13/05/2018

Street Art N°11... rue du Vieux-Billard, 14. Genève

Le graph n'est pas récent. Bien installé dans le paysage genevois, au 14 rue du Vieux-Billard.IMG_8006.JPG

L'oeuvre tient le coup. Respectée.

Une façade signée  par l'artiste Joule de la Jonxion. Julien Champod ou Créative Joule.

rue.GIFLe graph est remarquable. La forme suit la logique du fond.

Le résultat  n'est pas une pièce rapportée, plaquée. Un mur dont on utiliserait juste la verticalité.

L'oeuvre donne de la 3D, du relief à une façade basique. Par la technique la plus ancienne qui soit, le trompe l'oeil qui donne une illusion géométrique

street art,#blogneidinger,julien champod,joue de la jonxion,artiste,14 rue vieux-billard,#genèveLa construction du 14 a son double au 12, immeuble voisin resté hors intervention.street art,#blogneidinger,julien champod,joue de la jonxion,artiste,14 rue vieux-billard,#genève

Les deux façades se répondent en un duo, en duel entre le plein et le vide, le simple et le coloré, l'intervention d'artiste face au mur initial.

Dialogue, rue Vieux-Billard entre le cimetière des Rois et Plainpalais.

Le bâtiment graphé et celui resté  neutre forment un contraste visuellement très intéressant.

Un peu plus loin, un tag  "politique" réclame aux banquiers de ne pas... toucher à ce quartier.  Bon je ne connais pas cette histoire. Difficile d'en parler...

On se demande juste où est caché le...Vieux-Billard?

                                                                                   Sylvie Neidinger

 

Le blog TDG  Planète Photo signale Lights, Geneva Graffiti, un nouveau magazine dédiés aux graphs' genevois.

images @neidinger

street art,#blogneidinger,julien champod,joue de la jonxion,artiste,14 rue vieux-billard,#genèvestreet art,#blogneidinger,julien champod,joue de la jonxion,artiste,14 rue vieux-billard,#genève

street art,#blogneidinger,julien champod,joue de la jonxion,artiste,14 rue vieux-billard,#genève

 

             RUBRIQUE MIROIR DE L'URBAIN STREET ART'

 

22/09/2016

L’australien Shaun GLADWELL chez Analix Forever

 Shaun Gladwell expose pour la première fois en Suisse  chez Barbara Polla.analix forever,shaun gladwell,geneve,barbara polla,buchman shaun gladwell,australie,artiste,skateboard

 Il était présent au  vernissage, en ce jeudi 1er septembre. Et   de fort bonne  humeur:"le soleil !" me dit –il.

L’artiste qui vit à Londres retrouvait avec joie  une température digne de sa terre natale...

 Australien, il l’est jusqu’au bout des baskets. Connu pour avoir exposé  une vidéo sur les …kangourous à la biennale de Venise en 2009 au  Pavillon Australien.

analix forever,shaun gladwell,geneve,barbara polla,buchman shaun gladwell,australie,artiste,skateboard

L’artiste est   un vrai  bushman mais version trottoir urbain.

A Genève, tout en discussion intense avec les invités,  il réussissait  à couver son SKATE fétiche du pied … Juste pour le protéger ? Se rassurer de sa présence ?analix forever,shaun gladwell,geneve,barbara polla,buchman shaun gladwell,australie,artiste,skateboard

 L’« objet skate », sa  Vedette,  devient  chez lui    support d’art.

Une  planche Totem, en fait.

 

 Bushman jusqu’au bout des roues je vous dis !

analix forever,shaun gladwell,geneve,barbara polla,buchman shaun gladwell,australie,artiste,skateboard

 

                                  LE CASQUE ET L’EQUILIBRISTE

analix forever,shaun gladwell,geneve,barbara polla,buchman shaun gladwell,australie,artiste,skateboard A l’étage de la galerie d’art, rue de Hesse, la vidéo « Skateboarders v’s Minimalism » tourne en boucle.

Une intéressante slow motion.  Où l’on entre plus encore  dans l’univers perso de l’artiste.

 « Skater »  c’est en fait quitter la certitude des deux pieds lourdement collés au sol par la gravitation universelle. C'est s’affranchir des  kilos de gaz qui nous scotchent au plancher des vaches.  

Un envol hyper technique.analix forever,shaun gladwell,geneve,barbara polla,buchman shaun gladwell,australie,artiste,skateboard

 Par lui, cet exercice apparemment sportif devient également  artistique. L’œil de Shaun et sa caméra captent des attitudes   de déséquilibre totalement inédites.

Que l’on pourrait  comparer à l’envol de l’oiseau qui déplie et joue de  ses ailes.

Mais la comparaison avec le monde animal présente ses limites.

En skate, les positions hors-normes de déséquilibre maîtrisé ( et parfois raté !) sont bien celles de l’homo…sapiens. Et de lui uniquement. Elles sont  uniques et sublimes.

 analix forever,shaun gladwell,geneve,barbara polla,buchman shaun gladwell,australie,artiste,skateboardShaun nous  a  donné à voir ces postures improbables au travers de son regard d’artiste.

La chute évidemment fait partie intégrante  de l’exercice. Du drame. Comme une validation mathématique par le réel: « t’as pas trouvé la bonne position, tu tombes » CQFD !

 

                                         THE DEVIL HAS NO HELMET

 

analix forever,shaun gladwell,geneve,barbara polla,buchman shaun gladwell,australie,artiste,skateboardAlors pour tout de même, se protéger de la destruction liée à la chute, l’artiste australien présente un fétichisme artistique  tout aussi avéré en direction du …CASQUE.

Un objet ultra complémentaire du skate, vous en conviendrez. Son parfait alter ego !

 Effectivement l’expo décline tout autant les deux objets. Shaun est même raccord avec l’actu motard de septembre: le célébrissime  rassemblement de masse   de milliers de …casques,  au Bol d’Or 2016 dans le Var.

L'australien imagine, dessine force de casques, des verts psychédéliques, des ocres fusains , pour tout usage etc.

 Avec le titre de son expo « The devil has no helmet » Shaun Gladwell nous confie chez Barbara Polla une info de première importance.

Le diable n’aurait donc  pas de casque ? Alors, si il se casse la figure en skate, il risque d’y passer, lui aussi ??analix forever,shaun gladwell,geneve,barbara polla,buchman shaun gladwell,australie,artiste,skateboard

 Remarque: à  Genève, Shaun Gladwell ne portait pas de casque lui non plus, mais une...casquette textile.

 On a compris son message.

Cet Australien est juste un demi-diable (de Tasmanie) en recherche  de l’Eternel équilibre/déséquilibre!

Tu tombes, tu meurs. Tu vis, tu bouges et tu passes ton existence à faire tes choix d’équilibre sur l'axe spatio-temporel.

Son art pose carrément les questions existentielles de base.

 

                                                     Sylvie Neidinger

 

Expo jusqu’au 2 novembre 2016

 Galerie Analix Forever

2, rue de Hesse   Genève.

 

                                                dont             RUBRIQUE BARBARA #POLLA

 

 

08/04/2016

Vincent Gontier, sculpteur de... papier journal !

Passage de la presse écrite au numérique.vincent gonier,sculpteur,papier journal,voiron

Presse écrite en régression. C'est un constat de mutation.

Le journal peut aussi avoir une autre destinée, moins attendue....

vincent gonier,sculpteur,papier journal,voironVincent Gontier travaille depuis plus de 30 ans  en Isère avec ce matériau, qu'il valorise à sa manière.

Son atelier est à Voiron en  Isère.

Il a passé un accord avec le  quotidien local de la PQR, le D L pour  utiliser des kilos de  papier journal  pour ses...sculptures. A la condition que les feuilles ne soient surtout pas... ouvertes !

Pas de lecture.

Le secret d'usage en  sculpture de cette matière hyper fragile par définition: le papier ? vincent gonier,sculpteur,papier journal,voiron

Une compression par le métal dont Vincent Gontier est un redoutable façonnier aussi.

Résultat: de très étonnantes plastiques  aérodynamiques.

Quand j'ai fait part à l'artiste, qui fut exposé au Musée Hébert jusqu'au 4 avril de mon ressenti -à savoir que chaque oeuvre semble correspondre à une équation mathématique incarnée- il répondait qu'un mathématicien lui avait  fait à peu près  la même remarque.

Cela relèverait même, a-t-il appris du spécialiste, d'une catégorie complexe des mathématiques...

Calculs qui toutefois  lui restent inconnus. Lui reste un poète !

                 LE PAPIER JOURNAL DEVENU  DESIGN

L'artiste créé des formes extraordinaires  avec  un  fort contraste de matières: le solide du métal et le papier si fragile des  journaux   qu'il rend fermes. Qu'il enferme.

vincent gonier,sculpteur,papier journal,voironVincent Gontier semble aussi avoir la côte dans l'univers local  des chaudronniers, soudeurs et métalos qui saluent la prouesse...

Les journalistes en visite sont eux  étonnés par  l'incroyable forme donnée à du simple papier journal que personne n'imaginait matière si design

"Vincent Gontier a fait des journaux, imprimés éphémères qui accompagnent notre quotidien, sa marque de fabrique. Depuis presque trente ans, le sculpteur les assemble, pliant et dépliant, mettant en volume les oppositions : fragilité-solidité, souplesse-rigidité, papier et acier. Il contraint ou libère ces matériaux, les façonne dans une dimension tant esthétique que poétique. Les « Compactus », qui associent liasses de journaux et acier, avec les « Croquis sculptures », qui sont leurs versions réduites, puis les « Synapses » et les « Origami », où la seule feuille de papier est finement rouleautée ou pliée, témoignent de son intérêt quasi obsessionnel pour les imprimés. La série des barques, issue d’un voyage en Nouvelle Zélande, associe acier et verbe alors que les récents « Dessins brûlés » redonnent toute leur place aux signes et à l’image." (lire sur  site Musée Hébert)vincent gonier,sculpteur,papier journal,voiron

L'expo grenobloise et le livre publié sur ce sculpteur à cette occasion  eurent le mérite de  faire découvrir un talent, une oeuvre  de maturité accumulée depuis  trente ans.

Des sculptures  jusqu'alors assez méconnues pourtant hyper intéressantes autant par  le discours structuré que l'auteur tient sur la philosophie de sa démarche  que par  la qualité de sa production hyper structurée.

Carrément mathématique: des équations rendues solides.

Bizarrement: resserré, enserré, le papier redevient ...bois nervuré !

                                                                          Sylvie Neidinger

vincent gonier,sculpteur,papier journal,voiron

 crédit images : photos neidinger

                                           

 

08:12 Publié dans Art-Sculpture, peinture, J-Journalisme | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vincent gonier, sculpteur, papier journal, voiron, artiste | |  Facebook | | | |