07/10/2018

Aznavour...après combien de mépris !? Interview scandaleuse de Pierre Desgraupes en 1961

Les nombreux reportages à l'occasion de la disparition de Charles Aznavour, surtout ceux sortis de la naphtaline permettent de mesurer la teneur excessive du mépris à son encontre. 

A ses débuts mais pas seulement.

Pas seulement en France...Egalement aux USA où il  fut même surnommé un jour "has no voice".

Voir article sur la  bio de Shahnourh Varinag Aznaourian, Շահնուր Վաղինակ Ազնաւուրեան ce français d'origine arménienne devenu vaudois dans les années 70.

Une interview par Pierre Desgraupes datant de 1961 en sa maison de Galluis  pour l'émission 5 colonnes à la Une   est édifiante. Ignoble.

L'homme de presse n'est évidemment pas à stigmatiser individuellement.

Il témoigne d'une époque rabougrie, pas encore bousculée par la vague rock, yéyé, soixantuitarde etc. Mais dont le rapport à "l'étranger"était et  reste problématique.

On peut la relire dans le pavé biographique de  Robert Belleret robert  belleret,vaudois,aznaourian,aznavour,pierre desgraupes,journalisme de caniveaux,le mépris,180 millions de disques,arménie,moche,petitVies et Légendes de Charles Aznavour Ed l'Archipel.

Ce qui frappe: le mépris, la morgue du journaliste.

France qui ne sait que faire de cet homme certes né à Paris mais que l'on tenait à décrire comme tellement différent.

En résumé, Aznavour, présenté comme ANORMAL (carrément !) " si moche, si chauve, si petit (oui 1,60 mètre et alors?) si étranger, si arménien, pas de voix" à la voix si rocailleuse" serait carrément  handicapé selon Desgraupes. Ses chansons une confession !

Aznavour étant donc accusé de facto !

Sa "richesse" récente lui ayant permis de s'acheter cette maison est elle-même objet de commentaire!

Il est précisé une maison achetée en "8 ans"....Une fortune illégitime pour ce type venu d'on ne sait où, n'est ce pas, braves gens....

ô illustres commentateurs du journalisme de la Place Caniveau.

 

Extraits :

aznavour 1.PNG

robert  belleret,vaudois,aznaourian,aznavour,pierre desgraupes,journalisme de caniveaux,le mépris,180 millions de disques,arménie,moche,petit

 

aznavour,pierre desgraupes,journalisme de caniveaux,le mépris,180 millions de disques,arménie,moche,petit,vaudois,aznaourian,robert  belleret

et le reste ...

 

Selon Michel Drucker Aznavour n'avait rien oublié des critiques terribles.

"Il s'est souvenu jusqu'au bout de l'accueil froid, blessant, parfois inadmissible, que les journalistes lui ont réservé à ses débuts. On l'a comparé à Toulouse Lautrec, certains l'ont insulté : Comment peut-on écrire des chansons d'amour quand on n'aura jamais de femmes dans ses bras. Ou encore : Vous comptez chanter, vous feriez mieux de faire de la comptabilité. Il se souvenait également d'un critique qui l'avait comparé à Quasimodo. Son physique et sa voix furent l'objet de quolibets et de moqueries. Aujourd'hui, avec les réseaux sociaux et l'amplification des petites phrases, personne n'aurait tenu aussi longtemps. Aznavour a travaillé, est parti presque deux ans au Canada pour apprendre son métier et est revenu plus fort. Mais il n'a rien oublié. Il a également été blessé de ne pas être associé à la bande des 4 de la chanson française : Brel, Brassens, Ferré et Ferrat. Il a eu sa revanche en vendant plus de disques qu'eux et en réussissant une éblouissante carrière internationale, mais il n'a pas non plus digéré cet affront. »

 Aznavour n'a jamais digéré le traitement qui lui fut infligé en version morgue journalistique.

Il  a vendu 180 millions de disques, écrit 1200 titres, chantait en toutes langues, s'exportait. Premier à oser chanter l'amour...charnel.

Chants d'amour bouleversants, qui donneront  vie à la parole des  sans-voix.

Ce qui est pas mal pour ce soit-disant ...non chanteur, petit moche, à la voix rauque, rocailleuse, incapable de sublimer l'amour. On en passe et du pire.

Combien de chanteurs a-t-il pris sous ses ailes (Johnny !) , combien de succès des autres dont il était le parolier.

Aznavour tient  de notre patrimoine mondial. Chapeau l'artiste.

 

                                                                          Sylvie Neidinger

 

 

 

01/05/2015

Arménie à Genève. Comment reconstruire la mémoire "diasporisée" et "désanatolisée"

Les objets, rien de tel pour retrouver la mémoire des hommes !penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

Penthes accueille jusqu’au 20 septembre prochain de précieux reliquats de la culture arménienne que la famille Kalfayan avait amoureusement et compulsivement glanés.

Et continue encore à la génération suivante, depuis Londres, Athènes ou Thessalonique.

penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser Garabed et Anahid, parents initiateurs, ont  tenu à rechercher, rassembler, retrouver, découvrir partout dans le monde, du petit marché de brocante  installé à   Miami aux galeries,  ces biens divers, des œuvres d’art, objets de culte jusqu’ à une basique assiette  usuelle.penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

 Comme pour reconstruire, recoller, re-scotcher, retrouver, rebâtir  l’univers arménien.

Comme pour réunir à nouveau une famille détruite en 1915.

penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliserCelle d’une Arménie d’Asie mineure  « diasporisée » -oui verbe ici créé pour exprimer cette dispersion humaine et culturelle forcée.

Celle de  familles entières  « désanatolisées »-oui néologisme ici créé.

Désanatolisées  car vaporisées dans les miasmes des vents mauvais de l’histoire, évanouies sur place ou déplacées.

Besoin de forger des mots. Mieux.. des verbes nouveaux pour exprimer l'indicible. On parle de 1,2 millions de morts.

 Quand on   tient dans la main ces artefacts en 3 D, réels et solides, quand le visiteur les voit dans leur vitrine,  il se met en lien direct avec les disparus qui  les avaient eux même utilisés.

                         NIER LES NIEURS POUR SOIGNER L 'AME COMMUNE

Des objets comme preuve tangible de leur existence humaine et  leur  consistance historique.

Des objets qui nient les nieurs de la présence pluri-millénaire arménienne sur les terres d'Asie mineure sur  lesquelles « entre temps » cette population autochtone est devenue poussière.

 A défaut de pouvoir faire  revivre les personnes disparues, le couple Kalfayan  a très tôt songé à sauver de l’oubli et surtout REUNIR ! quelques  biens de ces   familles entières passées à la moulinette de l’histoire.

 Pour recoller les artefacts  culturels d’un peuple vidé de sa substance géographique millénaire pile il y a un siècle.

Pour soigner l’âme. penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

Pour retrouver l'âme, les âmes  telles ces boules cultuelles en céramiques si symboliques...

Ou réunir les khachkars apotropaïques.

Pour cicatriser une blessure pas si refermée que cela...

 M.Roupen Kalfayan,  son frère Arsen et Veronica  continuent la  quête  initiée par leurs parents.

Ils ont mis à disposition du Musée de Penthes environ un tiers de leur collection.

 Ils étaient d’ailleurs  présents à Genève  le jeudi 16 avril dernier pour le vernissage de ces  pièces évidemment très orientales.

 C’est à dire le « fruit du mélange du savoir-faire arménien, perse, syrien ou byzantin » tel que ne l’indique S.E. Charles Aznavour dans sa préface au document d’expo.

Savoir faire arménien, fruit de  cet incroyable Proche-orient si riche de ses diversités originelles.penthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

SALON DU LIVRE DE GENEVE

L’Arménie est également visible au Salon du Livre de Genève avec toutes les informations écrites complémentaires sur toutes  les Arménies:

Toutes ? Oui : l'Arménie de  l’Etat contemporain, celle historique, celle annihilée,  celle mythique et celle réelle dont témoignent les oeuvres exposées à Penthes...  sauvées de l'oubli par le sérieux travail de collectionneur de la famille Kalfayan.

                                                                                   Sylvie Neidinger

Suisse Arménie La collection Kalfayan, sur le chemin de la mémoirepenthes,musée de penthes,rupen kalfayan,arménie,garabed kalfayan,thessalonique,athènes,mémoire,diaporiser,désanaloliser

Switzerland-Armenia The Kalfyan Collection, on the Path of Memory

 Musée des Suisses dans le Monde

Château de Penthes

18, chemin de l’Impératrice

CH-1292 Pregny-Chambésy

Fondation Diran et Charles Philipossian

Fondation Armenia Genève

crédit images/photos Neidinger