berlin

  • "Ich bin ein Berliner" Le terrible boomerang de la nébuleuse islamiste dans sa globalité

    Encore un carnage.

    Honte bue aux responsables directs du massacre évidemment.

    Honte bue à "nos" responsables politiques et médias occidentaux qui hier encore  lançaient une campagne hystérique contre la Russie et le gouvernement syrien parce qu'ils éliminent d'Alep les derniers jihadistes rebelles, "amis" ...des occidentaux.

    Dans un mythe entretenu  du méchant EI mais du gentil rebelle.... Alors que tous les groupes éliminés  d'Alep partagent la même idéologie mortifère. Et sont qualifiés localement de terroristes par le gouvernement syrien.

    Un article du Point (10/12/16) par Armin Arefi fait... le point sur la nébuleuse islamiste rebelle syrienne décryptant en fait  le rapport US Lister.

    Je ne partage pas son  point de vue mais cet article est en même temps une superbe synthèse de la "joyeuseté idéologique" des "Amis"que l'on s'est choisis. Une synthèse noire sur blanc. CQFD.

    Je ne partage pas car le journaliste laisse à penser qu'il fallait encore plus aider ces rebelles!!Toujours cette propension des médias à décrire les rebelles comme des bisounours au départ selon lui....

    Le délire occidental est total.

    Et l'occident subit en boomerang ces raisonnements erronés d'apprentis sorciers qui sont allés  vouloir redessiner le moyen-orient à leur convenance, dans une ambiance post-colonialiste erratique.

    On rappelle que Laurent Fabius, alors chef de la diplomatie hexagonale,  a osé soutenir en 2012   le Front Al Nosra, nébuleuse d'al Qaida. Bien lui en a pris .... Il a été promu  le 8 mars dernier Président du Conseil constitutionnel, sans aucun commentaire de la classe politique française, ni des médias ! Et malgré son devoir de réserve il continue à commenter l'actu pour laquelle il a lui mis de l'essence sur le feu.

    Les responsables politiques occidentaux (Obama, Hollande, Merkel etc) continuaient hier encore à hurler au loup contre le format "Syrie+Russie+Iran"et  soutenir des Amis dont on peut dire avec avec de tels amis pas besoin d'ennemis !!!!

    Ils continuent leurs amitiés diplomatiques  avec les états cités dans l'article comme financiers non officiels par des voies détournées des groupes jihadistes locaux et de l'EI à son apparition: AS, Qatar, Turquie. Ce dès 2011.

     

    Les populations civiles trinquent en Syrie, en Irak, au Yémen  en France et hier à Berlin.

     

                                                  Sylvie Neidinger