UA-65882359-1

03/08/2016

Transmettre et revivifier les traditions avec la ...5ème Suisse!

Des siècles durant, de nombreux Suisses ont quitté le pays pour s’installer ailleurs, très  loin parfois....tel le Club de Rosario, adresse: Rio Parana, Argentine centre.

Depuis le XIXème siècle, ils emportent  dans leur tête sinon dans leur bagages une partie de leur culture qu’ils ont adaptée à celle de leur pays d’accueil, produisant ainsi une  Histoire suisse de l’étranger. 

 C’est donc naturellement que les Clubs se réunissent à Genève en cette période de Fête Nationale les 1, 2 et 3 août.club.PNG

Ce, juste  avant le Congrès de lOrganisation des Suisses de l’Étranger à Berne les  5 , 6 et  7 août prochain.

Où se réunissent-ils ?

A Penthes évidemment.

« Le domaine abrite depuis 40 ans la Fondation pour l’Histoire des Suisses dans le Monde, son Musée et son centre de recherche. Il s’agit donc de la vitrine  culturelle des Suisses de l’étranger sur le sol helvétique » affirme son directeur Anselme Zurfluh. 

 L’ouverture officielle de la 2ème Rencontre internationale des Clubs suisses , sous le patronnage de l’Unesco eut lieu hier.

En présence de Madame Christina Meissner, première vice-présidente du Grand Conseil de Genève et de Monsieur Hubert Schneebeli, vice-président de la Fondation pour l’Histoire des Suisses dans le Monde

    RENCONTRES AUTOUR DE L'ACTUALITE DE LA TRADITION

Les Clubs de cette …5ème Suisse réunis au bord du Léman réfléchissent ces deux jours durant à la transmission des traditions helvètes.

Comment les faire perdurer dans le monde toujours plus mondialisé et moderne?

 Les intervenants furent tout à la fois  des historiens mais aussi des spécialistes de la communication culturelle pour présenter les derniers outils  capables de rendre la tradition compatible aux jeunes générations :

 Pierre-Alain Avoyer, fondateur de Ines Enterprises FZE, Dubaï, Émirats Arabes Unis

Daniel Bernard, président de la Société des Amis de Penthes

Constantin Kokkinos, président du Club suisse d’Athènes, Grèce

Guillermo Páez, président du club suisse de Rosario, Argentine

Isabelle Raboud-Schüle, directrice du Musée Gruérien et membre de la Commission suisse pour l’UNESCO

Jean-Loup Tétard, représentant de IPAC DESIGN GENÈVE

François Walter, professeur honoraire d’histoire suisse à l’université de Genève

Davide Wüthrich, président du Parlement des jeunes Suisses de l’étranger

Anselm Zurfluh, directeur du Musée et de l’Institut des Suisses dans le Monde.

Visionnage du film La Suisse au Coeur des Alpes de Pierre Dubois...

                                CHEZ MONSIEUR GALLATIN...

Ce soir : cocktail de gala à Gallatin (ce célèbre Suisse d’Amérique) en présence de ose,suisses du monde,genève,berne,suisse,traditionleurs excellences Suzan LeVine, ambassadeur des États-Unis d’Amérique, d'AntonioTrombetta, ambassadeur d’Argentine, de Federico Somaruga, directeur de Suisse Tourisme, et de Jim Scherrer, président de la Bundesbrief Society, Philadelphie.

CONTRER L'OUBLI

 Nombreux sont malheureusement ceux qui savent avoir des ancêtres suisses mais dont la tradition familiale n'a pas maintenu le lien vivant.

Pire.

Certains -j'en connais- découvrent par la généalogie leur suissitude pourtant récente. Pour mon exemple, quatre générations seulement, c'est peu et malgré tout leur arrière grand-mère helvète oubliée à la moulinette de ce que les sagas familiales conservent ou non...

La cinquième suisse concerne précisément ceux qui ont gardé la nationalité, peuvent voter tout en vivant à l'étranger.

Avec ces organisations structurées et réunies cet été dans la "mère patrie", les expat’ devenus Suisses d’ailleurs (vu d’ici) ou  originaires de Suisse (vu de là bas) comprennent les enjeux  majeurs  de  conserver leurs racines helvètes.

Pour ses intérêts économiques, touristiques etc. la Suisse gagne à entretenir, irriguer, garder vivante cette partie d’elle-même, ce sang qui vit …loin de ses yeux.

La suite...à Berne ce vendredi où l'Organisation des Suisses de l'Etranger va fêter son centenaire.

100 ans: un bel arbre debout.

 

                                                   Sylvie Neidinger

 

swissinfo.ch/5e-suisse_les-clubs-suisses-du-monde-attaché...

 

Crédit image capture dossier de presse penthes

03/02/2015

Open Cultural Data Hackathon 2015: avec les Archives de l'Etat de Genève

Les développeurs en informatique, wikipédiens et autres spécialistes du patrimoine vont s'en donner à coeur joie lors du prochain Hackathon, un workshop de deux jours sur des appli informatiques en open data.zz.GIF

Cela se passe à Berne les 27 et 28 février prochains. Les Archives d'Etat de Genève y participent.  Elles publient l'info sur leur site.

Je cite:"Le premier  Hackathon culturel suisse  est organisé par le groupe de travail  OpenGLAM en collaboration avec la Bibliothèque nationale suisse et d'autres institutions dont infoclio.ch. Il fournira  l'occasion à des chercheurs, acteurs culturels, programmeurs, wikipédiens, ainsi qu'à des institutions patrimoniales, de travailler avec des données du monde de la culture. Par le biais d'exemples concrets à inventer ensemble, les participants s'interrogeront sur l'utilisation des données culturelles en humanités numériques, sur la manière de rendre (re-)utilisables les données culturelles pour la création et  la recherche et sur l'intégration de ces données dans Wikipédia/Wikimédia.

Les AEG participent à cet événement et fournissent des jeux de données (libres de droits) en open data, téléchargeables ici:  http://make.opendata.ch/wiki/data:glam_ch

Pour réfléchir à une culture partagée libre et inventer les outils informatiques adéquats.Cliquer sur le lien supra: quel voyage dans  l'Histoire!

                                                  Sylvie Neidinger                                                                                                   

open data, wikipediens,open data hachathon 2015, berne, suisse, archives d'etat de geneve