22/05/2018

Sortie, demain de "l'Ile sans rivage" de Caroline Cuénod, une métaphore de la Suisse

La cinéaste suisse Caroline Cuénod annonce la sortie mercredi d'un portrait atypique de la Suisse dans sa relation avec l'eau " de navigation".
Visible à Carouge au Cinéma BIO.#blogneidinger,armateurs,marine suisse,caroline #cuénod
 
Suisse, une île sans rivage? est une production Close Up Films et Chez Eugène.
 
Les plaisanteries sur la... marine  suisse doivent être remisées au placard.
 
"Mine de rien", le pays est le second au monde en terme de flotte pour la catégorie des pays enclavés!
 
Le manque d'accès géographique à la circulation maritime mondiale eut même pour paradoxe de voir se développer des projets pharaoniques.
Le port de Bâle serait classé comme... maritime par le "cordon ombilic" rhénan, évidemment.
 
Caroline Cuénod évoque l'activité mondialisée des armateurs suisses dont les navires  marchands sillonnent le monde.
Une logistique privée et publique pour les produits alimentaires, pétroliers....
Son  travail documentaire la mène à rencontrer  le chef de l'Approvisionnement de l'Etat, coincé dans un modeste bureau à Berne...Loin des embruns!
 
Concernant la navigation domestique, celle sur les lacs, notre regard contemporain est réducteur, troublé par la quasi disparition de tous les destriers  à voiles.
On rêve de revoir cette agitation même en rêve ou en rêverie...
 
#blogneidinger,armateurs,marine suisse,caroline #cuénod A Genève,  les pierre du Niton, cailloux  émergés donnent le "la" des altitudes, car utilisées comme horizon du système géodésique de référence altimétrique helvète.
 
Comparer le pays à une île est extrêmement juste.
Un peu comme l'Angleterre pour le mental, la quantité de rivages en moins...
Suisse...une île de montagnes, d'esprits indépendants qui se sont projetés aisément dans le commerce mondial...maritime.
 
 Caroline Cuénod a pris 5 ans de sa vie pour réaliser ce film. Chez elle, rien ne se fait en superficialité.
 
Ce #blogneidinger  avait signalé en 2013 la sortie de  son court-métrage Pièces à rêverie, une réflexion autour des archives avec les AEG. 
 
Ici, elle signe son premier  long métrage.
Des productions toujours  en originalité car mêlant sa réflexion (originale et basée sur des faits) ses recherches historiques, ce qu'elle est elle-même...
 
Elle trouve  de bonnes histoires (vraies) à raconter telles que les négociations durant la seconde guerre mondiale du patron de la Migros pour faire de Monaco un port ...suisse!#blogneidinger,armateurs,marine suisse,caroline #cuénod
La cinéaste puise dans QUI elle est pour nourrir sa vision, un peu d'ici, un peu d'ailleurs, ce qui lui ouvre une double focale.
 
Caroline décrit son autre pays, le Danemark comme carrément à l'opposé: pas de montagne et beaucoup de mer.
 
Son film est volontairement tourné en langue suisse allemande (voire en dialecte)  en romand.
 
Le dossier de presse regorge d'anecdotes intéressantes. On va  les retrouver dans le film. Ici, la bande annonce ...Pour mieux aller le voir en salle.
 
Caroline a signé ici le premier film helvète sur le thème de  la Suisse  Et  la mer.
 
 
                                                            Sylvie Neidinger

#blogneidinger,armateurs,marine suisse,caroline #cuénod

 

 

#blogneidinger,armateurs,marine suisse,caroline #cuénod

r. 

 

31/12/2013

Archiver quoi ? Le court-métrage de Caroline Cuénod aux AEG

En cette toute dernière limite de 2013, se pose pour chacun d'entre nous le problème du tri des documents. Qu'allons nous conserver de nos petites vies ou jeter?caroline cuénod,court-métrage,aeg,archives etat geneve

Le document en question passant alors soit en statut de détritus soit d'élément valorisable. Cruel dilemme, destinée opposée.

caroline cuénod,court-métrage,aeg,archives etat geneveLes Archives d'Etat  ont ce souci mais démultiplié  à millions.

Une  réalisatrice suisse Caroline Cuénod, a posé son regard à la fois hyper  professionnel et sensible sur les Archives d'Etat de Genève.

Le  documentaire, produit par les AEG  se nomme Pièce à rêverie & autres convictions (visionner)

  Née à Nyon en 1980, elle   semble fort à l'aise dans son sujet. La jeune cinéaste étant historienne de formation  avec sa licence en histoire sur  la justice pénale au 18ème siècle ( 2006)

caroline cuénod,court-métrage,aeg,archives etat geneveJustice, procès: grande source des Archives.

"Archive détruite= secret gardé...."

Rêverie originale que cette approche d'une double spécialiste à la fois de la caméra et du document d'archive.

Avec  une sensibilité de femme, scénarisée qui transforme  un objet visuel... en formidable "courte-fiction", originale.

Sympathique voyage au coeur de la "mémoire collective"dont la réalisatrice souligne les enjeux : de la sélection, des méthodes de conservation, autour du fil conducteur d'une lettre de sa ...grand-mère malheureusement détruite!

Mémoire institutionnelle de l'Etat  en mètres cubes distribuée autour de 5 bâtiments en ville. Sans compter les archives privées.
Une guerre contre la moisissure,  la rouille de l'agrafe aussi !

 Ce  docu  est bien agréable, simple d'accès,  sans morgue intellectualiste déplacée. Pas ennuyeux comme pourtant de sujet (.....les archives !) ne  pourrait le supposer.

Sur une musique originale de Gregorio Zénon.

Bonne idée surtout de la part de ceux qui  ont donné carte blanche et financements à cette réalisatrice helvète!

La suite: la construction d'un hôtel de Archives qui centralisera les tonnes de documents dispersés en ville??? Le documentaire évoque la nécessité d'un tel bâtiment unique.

Caroline Cuénod l'affirme : "archives et déchets sont issus du même processus au cour duquel on sélectionne ce qu'il faut garder. Ils sont   deux cousins d 'une même histoire de  la mémoire et de l'identité." 

Deux cousins qui n'ont pas du tout la même chance, tout de même !

                                                                                                                     Sylvie Neidinger

 

Post-suite.

*Je me souviens d'une discussion passionnante avec un archiviste d'un des 5 services genevois AEG sur les supports de conservation dont les normes peuvent évoluer et devenir obsolètes, rendant inutile tout  travail faramineux de passage à un autre support ( ex: vieilles cassettes vidéo ou CD rom qui vieillissent mal ou certains supports illisibles aujourd'hui)

*Conserver les papiers tels quels semble plus facile.....

*Aujourd'hui toutefois  la numérisation  semble enfin la bonne technologie. Des secteurs entiers sont en cours de numérisation:

Retrait des registres de l'Eglise protestante de Genève pour numérisation et restauration, 2013-2015  en savoir plus...

Numérisation du cadastre genevois, dit « Cadastre Dufour » (1843-1855) : retrait des registres en octobre 2013 en savoir plus...

*Autre problématique sur la notion de conservation...Genève ville internationale possède des archives des institutions internationales devenues "locales" dès lors qu'elles... croisent la vie de la Ville, de l'Etat de Genève. Mais pas les archives de ces Institutions, évidement.

Question:  ces institutions ( ONU, Croix-Rouge....) tiennent-elles bien leurs propres archives ? Dans le cas contraire, des pans entiers de la Genève internationale n'auront aucune visibilité dans le temps futur.

caroline cuénod,court-métrage,aeg,archives etat geneve