14/12/2018

E. Macron recevait le Monde le 22 novembre pour causer "moquette"à 300 000 euros de l'Elysée !

La déconnexion du Président de la République reste stupéfiante. A moins que cela ne soit volontaire de la part du Méprisant de la République.

Il fut assez sidérant de le voir recevoir le journal le Monde le jeudi 22 novembre en vue d'un article déco dit "culturel"pour indiquer combien il va superviser lui-même les travaux du 55 Faubourg Saint-Honoré avec son épouse !emmanuel macron,#macron,moquette,elysée,#giletsjaunes

En fait de culture, la communication porte  sur la nouvelle moquette à 300 000 euros qui arrive après la vaisselle à 500 000 euros. Ce, après la piscine à 34 000 euros, l'avion pour 70 kms. ouf!

C'est  surtout convoquer la presse au "château" pour parler "déco"  APRES le 17 novembre,  premier samedi de  manifestation des Gilets Jaunes.

Le journal Marianne focalise sur cette déconnexion:"Bien conscient que, dans le contexte actuel, l'information risque justement de faire tache sur la moquette, Emmanuel Macron assume néanmoins : "Nous sommes à un moment de la vie de la nation où il faut investir", explique-t-il au Monde, faisant valoir : "L’Elysée est la vitrine de la France et on n’y avait plus investi depuis des années".

"Vitrine, investissement, investir" :  verbiage  de boutiquier  marchand de tapis, très content de sa demeure aux 1000 mètres carrés, 365 pièces   à rénover. Tout fier de supprimer le rouge impérial, les dorures au profit du gris beige suédois, ou managérial, comme on veut.

Il a du goût, lui... Un bagout  certain.

Le monarque républicain entend beaucoup recevoir en son Palais rénové. Avec la complicité de "grands chefs"..

Le marcheur mène grand train. La fonction le permet.

Pendant ce temps, aux péages, aux rond-points, les #GiletsJaunes évoquent un référendum pour changement de ....régime. En 18 mois de macronisme la pression fiscale a percuté le plafond de verre: France championne de l'OCDE.

Tous les pays n'entretiennent pas ces Palais Nationaux en nombre comme la France:   lieux de chasse à courre, de baignade estivale (Brégancon) annexe du Château de Versailles la Lanterne....

 

 

                                                               Sylvie Neidinger

 

 

Les internautes réagissent évidemmentemmanuel macron,#macron,moquette,elysée,#giletsjaunes

emmanuel macron,#macron,moquette,elysée,#giletsjaunes

 overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

 

12/12/2018

Poudre de Perlimpinpin dit l'opposition

La sortie de la   crise Gilets Jaunes n'est hélas pas en vue ni pour la France ni pour Emmanuel Macron.

Son discours très théatral de lundi 11 décembre a battu un record d'audience à 23 millions d'auditeurs.

Evidemment il ne fallait pas en attendre grand chose . Comment un discours peut régler un tel imbroglio social...?

Plusieurs ont qualifiés ces annonces de   "poudre de Perlimpinpin" suivant la fameuse phrase que le Président Lui même  a trouvée tellement intelligente qu'elle est  inscrite sur un tee-shirt officiel de la Boutique Elysée. : ô représentation ridicule d'une pensée certains qualifient de  "brillante" mais tellement enfantine à certains égards.(Avec croquignolesque aussi)

C'est la terminologie employée Olivier Faure du PS qui lance une motion de censure. ff.PNGElle se retrouve chez  les #GiletsJaunes.

La droite valide et entend chercher une sortie de crise.

Les mesures annoncées concernent salariés et retraités (= "augmentation" du Smic, en vrai augmentation de la prime d'activité. Pas de CSG sous  2000  euros de revenu pour les retraités) n'impactent pas.

Croquignolesque car:

1)  E Macron oublie de grandes catégories de population. Notamment les indépendants surtaxés dont la situation est éternelle oubliée des médias et politiques. Et tous les autres.

2) Dès lors il lui est reproché de chercher à diviser en satisfaisant une partie des revendication d'une partie des citoyens.

macron,discours du 11 décembre,audience 23 m2,poudre de perlimpinpin,carambistouille,elysée,pouvoir d'achat,csg,salariés,retraités,olivier faure,#giletsjaunes,boutique officielle d el'elysée3) Au final cela ne fonctionne pas tellement la colère est profonde sur plusieurs sujet. Les français actuellement en colère  n'ont plus  confiance dans le système politique. Ni sur les paroles politiques. Ils savent que la promesse de moratoire sur l'augmentation d'essence est révocable à chaque instant.

4) Les #GiletsJaunes occupent toujours le terrain. Le proposition de Macron de faire (encore !) un tour de France ditr "la tournée des maires" -ceux qu'ils avait méprisés- verra une résistance certaine.

5) A lire leurs écrits et les écouter, leurs revendications sont radicales, révolutionnaire dégagistes : toujours ce "Macron démission" écrit partout.

C'est un changement de régime qui est réclamé car ils ne se sentent pas représentés dans l'actuel. Un objectif révolutionnaire mais en dit surtout long sur la représentativité dans le cadre de la Vème république qui hyper-concentre les pouvoirs du Président de la République.

 

                                                            Sylvie Neidinger

macron,discours du 11 décembre,audience 23 m2,poudre de perlimpinpin,elysée,pouvoir d'achat,csg,salariés,retraités,olivier faure,#giletsjaunes,croquignolesque,boutique officielle de l'elysée

capture d'écran sud ouest

 

 

                                   overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

08/12/2018

Aujourd'hui 8 décembre, la France en danger de convergence type révolutionnaire

La semaine a été difficile avec l'arrivée dans le "Printemps français jaune 2.0" des lycéens, des banlieues, des ... lycéens de banlieue, des lycéens de partout Des lycéens casseurs aussi. Exemple parmi des dizaines, la ville d' Annecy.

Ils s'ajoutent aux  casseurs professionnels,  black blocs, anars qui taguent leur A en signature des forfaits et autres...

Hier à Grenoble, aux portes d'un concert vers 18h15, juste... quatre véhicules en train de brûler. Comme cela, "à froid" si l'on peut dire, banal. Et cela ce n'étaient pas les premiers incendies de la journée.

Autour du lycée Argouges.printemps français jaune,convergence,1789,incendies,danger,convergence révolutionnaire

Idem ailleurs en France: les incidents urbains démarrent .

En ce samedi 8 décembre, à Paris et en France, les autorités et les forces de l'ordre ont à juste titre les plus grandes craintes sur le déroulé du jour.

Une police tellement sollicitée et malheureusement  ciblée alors que ces fonctionnaires eux aussi sont en ras-le-bol personnel, le même que celui qui motive les gilets jaunes.

Le 14 novembre, j'avais analysé dès le début et avant la manifestation du 17 novembre cette jacquerie fiscale comme d'essence révolutionnaire type 1789dans le premier article de la blog série n°17.

 Parce que de la bouche des gilets jaunes "ressortait" tout le vocabulaire de ...1789 : citoyens, peuple, doléances, roi Macron etc.!!!

Chant: la Marseillaise (pas l' Internationale habituelle des défilés syndicaux) et drapeaux BBR.

Depuis, ce mouvement sans corps intermédiaires type syndicat ou parti politique  a pris  de l'ampleur chaque jour. Cette insurrection sidère le pouvoir.

                                    CONTRE LE "ROI MACRON"

Son caractère révolutionnaire type 1789 se confirme. Il est souligné par les historiens qui commencent  à analyser et comparer. Ce "Printemps français jaune 2.0"  n'a rien à voir avec Mai 68 (une révolte d'étudiants avec des Syndicats en toile de fond)

Rappel: 1789 fut d'une violence extrême avec un niveau de destructions de sites (églises, bibliothèques, châteaux)  et oeuvres d'art majeur. La révolution s'est raidie et Roberpierrisée engendrant encore plus de dégâts.

En 2018, évidemment, ce niveau  1789 n'est pas en ligne de compte.

Pourtant, vu le niveau de violence des semaines passées, de cette   semaine, le pire est à craindre ce jour sur tout le territoire.

Les #GiletsJaunes 2.0 veulent s'en prendre au Roi Macron Et le disent haut et fort. Lui seul les intéresse. D'une certaine manière ce Méprisant de la République est déjà mort politiquement. 2.0.

                                                                         Sylvie Neidinger

Cela continue à Grenoble: 10/12/18: lycéens

 

 photo neidinger

 

overdose fiscale,#giletsjaunes,17 novembre,révolutionnaires,1789,#macron,#blogneidinger,#carburant,#csg,ecologie punitive,benjamin #griveauxRubrique #GiletsJaunes

 

 

19/07/2018

La Cour du roi de la République française à l'Elysée.

Observation. Le Président Macron modifie les usages en ouvrant le Palais de l'Elysée à son bon divertissement.*

Cela  se nomme -entre autres-  les Jeudi de l'Elysée

Musique, pièces de théâtre,  public invité (suivant les caprices du jour de la puissance invitante)

Et autres raouts. Telle la Fête de la Musique 2018 dans la cour d'honneur du Palais. Une soirée Electro qui a fait jaser son monde.

Ou récemment, lundi 16 juillet,  la réception presque privée  de l'Equipe des Bleus en cette cour palatiale. Privant surtout des milliers de fans ayant attendu des heures au soleil  sur les Champs et devant le Crillon.

Champs descendus en moins d'un quart d'heure par le bus: il leur fallait se dépêcher, les petits Bleus. Pour vite aller faire cour chez le roi de la république française.

Les footballeurs n'y sont pour rien. C'est leur hiérarchie qui a concocté cette sauce.

Facile à décrypter: "tous autour de LUI"  pour que Emmanuel Macron  s'attribue symboliquement les mérites de la victoire mondiale.  (Ce après avoir été en transe en Russie dans les tribunes, histoire de faire croire que plus le roi Macron  sautillait sur la touche et plus les ballons entraient chez les adversaires....)

Le Roi de la république française par son bon vouloir n'invite évidemment pas que des premiers de cordée. Il invite aussi des gens qui ne sont rien.

Soit  tout manant sur qui l'onction va tomber. Des derniers de cordées totalement ébahis de se retrouver là. Magique.

 

                                                 VOCABULARIA LE MOT"COUR"

 

C'est extraordinaire. En observant  cette nouvelle lubie présidentielle, on retrouve l'étymologie exacte de la Cour du Roi.

Curial.

La Cour dans sa définition est à la fois un espace fermé entouré de bâtiments, la résidence d'un roi et la dénomination de ceux pratiquent cet espace (nommé alors les courtisans.)

 La basse-cour définit elle l'espace dédié à la volaille.

Autour du coq.

                                                                                                        Sylvie Neidinger 

 

*Réunir à grands frais pour pas grand chose son monde politique en Congrès dédié à sa gloire (celle de l'écouter sans répondre)  à Versailles ne semble plus suffire .

 

SUITE L'affaire BENALLA   vient de sortir et entre totalement dans le cadre de ce ph"nomène de cour et de privilège: le policier préféré de Macron a "tous les droits" ou plutôt agit en dehors du droit. Article suivant.

 

17/10/2016

Sémiologie: la photo officielle du Président Hollande est bien...spectrale

La photo officielle  Depardon avait été fort critiquée en 2012.

Ce blog avait immédiatement noté ses incongruités.

Les confidences de François Hollande permettent désormais d'affiner l'analyse à l'aune de ses bavardages du livre sur "ce qu'un président ne devrait pas lire"où François Hollande dans un délire clairement psychanalytique avoue être le ...spectre de l'Elysée.depardon,elysée,déséquilibre,photo officielle du président,#blogneidinger

 

Article du #BlogNeidinger du 15 juin 2012 (lire en bas d'article)

"En France, on s'épouse sous la photo du Président de la République.

Le cliché Depardon raté a fait l'unanimité contre lui avec les drapeaux traités comme des carpettes qui pendent aux fenêtres dans la journée."

 

 

 

 

 

ANALYSE SEMIOLOGIQUE

 

A l'aune des "retours  d'analyse" des psy qui évoquent clairement une personnalité duelle (suite à ses confidences)  on peut donc  affiner les remarques sur cette photo significative voulue et validée par le président.

Les drapeaux pendouillent vers le... sol.

Ils ne sont  d'ailleurs plus des drapeaux mais de la taille de couvertures. Sémiologie: François Hollande choisit donc à l'origine de son quinquennat en 2012 de faire un peu ce qui lui passe par la tête avec l' Institution politique;

Ici remplacer des drapeaux par des carpettes,  les placer non pas fièrement claquant au vent en l'air mais dirigées vers le bas,  la terre, l'infra.

Carpettes trop larges: sa démesure. Le traitement des drapeaux passé au format  couverture est une exagération. Hollande a une présidence exagérée. Il se met en avant non pas par ses actes mais par ses bavardages. Depuis 2012 c'est un fleuve de paroles. Une logorrhée.

Exagération, sa "Grenouillade" J'avais d'ailleurs ouvert en septembre 2013 la rubrique Politique nommée Grenouillade. Soit  quand le président  gonfle  sa politique comme une grenouille. Un dérèglement.

EGO démesuré. Sa tête, donc son cerveau domine le palais!

Déséquilibre du corps du président. Non seulement les drapeaux mais ses mains pendouillent. Il ne se présente pas de face mais légèrement de côté ce qui donne une main en avant, plus grosse et plus basse que l'autre.

Cravate de travers La cravate n'est pas droite.Ses cravates sont rarement droites, un signe.

Un site internet François ta cravate  comptabilise le port de cravate de travers. C'est une fois sur deux.

françois ta cravate,depardon,elysée,déséquilibre,photo officielle du président,#blogneidinger,#ps rue de solférino,#lr

 

 S'il était difficile en 2012 de faire une lecture psychanalytique. C'est désormais possible car ces éléments sont significatifs d'un déséquilibre personnel lié à sa personnalité duelle.

 

Dilettante.Très loin du lieu de travail. Il est dans le jardin, loin des bureaux de travail. Dans un palais, le jardin est par principe le lieu de la détente. Il est  en "dehors" et non "dans" la fonction. Ce, dès le premier jour en 2012.

Spectral et duel.   50% du cliché est à l'ombre. Et le président se fait photographier ...dans l'ombre. Entre les drapeaux qui tombent sur le sol et la part obscure, OUI effectivement, un spectre d'outre-tombe dirige la France.

Il l'a clairement annoncé sur sa photo officielle.

                                                                      Sylvie Neidinger

 

PHOTO STRICTEMENT INVERSE DE FIN DE MANDAT

(suite)  Une photo de fin de mandat vient symboliser l'échec de François Hollande.(photographe Feferberg, AFP)

Elle est extraordinaire car strictement l'inverse de la photo officielle. Le ciel est sombre, Hollande de dos ne regarde même plus les jardins mais de côté. Son regard sort du champ. L'horizon est complètement bouché par une végétation triste, hivernale, morte, sans feuille. Comme si venant lui, le seul espace est  juste la petite porte du jardin de l'Elysée pour quitter la scène.

Mais François Hollande ne regarde même pas vers cette unique ouverture. Il s'accroche à la rambarde. Comme si tout s'écroule et qu'il a besoin d'appui des deux mains

depardon,elysée,déséquilibre,photo officielle du président,#blogneidinger,#ps rue de solférino,#lr,françois ta cravate,#blogsérie

 

 

Blog-Série n°13 du #BlogNeidinger sur Hollande-le spectre, Président de la République

 La série aborde le sujet sous divers angles d'approche apportant à chaque fois un éclairage.

n°1- Blog-série n°13 sur Hollande-Caton Président de la république

n°2-Hollande, décérébré insulte REELEMENT les pauvres "sans dents"

n°3-La France est gouvernée par un spectre

n°4-Sémiologie: la photo officielle du Président Hollande est bien...spectrale

n°5-Hollande, la chienne et le chien de sa chienne

n°6-Marianne: comment Hollande se joue et se moque de la symbolique républicaine

n°7-François Hollande, Président timbré, avec sa Mariannechenko !(reprise du 16/07/ 13)

n°8-Logorrhée Hollande: la France a besoin d'un médecin pas d'un malade

n°9- Conf"de presse elyséennes 100% surannées (reprise de septembre 2014)

n°10 Hollande rate la photo Obama: il parlait avec un journaliste

n°11-Carlos Ghosn met magistralement Hollande/Macron en échec et mat

n°12 Hollande; photo de dos (!)  de fin de mandat. Inverse exact de la photo officielle!

n°13-Hollande, "Caton" sous Mitterrand: grand et petit machiavel

n°14-Hollande (malade?) organise le voyeurisme de lui-même par médias et par morts interposés

n°15 Leonardo, bouffon (reprise du 19 10 2013 )

n°16 Hollande dit que "ses femmes lui coutent cher. (reprise du 28 01 14)

n°17 Hollande destitué? Listing de l'illégalité contenue dans les blablas du Président

n°18 Hollande "président-patron" de la gauche je cite " la plus bête du monde"...

n°19 Hollande livre lui, des "Secrets Défense" mais élimine brutalement le Général Piquemal de l'Armée

n°20 Gaspard Gantzer: la com' de l'Elysée à "4% Hollande-4% sex"

n°21 FRANCE; LE SECRET DEFENSE EST ATTEINT ...POUR L'AVENIR

n°22 Le 14 novembre 2016, Hollande ne sait toujours pas qui il est

n°23 La Justice ouvre bien une enquête contre François Hollande pour violation du secret défense!

n°24 La COLERE  tranquille et massive de la droite contre "Hollande-Deschanel" et sa politique de gribouille

n°25 Hollande commet son harakiri suite à la sidération autour des confidences

n°26 Le "Hollangate" de Davet/Lhomme: du journalisme de salon facile avec une "gorge profonde" bavarde 

                                           Rubrique #Sémiologie de l' #image

20/09/2014

Conférences de presse élyséennes 100% surannées

Thierry Mandon s'est dit "consterné" par le "surréalisme le plus total" du format des conférences de presse présidentielles" peut-on lire à propos de celle du 18 septembre 2014.

On partage totalement cet avis critique  sur le résultat consternant de tels raouts médiatiques. Mais pas sur les causes telles qu'il les décrit !

En effet le secrétaire d'Etat à la Réforme de l'Etat et à la Simplification met directement en cause les mauvaises questions des journalistes et seulement elles : trop facile !

On n'épiloguera pas sur l'absence de réponse par le Président à certaines questions qu'il élude ou au contraire sur ses trop longues digressions ou ses réponses et son ton carrément dépressifs (voire sa manière inacceptable de signifier que le job est dur...)

L'exercice complet sonne faux !

La conférence de presse présidentielle  apparaît surtout totalement surréaliste aux yeux de... la presse étrangère notamment anglo-saxonne, plus mordante.

Faux pour trois raisons:

1) Il s'agit en fait   d'un acte de communication présidentielle. Le président (de droite comme de gauche ) démarrant souvent par un discours hyper long (voire ennuyeux)  et ensuite ne répondant finalement qu'à ce qui l'intéresse.

C'est bien de  la  com',  pas la presse !

2) F Hollande, spécifiquement,  commente souvent sa propre action plus en journaliste qu'en président. Même à cette conf de septembre. Dans le réel, il est très, très proche de la presse  telle évidemment "son" journal Le Monde (ex janvier 2014, )   Le 5 août 2013 le président se déplace pour manger à la rédaction du Monde C'est très étrange considérant la Séparation des pouvoirs. La profession de sa compagne Trierweiler etc. Le livre choc de VT le décrit comme tweetant en permanence avec 70 journalistes, acte bizarre et peu présidentiel !

Plus que d'autres, à   ces conférences,  il apparait comme" le président des journalistes" qui parle aux français par cet intermédiaire.

3) Il s'agit en fait  d'une cérémonie de la monarchie républicaine française.

Tout un cérémonial déférent, dans le salon rouge d'apparat. Alerte à celui qui va poser une question dérangeante....

  Le 14 janvier 2014, c'est bien  un journaliste accrédité de la presse présidentielle qui fut autorisé à poser "La" question attendue, finalement très calibrée. La réponse ne fut d'ailleurs pas très instructive...

Les professionnels de la presse si nombreux sur place (de 350 à 400 c'est énorme)   peuvent aller jusqu'à s'auto-censurer puisqu'au final, rien de très vivifiant  n'en ressort. Les journalistes apparaissent même dans ce cadre   avec l'image gênante d'un "corps intermédiaire" révérenciel et complaisant. Un écran miroir.

Thierry Mandon a parfaitement raison de souligner combien est inintéressante cette sempiternelle  question de savoir si l'actuel président va se représenter en 2017. Une demande  qui intervient en permanence dans les débats journalistico-politiques  hexagonaux.

Comme si le plus fondamental pour tous n'est pas tant de savoir comment l'actuel roi dirige mais surtout qui sera le monarque suivant !

Cela se passe ainsi dans le Palais Présidentiel de l'Elysée.

Effectivement, la réunion président/presse  n'est absolument pas une conférence de presse mais bien  un rite suranné, obséquieux, bavard complètement démodé de la Vème république.

A réformer et simplifier pour devenir une...vraie conférence de presse  !?

Mais,pour devenir une vraie conf' type Maison Blanche, encore faudrait-il, M Mandon, changer tout le système et non simplement le jeu des questions !

 

                                                         Sylvie Neidinger

 

Cité par TDG

 

 

15/05/2012

La reine de Hollande devient reine de France aujourd'hui

Valérie Trierweiler intrigue. La semaine fut un sans faute pour François Hollande qui travaille et signe des autographes sans compter.

Sa compagne fait fureur sur les moteurs de recherche et dans les forums. Au soir des élections, le monde découvre une jolie femme hitchcockienne d'une élégance intemporelle à la Lauren Bacall.

Mais elle termine ses huit jours plutôt difficilement puisque  déjà comparée à ...Cécilia Sarkozy, femme à poigne de l'ombre supposée avoir   dirigé en sous main. D'autant que la compagne du Président   règle déjà les comptes politiques en éliminant brutalement car ouvertement  Julien Dray (certes au bizarre anniversaire "PS"... rue Saint Denis ! )

Celle qui prône la normalité vient de passer une semaine à répondre à des dizaines d'interviews (trop ?) Certes, les médias veulent mieux connaître cette nouvelle « people » Elle y répond. Massivement.

Internet n'est pas tendre. La dame y est même abruptement  qualifiée de ...maîtresse. On lui reproche  d'avoir gardé son nom de plume, celui du marié divorcé alors qu'elle se nomme Massonneau. On la décrit froide, arriviste, voire tigresse ! "Derrière l'homme chercher la femme", comme si elle l'avait elle même installé FH : remarques et clichés fusent sans ménagement.

Mon commentaire :

- Le mariage : non seulement pour les chancelleries étrangères mais aussi pour la France, la question est primordiale. Que la PDF(Première Dame de France) et donc le Premier Homme de France soient mariés semble important. Après tout dans l'Hexagone, chaque couple  se dit oui et signe le contrat de mariage ... sous le regard iss!u de la  photo présidentielle.

- L'Elysée. La demande de rester à vivre dans l'appartement du XVème arrondissement semblait superfétatoire. La République a mis en place un Palais sécurisé organisé pour accueillir le chef de l'Etat. Engager des dépenses supplémentaires  pour vivre dans son petit chez-soi ...normal semblait bien capricieux ! Le couple semble avoir  finalement choisi l'Elysée.

- Les tweets. Stop ! Question de protocole, de décence. Les gazouillis s'écrivent  vite. Bien évidemment désormais, ce que la n°1 va penser en positif ou négatif ne peut en aucune manière s'exprimer  par  cette voie et voix. Le Ministre Besson pour d'autres raisons vient de supprimer son compte. Oui, il est possible voire obligatoire  de tuer son  oiseau tweety devenu parfaitement inutile quand on vit  aux cîmes de l'Etat.

Liberté d'expression. Son tweet où elle corrigeait une consoeur journaliste parce qu'elle oubliait d'écrire « ex » à « Thomas fils du couple Hollande-Royal" est totalement en décalage avec la liberté d'expression de la presse. La journaliste qui ne l'est plus par fonction censure les journalistes : c'est hors norme, surréaliste  ! Un petit dérapage qui indique (trop !)  clairement au monde entier  combien la relation Trierweiler/Royal est difficile. Pourquoi se livrer ainsi en pâture ...à la presse dont elle est supposée connaître les fonctionnements ?

- Le travail de journaliste. Non ! Une PDF qui porte la symbolique féminine de représentation d'un pays ne peut être dans des interactions personnelles privées même professionnelles. Qu'elle laisse sa place à d'autres  (beaucoup de chômage dans la presse...)  Elle ne peut plus commenter. Son actuel  lien de subordination  professionnel au journal Paris Match devient même  caduc de facto !

-Modèle de PDF. Il semble, à ses dernières déclarations qu'elle accepte finalement le retrait du poste de journaliste pour sa nouvelle  fonction. Mais en cherchant ses modèles à l'étranger  anglo-saxon : Hilary Clinton, Eleanor Roosevelt....Conseil : qu'elle ressemble surtout à elle -même en puisant au sein de son couple  son modèle à inventer.

- La potiche. N'est- ce pas un peu méprisant -et hautain- que de dénigrer comme étant « potiche » la place exceptionnelle qui va devoir être la sienne ? Protocole et bonnes œuvres appartiennent donc au vocabulaire de l'insulte ? Non. Commencer par réussir ce challenge avant de  trouver ses marques pour ensuite faire évoluer la fonction semble plus ...intelligent. Dénigrer comme elle le fait  les anciennes supposées « potiches » Madame Chirac et les autres,  par non-dit indirect du type « moi je ne serai pas potiche ! » fut    plus que maladroit, presque impoli. Le combat de la campagne est terminé !

- La fonction de Première Dame. Attention à l'autre travers : en faire trop. Madame Mitterrand dans l'indépendance  personnelle de ses œuvres personnelles gênait le protocole. Son action pouvait aussi se lire comme le fait de « profiter d'une situation » L'élu étant le bien mari et non son épouse !

- Le besoin de « gagner sa vie » à ce stade de l'Etat passait mal. Les gens normaux n'acceptent  pas qu'elle ne soit pas à la place qui est la sienne, très forte dans le système monarchique républicain hexagonal. Sauf à se voir comparer à Madame Pompadour et ses moutons  pour faire vrai.

La normalité de ce couple est justement de se tenir bien à sa place dans l'anormalité exceptionnelle de la fonction présidentielle. François Hollande ne veut pas d'ostentation et choisit la modestie.

Il a raison. La symbolique peut tuer politiquement. Nicolas Sarkozy a plongé avec son Fouquet's et son yacht, ne s'en est jamais remis.

François Hollande marque sa trace en se comportant dans la plus grande simplicité mais qui ne peut être en aucun cas  une normalité ...normale !

Les voisins de Madame Trierweiler la décrivent comme ouverte et très sympathique. Il faut faire confiance aux voisins : ils « causent vrai ». La vie de cette dame distinguée en une semaine se trouve totalement bouleversée. La Première Dame de France est fine.  Elle  va trouver ses marques.

La fonction  de Première dame  n'est pas codifiée juridiquement  parce qu'elle s'inscrit dans une tradition millénaire. C'est  justement une immense... chance pour elle !   Ainsi, la compagne -épouse?-de François Hollande aura une amplitude pour réinventer, moderniser le rôle de l'intérieur et dans la tradition : le challenge de faire vivre une liberté personnelle au sein d'un carcan collectif historique fortement symbolique.

Sylvie Neidinger

Tags : Valérie Massonneau, Trierweiler, François Hollande, Elysée, Madame Chirac, Eleanor Roosevelt, Hilary Clinton, tweet, potiche, Premier Homme de France, Première Femme de France, Ségolène Royal

rubrique politis.png