UA-65882359-1

04/10/2017

Belgique: folies meurtrières parentales inouïes: pourquoi ?

Mais que se passe-t-il en Belgique ?belgique,ârentalité malade,cronos,crimes sordides

Tel Cronos qui mange ses propres enfants, ce pays est en proie à une série de faits divers absolument hors normes dans le champ privé (qui n'est pas ici celui des attentats publics malheureusement cet autre type de violence "moderne" et inacceptable)

On évoque ici une typologie de crimes particulièrement violente inscrite au sein de la famille:

 En septembre, une femme tue son fils à coups de hache.

Une mère fait griller son enfant de deux ans au barbecue.

 Un enseignant tue ses deux fils à coup de disqueuse

Les professionnels qui ont eu à traiter ces dossiers ont eu besoin d'accompagnement psychologique face aux visions d'horreur.

Parentalité malade. Comment expliquer ?

Où faire  entrer cette catégorie de faits divers: "drame de la séparation"?, de la solitude ? de la dépression?  "décompensation psychiatrique"?

Dans un autre pays, les USA, un récent fait divers intra-familial s'explique par une volonté d'imiter... un film de cinéma de la part des parents d'une fillette de huit ans, leur victime. Un couple a torturé son enfant " comme au cinéma"

Quel est l'impact des écrans ?

La criminalité existe depuis toujours.

Pourtant, la violence commise sur ces enfants est indicible.

Et probablement le signe d'une décomposition sociale avancée derrière la décomposition mortifère de la cellule familiale.

Pourriture.

Pas seulement en Belgique.

 

                                                                                Sylvie Neidinger

belgique,ârentalité malade,cronos,crimes sordides