UA-65882359-1

05/06/2017

L'Ambassade US de Londres... contretweete Trump. Amérique déboussolée.

Les USA sont dans une énorme impasse avec le "drôle" de type qui les dirige.

Un triste sire.

Leur "tweet-président" déverse son agressivité et ses approximations en direct par le site de micromessagerie.

Hors de toute convenance, de toute diplomatie, de tout sens politique.

Ivre de lui-même, à l'international désormais...

Sans qu'on  ne vienne lui demander son avis, il impose ses lubies.

Comme si il n'avait rien d'autre à faire. A savoir, il n'a toujours pas nommé d'ambassadeur en Europe....

Le président  caractériel a instrumentalisé les récents attentats de Londres avant même d'avoir eu la politesse de condoléances à Theresa May et au peuple britannique.

La politesse, Trump ne connait pas.

Il attaque ad hominen le maire de Londres en interprétant mal ce que celui-ci a dit.

Une provocation agressive dont S Khan s'est moqué par l'indifférence au départ, ayant bien d'autres chats à fouetter pour gérer la crise due aux attentats... que de contrecarrer les remarques de la houppette blonde.

Extraordinaire. L'agressivité et la méthode de Trump sont tellement hors normes que l'Ambassade Américaine de Londres a réagit en twittant CONTRE Trump en réaction.

Désormais on contredit Trump en le "contre-tweetant" ! Du verbe contre-tweeter !

            TRUMP EN FOLLE INGERENCE ET COMME UN VOYOU

Trump est entré dans une folle ingérence vis à vis du Royaume-Uni et ce  n'est pas du tout le job d'un président des Etats-Unis !

 Aujourd'hui , vindicatif, le magnat de l'immobilier, roi de la téléréalité en rajoute à nouveau  une couche contre le maire, démontrant par là une obsession qui frise la maladie mentale.

Le maire de Londres réagit finalement sur la BBC et signale qu'il ne laissera pas Trump diviser les communautés britanniques.

Théresa  May, en colère a elle aussi réagi  :" en public, la Première ministre britannique Theresa May a affiché sans détour son soutien au maire travailliste de Londres, opposant un démenti à peine masqué au président américain. « Sadiq Khan fait du bon travail et c’est incorrect de dire le contraire », a déclaré la conservatrice."

 

Réaction du Washington Post: Tout en admirant le sens civique et la réaction stoïque du peuple britannique face à ce nouvel attentat, le journal déplore l’attitude de Donald Trump qui se comporte comme, je cite « une brute, un voyou sans cœur ». « On se demande s’il a perdu la raison », poursuit la journaliste Jennifer Rubin. « Mais non, c’est du Trump pur jus, impulsif cruel sans la moindre classe ou décence humaine. Si son comportement ne nous surprend plus, il devrait toutefois nous offenser et nous déranger ».

L'activisme "à côté de la plaque" de Trump le fragilise.

Et fragilise gravement les USA.

 Contre-tweeter ne suffira pas face à la folie de ce "dirigeant" qui "plante" le pays .

 

                                                    Sylvie Neidinger

 

 Le contre-tweet:

londres,trump,tweet,agressif,usa,attentats,maire,sadiq kahn

 Trump a même twitté une parole incompréhensible dont la toile s'est moquée: COVFEFE.londres,trump,tweet,agressif,usa,attentats,maire,sadiq kahn

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Trump: homme du passé ivre de lui-même

 Trump a donné un interview incohérente à l'Associated Press

Trump pathétique

Trump vu par les psychiatres