democratie liberale

  • Implosion de l'UMP aujourd'hui 27 mai 14

    L'UMP n'a ni queue ni tête. Les récentes élections européennes ont d'ailleurs  mis en évidence la multiplicité des lignes politiques suivies.

    Normal, ce parti est une alliance de contraires!    Qui, depuis 2002, l'année de sa création ne se porte pas très bien voire mal. Pour la même raison.

    L'article de ce blog qui date du 20 novembre 2012 n'a pas pris une ride:

    http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2012/11/20/l-upm-l-union-des-moustiques-et-des-pommes-doit-se-scinder-e.html

     

                    PROBLEME DU PARTI UNIQUE, PROBLEME DE LIGNE POLITIQUE

    La droite en France a toujours été plurielle avec la droite autoritaire, libérale et traditionaliste, au minimum.[cf les droites en France René Rémond. L'auteur de sciences politiques a lui même rebaptisé son ouvrage vedette au fur et à mesure des éditions. Il se nommait initialement "la droite en France"]

    Ou légitimiste, orléaniste, bonapartiste.

    Ou gaulliste, libérale, centriste.

    Et surtout qui marche sur deux pieds:  sarkoziste ou chiraquienne plus centriste, plus droite sociale version séguiniste.

    Deux pôles qui cohabitent au sein de l'UMP.

    Difficultés à la naissance de l'Union pour un Mouvement Populaire en 2002.

    Fondé il faut se rappeler pour contrer le...FN qui montait en puissance. Rappel du 21 avril 2002: éviction du candidat socialiste au profit de Jean Marie Le Pen arrivé second à l'élection présidentielle.

                 LE "CANAL HISTORIQUE" ET LE POLE SARKOZISTE

    Pour exemple ultra concret des modifications interne à la droite, à l'origine, en 2002: dans une zone droitière du sud-est du pays, le Var, DL , Démocratie  Libérale  petit parti -sans grands moyens alors mais avec des élus actifs - avait profité de la fusion au sein de l'UMP pour prendre d'assaut les structures locales: l'"héritage gaulliste" et surtout un parti bien organisé.  A Toulon Hubert Falco  nomma alors  dans la presse  le RPR le "canal historique"! Dont les membres devaient s'effacer si possible lors des élections internes....

    Beaucoup d'élus  DL (J Pons etc.)  prenaient alors  les commandes des nouvelles structures. Chiraquie moins assurée. Officieusement tout du moins.

     Une cuisine interne de recomposition, certes. De "rassemblement .Les cartes se redistribuant avec les nouveaux assemblements, nouveaux acteurs. Qui ensuite ont  d'ailleurs"fait le job" puisqu'ils  sont régulièrement ré-élus.


    Au fond les divers courants perduraient...

    Mais  le "mariage forcé" dans un parti unique tel l'UMP fut-il (est !) difficile en termes de positionnements politiques. Les uns pouvant penser le contraire des autres !

    Exemple flagrant que cette campagne 2012. Nicolas Sarkozy fut carrément maurrassien, son discours allant plus loin que celui du FN par moments! Et totalement inaudible pour une partie de la droite.

                            RAPPEL: COPE FUT MINISTRE DU ....BUDGET !

    Aux problèmes "idéologiques" certains, s'ajoute aujourd'hui  l'affaire Bygmalion qui s'avère majeure avec un Jérôme Lavrilleux en pleurs devant les caméras et surtout des faits de fausse facturation pour conventions visiblement inventées. Ce, lié à la dernière campagne présidentielle.

    Un Copé qui certainement, n'est pas seul dans le dossier-sous réserve de la présomption d'innocence. Rappel : il fut ministre délégué au budget ce qui donnerait un aspect encore plus incroyable si les fausses factures sont prouvées. "A la Cahuzac" cet autre ministre ...du budget !

    Ce, dans un contexte où il avait été demandé aux militants en automne de mettre la main à la poche pour boucher les trous financiers suite à l'invalidation des comptes de la campagne présidentielle perdue. Militants qui avaient bien répondu à l'appel du  sarkothon et sont stupéfaits aujourd'hui.

    Copéistes et sarkozistes à couteaux tirés sur les millions évaporés dans la nature, juste visibles sur des factures. Fausses ?

                COMPTES DE CAMPAGNE SARKOZY 2012 EXPLOSES

    Comptes de campagne explosés à la hausse  à l'image de la démesure de Nicolas Sarkozy, de la haute opinion que l'ancien président  a de lui-même, de son rôle, des moyens énormes  qu'il mettait pour sa réélection, meetings avions...

    Et surtout le montant global de ce qui a visiblement été dépensé semble supérieur aux frais réels des prestations - car on peut raisonnablement estimer le coût d'un meeting.

    Des millions se promènent donc dans la nature. Mais où ?

    Difficile retour au réel pour l'UMP. 

    Par force.   C'est bien par les comptes financiers  et non par les lignes politiques que l'implosion va avoir lieu. Parce que la Justice s'en saisit. L'image du parti s'en trouve encore plus dégradée.

    La confusion entre la caisse de l'UMP et la caisse de la campagne de Nicolas Sarkozy est une couleuvre probablement difficile à avaler pour les militants notamment ceux à qui il fut demandé de contribuer.

    Confusion tueuse d'image publique. Electeurs choqués aussi.

    Le scénario du pire se joue car le ménage pouvait être fait avant la mise en oeuvre des pratiques illégales ! Illégales sous réserve des résultats de l'enquête judiciaire. Mais la presse évoque   des "fausses factures". Un trésorier en pleurs...Certes le présomption d'innocence joue...

    L'autruche UMP  refuse de sortir sa tête du sable depuis plusieurs mois. Le droit d'inventaire du sarkozisme réclamé par certains a été  systématiquement totalement nié par les autres.

    Droit d'inventaire comptable aussi !

    Rappel: les comptes de" sa" campagne avec des millions de dépassement étaient évidemment connus de Nicolas Sarkozy. Le contraire serait impensable. Irresponsable.

    Marine Le Pen  traite ce matin N Sakozy de "tricheur".

    Le fantôme de Sarkozy plane toujours sur le parti en une bizarre présence-absence paralysante. Un chef en creux. Ancien chef plutôt qui se voudrait futur. Jusqu'à quand?

    Aujourd'hui émerge le nouveau pôle filloniste,  jupéiste, pourquoi pas?

    François Fillon va demander ce matin  le départ de Jean-François Copé.

    Tout ceci se nomme "recomposition à droite"           Mais aussi au...centre droit ? Recentrage évident.

    La situation politique française post élections européennes est tout simplement surréaliste voire délétère: en résumé, quand  le FN est au maximun, le PS au minimum, c'est l'UMP qui explose !

                                                                                           Sylvie Neidinger


    Suite...

    :Le bureau politique UMP du 29 mai. Fillon demande à JF Copé de se mettre en réserve:http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0203525473377-en-direct-ump-la-journee-de-tous-les-risques-673972.php

    Suite: Copé démissionne

    Suite : Copé demande aux français  de le croire" dans les yeux" exactement comme un certain Cahuzac. Point commun entre les deux: les deux furent en charge du...ministère du budget.Ssuite :

    Attaques des sarkozistes contre le  triumvirat Juppé Fillon Raffarin:

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/06/02/les-sarkozystes-contestent-deja-la-direction-de-l-ump_4430205_823448.html

    Réponse

    bataille pôle gaulliste chiraquien (Debré) contre le pôle Sarkoziste (Morano Guéant)

    Véritable risque d'implosion:

    http://www.lepoint.fr/politique/francois-fillon-il-faut-sauver-l-ump-d-une-disparition-possible-04-06-2014-1831142_20.php

                                         http://www.leparisien.fr/politique/ump-nathalie-kosciusko-morizet-il-faudrait-changer-de-nom-et-vendre-le-siege-10-06-2014-3910613.php


    http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/06/10/les-sarkozystes-prets-a-en-decoudre-pour-le-controle-de-l-ump_4434926_823448.html

    http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20140704trib000838481/nicolas-sarkozy-declasse-et-en-sursis.html