dgse

  • Syrie. L'usine Lafarge incendiée mercredi 16 octobre

    Imprimer

    Incendie signalé dans cette usine syrienne  du groupe franco-suisse Lafarge Holcin située sur l'axe Kobané-Raqqa à Jalabiya.

    Elle est connue pour avoir entraîné le Groupe Lafarge Holcin  en justice.

    Mis en examen pour violation d'un embargo, financement d'une entreprise terroriste (13 millions versés à des groupes jihadistes dont Daesh) mise en danger de la vie d'autrui, complicité de crimes contre l'humanité. Et la vente de ciment aux groupes jihadistes pour leur propres besoins de constructions "militaires".

    Ce entre 2013 et 2014.

    La direction du Groupe, mise en examen s'est défendue vertement en affirmant que le quai d'Orsay sous Fabius par  la DGSE non seulement incitaient à maintenir en marche cet investissement de premier ordre (LCS Lafarge Cement Syria) mais engageaient secrètement  à financer plusieurs groupes radicaux. Scandale.

    Le secret s'est éventé... Mais entre temps Laurent Fabius, auditionné, a perdu sa mémoire

    En termes clairs la France sous François Hollande et son ministre des affaires étrangères  Fabius a financé DAESH volontairement par le biais de  Lafarge.

    L'usine vient d'être incendiée. Par la coalition occidentale semble-t-il. Français  qui y avaient installé une base. De quoi supprimer bien des preuves...

                                                                                 Sylvie Neidinger

    SUITE  L'usine aurait été bombardée par les américains qui y avaient un stock d'armes ! 

     

    https://www.lejdd.fr/International/exclusif-les-mails-secrets-de-laffaire-lafarge-3826412

    https://www.capital.fr/economie-politique/syrie-fin-des-poursuites-pour-financement-du-terrorisme-pour-lex-patron-de-lafargeholcim-1330275

    https://www.capital.fr/entreprises-marches/lafarge-en-syrie-un-des-intermediaires-entre-le-cimentier-et-les-jihadistes-mis-en-examen-1350299

    usine large holcin,syrie,incendie,ei,dgse

  • AUTO-CENSURE OUT - Arabie Saoudite: dialogue "fictif"

    Imprimer

    Le Blog Neidinger avait retiré cet article "acide" publié le 2 septembre 2013 par auto-censure pour motifs que je n'expliquerai pas.

    Finalement je le re-publie.

    Entre temps David Cameron n'y est plus. Ni Obama. Dans un mois Hollande non plus. Mais en Syrie la guerre initiée en 2011 perdure.   

    Cet article prouve la livraison de "matériel" dès 2012    par la France très à la pointe pour mettre de l'huile sur le feu.        

                                                                                    Sylvie Neidinger

    dés-auto-censure,syrie,obama,françois hollande,david cameron,as

     

    Titre: Arabie Saoudite: dialogue "fictif"

     

     

    Arabie Saoudite  fort mécontente :

    "Allo Barack ?  Allo François ? Allo David ?  Ici l'Arabie Saoudite.

     Non non non, cela ne va pas du tout !!

    Depuis début 2011, on finance vos services  pour nous transformer la Syrie, un peu trop multi-confessionnelle à notre goût, en Emirat, Califat ou Royaume Islamiste radical.

    Comme chez nous, quoi.

    Et vous n'y arrivez pas !

    Dès le premier jour à Deraa, Idleb, on vous finance vos opérations depuis la Turquie et les autres frontières. On vous fait venir les djihadistes de partout, de Tunisie, de Tchétchénie, de Libye, du Pakistan, de l'Irak et même de Belgique,  d'Angleterre et de France...

    On paie la logistique, les moyens de communication  et tout le reste.

    On paie, on paie et on ne voit rien venir.

    Alors, vous la lancez votre intervention punitive?

    Vous les lancez vos soldats, vos tomahawks, vos missiles de croisière, vos bombes??

    Nous, on attend.

    On s'impatiente, on n'en peut plus !"                         SN

     

     

     

    Suite

    * Le Qatar très impliqué dans la rebellion islamiste syrienne attend lui aussi les résultats...

    http://www.rtbf.be/info/monde/detail_l-arabie-saoudite-et-l-opposition-syrienne-en-faveur-de-frappes-en-syrie?id=8079691

    http://www.europe1.fr/International/Syrie-l-Arabie-Saoudite-pour-une-intervention-1626371

     *Les agents français de la DGSE sont sur place dès le début de la guerre pour fournir les armes (2011) aux rebelles en dépit de l'embargo . Lesquelles armes partent localement vers Al qaida ( al nosra) et EI ensuite lorsqu'il se structure.

     Ici, article de 2012 qui confirme:

    dés-auto-censure,syrie,obama,françois hollande,david cameron,asi

     

    ici confirmation en 2017 avec le dossier de la cimenterie Lafarge Fabius et DGSE

  • Agent DGSE passé chez Al-Nosra: armée et néo diplomatie française

    Imprimer

    Décodage.  Retour sur l'info sortie la semaine dernière le 6 octobre: un ancien agent de renseignement français pro et bien formé, expert en explosifs  officierait du côté d'Idleb au sein d'Al-Nosra, la branche syrienne d'Al Qaïda. Il aurait été spécifiquement visé 47 fois par les américains sans succès.

     http://www.rtl.fr/actu/international/un-ancien-agent-secret-de-la-dgse-aurait-rejoint-al-qaida-en-syrie-7774694980

    L'info est issue d'un site considéré comme  bien informé (3ème groupe de presse aux USA) Mc Clatchy, bureau Washington DC.

    Le blogueur Jean René Belliard sur Tribune de Genève blogs également  très bien informé car clairement issu du monde de l'espionnage (auteur de "Beyrouth, l'enfer des espions") confirme et illustre même  son article par une photo: un agent de la DGSE rejoint les islamistes.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20120819.AFP6055/syrie-les-services-secrets-allemands-et-anglais-aident-les-rebelles.html

     Extrait du nouvel obs  "Services secrets occidentaux

    Les rebelles sont épaulés par les services secrets britanniques et allemands, ont rapporté des journaux européens, tandis que les violences ont fait dimanche 56 morts: 22 civils, 16 soldats et 18 rebelles.Selon le Sunday Times, qui cite un responsable de l'opposition, les services britanniques ont aidé les insurgés à mener plusieurs attaques.Selon lui, les informations sont transmises à l'Armée syrienne libre (ASL) depuis les bases militaires britanniques à Chypre via la Turquie et les Etats-Unis.Elles ont concerné en particulier Alep, deuxième ville du pays et théâtre d'une bataille cruciale depuis près d'un mois.L'hebdomadaire allemand Bild am Sonntag rapporte de son côté qu'un navire allemand se trouve au large de la Syrie avec à son bord des agents du Service fédéral de renseignement (BND) qui observent les mouvements des troupes et transmettent ces informations aux services britanniques et américains pour qu'elles parviennent aux rebelles.Les pays occidentaux, qui réclament le départ de M. Assad, répètent qu'ils ne veulent pas armer les rebelles, évoquant le risque de voir cet arsenal tomber entre les mains d'extrémistes. Mais plusieurs pays ont déjà annoncé une aide dans le domaine de la communication."

     

    Les raisons? L'action du Qatar,  grand ami de la France,  au sein de la francophonie est très claire. Exactement comme le poisson pilote rémora autour du requin, son influence islamiste radicale va ainsi  pénétrer dans le sillage de la diplomatie du pays de référence, la France  par ses échanges économiques, culturels en direction  des anciennes colonies d'Afrique, d'Océanie. Soit  un nombre importants d'états de confession musulmane majoritaire pas encore rigoristes que l'état gazier voudrait influencer .

    L'épisode du Croissant Rouge au Mali en février 2013 , celui de l'approvisionnement en armes aux djihadistes  est significatif de ses intentions réelles. Ultra significatif même: . Rappel de l'affaire : le Qatar ami de la France a fourni les islamistes maliens en armes cachées dans les ambulances onusiennes du Croissant Rouge  pour servir contre l'armée... française.
    Aucune diplomatie occidentale de l'époque n'a émis de protestation sur cet incident gravissime.

    http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/tag/avion+mali

    Comment la diplomatie française, forte de son précieux siège au Conseil de Sécurité a -t-elle si facilement  introduit un  Qatar en pleine expansion intégriste, dans son mode de penser et d'agir? Et développé ainsi  une diplomatie ambigüe?

    En fait, Laurent Fabius dès  son arrivée, a volontairement démonté le Service  du Quai d'Orsay en éliminant les spécialistes du monde arabe. Il les  envoie en ...Amérique latine ! Or ceux -ci justement  auraient pu lancer les sonnettes d'alarme...Cette 'nfo vient d'un autre blogueur très bien informé: Georges Malbrunot et son blog Orient Indiscret :

    http://blog.lefigaro.fr/malbrunot/2013/09/quai-dorsay-les-ambassadeurs-a.html

    Au  final dans quels draps est indirectement impliquée l'armée   orientée par cette néo-diplomatie et ses accointances?  Et l'image de la France avec?

    Dans l'article Mac Clatchy, deux agents présentés comme "européens" indiquent que  la désertion de l'ancien agent français d'Idleb  est "le développement le plus dangereux dans la longue confrontation entre occident et ce terrorisme" coupeur de têtes.

    Exagéré peut- être comme remarque. Mais il est certain que l'ambiguïté sur la nature des groupes locaux avec lesquels  les alliances, aides, formations  ont été passées pose problème.

    On peut même penser  que d'autres dossiers vont surgir sur les liens de la France avec Al-Nosra qu'ils soient directs (ex : phrase de Fabius à Marrachek) ou un peu moins direct  (l'espion qui rejoint les terroristes )

    Ceci rend l'actuel conflit en Irak et Syrie surréaliste et totalement  illisible: l'ami de mon ami est mon ennemi, l'ennemi de mon ami est mon  ami, l'ami de mon ennemi est mon ami, l'ennemi de mon ennemi est mon ennemi.

    On a le tournis  Le règne du flou. Le règne du fou.

    Quand l'occident mange avec le diable même avec une cuillère longue, c'est bien avec lui qu'il mange. Laurent Fabius, plus que tout autre, apprécie ce repas. Son supérieur hiérarchique aussi par définition.

    La "grande muette" probablement ...un peu moins ?

                                                              Sylvie Neidinger

                                                                                            

     

     

     

     

     

  • CyberFrance en espionnage

    Imprimer

    Sur le thème du cyber espionnage, l'actualité se concentre cette semaine, en France.

    *Au delà de l'affaire des écoutes de Sarkozy et son avocat.... Leur nombre, la méthode, les autorisations...Qui ont ulcéré toute la profession d'avocat. Une affaire judiciaire à l'instruction dont quelques bribes sont diffusées dans la presse, en violation du secret d'instruction. Dossier non encore terminé.On n'a pas tous les éléments à ce jour. Difficile de commenter à ce stade.


    *Au delà de l'article 13 de  la loi de programmation militaire voulue par le gouvernement Hollande et  votée en décembre 2013 par les députés  qui déjudiciarisera toute écoute et laissera n'importe quel organisme français s'introduire dans les vies privées et sans rendre de comptes à personne....Ultra dangereuse pour les libertés individuelles.cybersurveillance,orange,babar,france,canada,algérieMais une loi pour valider les pratiques illégales qui se pratiquent... déjà.

    Deux autres cas sont signalés cette semaine :

    *Le programme Babar qui surveille des Etat francophones, Algérie, Canada et autres

    *La coopération entre services secrets français DGSE et Orange. Maintenant que cela est confirmé cela redonne du sens au passé.

    Ces informations sont issues des révélations Snowden (document GCHQ) services secrets britanniques

    Il m'a été rapporté personnellement que certains abonnés -français ordinaires de la vie ordinaire mais dont le nom est à consonance étrangère - ont  vu effectivement leur lignes Orange brutalement en dérangement. Et pour la remettre, s'entendaient  poser des questions ultra personnelles par le personnel technique de la dite société.

    Questions   que normalement dans un état de droit, on ne pose jamais.

    Du genre, s'ils avaient un nom à consonance étrangère: des questions sur leur origine, combien d'ordinateurs connectés etc. Les numéros de PC étaient demandés ! Le SAV  demandaient  même pour le simple rétablissement d'une ligne internet  à ce que les ordinateurs de la maison soient connectés pour voir si la "connection "fonctionnait bien...

    Autant de questions non légales en France, évidement.

    Renseignement pris depuis, ces personnes ont changé d'opérateur suite à cette curiosité ma placéeClientèle commerciale perdue. Les limites du genre pour un opérateur privé que de dépasser son droit. Or chez les autres opérateurs les relations étroites avec la DGSE sont identiques!

    Orange en travaillant directement pour les services secrets  a pris le risque de mettre à mal son image. L'entreprise a pu perdre au passage quelques clients peu contents (dont ceux de l'affaire des lignes en dérangement) .

    Globalement mauvaise donne pour les libertés individuelles que ce  Babar et la volonté de la France de surveillance au delà du légal.

    Tout finit par se savoir.

    Les doigts pris dans le pot de confiture. Cela colle.

                                                                                          Sylvie Neidinger


    Crédits Images/capture d'écran/site web/Huffington Post.ca