UA-65882359-1

04/06/2017

Pour la planète: bien vider les fonds de récipients

Une amie de bobologie certaine -gros revenus mais conscience aigüe du cycle des objets- est venue me rendre visite, me donnant la leçon sur le nombre important de récipients qui finalement sont hébergés à domicile: shampoings, savons  liquides etc.

Je lui réponds en reconnaissant la présence  de ces "plastiques" issus du pétrole, flacons de verre mais dont une fois terminés, les emballages repartent pour le tri sélectif comme il se doit.

Pas assez me dit-elle. Il faut désormais fabriquer ses produits avec du vinaigre blanc, du bicarbonate etc...

Sur ce point  je commence doucement, à utiliser le vinaigre blanc par exemple.

Doucement  car n'ayant pas encore fait le choix justement d'éliminer  les produits issus de l'industrie.

                                            TESTING

Mais alors qu'il fallait jeter un tube de dentifrice normalement "terminé' je me suis amusée à le tester. Une paire de ciseaux, une découpe. Et la surprise de constater la part importante de pâte qui restait dans le tube et qui allait être tout bonnement  jetée.

Plus du dixième.

Et cela est valable pour le reste: les lessives liquides peuvent au niveau de la dernière versée, subir une addition d'eau+ secouer et vider en machine.

Alors calculons. Si tous les habitants de la terre en perdent un dixième a minima,  c'est ENORME comme gaspillage du produit pur. 

Et tous ces emballage plastiques, verre  dont un dixième repart en poubelle génèrent un gros gaspillage de contenu et de facto de contenant.

Alors, en 2017, ce n'est plus de la radinerie que d'aller chercher la dernière goutte de produit.

C'est une pensée pour la planète en attendant de faire mieux avec moins de récipients.

Quitte alors à moins faire tourner la machine économique des industriels fabricants.

Mais en l'état, à défaut de se passer de son shampoo  bien précis acheté en pharmacie, parfumerie ou grande distribution : chasser le gaspi...

Cela donne meilleure conscience "pour la planète" en tous cas.

 

                                                Sylvie Neidinger

 

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2014/06/05/lessive-digitale-vraiment-256660.html

27/03/2017

Chypre: massacre de 2,3 millions d'oiseaux migrateurs dont 800 000 sur une base britannique

L'île de Chypre subit un braconnage professionnel à grande échelle d'oiseaux migrateurs. Dont évidemment des espèces en voie de disparition

Un carnage de 2,3 millions de volatils l'automne dernier

La base militaire  britannique de Dhekelia est pointée du doigt.

Localement tout le monde s'en lave les doigts.  

Le commandant divisionnaire de la base concernée accuse lui les politiciens qui soutiennent cette pratique officieusement.

Les restaurateurs servent sous le manteau les rouge-gorges et autres passereaux en un repas nommé l'ambelopoulia.

"deux millions d'oiseaux ont été tués l'an dernier sur l'île méditerranéenne selon les défenseurs de la nature, qui dénoncent un «désastre écologique».Lieu de passage majeur pour les migrateurs, «Chypre est de loin le pire pays en Europe concernant le nombre d'oiseaux tués chaque année et le nombre d'espèces concernées», souligne Andrea Rutigliano. Membre du Comité contre le massacre des oiseaux (Cabs), il est venu participer à son énième campagne sur l'île, où certains migrateurs --fauvettes à tête noire, grives ou encore rouge-gorges-- constituent un mets très recherché --mais interdit-- l'ambelopoulia."

Un scandale au coeur de l'Europe

                                                Sylvie Neidinger

 

http://www.francetvinfo.fr/monde/chypre/chypre-plus-de-2-...

 

http://www.20minutes.fr/planete/1379421-20140519-20140519...

 

23/01/2015

Le Rhône: réparation d'un fleuve

Rendre ses bras au fleuve ! Rétropédalage.  Déconstruire ce que main de l'homme a mal fait.geneve,léman,rhône,fleuve,restauration,barrage electrique

L'ingénieur Girardon, au XIXème siècle avait  entre autres, trop aménagé au béton les rives du fleuve.

Le rétrécir pour le rendre navigable.

Pas seulement. Avoir posé  des.... marches d'escalier: les barrages pour turbiner l'eau et produire de l'électricité.

Le vieux Rhône, dit  en "débit réservé" reçoit 10 mètre  cubes/seconde là où il en avait  400 450.

On parle ici de Rhône court-circuité pour la CRN, compagnie électrique. Faible débit, centrales nucléaires = augmentation de température.

Aujourd'hui: 1/3 du fleuve fonctionne avec un à 5 % de son eau "normale" !

Une "incision" qui réduit drastiquement la largeur et creuse le fond que l'on a même...pavé à gros blocs de pierre. Eco-système mis à mort.

Aujourd'hui, on restaure les bras, les débits, les vitesses..... Les espèces naturelles reviennent dans les lônes restaurées.

geneve,léman,rhône,fleuve,restauration,barrage electriqueLe fleuve sauvage  étouffé, revit.

Mais pas partout. Et pas en volume.

Des barrages hydro-électriques l'aménagent massivement et en limitent les flots destinés aux bras annexes.

Tout est aujourd'hui négociation entre différents acteurs: politiques, scientifiques, producteurs d'électricité.

La température en été monte à 27 ° en raison du changement climatique et des centrales nucléaires. Définitivement trop chaud.

Rhône surexploité. Un équilibre à trouver entre les besoins de nature et les besoins d'énergie.

Rendez-vous dans trois siècles.

#BlogNeidinger signale un documentaire de C.J Parisot qui intéressera particulièrement les lémaniques, à la source du Rhône !

Il passe ce soir vendredi 23 janvier sur Arte à 22h20 et  après en replay. SN

rhone.GIF

 

crédits images captures d'écrans de l'émission

11:45 Publié dans A-GeneVie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lône, crn, écologie, geneve, léman, rhône, fleuve, restauration, barrage electrique | |  Facebook | | | |

05/06/2014

Lessive digitale "libre"...vraiment ?

Décapante.

Virginie Tulik fut invitée comme conférencière au TEDxGeneva sur la thématique du libre et du digital pour évoquer son hobby devenu job: l'auto-fabrication de produits ménagers.virginie tulik,tedxgeneva

Une présence étonnante. A réfléchir, l' activité effectivement est  hyper... digitale! Rapide aussi: en un minute, la dame vous concocte un nettoyant de salle de bain, ou sale de bain comme on veut, avec ses 10 doigts.

Elle en fait d'ailleurs la présentation pratique  sur scène en versant, vidant et remplissant.

Elle invite la salle à réfléchir sur la quantité (trop) importante de produits ménagers que le marketing et  l'habitude incitent à acheter.Effectivement, les quantités d'usage suggérées par les industriels qui peuvent être réduites de  moitié.

Et de citer les bonnes pratiques   avec trois basiques:  bicarbonate, vinaigre blanc,  savon.

Elle démontre que le "do-it-yourself " en produits lessiviels coûte moins cher et  ...ménage  la nature (car sans phosphates eutrophisants)

Elle démontre certes une liberté économique, celle de se dégager de l'achat à des groupes lessiviers.

Mais quid de  la "liberté...intrinsèque" liée au  produit ?

                                      ECOLO... NATUREL ?

Virginie Tulik  divise le monde certes entre le sale et le propre, mais surtout entre  produits toxiques et produits fabriqués à la main supposé non toxiques, naturels.

La présentation   postée sous la video TEDx va en ce sens:" Vous avez sûrement déjà fait vous-même un gâteau à la maison, mais avez-vous déjà fait des produits de nettoyage maison ? C’est possible. Virgine Tulik nous présente comment se libérer des produits toxiques en fabriquant soi-même les produits pour la lessive, la vaisselle et pour déboucher l’évier."

 

virginie tulik,tedxgenevaElle accompagne sa présentation des symboles du chimiquement dangereux. Pas si simple... Car tout est chimique! Notre corps est issu de réactions biochimiques. Le vinaigre dissout le calcaire par réaction chimique.

En pharmacopée, l'aspirine a sa version naturelle: l'écorce de bouleau et son acide acétylsalicylique. Avaler trop de décoctions de bouleau est un acte...hyper toxique médicalement.

Le laurier qui entre dans la composition du savon d'Alep, l'ancêtre du savon de Marseille est une jolie plante. Il n'y a pas plus toxique. Mâcher une feuille met la vie en danger.

Pour preuve cette réaction très active aujourd'hui à Genève contre de jolis pots de lauriers pourtant ...si naturels !

Conclusion la démonstration de simplification de nos pratiques autour des produits d'entretien par Virginie Tulik est valide, à condition de reconnaitre la part éventuelle de ...toxicité du naturel. Soit dans l'ingrédient, soit dans la réaction due à un mélange (exemple acide-base) détonnant que Dame Nature est totalement capable de produire.

                                                                    Sylvie Neidinger

 

Blog-Série n°5/TEDxGeneva 2014: :

1/5-FREEDOM@digital age à Carouge

2/5-Richard Stallman: libre n'est pas gratis!

3/5-Gwenn Seemel et la multiplication des petits pains

4/5-Lessive digitale "libre". Vraiment ?

5/5-Charles-Henri Favrod élegance de l'indépendance du journaliste

Synthèse des commentaires:

@Lazure nous rappelle à juste titre  que dans son process nature , Virginie Tulik évite d'intègrer  à la recette  conservateur, colorant ou parfum. Bon point écologique. Mais ceci ouvre le débat: sans conservateur, le produit se garde combien de temps ? Faut-il alors fabriquer souvent mais en petite quantité?

@Keren Dispa rappelle à juste titre que fabriquer soi-même c'est limiter les déchets plastiques et cartons, problème des encres....Emballages générant  la pollution.

 

  Le site de la conférencière : ttp://www.greenmop.net

Beaucoup de sites de conseils gratuits sur internet

Crédits images/Neidinger creative commons