carouge

  • FREEDOM@digital age, à Carouge

    Imprimer

     Le 7 avril dernier,  l’organisation TEDx Geneva déclinait la « liberté » autour du patrimoine commun avec les questions d’open source, free software etc.tedx genève,carouge,open source,richard stallman,creative commons

    tedx genève,carouge,open source,richard stallman,creative commonsEn présence de « grosses pointures » tels Richard Stallman à l’origine de Creative Commons et Wikipédia,  Alexis Kauffmann co-créateur de la communauté Framasoft et autres intervenants divers et originaux.

    WEB prédigéré....

    Tristan Nitot, fondateur de Mozilla  donne à voir une extraordinaire diapo. D'un côté un mobile et ses applis. De l'autre un distributeur de bonbons et boissons!!!Même configuration.

    freedom@digital age,mozilla,tedxgeneva,carouge,open source,richard stallman,creative commonsTriste évolution du web vers un consumérisme prédigéré. Plus un portail d'accès à l'illimité, à la   recherche mais un choix d'options déjà définies. Liberté super limitée. Le pire: auto limitée par l'usager !

    Terrible store-isation programmée des esprits !

    Intervention également de  la bien nommée Pryska Ducoeurjoli, "naturopathe-journaliste" qui réfléchissait aux process d'info dans un monde interconnecté. Son conseil: ne pas tout avaler!

    Plusieurs voies s’offraient pour  rendre compte de la séance: 

    ÷La présentation journalistique, immédiate, le jour même avec les réponses aux  5 W « who ? when ? why ? what ? where? » Les 5W qui d’ailleurs devraient être 7 avec le how et le how much…

    freedom@digital age,tedx genève,carouge,open source,richard stallman,creative commons÷La méthode scientifique en plongeant dans la vie et l'oeuvre de Richard Stallman. Encore fallait-il beaucoup d'inconscience et orgueil pour se confronter par écrit à un  tel géant...spécialisé à  source de l'open. Et une évidente nécessité d'être informaticien(ne) sur les bords. Ce qui n'est pas le cas.

    ÷L’édition blog néo-média qui finalement permet à celui qui tient la souris d’organiser …d’éditer comme bon lui semble l’info dans le tempo et la forme qui lui conviennent.

     La troisième voie a été choisie avec un décalage certain dans le temps (désolée) mais qui tient aussi de la ...liberté pour le blogueur(se) de rédiger...quand bon lui semble !

    ESPRIT COSY

    freedom@digital age,tedx genève,carouge,open source,richard stallman,creative commonsAutour du même thème de la "liberté"  TEDxGeneva fut tout de même plurielle, variée. D'où le choix de décliner par articles suivant la règle freedom@digital age,tedx genève,carouge,open source,richard stallman,creative commonsjournalistique de base "un angle, un papier":

    Blog-Série n°5 /TEDxGeneva 2014:

    1/5-FREEDOM@digital age à Carouge

    2/5-Richard Stallman: libre n'est pas gratis!

    3/5-Gwenn Seemel et la multiplication des petits pains

    4/5-Lessive digitale "libre". Vraiment ?

    5/5-Charles-Henri Favrod élegance de l'indépendance du journaliste 


    A savoir, les vidéos des séances se trouvent désormais facilement en ligne..

                                A SUIVREx !

                                                                                   Sylvie Neidinger


    crédit images/photos Neidinger sous common creative

  • Céramique de pointe à l'atelier Dethurens, Carouge

    Imprimer

    Françoise Kindler exposait  cet été en Haute-Provence à Simiane-la-rotonde *. L’artiste genevoise s’installe dès aujourd’hui (vernissage à 17h30 ! ) aux bords de l’Arve chez l’incontournable figure locale du monde de la céramique : Michelle Dethurens.

    Une expo accueillie du 16 novembre au 7 décembre 2012.

    Françoise Kindler malaxe la terre depuis 1978. Comme beaucoup, elle commence par  produire de l’utilitaire, soucoupes, jolis bols et tasses à café.

     Juste assez pour se familiariser aux techniques complexes du ceramique.pngcéramiste,  chimiste en réalité voire alchimiste avec la phase cruciale de la  cuisson…Tellement essentielle au rendu final du produit fini: valable ou jetable, cruel verdict !

    L’artiste présente ce jour une vingtaine de  sculptures presque  en voisine. Car son propre atelier, le bien nommé "Terre", se situe à quelques coulées de fleuve rue des Pêcheries  à la Jonction.

    Ses œuvres témoignent d’une recherche  de design autour de la « tension »  « la pointe » « l’arrête »079.JPG

    Il ne s’agit en aucune manière de naturo-morphisme ou de zoo-morphisme. Mais une fois créé, l’objet a quelque chose à voir avec la nature, les animaux. L’auteur  dénomme elle-même sa série plate  les « raies »  

    Le rapport a priori  lointain, entretenu avec le monde animal se confirme avec l’usage détourné de véritables cornes de capridés retrouvées dans une grange.céramique 2.png

    Elle les a ré-interprétées. Terminées serait le terme le plus exact. Comme pour rendre à l’objet sa courbe la plus significative, la plus épurée. Réparatrice? "Optimisatrice"? Perfectionniste?

    D’autant que la matière cornée avec ses rayures naturelles grisées lui convient parfaitement (curieux, d'ailleurs,  combien  keratine ressemble à l’étymologie grecque du terme keramik= argile…)

    La céramiste apprécie plus que tout la technique du raku, l’enfumage, ces  grès "chamotés" qui nécessitent des cuissons à réduction de carbone ( sans oxygène) Ainsi, elle invente  des dégradés de noir et de  gris que la Nature ne renierait pas…

     Michelle Dethurens (cv)  propose deux à trois fois par an son espace vitrine à des artistes professionnels  «  je cède au coup de cœur  en créant un lien vivant  avec ceux dont j’aime le travail » 

    L'enthousiasme de cette professionnelle genevoise reste intacte. Elle se souvient. Il fallut une certaine dose de ferveur  à cette pionnière des années 70 (atelier ouvert en 1980)  pour démarrer  à une époque où la céramique n’était pas un art du feu…féminin. Les fournaux oui mais culinaires ! Les plus difficiles à convaincre étant au départ très certainement les proches.

    Une génération de femmes a entrouvert les portes d'une profession devenue bien féminisée.

    Michelle Dethurens et Françoise Kindler tiennent le même langage.

    Elles parlent avec la même …flamme de leur nécessaire présence chacune en son  atelier.

    Toutes les deux enseignent.

    Toutes les deux évoquent avec la même passion cette magie de transformer une terre molle en objet structuré  (d’art ou utilitaire)

    Les gestes  techniques sont précis, dangereux, avec ces cuissons raku, et tout l’attirail du forgeron, des pinces, des gants, des masques etc.

    A vrai dire, les artistes de l'Art céramique sont encore plus forts encore qu’ Hephaistos !

    Ils  ne partent pas d’une matière noble,  le métal mais de basiques argiles informes, de  boues, de  glaises, de terres,  de « poussières d’humanité » ... transformées en sculptures esthétiques, froides et cassantes.

    Toutes  empreintes d’émotions humaines: magique !

    Sylvie Neidinger

     

    Atelier Michelle DethurensP1050527.JPG

     

     

     

    18, avenue Cardinal Mermillod

    CH-1227 Carouge

    www.ceramiquedethurens.ch

     

     Atelier Terre Kindler

    rue de la Pêcherie 2

    1205 Jonction-GE  sur rendez-vous

    Le 13e Parcours Céramique Carougeois aura lieu
    du 28 septembre au 6 octobre 2013 . Biennale internationale de céramique contemporaine depuis 1989

    Fondation Bruckner pour la promotion de la céramique.

    * On citera la Maison de Brian pour dire combien l'Esthétique en général -donc nous tous!-doit à ce genre d'initiative: avoir créé un lieu d'expo d'Art contemporain dans un village de moins de 600 habitants en zone de mi-montagne. Ici , les Alpes de haute provence à Simiane-la-Rotonde.

    rubrique la genevie.png