14/03/2014

Escroqueries au ski: forfaits

La mésaventure est arrivée récemment à la station de Chamrousse.

Devant les caisses, une dame de 40 ans environ, habillée de vêtements de neige de bonne facture disait avoir acheté un forfait supplémentaire par erreur. Elle demandait si quelqu'un pouvait l'aider et le racheter. Elle ne le revendait pas à 50 % mais au prix normal.

Un jeune anglo-saxon de mes amis  fut sensible à ses dires. Il est policier (en plus...) et trouvait tout ok dont le billet à la bonne date.

Il a rendu service à celle qui se présentait comme "mère de famille".L'acheteur n'avait rien à gagner à cet achat juste à "aider son prochain"

Sauf que une fois passé une borne, le second passage a été refusé. Pass bloqué.

Le caissier sollicité pour résoudre l'énigme a immédiatement supposé qu'il s'agissait d'une arnaque. C'est apparemment habituel !

Colère du groupe. Le jeune homme grugé me dit que dans son pays, il est très fréquent de rendre services aux autres et même en station de ski  (!) sans se faire ainsi escroquer.

Bien évidement, Chamrousse  n'est pas responsable de ces agissements délinquants mais tout de même....

Cela se passe au niveau de ses caisses automatiques CB.

Sous le nez des employés  et met en cause un de ses  Pass journée  avec son logo.

Dont l'image est de facto  un peu touchée.

Au minimum à Chamrousse aurait-on pu prévenir par un panneau au niveau des caisses du type :"n'achetez jamais à la sauvette.... même et surtout pour rendre service !"

Autre idée: demander à un caissier si le billet est valable avant cet achat de circonstance...

Or, sur place, aucun message de prévention écrite n'est lisible pour mettre en garde.

Car visiblement  le marketing de montagne refuse de rentrer dans cette logique de prévenir, question d'image de pureté, d'espace de liberté sans pollution de l'humain trop humain.

Or, ce type précis de vol semble bien rodé puisque qu'il sévit ailleurs, renseignements pris.

Courchevel toutefois  a  eu le courage de l'affronter. Ses services surveillent tout individu "revendeur" et verbalisent.

                         LISTING DECALE DES ESCROQUERIES DE NEIGE!

Je propose par cet article de recevoir les signalements de toutes les "arnaques au ski" possibles et imaginables, par vos commentaires éventuels reçus.

On ne citera ni  les pays ni les stations où les faits surviennent.

Mais on listera- pour être aussi malins que les petits malins!- sous cette rubrique "lanceur d'alerte" tout ce qui se passe sur le terrain et dont personne, malheureusement personne ne parle 

Car la montagne est un espace supposé préservé que le marketing n'aime pas mêler à de la petite délinquance. Espace ...supposé préservé !

                                                   Sylvie Neidinger

1- arnaque à la revente de forfait

2-vol de ski le temps de boire un petit noir..

3....



29/03/2012

Ski, la sécurité enfants à Courchevel La Tania : aimantés !

 

En matière d'accidentologie à ski, les bilans 2011-2012 ne sont pas publiés.170320122934.jpg

Et pour cause : la saison n'est pas terminée que ce soit en Suisse ou en France

-si le soleil printanier ...mais violent ne fait pas fondre nos derniers espoirs de descentes !

La sécurité sur les pistes reste de toutes façons un objectif permanent pour les acteurs du secteur.

Il faut différencier les incidents dus à la responsabilité personnelle du skieur tels la vitesse, le manque de pratique, le hors piste, les plaques de glaces etc.         de ceux liés aux infrastructures.

Les stations redoutent comme le loup blanc ce qui met en jeu leurs équipements de près (déraillement de câble, Wengen, 2008) ou de loin (les chutes depuis les télésièges)

Le mois dernier, en février 2012, un garçon de 8 ans tombait dans le vide aux Deux-Alpes, se blessant grièvement.

Pour la seule année 2007, la Suisse déplorait plusieurs glissades identiques d'enfants à Saanenmöser, Celerina, Verbier.

L'AIMANT QUI COLLE L'ENFANT AU TELESIEGE

Une réponse technologique vient d'être donnée à ces accidents qui mettent en péril les petits gabarits : le système Magnestick.

Le domaine français des 3 Vallées, le plus étendu au monde skis aux pieds (600 km de pistes) partagé entre Courchevel, Tania, Méribel, Val Thorens, les Menuires... a équipé  plusieurs télésièges d'une innovation de son cru : l'aimant qui scotche le petit sur le siège le temps de la montée.

DSCN2139.JPG

Ce nouveau concept technique est issu des recherches de Sommital, installée à Chambéry, une société filiale de S3V, le gestionnaire des « vallées de Courchevel »

Pas étonnant : le ski alpin étant né...dans les Alpes...nos montagnes et leurs domaines restent à la pointe des réflexions technologiques sur la pratique de ce sport sous tous ses aspects dont la sécurité.

En Suisse, la station Ovronnaz a choisi d'équiper son télésiège Ovronnaz-Jorasse du système aimanté dès 2010 -2011.

Magnestick s'exporte. La mise en place à l'international de ce produit valide très clairement sur le terrain l'intérêt d'un système spécifique pour les plus petits d'entre nous.

Sylvie Neidinger

 

Les 3 Vallées Courchevel web170320122937.jpg

Station La Tania web

Station d'Ovronnaz web

Sommital web

Tags : ski, sécurité, Courchevel, la Tania, Ovronnaz, Magnestick, télésiège,Sommital

 

 

Crédit photos :sylvie neidinger