athènes

  • Arménie à Genève. Comment reconstruire la mémoire "diasporisée" et "désanatolisée"

    Imprimer

    Les objets, rien de tel pour retrouver la mémoire des hommes !penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

    Penthes accueille jusqu’au 20 septembre prochain de précieux reliquats de la culture arménienne que la famille Kalfayan avait amoureusement et compulsivement glanés.

    Et continue encore à la génération suivante, depuis Londres, Athènes ou Thessalonique.

    penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser Garabed et Anahid, parents initiateurs, ont  tenu à rechercher, rassembler, retrouver, découvrir partout dans le monde, du petit marché de brocante  installé à   Miami aux galeries,  ces biens divers, des œuvres d’art, objets de culte jusqu’ à une basique assiette  usuelle.penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

     Comme pour reconstruire, recoller, re-scotcher, retrouver, rebâtir  l’univers arménien.

    Comme pour réunir à nouveau une famille détruite en 1915.

    penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliserCelle d’une Arménie d’Asie mineure  « diasporisée » -oui verbe ici créé pour exprimer cette dispersion humaine et culturelle forcée.

    Celle de  familles entières  « désanatolisées »-oui néologisme ici créé.

    Désanatolisées  car vaporisées dans les miasmes des vents mauvais de l’histoire, évanouies sur place ou déplacées.

    Besoin de forger des mots. Mieux.. des verbes nouveaux pour exprimer l'indicible. On parle de 1,2 millions de morts.

     Quand on   tient dans la main ces artefacts en 3 D, réels et solides, quand le visiteur les voit dans leur vitrine,  il se met en lien direct avec les disparus qui  les avaient eux même utilisés.

                             NIER LES NIEURS POUR SOIGNER L 'AME COMMUNE

    Des objets comme preuve tangible de leur existence humaine et  leur  consistance historique.

    Des objets qui nient les nieurs de la présence pluri-millénaire arménienne sur les terres d'Asie mineure sur  lesquelles « entre temps » cette population autochtone est devenue poussière.

     A défaut de pouvoir faire  revivre les personnes disparues, le couple Kalfayan  a très tôt songé à sauver de l’oubli et surtout REUNIR ! quelques  biens de ces   familles entières passées à la moulinette de l’histoire.

     Pour recoller les artefacts  culturels d’un peuple vidé de sa substance géographique millénaire pile il y a un siècle.

    Pour soigner l’âme. penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

    Pour retrouver l'âme, les âmes  telles ces boules cultuelles en céramiques si symboliques...

    Ou réunir les khachkars apotropaïques.

    Pour cicatriser une blessure pas si refermée que cela...

     M.Roupen Kalfayan,  son frère Arsen et Veronica  continuent la  quête  initiée par leurs parents.

    Ils ont mis à disposition du Musée de Penthes environ un tiers de leur collection.

     Ils étaient d’ailleurs  présents à Genève  le jeudi 16 avril dernier pour le vernissage de ces  pièces évidemment très orientales.

     C’est à dire le « fruit du mélange du savoir-faire arménien, perse, syrien ou byzantin » tel que ne l’indique S.E. Charles Aznavour dans sa préface au document d’expo.

    Savoir faire arménien, fruit de  cet incroyable Proche-orient si riche de ses diversités originelles.penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

    SALON DU LIVRE DE GENEVE

    L’Arménie est également visible au Salon du Livre de Genève avec toutes les informations écrites complémentaires sur toutes  les Arménies:

    Toutes ? Oui : l'Arménie de  l’Etat contemporain, celle historique, celle annihilée,  celle mythique et celle réelle dont témoignent les oeuvres exposées à Penthes...  sauvées de l'oubli par le sérieux travail de collectionneur de la famille Kalfayan.

                                                                                       Sylvie Neidinger

    Suisse Arménie La collection Kalfayan, sur le chemin de la mémoirepenthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

    Switzerland-Armenia The Kalfyan Collection, on the Path of Memory

     Musée des Suisses dans le Monde

    Château de Penthes

    18, chemin de l’Impératrice

    CH-1292 Pregny-Chambésy

    Fondation Diran et Charles Philipossian

    Fondation Armenia Genève

    crédit images/photos Neidinger

  • L'Acropole d'Athènes rénové: conférence à la MOM

    Imprimer
    Fin de travaux à .... l'Acropole ! 
     
    Bernard Holtzmann, professeur émérite d'archéologie grecque donne une conférence demain mercredi 16 à Lyon II sur les travaux de l'Acropole d'Athènes. archéologie,athènes,acropole,mom,lyon ii,bernard holtzmannjean pouilloux

    Elle est donnée à la MOM, l'excellente Maison de l'Orient et de la Méditerranée  dans le cadre du cycle Jean Pouilloux :

    "Depuis 1975, l’Acropole est entrée dans une phase intensive de travaux qui s’approche aujourd’hui de son terme : les trois grands bâtiments classiques en marbre ont été restaurés, les milliers de fragments épars sur le plateau et sur ses pentes inventoriés, les murailles étudiées systématiquement pour la première fois. Il en résulte une connaissance renouvelée de ce site majeur de la civilisation grecque qu’atteste le regain des études le concernant. Bien des idées reçues s’en trouvent remises en cause.

    En outre, la création en contre-bas du sanctuaire d’un nouveau musée, dix fois plus grand que l’ancien lové dans un recoin du rocher, a permis de présenter les œuvres d’art célèbres découvertes lors de la fouille des sanctuaires du plateau et des pentes dans un environnement original et spectaculaire qui les met mieux en valeur."


    A savoir, un architecte franco-suisse Bernard Tschumi est à l'origine de  nouveau musée de l'Acropole, construit entre 2003 et 2009 avec le grec  Michalis Fotiadis
    Pour les amoureux de la Grèce antique et du site contemporain...

                                                            Sylvie Neidinger
     
                                                                                                                                   archéologie,athènes,acropole,mom,lyon ii,bernard holtzmannjean pouilloux
     
    A 18 heures, au grand amphithéâtre Lumière Lyon 2.

    Les conférences de la MOM sont souvent disponibles en podcast
     
     



    Crédits Images/capture d'écran/site web/ MOM