benoit xvi

  • Garde Suisse, plus vieille armée au monde -demi millénaire!- en action ce jour

    Le cérémonial papal de ce jeudi 28 février pour  ouvrir le Conclave est marqué par les prestations de la Garde Suisse au service  particulier du souverain pontif. (actu)

    La Garde Suisse  de fait est la plus ancien corps d'armée au monde : un demi millénaire !

    L'anniversaire du 5 juillet 1512  est passé totalement inaperçu cet été. Ce blog Neidinger est un des rares à avoir traité l'information.

    suisse.GIFIl y a pile 500 ans, le 5 juillet 1512 par la Bulle Etsi Romani Pontifices, Jules II confère aux Suisses le titre de "Defensores Ecclesiae liberatis" Corps créé par le même Jules II en 1506.

    Lire le très intéressant  témoignage vécu de l'intérieur par un samourai du Pape: Stéphane Sapin.

    Comprendre comment un jeune Suisse du XXIème siècle choisit de revêtir ces uniformes d'un autre âge pour servir la personne du chef de l'église catholique.

     

     Sylvie Neidinger

     

    RubriquesHelvetia, Histoire avec un H

    Le Pape, combien de divisions ? Une: la Garde Suisse ! Pile depuis 5 siècles ce 5 juillet 2012

    Samourais du Pape

    J'intègre les commentaires  à l'article :

    Géo:"L'anniversaire du 5 juillet 1512  est passé totalement inaperçu cet été."
    A Genève, Madame, à Genève...
    Cela vous étonne ?"

    La blogueuse :"A Genève, la Rome calviniste, franchement pas d'étonnement. Mais ce que je voulais dire est que cette Garde Suisse  appartient au patrimoine culturel commun helvétique. Et que l'info cet été n'a pas été donnée à ma connaissance du tout, globalement dans le pays. Alors qu'elle est majeure : avoir le plus vieux régiment constitué et en activité du monde, ce sur un demi millénaire: c'est énorme comme info historique et patrimoniale  ! "  Sylvie Neidinger



  • Ratzinger, Pape finalement moderne

    Benoît XVI créé une véritable révolution. Par son geste, ce gardien pourtant  intransigeant du dogme catholique (son rôle doctrinaire)  engage par son départ l'église dans la modernité !

    Un esprit chagin remarquait, à propos de la décision récente du Pape: "au moins  sera-t-il célèbre par ...sa sortie spectaculaire".

    Effectivement et il y a de quoi ! Mais l'ironie semble mal venue. L'évènement est bien... historique puisque le dernier titulaire de la fonction pétrinienne à avoir renoncé à l'exercice pontifical   le fit au ...XVème siècle.

    Jean-Paul II n'avait pas quitté son"activité" malgré la maladie et l'âge avancé :"à qui dois-je envoyer ma démission?" plaisantait le Polonais. De facto, il inscrivait la nomination du Pape dans un mystère théologique issu du Conclave, du type "Dieu en a décidé ainsi, personne n'y peut rien"

    Benoît XVI en quittant de son plein gré, fait entrer l'Eglise romaine dans la réalité du XXIème siècle.

    L'humain Ratzinger en a décidé ainsi. La charge est lourde. Quelques affaires dont celle du majordome italien,Vatileaks, les dossier trop nombreux de la pédophilie  ont dû agacer le bavarois et peut-être accélérer le processus décisionnel ?

    Le catholicisme à tout à y gagner. Dans le monde médiatique contemporain, l'image de Papes veillissants presques séniles n'est ni dynamique ni motivante.

    Diriger l'église catholique et son milliard 7 de fidèles nécessite une santé de fer liée à  une énergie hors du commun.

    Le Pape allemand laisse le Saint Siège (encore chaud ) à plus jeune et plus motivé que lui. C'est une décision purement managériale, en fait. Il surprend.

    Personne n'imaginait cette décision de sa part.

    Cela se nomme la "Révolution Ratzinger" ! Auf wiedersehen.

    Sylvie Neidinger