elisabeth ii

  • Harry et Meghan maltraitent leurs gardes du corps

    H&M CIRCUS Suite- Episode 2:#NarSussex continue de maltraiter son personnel.Le couple continue à défrayer la chronique. Alors qu'il réclame de l'apaisement pour...lui-même,  son attitude dure vis à vis de l'entourage immédiat détonne: ici les gardes de sécurité.

    Les policiers  se disent traités de larbins, esclavages même : le terme est lancé!

    Le couple "Roi et Reine d'Instagram" réclame en effet de la gentillesse  Et s'attire au passage un flot de commentaires négatifs, preuve que toute communication des Sussex est actuellement vouée à l'échec: ils se sont grillés.

    Les policiers de Scotland Yard s'expriment tellement cela déborde...Comme c'est rare!

    Le couple d'enfants gâtés et inconscients, imbus de leur petite personne est plus qu'exigeant. "Dai Davies, anciennement à la tête de la Protection Royale a livré les dessous de la protection du couple. "Leur priorité est leur sécurité et ils veulent qu'ils restent collés à eux sans interruption", a-t-il expliqué. "Mais il faut construire une relation avec votre employeur et faire preuve d'une approche de bon sens dans ces situations", ajoute-t-il."

    Les policiers -une quinzaine: la protection est énorme- n'en peuvent plus des caprices de divas. Plus que des caprices, il y a maltraitance. Et ce n'est pas la première fois. Le divorce d'avec les britannique s'explique justement par la découverte des comportements... autoritaires de Meghan Markle avec la Reine (de facto ceux de Harry) relativement tôt, avant le "mariage du siècle".

    *Quand Meghan réclame -en vain- de porter la tiare de Diana. Harry sous emprise, sans recul, annonce que "ce que Meghan veut, Meghan l'obtient". Ce à quoi répond la Reine : «Non, Meghan ne peut pas avoir tout ce qu’elle veut», aurait froidement tranché la souveraine, «elle aura la tiare que je lui donnerai». Tout est dit. Dès le départ, M Markle  affronte juste son excellence...  la Reine. Le peuple britannique et les célèbres tabloïds l'ont immédiatement noté et commence dès 2018 à s'agiter, intrigués.

    *Quand elle maltraite Kate (qui va jusqu'à essuyer quelques larmes en public lors d"un essayage à la période du mariage déjà)

    *Quand Meghan M. maltraite le personnel de Buckingham, les réveille à 5 h du matin pour ses exigences, leur parle mal. Personnel que Kate va défendre.

    *Quand l'actrice de catégorie B qui joue à la diva hollywoodienne maltraite son secrétariat proche. Plusieurs démissions rapprochées face à sa tyrannie. Neuf démissions en peu de semaines! 

    *Quand le couple impose des règles  comportementales strictes aux voisins à leur égard, du "juridique procédurier à l'américaine " jamais vu dans les résidences royales. H&M transforme Frogmore Cottage en forteresse, version parano. Certains habitants de Windsor semblent déconcertés: "C’est incroyable. Nous n’avons jamais rien entendu de tel. Tous les habitants du domaine travaillent pour la famille royale. Et ils savent comment se comporter avec respect".

    *Quand M Markle fait vivre l'enfer aux nounous de son fils. Le couple en limite du sadisme autoritaire paranoïaque surveille les moindres faits et gestes des candidates. On dirait qu’elle fait passer des castings. C’est humiliant pour ces pauvres femmes” A expliqué une source pour le média Fabulous Digital. Un cauchemar pour les gouverantes.

         H&M: COUPLE AU COMPORTEMENT AUTORITAIRE ABERRANT

    La cote H&M ou #NarSussex plonge au fur et à mesure des révélations sur leur comportement aberrant. Le couple a un sentiment de supériorité égocentrique. Sur leur nouveau site web, ils mentionnaient- avant de l'effacer- qu'ils sont des" personnes protégées au niveau international et ont le droit à la sécurité personnel quand ils le souhaitent."Diantre !

    Le couple traumatise des tiers mais sans rien assumer car ils font payer les frais de leur caprice sécuritaire au Royaume-Uni, au Canada, au prince Charles! Pour des individus qui veulent vivre "comme tout le monde"...

    Piers Morgan, journaliste vedette représente assez bien l'opinion britannique à leur encontre. Désormais il ne "rate "plus ce couple qui veut le beurre et l'argent du beurre. H&M qui réclament la gentillesse pour eux-mêmes mais d'un autoritarisme limite sadique avec tout "personnel" autour, les exemples sont nombreux.

    Il ne mâche pas ses mots: "Harry est passé d’un garçon fêtard, aimant, extrêmement populaire et charismatique, un homme qui était un capitaine d’armée intrépide dans les zones de guerre, à cette lavette malmenée par sa femme américaine plus âgée que lui. Et ce, au point qu’elle se tire de la famille royale et qu’elle l’emmène dans un autre pays. »Vous avez dit lavette? 

    La déviance du couple est désormais de notoriété publique. Même les policiers par nature silencieux expriment leur ras le bol. Bien évidemment les Sussex n'assumeront rien. Et dans leur attitude victimaire H&M crieront à la face du monde que "l'enfer c'est les autres". 

    L'enfer, c'est bien eux...Les britanniques ne s'y sont pas trompés. Harry et Meghan  construisent leur image négative plongeante  au fur à à mesure de leurs actes de la vie quotidienne. Hypocrites ils viennent ensuite se plaindre d'être médiatiquement maltraités!

    Alors qu'ils alimentent eux-mêmes le film de série B. De série H&M  plutôt !

                                           Sylvie Neidinger

     

                                      Rubrique H&M les Déroyaux

  • Nicolas Martiau, l'ancêtre huguenot de Georges Washington et Elisabeth II

     Qui connait ce noble rétais né en 1591 ?nicolas martiau,île de ré,georges washington,usa,mayflower,virginie,francis bonaventure,elisabeth ii

    Il vient au monde vingt ans après la Saint-Barthélemy dans une famille calviniste dans un contexte ilien soumis aux influences apportées par marins et navires.

    L'enfant  apprend à lire dans la bible et parler anglais évidemment.

    Nicolas Martiau Cet inconnu est juste l'ancêtre du premier  président américain Georges Washington et celui de l'actuelle Reine Elisabeth II d'Angleterre !

     

    Le contexte de l'île de Ré ici rappelé (cf site Huguenots de France) :


    "C’est en 1591, que naquit Nicolas Martiau dans une famille de notables rétais Calvinistes, dans ce climat de guerre de religions qui sévissait à l’époque. La population de l’île de Ré compte alors 6000 habitants dont les deux tiers sont analphabètes. C’est seulement dans les familles aisées qu’une petite minorité, principalement Huguenote, sait lire. Ils ont tout naturellement appris par la lecture des évangiles. La principale activité de l’île est la récolte du sel, la culture de la vigne, la pêche et le travail du bois. En fonction de ces commerces, de nombreux navires étrangers y font escale. Ces marins étant pour la majorité des protestants, l’île de Ré devient très influencée par les doctrines de Calvin. La Reine, Jeanne D’Albret, qui avait fait de La Rochelle sa capitale, y fait de fréquents séjours avec son fils, Henri de Navarre, futur Henri IV.

    C’est dans cette ambiance dangereuse, que Nicolas, élevé dans sa famille de vieille souche rétaise calviniste, érudite, «du parti anglais » comme l’on disait à l’époque, décida, à l’âge de 22 ans, d’émigrer à Londres, ville phare des Huguenots. Il parle couramment l’anglais et a un diplôme d’ingénieur en poche. Mais Nicolas désenchantera dans ce paradis britannique, secoué par les rivalités entre l’église presbytérienne et l’église anglicane. Il entend parler des perspectives mirobolantes des terres d’Amérique du Nord où les Anglais soutiennent énergiquement leurs pionniers protestants contre les catholiques français. « De toutes façons cela ne peut pas être pire qu’en Angleterre », se dit Nicolas qui, entre temps, a pris la nationalité anglaise.é

     

    Il quitte l'île de Ré pour l'Angleterre, probablement pour motif de contexte religieux. Mais pas seulement, il semble déterminé à construire sa vie sur un mode ambitieux lié à ces capacités. Il prend la nationalité anglaise.

    Rapidement il déchante à  Londres et passe de l'autre côté de l'Atlantique.

    A idées nouvelles, contexte nouveau !

    On le retrouve en Virginie. Le 16 mai 1620 il arrive dans le nouveau monde à bord du Francis Bonaventure. Il s 'installe  à Jamestown dont il construisit la défense de la ville contre les Indiens et fut dès lors nommé "capitaine ingénieur des palissades"

    A noter il arrive avant les pèlerins  du mythique  Mayflower, bateau tant glorifié..

    Il fait ensuite venir en Virginie dès 1630, sur sa recommandation de nombreux huguenots français souvent  rétais pour exploiter  ce qu'ils savent produire sur leur île d'origine : la vigne , le sel et l'élevage du ver.

     nicolas martiau,île de ré,georges washington,usa,mayflower,virginie,francis bonaventure,elisabeth ii"En octobre 1631 Martiau s'installa à Yorktown, fut élu à la Maison des Bourgeois (l’assemblée qui votait les lois de la colonie de Virginie) de la ville et le Gouverneur lui alloua 600 ha à l’emplacement même où 150 ans plus tard son arrière-arrière-petit-fils George Washington obtint la capitulation de l’armée anglaise de Lord Cornvallis6.

    Il fut nommé commissaire et juge de paix en 1633.

    Le 28 avril 1635, il se révolta contre le Gouverneur, Sir John Harvey, qui avait autorisé le débarquement de colons catholiques : Harvey fit arrêter Martiau dans l'intention de le pendre, mais le colonel Read, secrétaire de la colonie et qui deviendra le gendre de Martiau, devint Gouverneur en remplacement de Harvey.

    Martiau mourut à Yorktown en 1657 après avoir affranchi ses deux esclaves et leur avoir légué de quoi vivre."

     

    Par la voie des femmes, par sa fille Elisabeth Martiau mariée au colonel Reade, par  sa petite  fille Elisabeth Mildred Reade;  le noble Nicolas Martiau attiré par le Nouveau Monde est donc l'ancêtre direct de Georges Washington et d'Elisabeth II d'Angleterre ( Martiau : ancêtre de sa mère Elisabeth Bowes Lyon)

    Quelle descendance pour cet ....inconnu.

     

                                                                         Sylvie Neidinger

     

     

     Arbres (wiki)

     

    Attention le père de Georges Washington porte un prénom qui sonne féminin en français (Augustine)

     

    nicolas martiau,île de ré,georges washington,usa,mayflower,virginie,francis bonaventure,elisabeth ii

     

     

    Lignée d'Elisabeth II :par  Mildred Reade fille de Elisabeth Martiau

     

     

     

     

    nicolas martiau,île de ré,georges washington,usa,mayflower,virginie,francis bonaventure,elisabeth ii

                                                              Rubrique #Protestantisme