12/04/2018

Laeticia, Mme 100%, "capteuse" d'héritage se dit ....volée. Son argumentation sort du DROIT

Lamentable interview de Laeticia qui arrive trop tard, la veille d'un jugement.

Comme pour influencer.

Elle développe sur 14 pages les arguments qu'elle avait déjà communiqués par ses rares amis  puis par son avocat en solo dans les médias. Et se victimise au passage, doloriste.

Les affirmations la desservent toujours autant et montrent combien elle s'enferme dans sa propre logique auto centrée..

 # "On me vole mon deuil. On me roue de coups. On nous assigne, mes filles et moi, en précisant bien que nos enfants sont des "enfants adoptées". C’est d’une violence ! "

               ELLE OSE L'EXPRESSION "VOL DE DEUIL"!

Le terme de "vol  de deuil" est osé ! Il faudra lui construire une nouvelle jurisprudence et inscrire dans les textes cette nouveauté légale..

Rappel Laeticia ne prévient pas Laura ni David du décès de leur père (c'est d'une violence...)  et capte  TOUT à son profit . Ce qui est une sorte de vol à leur encontre.

Chacun en France a le DROIT de saisir la Justice, Laura et David comme tout le monde. Un droit démocratique.

Et dans ce cadre juridiquement les enfants Jade et Joy sont bien adoptées. Ce qui n'empêchera pas David de les nommer "mes petites soeurs".

Laeticia est bien la source de la violence de la situation. Comment pouvait elle agir ainsi, violemment contre les aînés et ne pas avoir de retour de bâton? Elle serait une machiavélique..qui se la joue naïve.

Oui c'est juridique ! Une assignation... assigne tout le monde, les deux filles adoptées aussi.

Un document juridique n'est pas une page de Paris Match. L'épouse du chanteur  devait s'y attendre d'ailleurs....

# "Mon mari n'est plus là pour dire sa vérité. Auraient-ils osé du vivant de leur père"

Elle osait tout, elle, du temps de son mari et même après le décès, l'ayant fait enterrer comme bon lui a semblé...Il faut juste  rappeler à Madame Boudou-Smet que les questions d'héritage se posent obligatoirement  une fois la personne décédée !!Pas avant .

# "Pour Laeticia Hallyday, Johnny « estimait qu’il avait fait des donations de son vivant et que ça les protégeait. David a construit sa vie, il a plus de 50 ans, il a fait un beau mariage, c’est un artiste reconnu. Pour Laura, de la même façon, il l’a aidée quand elle en a eu besoin. Pour lui, ils étaient sortis d’affaire"

Elle confond le DROIT et le don, l'aide. Cet argument fut déjà servi médiatiquement. Or, un héritage est un droit et ne dépend PAS DU TOUT du montant de la fortune de celui qui reçoit.

Important: même si Johnny entendait déshériter ses enfants il n'était pas en DROIT ( français)  de le faire. En tout état de cause une donation est un acte juridique implicite. De facto ces donations déjà effectuées feront probablement entrer l'affaire dans la logique juridique hexagonale et non celle de Californie.

                    MELANGE SENTIMENTALO-BUSINESS DE LAETICIA

Analyse du vocabulaire : "Aider, besoin" sont  péjoratifs....comme une aumône qui aurait été faite aux enfants aînés par la grâce du bon vouloir de leur chanteur de père.

L'héritage est un DROIT donné  par la société donc, pour un partage suivant des règles établies.

Et non une protection. Protection, ce  terme employé par Laeticia est curieusement typiquement un vocabulaire lié à la mafia !

L' inconscient de Laeticia resurgit ici. Elle dit aussi  "sortis d'affaire" Affaire??? Ce mot appartient au business et montre bien ce qu'elle a dans la tête, elle :les affaires et la protection.

Un  mélange sentimentalo -business  telle sa société incroyablement nommée "Mamour SARL" .

Les enfants aînés sont donc vus par elle comme récipiendaires d'aumônes, de dons. On met ici exactement le doigt sur l'image négative de Laura et David que Laeticia entretenait et Johnny avec probablement.

Enfants aînés vus comme parasites à la limite. Et pas comme enfants. Ce que l'absence de testament confirmera.

En résumé, on leur a fait une aumône, qu'ils dégagent....

Juridiquement son argumentation est insoutenable. Au terme  "C'est un artiste reconnu"on lit en creux que David aurait profité de son nom pour lancer sa carrière. Le camp de David avait déjà répondu à cet argument spécieux que l'album qui a le mieux   marché de toute la vie de Johnny fut celui fait par et avec son fils.

# "Mon homme n’étant plus là pour répliquer, on m’accable, on me fait passer pour celle que je ne suis pas »

Ce terrible " MON HOMME  " revient dans l'interview. Johnny lui appartient telle la mante religieuse.

Le #blogneidinger avait rédigé spécifiquement un article sur ce vocabulaire employé Mon homme. Ce vocabulaire appartient au registre de la POSSESSION.

 #"Et quant au fameux trust dont dépend l’héritage de Johnny, elle affirme bien en être « bénéficiaire, avec mes filles », mais assure que « le patrimoine doit être préservé et je ne décide de rien ».

 Elle confirme le trust à son unique profit et pour ses filles mais derrière elle.

Laeticia  joue celle qui n'a rien manigancé. Victime jusqu'au bout des ongles et ne décidant rien. Pauvre chérie pourrait-on...rire.

Elle est caricaturale. C'est probablement ce qui étonne et rend ce fait divers intéressant.

Il n'est pas du tout certain que la justice française apprécie cet interview la veille d'une décision. Les juges  ont d'ailleurs mis en garde à vue le frère de Laeticia et son "manager" Farran présent sur place la nuit du décès, cette semaine. Mauvais signe pour elle. Ses arguments ici listés sont irrecevables en droit français.

On imagine mal comment demain vendredi 13, la Justice hexagonale va s'auto-désaisir d'un dossier franco-français qui en plus intéresse le fisc.

La part américaine du dossier n'étant là que pour  cacher et soustraire des sommes.

Oui effectivement l' image médiatique de  Laeticia est définitivement  cassée.

Mais par sa faute à elle et justement de ce qu'elle est. Et non de "celle que je ne suis pas".

                                                                                          Sylvie Neidinger

 

 

                                Rubrique PEOPLE Hallyday Johnny

et rubrique analyse sémiologique

05/04/2018

L'avocat de Laeticia tape (trop) fort et montre le vrai visage (agressif) de sa cliente

 La saga médiatique  Hallyday poursuit son feuilleton.

Laeticia a organisé une contre offensive médiatique avant la seconde audience avec quelques aides de supposés spécialistes de communication de crise.

( Jusqu'à Mathieu Laine un conseiller de... Macron ! Mais que vient-il faire dans ce pataquès..?)

A trop en faire désormais, la situation empire. Sa défense est catastrophique.

 Pour la défendre, ses proches dénigrent à outrance. L'intervention du producteur Farran est mal passée. Il évoqua jusqu'à  la déchéance physique de l'artiste.

Le rockeur selon lui "n'avait plus rien dans le caleçon". Les yeux de ses fans en sont encore écarquillés. L'avocate de David a réagi à Nanterre sur cette défense outrancière qui va jusqu'à dénigrer le récent défunt en total irrespect.

Plus la famille Boudou parle,  plus le "clan Boudou s'enfonce : son père André Boudou (qui évoque massivement l'argent,  se donne le beau rôle et qualifie Johnny de drogué. Il suivait le couple à la trace )  sa mère Elyette dont la langue est bien pendue (nommée prête-nom  des sociétés françaises de Johnny: c'est illégal!)

Leaticia se positionne en victime d'une vieille cabale. Elle qui avait:

1) prévenu l'Elysée du décès avant ses enfants aînés

2) séparé Johnny de ses enfants aînés, elle gérait jusqu'à ses textos à sa place, effaçait ceux de Laura et David.

3) progressivement au fur et à mesure des testaments fait éliminer Laura et David.

Avec cette offensive médiatique  gratinée le ton est donné. La "veuve noire" choquée de voir son image publique totalement retournée montre désormais son vrai visage.

Le camp de David est dans le même temps dans un silence absolu. D'une part tout a été dit. D'autre part, il suffit d'attendre le jugement de référé du TGI de Nanterre.qui décidera du gel des avoirs et des biens ou non.

                           DEFENSE MEDIATIQUE AGRESSIVE DE LAETICIA

Après l'audience et en attente du jugement prochain, le 13 avril son avocat Me Amir-Aslani reprend en charge la défense médiatique.

Il tape fort, comme évidemment sa cliente le lui a demandé. A l'audience il n'avait pas hésité à salir Laura sur ses difficultés passées. La présidente de séance l'a immédiatement remis à sa place et Laura répondu avec douceur le lendemain.

Me Amir-Aslani intervient sur les plateaux tv le 3 avril pour signaler que jamais Laeticia ne partagera la succession, tout se passant aux USA.

En fait il donne déjà "son" verdict.

C'est d'une violence extrême ( pour les Juges) et donc tellement maladroit.

L'avocat de Laeticia entérine préventivement  le fait de pouvoir déshériter ses enfants.

La ....Justice française répond par la garde de vue du frère de Laeticia née Boudou le lendemain  4 avril autour de problème fiscaux.

Si elle a des parts dans cette boîte de nuitAmnésia, il est probable que cette voie est soit entrée judiciaire pour revisiter les nombreuses sociétés de Laeticia. Dont celle nommé incroyablement Mamour SARL!

Sur les avoirs qui sont partis aux USA sans déclaration au fisc français.

Sur le rôle étonnant de prête-nom  joué par sa grand-mère Elyette âgée de 82 ans  à la tête des sociétés.

Elle avait nommé son frère Gregory exécuteur testamentaire avant de décider d'en changer le mois dernier .Toujours Elle... à la manoeuvre. Seule.

                                                                                     Sylvie Neidinger

 

 

Laeticia a déjà jugé qu'elle s'adjugeait la succession aux dépends des autres héritiers! et en dépit du procès:

saga hallyday,feuilleton; laeticia,boudou,défense agressive,#blogneidinger

                                  Rubrique PEOPLE Hallyday Johnny