. Sans compter la caisse de résonance internet.

Qui  n'y va pas de main morte. Déja on lit  la parodie d'un compte tweeter pour le match donné comme étant entre  "gayet-valoche-pépère" cf l'article.

L'émission "Chaude est la nuit" sur Europe 1où l'actrice Julie Gayet- la vraie, non pas sa parodie- a réellement lu  des texte érotiques ultra chauds fait l'objet de centaines de visionnage actuellement.

 VALERIE LE MAILLON FAIBLE SI DELAISSEE

S'il tranche en faveur de Julie Gayet, la réaction de Valérie Trierweiler dont les français ont eu un aperçu du caractère peut devenir redoutable si délaissée.

 Alimentant un spectacle que le pays ne pourra accepter de se voir jouer (un petit sms avait déjà indigné largement l'opinion générale)


D'autant qu'il l'avait publiquement présentée comme la "femme de sa vie": il faudrait savoir!

S'il reste avec Valérie, sans rien dire, l'opinion va également tanguer comme "celui qui cache la réalité"

Aux interrogations économiques de la France en crise s'ajoute une histoire sentimentale ultra compliquée à multiples personnes, humaines et sensibles.

Dont Valérie Trierweiler qui a sa propre forte  capacité de réagir,  imprévisible. Elle n'aurait alors plus rien à perdre. Elle l'aime et se voit bafouée par cette relation adultère.

Info du dimanche 12 janvier: Valérie Trierweiler a été hospitalisée suite aux révélations. Le scénario prévisible de l'incapacité de la femme trompée à absorber le choc se dessine. Non pas parce que les médias en parlent. Mais bien ....parce qu'il la trompe !

Un théâtre  perso inédit hors norme - pas normal du tout à ce niveau de pouvoir!-....pour le responsable (par les Institutions ultra normées ) de la destinée collective d'une nation.

                                                                 Sylvie Neidinger

                                                                    

Closer a-t-il eu raison de dévoiler ?

Tous les micro sondages des sites de presse en ligne tel celui de  Europe1ici enregistré à 11h35 donnent une réponse unanime à 4/5 : les gens sont contents de savoir et contents que cette affaire sorte. Cacher de telles modifications au nom de la vie privée ne semble plus accepté en 2014. Tous les autres sites sont dans cette proportion.

hollande,gayet,closer,trierweiler,féminisme,bruno lemaire,georges fenech,vallaud-belkacem,loi de programmation militaire,france,vie privée,classe politique

 D'autres sondages vont dans l'autre sens!

romandie.com/news/n/L_affaire_HollandeGayet_a_peu_d_impac...

 


 

 

16/10/2013

Insultes sexistes

Depuis huit jours, toute féministe voire toute femme basiquement femme hallucine.guy bedos,nadine morano,parti socialiste,ligue des droits de l'homme

L'affaire démarre à Toul.

Guy Bedos invité par le maire socialiste insulte gravement une  ancienne ministre Nadine Morano.

Elle est traitée en public, en son  absence évidemment, lors d'un"spectacle"- extrême élégance !-de "conne" et de "salope". Juste pour plaisanter.*

Elle porte plainte.

 Le clown triste qui ne fait rire personne est en plus doublé d' un lâche. Il se répand depuis sur les plateaux tv. Il s'écoute parler. Mégalo, il ose se comparer à Rabelais et se cache derrière son statut d'artiste qui selon lui permettrait  de dire  ce qu'il veut.

Il se donne le droit d' insulter grave ad nominem !!! Liberté d'expression devenue liberté d'insulter les femmes !

 Gag. D'un incommensurable orgueil: il s'auto-proclame "résistant" ...en traitant en public et à distance une femme de salope ! Résistant  à quoi, en fait ?...aux antibiotiques ?

Peut-être que ce personnage, au final,  tape-t-il si fort car étant  has-been ?

Il revient  sur le devant de la scène médiatique par cette  provoc'. Faute d' intelligence humoristique réelle....

Gag: le triste sire est membre de la Ligue des Droits de l'Homme, organisme supposé lutter contre les discriminations. En lourd silence sur le sujet : aucune réaction sur leur site à l'heure actuelle.

Les féministes se pincent. C'est quoi ce cauchemar ?

SILENCE ASSOURDISSANT DU PS

De la même façon, le silence de la classe politique socialiste est bruissant.

En ne réagissant pas, à la fois F Hollande, JM Ayrault au Gouvernement, Claude  Bartolone au Parlement, Harlem Désir au Parti , N Vallaud Belkacem ministre de la Femme sont de facto complices de ces dires.  Ils acceptent ces faits donc les avalisent.

Totale contradiction, en plus  avec le récent incident volailler de caquetage à l'assemblée nationale, qui a été surjoué. 

Les français ne comprennent plus rien. Le PS qui s'offusque d'un incident  mal venu, un caquetage laissent pire se produire sans réagir.  Nadine Morano  ancienne ministre  est  individuellement traitée par l'un des leurs, d'insultes à connotation sexuelle marquée.

Parce qu'elle n'est pas de leur bord politique !

Mais dans quelle salade idéologique, délétère  s'enfonce la gauche française actuelle? Qu'est- ce que cette morale....sélective?

Pire, un sombre attaché parlementaire PS en rajoute une couche à distance.Très "courageux" lui aussi, très "résistant version  Bedos",  très couard en fait, il tweete les mêmes insultes à l'encontre d'un femme député, la benjamine de l'Assemblée.

guy bedos,nadine morano,parti socialiste,ligue des droits de l'homme

guy bedos,nadine morano,parti socialiste,ligue des droits de l'homme

Marion Maréchal-Le Pen à 22 ans est la plus jeune députée de l'histoire de République française. Certes d'un bord politique opposé à celui de ce Bourdeau. Elle va porter plainte. Plus jeune député: un exploit  au sein d'une assemblé connue pour être très masculine. Beaucoup plus machiste que les autres pays européens.

 Ce même attaché parlementaire Bourdeau voulait tout simplement en juin dernier tirer sur les manifestants du printemps français !

Soutenu par son supérieur hiérarchique encore une fois au nom de...l'humour qui a bon dos.

Grand silence du PS face à cette idée très démocratique de tirer sur ceux qui ne pensent pas comme soi-même.

Pire. Son sénateur socialiste Jean-Pierre  Michel le soutient toujours au nom de.... l'humour et de la  liberté d'expression qui ont bon dos...

guy bedos,nadine morano,parti socialiste,ligue des droits de l'homme

 

Conclusion:

Bedos, Bourdeau et Michel sont des hommes lâches qui se cachent derrière l'humour pour traiter à distance de salopes deux femmes politiques qui osent ne pas penser comme eux.

Du temps de Robespierre, ces personnages  auraient envoyé ces ...femelles à la guillotine.

Problème ce type "d'humour politique" lâche ne fait plus rire les français.

Il les fait pleurer. Ou bientôt utiliser leur bulletin de vote pour exprimer leur indignation.

On se pince à voir un grand parti politique, le PS, actuellement au gouvernement   compter gagner les futures municipales et   européennes non pas par l'argumentation. Mais en laissant traiter leur adversaire de salope par des membres dûment inscrits parmi les leurs : un sénateur ps, un attaché parlementaire + un triste has been qui se dit "résistant".

Ce Parti  gouvernemental qui veut  exporter sa démocratie aux autres nations (Mali et autres) qui donne des leçons à l'international est incapable lui même de clouer le bec à des corbeaux lugubres, membres de sa formation.

Ambiance ultra délétère. Très années 30. Classe politique dans son ensemble décrédibilisée! Dégré Zéro du fait politique.

De gauche, de gauche extrême, du centre, de droite, de droite extrême, du haut, du bas: aucune femme, de quelque bord qu'il soit, ne peut être traitée  de "conne et salope" en 2013 !

50 % de l'électorat est insulté.

Insulter une seule femme, c'est les insulter toutes.

Féminisme pas mort. Et retour de bâton électoral prévisible ?

                                                                                                       Sylvie Neidinger

Post : Madame Taubira est elle aussi victime d'insultes gravissimes puisque comparée à un ...singe sans grande réaction là non plus de la classe politique. Ambiance délétère.

 

*SUIVI Juin 2015. Guy Bedos est renvoyé en correctionnelle pour cette insulte publique :

http://www.bfmtv.com/societe/guy-bedos-renvoye-en-correctionnelle-pour-avoir-insulte-nadine-morano-890887.html

05/05/2013

Matignon sur Carla et Valérie: combien de chameaux ?

 Titre choc car ...choc  de voir publié par les services de Matignon et abondamment repris par la presse le coût de Carla comparé à celui de Valérie ! (ici les Echos parmi une vingtaines d'articles de presse sur le sujet)carla bruni,valérie trierweiler,etudes de genres

On glause sur le coût de la  Femme, cet être  immature qui par nature dépense, ne sait se retenir.

Il faut les voir, ces dames dans les magasins les jours de soldes: de vrais" porte-monnaies percés sur pattes"! 

Avec comme armes leurs cartes bleues fumantes qui n'arrivent même pas à  refroidir!

Leur double regard toujours en chasse du produit qui manque éternellement  : un oeil sur l'allée du magasin pour ne pas tomber, l'autre sur les bacs à trésors.

Un peu écervelée au passage, pour dépenser autant, cette moitié de l'humanité.

Comme cela pèse sur les comptes. Combien coûte le Féminin, sans parler de son prix d'achat-hors taxes? Au fait, quel taux de tva pour elles ? Produit de luxe ou de consommation courante ? Sacs à patates ou parfumerie?

A Paris, le gouvernement  en est donc,  actuellement à communiquer sur le prix de la femme, tout comme dans un village du Sahel, il se négocie en nombre de camelidés ou de chèvres !

Là bas encore s'agit-il d' un système sociétal ancien basé sur des liens tribaux ancestraux  que les ethnologues adorent étudier. Ici, on se situe au coeur du pouvoir d'une puissance moderne.

Certes, l'info répond  à la question écrite posée le 12 mars par un opposant qui demandait des comptes, le  député UMP de l'Yonne, Guillaume Larrivé.carla bruni,valérie trierweiler,etudes de genres

Mais cette réponse qui en a surpris plus d' Une est en totale contradiction avec l'activisme pro-féministe (exagéré parfois) qui caractérise ce gouvernement socialiste français, notamment  en la personne de N.  Vallaud-Belkacen, ministre.

Car le militantisme officiel  va jusqu'à promouvoir  les études de Genre, cette abolition de la distinction biologique entre hommes et femmes qui arrive en ligne directe des USA. Le projet de loi Peillon sur l'école, fin février, a suffi à relancer la polémique sur "l'invasion organisée et militante de la théorie du genre dans le secteur éducatif", ainsi  dénoncée le 16 avril par les évêques de France.

Alors comparer le coût  des Premières Dames tient d'un véritable impair ...politique.

A y regarder de près, c'est plus de "frais de fonctionnement"qu'il s'agit: vidange, graissage, changement de pneumatiques ?

Le message qui part d'une intention louable de transparence de la part des services du Premier Ministre se mue en un non sens en termes de communication:

-Premièrement, il conclue que Carla vaut plus cher que Valérie ! Pas très malin pour promouvoir l'actuelle locataire de l'Elysée.

-Deuxièmement, à un an de l'élection, le comparatif  dénote encore d'un anti-sarkozisme gouvernemental qui regarde dans le rétrovisseur et ne se projette toujours pas dans l'avenir.

Certes élergir le banc-test jusqu'à à tante Yvonne n'était pas si pratique...

 F HOLLANDE ET LES FEMMES: COMPLEXE !

Cela devient compliqué pour le Président de la République : avec une femme  "légitime" qui piaffe de le servir  (légitime aux yeux du nombre au sens où elle est mère de ses 4 enfants, Ségolène Royal) une compagne hors norme, indéfinissable qui par ses maladresses n'a fait que le desservir (Valérie Trierweiler.

Enfin Angela Markel avec qui il vient de divorcer, sans jamais lui avoir passé la bague au doigt...

Couple franco-allemand explosé. Et post-féministes étonnées !

                                                                                                      Sylvie Neidinger

photos: capture écran les Echos, Europe 1

 

rubriques : Post Féminisme, Trierweiler