UA-65882359-1

01/07/2015

L’artiste Brigitte Tessier fait CIRCULER son anneau au CERN-CMS

 La collision entre l’Art et la Science que l’artiste franco-québecoise a provoquée  cette semaine- 24 juin 2015-  en installant son œuvre picturale à Cessy est du pur bonheur, visuel, intellectuel, esthétique.cern,cms,brigitte tessier,cessy,genève,genèse,hugues brun,jean fay

cern,cms,brigitte tessier,hugues brun,jean fay « CIRCULEZ » ...son œuvre conceptuelle est superbement placée sur le « bouchon » de Cessy, cette plate forme mobile du Cern-CMS qui, lorsqu’elle s’ouvre mène aux entrailles pour atteindre le fameux anneau de recherche, le LHC, Large Hadron Collider.

Pile à la verticale, en sandwich,  entre le véritable détecteur CMS profond, le Compact Muon Solenoid, cette immense prouesse techno-scientifique  et sa représentation vitrail accrochée en hauteur, à échelle réelle dans ce grand bâtiment  cathédrale.

cern,cms,brigitte tessier,hugues brun,jean fay Cette installation picturale est le fruit d’une collaboration dans le cadre d’ art@CMS initiée il y a un an.

        UNE IMPULSION NATURELLE DE.... 27 METRES

Brigitte Tessier, en visitant ces lieux avec des scientifiques amis (dont le chercheur Jean Fay) avait senti une impulsion naturelle.

Comme une évidence.

Un élan, une force, des choses à dire, un projet à mener.

Son idée artistique acceptée, elle y travaille depuis, en relation avec un scientifique-parrain, le  physicien nucléaire Hugues Brun  en dialogue fructueux.

 Elle a conceptualisé son projet avant de le réaliser dans  une logique imparable.

L’anneau fait 27 km. Son cercle à elle: 27 mètres.

 Un bon chiffre. Concrètement divisé par trois cela fait 9 mètre: pile, la taille de sa pièce de travail. Pratique. Une tv avait filmé Brigitte en action créatrice, chez elle.

Personne semble-t-il n’imagine la quantité de problèmes matériels inédits qu’elle a dû résoudre.

A commencer par la recherche d'un tissu de cette taille et d'une pièce.

Elle a trouvé: de la toile de yourte, magnifique symbole s’il en est d’une humanité circulaire!! Mais nécessitant juste...quatre heures pour  replier l'ouvrage le vendredi soir afin de  laisser sa famille passer un week-end...normal.

C’est son anneau à elle, son moyen technique.

L’Histoire peut alors commencer, son récit, sa tapisserie de Bayeux... de Genève version infra nucléaire.. Ou comme on veut, son rouleau japonais emaki en mode physique des particules.

                         AU COMMENCEMENT ETAIT ...LA MAIN !

"Que la lumière soit et la lumière fut. Que le sec paraisse et cela fut ainsi".

La boule d'énergie nommée  Brigitte Tessier se la joue genèse: "j'ai souhaité dérouler cette histoire" affirmait-elle ce mercredi 24 juin...cern,cms,brigitte tessier,cessy,genève,genèse,hugues brun,jean fay

cern,cms,brigitte tessier,cessy,genève,genèse,hugues brun,jean fayAu final une collision visuelle réussie  entre la longue histoire humaine et celle, fort récente de la recherche nucléaire voire infra-nucléaire dont celle du Cern et Cms.

Cela commence par une grotte,  comme métaphore-image de l'anneau souterrain qui s'agite  précisément sous l'oeuvre. Soit, sous les pieds des visiteurs.

Les scientifiques "maison" ont imprimé collectivement leurs paumes sur la toile de l'artiste. La référence est anthropologique "la cueva de los manos" (Santa Cruz, Argentine)

Ode à la MAIN, cet outil  majeur qui  permit à l'homme par son pouce opposé devenu pince de prendre  progressivement possession du monde rapidement, en quelques millénaires.

Humain supra prédateur qui aujourd'hui, bien loin du pouce originel tend à  repousser l'infiniment petit et l'infiniment grand, à  larges brassées.
cern,cms,brigitte tessier,hugues brun,jean fay

Une main dont les doigts peuvent s'accrocher aux doigts d'une autre main comme l'atome s'unit à son alter ego et forme des chaînes.

La dite paluche pouvant former des cercles humains,  d'amis,  de réflexions, de tout...

La référence  retenue ici: les danseurs de Matisse.

Cercles heureux, cercles endiablés. Qui peuvent mener au meilleur comme au pire: guerres et conflits.

L'artiste n'oublie rien, ni les sombres collisions issues de son trait  long de neuf mètres.

cern,cms,brigitte tessier,cessy,genève,genèse,hugues brun,jean fayLa plasticienne termine  son Histoire circulaire par un centaure mythologique et sa flûte de pan, qui affronte une sorte de magma cosmique, de tempête sidérale, de noire colère des dieux, de poussières d'étoiles, d'infra-nano particules électrisées.

De matière supposée informe et pourtant si structurée mais dont la logique n'est pas encore accessible à l'entendement.

De ce que chacun veut bien y voir, en fait.

 

          LE MIXE ARTISTICO-SCIENTIFIQUE

Ma visite en ce 24 juin fut royale puisque en connexion  avec un trio fort énergique et énergisant: Brigitte Tessier l'artiste, son  parrain, Hugues Brun et Jean Fay qui me  firent visiter en partie les entrailles du site industriel.

De cette heureuse quadri-collision toute en étincelles, j'en conçois- naïvement peut être- mes propres observations.

Et cela passe par des mot clefs: cercle, collectif, vide, lumière  faisceau...

1- Le format circulaire prime: les planètes  tournent à grande vitesse  en usant leur surface, le temps d'une journée qui chaque matin repasse de 1 à 24 h est cyclique voire cylindrique, l'oeuvre de Brigitte Tessier tourne...cern,cms,brigitte tessier,cessy,genève,genèse,hugues brun,jean fay

2-La vitesse prime

3-La terre tourne à folle vitesse  mais le plancher des vaches semble bien stable et rassurant par son immobilité. De facto la sensation de l'univers par l'homme est partielle. Seule son imagination scientifique et ses expérimentations de physique des particules mènent  à envisager d'autres systèmes si différents. Ceux justement que la plus  débridée  des imaginations n'est pas capable d'appréhender...."Et pourtant, elle tourne!"

cern,cms,brigitte tessier,cessy,genève,genèse,hugues brun,jean fay4-Ne peut-on pas quitter notre mode de penser habituel statique qui considère le vide comme un contenant et les particules un contenu ? Et imaginer à l'inverse que c'est l'existence même des particules minimales qui par leur dynamique, créé...le vaste vide ?

5-Les physiciens me font part d'un résultat étonnant du LHC On le met en route et le nombre de collisions est restreint: de l'ordre de la vingtaine  sur des milliers de particules. Etonnant ! On reste sans voix: comme ils sont bien organisés ces petits bosons, muons : à supra vitesse, dans un faisceau, ils "savent"  s'éviter joyeusement !

"Savoir" ici est un verbe à ...approfondir.

6-"Le hasard, c'est Dieu qui se promène incognito"(Albert Einstein 1879-1955) Encore faut-il réussir à définir cette drôle de particule D qui semble à la fois  exister et ne pas exister !

7-Tout est circulaire. Rien ne se perd, rien ne se créé. Cela tourne, cela revient au point de départ. Mais est-ce le même point de départ ? Tout est position dans l'espace-temps.

8-Il n'y a pas de temps linéaire, n'est ce pas ? C’est le mouvement qui créé le temps, non?
cern,cms,brigitte tessier,cessy,genève,genèse,hugues brun,jean fay

9- La force du collectif est un effet levier. Tel Atlas qui porte le monde sur son dos, cette force  de la démultiplication par le collectif est compliquée à mesurer. Au Cern- CMS une publication est signée par 400 chercheurs. 1+1 ne fait pas deux mais bien dix!

10-Ce levier de démultiplication collective, cette "puissance"  est l'énergie la plus compliquée à suivre, que ce soit pour nos petites vies humaines ou les particules les plus élémentaires.

Particules considérées comme  fondamentales, essentielles.

"CIRCULEZ, IL Y A TOUT A VOIR"

Brigitte donne à réfléchir. Jusqu'à  s'en donner le.... tournis !

                                                                             Sylvie Neidinger

 

Brigitte Tessier est membre du groupe ARTMIXE, association de peintres et plasticiens grenoblois.

26/06/2014

Le plus vieux pantalon du monde: une culotte de cheval

Les cavaliers de la steppe d'Asie centrale ont inventé le pantalon !vieux pantalon,cern,nicolas contens,journaliste scientifique,archéologie

L'info est sortie récemment, le 3 juin mais fut inaudible. Le short de foot ayant largement distancé tout autre élément de la garde -robe. Même la plus vénérable.

 

Nicolas Constans, journaliste scientifique publie cette découverte sur son blog....historique "dans les pas des archéologues: des fouilles au labo"

Un excellent média à découvrir et poster en favori.

On le cite:"En principe, les plus vieux pantalons connus sont ceux du Néolithique, comme ceux portés par l'homme des glaces, Ötzi, vers 3200 ans av. J.-C. ou d'autres fragments plus anciens. Mais à vrai dire, ce ne sont pas tout à fait des pantalons. Des jambières plutôt, un peu comme celles, en cuir, que mettent les cowboys : il n'y a pas d'entrejambe. Or il ne viendrait jamais à l'esprit de ces derniers de les porter sans pantalon. Car sans entrejambe, point d'équitation. Sans la protection de cette pièce d'étoffe, la vulnérabilité de l'Homo sapiens mâle à cet endroit rendrait les longues chevauchées franchement incommodes.

Voilà pourquoi la découverte en Chine de deux véritables pantalons, munis de leur entrejambe, est importante. Non seulement parce que datés d'entre le XIIIe et le Xe av. J.-C., ce sont les plus anciens pantalons connus à ce jour. Mais aussi parce qu'ils sont clairement reliés à l'usage du cheval, qui s'est alors généralisé dans une grande partie des steppes d'Asie centrale. Ce qui suggère que ce sont des cavaliers qui ont inventé le pantalon."

On apprend que le plus vieux pantalon découvert et conservé est composé de trois pièces: deux jambes, une entre-jambe.

Les reconstitutions en labo ont conclu à un pantalon aux jambes ....arquées!

En plus de la lecture de l'article sur le "pantalon originel du XIIIème siècle avant JC, on s'intéresse particulièrement au journaliste Nicolas Constans.(bio) C'est un  ancien  du Cern, un docteur en physique!

Il a quitté le monde des particules pour la vulgarisation scientifique (cf ses articles dans La Recherche) dont..celle de .l'archéologie

En effet l'archéologie moderne intègre totalement les diverses approches des sciences dures: archéométrie, dendrologie etc...

Grand intérêt de la voir bien expliquée par le journaliste Constans, dans  ses articles courts et percutants qui la rendent passionnante avec des réponses à des questions simples telles que :"qui a couché les géants de l'île de Pâques"

                                                                             Sylvie Neidinger


crédits images/captures d'écrans  blog Constans