23/10/2018

"Davos du désert"? DAVOS (CH) proteste à juste titre, face à l'usurpation mondiale de sa marque

WEF, le célèbre Forum Economique mondial suisse a émis une protestation contre l'usage intempestif de son nom associé au Forum organisé en Arabie Saoudite.

C'est justifié. Les médias ont largement contribué. (J'ai cité moi même cette expression tellement lue ailleurs en reproduisant cette expression imagée. Je ne le ferai plus.)

LE WEF va protéger désormais  sa marque commerciale

Il refuse cette association montée de toutes pièces qui détourne son image au profit d'un gouvernement en plus. D'un pays pris dans l'affaire Khasoggi qui mèle finalement Davos à une horreur.

 

La  Liberté, je cite "Le WEF a peu goûté que le sommet économique de Ryad cher au prince héritier, auquel de nombreux dirigeants ont renoncé après l'affaire Jamal Khashoggi, soit qualifié de "Davos du désert". Il a dit lundi qu'il utilisera "tous les moyens pour protéger la marque Davos".

Le Forum économique mondial (WEF) a aussi fait remarquer qu'il n'organise jamais de conférences au nom d'un gouvernement, contrairement à cette rencontre prévue dans la capitale saoudienne. Toute utilisation du terme "Davos" pour une autre manifestation que sa réunion annuelle "ne peut que mener à une confusion", dit-il.

Et d'ajouter que le WEF n'est lié à aucun intérêt politique, commercial ou personnel. "

De nombreux dirigeants économiques et responsables politiques ont annulé leur présence à la réunion économique.

Les révélations sur la mise à mort continuent. Une ligne téléphonique directe connectait les criminels à un donneur d'ordre basé en Arabie Saoudite.Un homme déguisé en Khashoggi est sorti de l'ambassade: quel scénario construit...

Mardi 23 octobre 2018, jour d'ouverture du forum est une journée importante pour l'affaire Khashoggi.

Alors que BMS entendait se glorifier de ce raout économique pour le futur de son pays à l'horizon années 30,  la Turquie dit sortir des preuves directes soulignant son implication et contredisant la version officielle saoudienne intenable car  mensongère. Une voiture diplomatique saoudienne a été retrouvée sur un parking. 

Le forum saoudien se nomme officiellement FII.

 

                                                 Sylvie Neidinger

 

22/10/2018

MBS Ben Salman, Mr Bone Saw, avait mis sa propre MERE en résidence surveillée

Affaire Khashoggi. Suite de l'affaire MBS.

L'Arabie Saoudite s'enfonce dans des explications successives toutes aussi fausses les unes les autres.

Au début :"dégagez il n'y a rien à voir" accompagné de menaces fortes, orgueilleuses aux contrées qui voulaient des réponses transparentes.

Puis l'affirmation par un procureur de Riyad que la mort serait due à une bagarre.

Bigre un internaute en a plaisanté en disant que le journaliste était donc plus fort que Mohamed Ali puisqu'il aurait fallu 15 hommes pour le battre...

La dernière version officielle saoudite parle d'un étouffement.

La prochaine version est attendue ...Une piqûre de moustique puis une mauvaise rencontre avec un requin-scie qui serait arrivé du Bosphore !?

L'Arabie Saoudite s'enfonce  sans rien pouvoir maîtriser face à la véritable enquête de police turque et l'attente MONDIALE de connaître la vérité des circonstances du crime puis  de juger criminels et commanditaires.

Aucune agence de com' ne peut venir aujourd'hui à son secours...

Un  des quinze tueurs de retour au pays a déjà été tué.. Certaines infos en donnent un second décédé (à vérifier)

                                           MONSIEUR SCIE A OS

Le prince  MBS est sur la sellette. Le New York Times le rebaptise Mr Bone Saw. Monsieur Scie à os.

L'effroi mondial est lié à la fois à la méthode criminelle et au fait que enfin la porte  s'ouvre pour aller enquêter sur les pratiques illégales générales de ce pays. 

Mais avant combien de disparus, dans le pays, en Europe, dans les consulats même ? Les dossiers s'ouvrent seulement.

Mohamed Ben Salman récemment promu voulait ouvrir son pays aux investisseurs mondiaux. Il devait présenter pour cela un visage modernisé très difficile dans ce pays ultra conservateur wahhabite qui exécute en public, qui vit sous la charia et dont les pratiques sont proches de Daesh. L'assassinat de Khashoggi, découpé vivant dans un consulat saoudien pendant 7 mns  le démontre.

(une police religieuse peut y  battre dans la rue une femme dont une mèche de cheveux dépasserait trop.)

De fait le fils préféré du roi Saoud voulait ravaler la façade non pas en modernisant véritablement le pays qui vit sous la charia en 2018 mais superficiellement pour mieux occulter les problèmes qui ne passent pas à l'international autour des droits de l'homme et de la femme.

Le pays s'était adjoint les services d'agences de communication pour ce faire.

Or, MBS, à  force de tirer sur la corde, d'agresser les autres membres de la famille régnante, faire disparaître des militantes, d'engager une guerre meurtrière dysproportionnée au Yémen, a montré son visage de despote. Il a coupé toute relation avec le Qatar et voulu entraîner le monde dans cette attitude.

L'Orient le Jour confirme ce que  les médias arabophones donnaient depuis longtemps : l'assignation à résidence sa propre mère ! Emprisonnée depuis 5 ans semble-il.

Concernant la guerre meurtrière au Yémen, face à une population démunie, la communauté internationale doit s'interroger.

Angela Merkel présente une option ferme, celle de ne plus vendre d'armes au royaume wahhabite dans ces conditions.

Il est juste temps que le dossier des ventes d'armes  soit ouvert. Le message s'adresse à tous, Donald Trump compris.

La Turquie annonce des avancées de l'enquête cette semaine.

                                                                                          Sylvie Neidinger

 

 

 

18/10/2018

Honneur de la Suède et du Canada face à M Ben Salman. Alors bien solitaires...

Les dernières infos révélées sur l'affaire Shashoggi (basées sur les enregistrements des services secrets turcs et les confirmations in situ) sont glauques. Il aurait été découpé VIVANT par un médecin légiste, un certain Salah al-Tubaigy, qui travaillait en écoutant de la musique, après l'avoir torturé, en plus. Puis, il fut découpé. Info non confirmée par double source : la tête selon un média aurait été adressée au commanditaire présumé de l'assassinat, Mohamed Ben Salman.

 La journaliste Ockrent publie justement une biographie de MBS.Toutes les pistes du meurtre mènent au prince saoudien.

Le retentissement est mondial.Et les opinions publique touchées. Car le crime dans une représentation diplomatique donne du relief aux disparitions inexpliquées de saoudiens ou non saoudiens opposants, menées jusque dans d'autres pays et  les disparitions internes au pays.

Il donne du relief aux errances sur la guerre au Yémen. Et toutes les atteintes au Droit (exécutions extra-judiciaires etc.)

Un opposant installé au Canada témoigne de ses contacts pour  projets avec Jamal Khashoggi. Il décrit  ce qu'il subit 

L'Arabie Saoudite espionne activement ses opposants basés à l'étranger par des technologies sophistiquées (vendues par qui....??.) Elle  agit par mesures de rétorsion sur la famille  du/de la "surveillée"   localement. 

 

               SUEDE ET CANADA EN SOLITUDE DIPLOMATIQUE

 

Le "crime du consulat" fait porter attention aux dérives présentes et anciennes du Royaume sur les droits de l'homme et de la femme.

Deux pays  ne se sont pas laissés faire: La Suède et le Canada..

La Suède a refusé en 2015 la prolongation de l'accord bilatéral de  vente d'armes. Une femme Margot Wallström, la ministre des affaires étrangères n'a pas mâché ses mots. Sur plusieurs  sujets dont la guerre au Yémen,  le cas de Raouf Badawi. 

La Suède  dut subir les foudres de l'Arabie Saoudite... en grande solitude. Peu  de solidarité internationale  constatées alors ! 

Pas même de ceux qui se gargarisent du respect essentiel des droits de l'homme.  

 Au mois d'août 2018, le Canada et l'Arabie  Saoudite s'écharpent autour de l'appel à la libération de Samar Badawi par  tweet de la ministre des Affaires Internationales, Chrysta  Freedand. Laquelle se dit fière de ne pas avoir capitulé.

La réaction saoudienne est immédiatement violente  dès lors que le pays est  questionné  sur les droits de l'homme et de la femme: sanctions économiques, 4000 étudiants saoudiens immédiatement  rappelés et les liaisons aériennes annulées. Le gouvernement Trudeau a courageusement maintenu sa position !

Ni le Canada, ni la Suède ne sont alors ouvertement soutenus par leurs homologues politiques internationaux!!!Ni les USA de Trump, partenaire principal des saoudiens, ni l'Europe.

 

 DEUX SENATEURS CONSERVATEURS EN RUPTURE DE BMS : GRAHAM ET RUBIO

 

 Deux voix  importantes car au coeur de l'appareil politique conservateur américain, deux proches de Donald Trump se font entendre. Celles des sénateurs  conservateurs Lindsay Graham et Marco Rubio.

Lindsay Graham accuse MBS d'être un engin de démolition. Il  appelle clairement au départ de MBS.:

"J'ai défendu à chaque fois l'Arabie saoudite au Sénat parce que c'est un bon allié.  », a-t-il souligné. « La personnalité de MBS est toxique selon moi. Il ne pourra jamais être un dirigeant mondial sur la scène mondiale »

Mohamed Ben Salman avait "vendu"  au monde une modernisation de son pays,  et compte vendre encore plus ce futur technologique et touristique  par son Davos du désert.

Mais la dérive de sa gouvernance sanguinaire est désormais visible. Elle pose désormais problème aux dirigeants internationaux qui soutiennent le régime saoudien (notamment  les vendeurs d' armes)

Ils doivent se poser les questions de leurs accords bilatéraux face à l'opinion publique.

 Marco Rubio,  autre sénateur républicain de premier plan, a balayé les réserves émises par Donald Trump sur des sanctions qui risqueraient d'affecter des milliards de dollars de contrats passés avec Ryad, notamment des ventes d'armes sources d'emplois aux États-Unis.

« Je m'en fiche de savoir combien d'argent cela représente. Aucune somme au monde ne pourrait racheter notre crédibilité sur les droits de l'homme et la façon dont les nations doivent se comporter », a déclaré l'ancien rival de Donald Trump à la présidentielle américaine, sur CNN.  

« C'est une crainte que nous avions depuis longtemps, que le jeune prince héritier soit ce jeune homme agressif qui surestime la latitude qu'il a pour agir », a poursuivi Marco Rubio. 

Tout est dit. Le Congrès semble vouloir forcer à main à Donald Trump (et son gendre Jared Kushner...) sur le dossier de la relation bilatérale avec l'Arabie Saoudite.

Une bonne chose  face à l'inconcevable pratique saoudienne du pouvoir, si cela est vraiment le cas.

Car Mohamed Ben Salman fut adoubé par son père Roi et directement par ...Donald Trump !

Une question essentielle reste  à traiter: qui, quel Etat  vendait à Mohamed Ben Salman ses technologies de surveillance sophistiquée....?

Pour la scie à découper. On a compris. Elle s'achète au bazar du coin...

                                    Sylvie Neidinger

 

Nota on apprend ce 18/10 qu'un des 15 membres du commando de tueur est décédé en Arabie Saoudite d'un accident suspect.

Nota  Remarque, ceux qui sont très motivés à évoquer les pratiques de l'Arabie Saoudites sont des "celles". Juste dans cet article : Mme Freeland, Wallström, (+Ockrent, ...la blogueuse #blogneidinger). Et autres dans les ONG, ailleurs Probablement une question de droits de l'homme et de la femme !

Honneur aux deux ministres...Ici, Chrystia Freeland du Canada ( la presse

cr

canada,trudeau,chrystia freeland,suede,droits de l'homme et d elaz femme,arabbie saoudite,bms,diplomatie,femmes,samar badawi,graham,trump,margot wallstrôm,crime du consulat,yémen,honneur,opinion publique

17/10/2018

Définition de "Consulat": pour protéger le ressortissant (pas pour le découper vivant)

L'affaire Shashoggi a un retentissement mondial.

Au départ, les médias turcs et  arabes évoquaient plus ce dossier car le journaliste y est hyper connu. Il intervenait régulièrement pour représenter l'opinion de son pays, développant   une opinion critique après la gouvernance autoritaire Salmane/Ben Salman.

Puis, une dizaine de jours après,  devant l'énormité  inédite de l'assassinat, un questionnement médiatique international croissant se fait jour.

Résonance assez rare quand il s'agit de la mort d'un seul homme, au regard des conflits iniques  qui tuent  des milliers sans que le monde ne s'en émeuve: le cas du Yémen.

La tuerie du  2 octobre au Consulat d'Istanbul rappelle au monde TOUTES les disparitions et jugements extra judiciaires commis par l'Arabie Saoudite et particulièrement sous M Ben Salman. Des atteintes gravissimes aux droits de l'homme et de la femme.

L'assassinat du journaliste-opposant ( qui se sentait tellement en danger qu'il avait quitté son pays pour les USA)  a lieu dans un CONSULAT, lieu dédié à la protection d'un ressortissant en pays étranger !! (voir infra définition wiki)

Lieu diplomatique au statut fixé par la convention de Vienne (1963) On y porte assistance aux ressortissants.

Ici Jamal Khashoggi meurt peu de temps après son entrée. Il subit une piqûre (enquête) et sera découpé . Une équipe de 15 individus proche de MBS étant arrivée d'Arabie Saoudite avec une scie, dans le cadre du guet-apens.

 

MBS PRINCE HéRITIER INCONTROLé : SES ALLIES SOUS PRESSION

 

Des sources non  vérifiées signalent que la tête du journaliste aurait  été remise à MBS

Plusieurs membres de la famille royale quittent actuellement le pays effrayés.

Le prince despote avait déjà fait parler de lui en retenant en otage plusieurs hauts dignitaires contre rançon. En retenant en otage le premier ministre en exercice  du Liban en exercice Hariri, premier scandale diplomatique de MBS.

Sa guerre au Yémen, les disparitions, ..Cauupture.PNG

 Soutenir ce despote devient difficile. La directrice du FMI vient de renoncer au prochain Davos du désert après avoir tergiversé. Trump n'est pas clair actuellement. Le quotidien britannique The  Daily Mail met en cause le gendre Jared Kushner d'avoir donné des listes CIA d'opposants à éliminer !!! ( à suivre...)

Les Etats-Unis sont les premiers soutiens de ce régime ( avec le Royaume-Uni et la France) 

A noter la réaction forte  du sénateur conservateur républicain  Lindsey Graham contre toute tergiversation sur la nature de la tuerie et du commanditaire.

L'Onu demande la levée de l'immunité diplomatique des responsables impliqués dans l'assassinat.

                                                            Sylvie Neidinger

 

(wiki) Un consulat est le service d'un État chargé des relations avec les ressortissants de l'État accréditant (l'État qui dirige le service) au sein de l'État accréditaire (l'État où est situé le service) et son rôle est avant tout la protection de sa communauté. Il est dirigé par un consul, qui ne doit pas être confondu avec un ambassadeur, ce dernier étant le représentant de son État dans l'État d'accueil.

Le statut international des consulats et des consuls est fixé par la convention de Vienne sur les relations consulaires de 1963. L'établissement de relations consulaires entre deux États se fait par consentement mutuel mais n'est pas obligatoirement lié aux relations diplomatiques. L'ouverture d'un poste consulaire, qu'il soit principal (consulat ou section consulaire d'une ambassade) ou secondaire (vice-consulat ou agence consulaire) est toujours liée au consentement de l'État accréditaire (ou d'accueil).

Le consul est nommé par le chef de l'État d'envoi et ne peut exercer sa mission qu'après avoir reçu l'exequatur du pays d'accueil, procédure comparable à la remise des lettres de créance d'un ambassadeur.

À l'inverse d'une ambassade, qui est presque systématiquement implantée dans la capitale de l'État accueillant, il peut y avoir plusieurs consulats (ou agences consulaires) installés dans les plus grandes villes du pays. Les compétences consulaires peuvent être exercées dans les capitales au sein d'une section consulaire par l'autorité diplomatique (ambassade). En conséquence, les consulats sont souvent situés hors de la capitale, plutôt dans les principales villes de province.

Le consulat est chargé de recenser et de porter assistance à tous les ressortissants du pays que l’ambassade représente, dans le respect de la légalité et de l'ordre public local. Il remplit également les fonctions de mairie et de notaire pour les expatriés. Il tient l'état-civil, délivre des pièces d'identité et des passeports à ces ressortissants et des visas aux nationaux ou résidents du pays d'accueil, dresse des actes notariés et organise les élections. Il peut aussi porter assistance à ses ressortissants en cas de difficultés avec les autorités locales, y compris dans le cadre de procédures judiciaires, notamment pour vérifier que le déroulement des procédures est bien respecté. Il peut être amené à organiser l'évacuation de ses concitoyens. Il a le droit d'intervenir auprès des navires et aéronefs immatriculés dans le pays accréditant, dans le cadre de contrôle ou d'assistance. Il est, plus généralement, le lien entre le pays d'origine et le pays d'accueil.

Depuis la création de la charge, le consul est habilité à recueillir des informations commerciales et à favoriser le développement de relations commerciales, économiques, culturelles et scientifiques entre les deux États.

11/10/2018

Le journaliste Jamal Khashoggi probablement découpé en morceaux par l'Arabie Saoudite

Le journaliste saoudien dissident Jamal Khashoggi a disparu depuis le 2 octobre dernier. Tué.

Il entrait alors au consulat de son pays à Istanbul. Il y avait rendez-vous pour recevoir des documents en vue de son remariage.

Il n'en est jamais ressorti vivant. Pris au piège tendu par son pays.

Une équipe de 15 tueurs s'est déplacée spécialement d'Arabie Saoudite ce jour là, dans les locaux.

Les caméras turques externes l'ont vu entrer mais jamais quitter les lieux. Les caméras de l'ambassade "n'enregistraient pas" (soi disant ) selon les officiels saoudiens de Turquie.

L'individu semble avoir été "jugé" sur place, égorgé et découpé en morceaux " à la scie"  selon plusieurs  sources. Selon d'autres, il a juste été enlevé. Un van noir ayant servi pour sortir le corps. Ou les morceaux de corps.

La police locale enquête pour connaître le scénario réel.

Depuis lors, l'affaire fait la Une des médias arabophones. Un choc pour les téléspectateurs car Jamal Khashoggi avait une grande audience. Son visage, sa voix  entraient dans les domiciles par écran interposé.

L'éditorialiste intervenait sur les chaînes nationales et internationales.

On évoque moins  l'affaire  en occident mais elle est suivie tout de même. Par la presse écrite plutôt que les Tv en continu. (Un ami australien me signale qu'on en parle énormément en Australie)

Surtout à partir du 10 octobre alors que l'affaire ne s'éteint pas et que les preuves tangibles issues de la Turquie (service secrets)  commencent à sortir.

 

L'ONU demande des comptes. La France officielle reste assez silencieuse !

                                       DERIVE DE CETTE MONARCHIE 

La suppression de cette voix journalistique   connue,  juste critique de l'actuel  dirigeant MBS,  révèle la violence inouïe de l'Arabie Saoudite,  hors norme en terme de respect des Droits.

Rappel du contexte. Khashoggi est  un journaliste très "classique" suivant les normes du pays wahhabite.  Il a souvent développé dans les médias le point de vue saoudien des évènements. On ne parle pas du tout  ici d'un "opposant révolutionnaire" selon nos normes. Mais d'un professionnel qui développe un axe  différent, plus modéré au regard du contexte.

Ce journaliste n'a... juste pas supporté la dérive personnelle récente du dernier Saoud, ni la guerre engagée contre le pays voisin Yémen vu comme une chasse gardée.

Ce pro des médias a... juste  exprimé son point de vue.

Rapidement cette voix a été insupportable aux oreilles dirigeantes. Il a du s'exiler. Il collaborait au Washington Post.

 L'incident du consulat d'Istanbul  s'inscrit dans une ligne de  violence gouvernementale exacerbée   mal masquée par des simili ouvertures (la soit disant autorisation  des femmes à conduire) Petites ouvertures de façade  destinées aux alliés occidentaux qui masquent en réalité une gouvernance autocratique à son comble. En mai 2018 les  militantes féministes ont été emprisonnées.

Il fallait donner en fait, une image d'ouverture mais surtout... ne pas ouvrir en vrai !

Le pays n'était de toutes façons pas classé dans les tendres avant l' arrivée de MBS.

Le kidnapping politique est régulièrement pratiqué par  Arabie Saoudite. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que le royaume règle ses comptes à l'étranger. On se souvient de l'épisode de l'enlèvement à Genève du Sultan Ben Turki.

Plusieurs  princes ont disparu en Europe.

Avec le nouveau jeune prince héritier, cela dépasse les bornes.

 MBS a engagé une guerre  au Yémen, supprime ses opposants, a retenu prisonnier le premier ministre... libanais (Hariri, bi-national). Il assigne  à résidence. (On se souvient des 200 dignitaires enfermés dans  un hôtel ). On  exécute à tout va en place publique.

                                         ALLIES D'UN ETAT COLERIQUE !

 Problème L'Arabie Saoudite reste la grande alliée de nos démocraties qui lui vendent leurs armes et participent ensemble aux conflits dits  "entre amis" (guerre en Syrie, Yémen...)

Les pays qui s'opposent à la dérive sont directement menacés. Tel le Canada, courageux,  au mois d'août 2018. L'Espagne a choisi de vendre ses 400 bombes létales plutôt que les droits de l'homme.

 

Trump, François Hollande...plusieurs dirigeants du monde dit "démocratique" ont  fait leur danse du ventre en visite sur place. Hollande s'amusant même avec un sabre, cet  instrument des décapitations en place publique, une image assez insupportable. (rappel:  avec Hollande tout était possible...)

L'hypocrisie politique occidentale  en cours  (de fermer les yeux pour mieux vendre des armes et ne pas fâcher ce cher allié pétrolier ) en dit long.

Ici le meurtre du journaliste a eu lieu dans une représentation DIPLOMATIQUE. C'est encore un cran au dessus comme provocation.

Si après cela les démocraties laissent faire....c'est juste qu'elles acceptent l'inacceptable. Quand cela les arrange.

Espérons juste que la relativement médiatisation occidentale de cette sale affaire n'est pas en place pour ne pas interférer sur la demande actuelle de l'Arabie Saoudite d'intégrer les instances de la francophonie

Ce  pays qui bafoue le droit sans scrupule n'a en fait  rien à faire au sein des instances internationales francophones  de l'OIF.**

                                                                                               Sylvie Neidinger

 

 

** L'Arabie Saoudite a retiré sa candidature à l'intégration de l'OIF jeudi 11/10

**Vendredi 12 octobre La Turquie dit posséder les enregistrements de la tuerie. Donc les preuvres audio et video

  

                                                                     Suivi 

https://rsf.org/fr/actualites/les-precedentes-disparition...

https://www.lepoint.fr/monde/sur-l-affaire-khashoggi-la-s...

http://www.lefigaro.fr/international/2018/10/11/01003-20181011ARTFIG00326-barbouzes-scie-a-os-le-recit-glacant-de-l-assassinat-d-un-journaliste-par-un-commando-saoudien.php

https://www.lci.fr/international/jamal-khashoggi-pourquoi...

https://www.lemonde.fr/international/article/2018/08/07/l...

https://www.laliberte.ch/news-agence/detail/affaire-khash...

https://www.liberation.fr/debats/2018/10/10/pour-jamal-kh...

https://www.francetvinfo.fr/monde/usa/washington-aurait-e...

 

disparition journaliste,turquie,journaliste,jamal khashoggi,arabie souadite,15 tueurs,mbs,mohamed ben salman,saoud,kidnapping,genève,ben turki,journaliste découpé,morceaux,oif,francophonie,canada,washington post,usa,yemen,espagne

 

21/04/2017

Hollande et Fabius responsables du terrorisme islamiste (entre autres responsables)

Attentat du 20 avril 2017 sur les Champs. Solidarité avec les policiers.

A deux jours de la Présidentielle 2017.

A l'heure où François Hollande dresse tout seul son panégyrique (ouf!) où Laurent Fabius reçoit la légion d'honneur et dirige désormais le Conseil Constitutionnel (ouf!), il est important de rappeler leur "tripotage" au moyen-orient dès leur arrivée au pouvoir en 2012.

Ils ont soutenu Al Nosra relevant d'al Qaida, en alliés du Qatar et de l'Arabie Saoudite que Hollande a érigés en partenaires privilégiés.

L'info a longtemps été "blackaoutée"signalée uniquement par l'extrême-gauche et l'extrême-droite. Mieux connue aujourd'hui du grand public.

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2014/09/28/liaison-fabius-al-nosra-black-out-informationnel-totale-260212.html

Hollande et Fabius  ont livré des armes qui sont parties en direction de l'EI, dès 2013.

Vindicatifs et acharnés sur la Syrie ils ont été jusqu'auboutistes à détruire l'état  laïque en place ( avec leurs partenaires ).

Pour la France, ils ont supprimé l'autorisation de sortie du territoire. Combien de mineurs sont alors partis en Syrie??? Il semblerait même que à l'époque les tarifs de billets d'avion Paris-Istanbul aient chuté.

http://duboutduborddulac.blog.tdg.ch/archive/2015/10/23/r...

Ils ont fait marche arrière tardivement et supprimé la.... suppression en 2015. En catimini. Sans tambours ni trompette.

 Hollande et Fabius sont directement responsables (mais pas les seuls... Voir l'intervention américaine totalement ratée en Irak) de la montée du terrorisme islamiste.

Le gouvernement socialiste sortant est pour partie responsable de la destabilisation du Proche-orient et du boomerang migratoire.

F. Hollande et L Fabius osent en plus, se vanter d'avoir bien agi !

                                                   Sylvie Neidinger

 

Présidentielles 2017: Blog-série n°14 du #blogneidinger

 

09/04/2017

La guerre de TRUMP en 140 signes. Avec 59 tomahawks

TRUMP vient d'agir en Syrie, hors des clous de l'ONU et sans en référer  à son Congrès.

Avant toute enquête internationale.

Un média belge signale que le président américain invente la guerre impulsive.

Bazooka-Trump guerroie  comme il tweete: en saillie, court et impulsif.

La guerre en 140 signes. Avec 59 tomahawks.

 Il semble que 19 seulement aient atteint leur cible.

Que sont devenus les 36 missiles qui n'ont pas atteint leur cible. Il se murmure qu'ils ont été interceptés. Par qui ? Par les Russes?

Poutine tout comme la Bolivie et d'autres nations   fustigent cette attaque contre la souveraineté d'un pays et contraire au droit international.

Le Président russe a dit ne plus coopérer à l'avenir dans la zone avec les USA et envisage des représailles.

 

 Mélenchon fustige l'alignement de François Hollande et de Merkel à Trump et sa politique du pire.

SYR USA 7 -04 melenchon sur holland emerkel.GIF

Au fait, qui a déstabilisé le moyen-orient par une invasion de l'Irak?

Les américains, clairement.

 

 

       LES  ENJEUX GAZIERS  EXPLIQUENT LA GUERRE des OCCIDENTAUX CONTRE LA SYRIE

 

 

Très tôt en 2013, ce blog Neidinger avait signalé les enjeux gaziers du conflit syrien. Alors que personne n'évoquait encore cette problématique de géostratégie.

Médias alors tournée vers les "gentils rebelles" financ"s par le Qatar et l'Arabie Saoudite.

A la fois ceux off shore que l'on a découverts en 2009/10 et les enjeux de la sortie gazière du Qatar et de l'Arabie Saoudite qui comme tout enfant  peut le voir sur une carte passe, comme par hasard par...la Syrie.

Je cite l'excellent article récent du blogueur Homme Libre sur le même  thème du gaz.  et sur l' esthétisme déplacé par le journal Libération autour de cadavres d'enfants.

 

                                            Sylvie Neidinger

 

 

 

Bombarder la Syrie est plus facile que régler les problèmes intérieurs dont celui de la sécurité sociale, dit Obama Care

 

11/10/2016

Hollande, "cocufié" par la Pologne, snobe Poutine et se fait Père la morale (hypocrite)

Encore une grenouillade....

François Hollande qui avait soigneusement et inutilement dialogué en duplex international avec... Leonarda afin de demander à la demoiselle de revenir (...!) refuse la politesse à  Vladimir Poutine pour venir inaugurer le nouveau  centre culturel russe de bord de Seine.

On a la politique internationale que l'on mérite...

Cette semaine est cruelle pour  le  président français et ses tergiversations.

           LA POLOGNE NE LUI RENVOIE PAS LA MONNAIE   DE SA PIECE

Un peu "cocufié", trompé tout de même, le président socialiste! Dans cette affaire, il avait renoncé au contrat des Mistrals livrables à la Russie à la demande  de la Pologne justement.

Une renonciation qui d'une part a positionné la France comme pays ne sachant pas  respecter  un contrat industriel.  Une défilade qui d'autre part ,présente  un coût financier majeur non encore absorbé par la DCN .L'Etat n'ayant à ce jour rien réglé, preuve d'une grande improvisation.

François Hollande s'attendait (en retour de ce refus officiel de livrer aux russes les navires commandés) à bénéficier d'un achat, par la Pologne,  de 50 hélicoptères Caracal d'Eurocopter.     Or il est cette semaine le dindon de la farce!

La Pologne se défile et renonce au contrat hexagonal profit d'un armement américain.

Grosse colère du chef d'Etat impuissant qui annule une visite. Les polonais s'en moquent. Coup de froid.

 

                      HOLLANDE SE  RIDICULISE FACE A POUTINE

 

François Hollande est  cette semaine, d'une vulgarité et d'une impolitesse  sans nom  à oser jouer au chantage à l'invitation autour de la tradition d'accueil du  pays.

Poutine se moque en retour "quand François Hollande sera à l'aise, je viendrai"

La grande question qui agite le dirigeant français est l'actuelle offensive sur Alep.

Sur le dossier syrien, François vient  même de  réclamer le jugement de  Poutine par un Tribunal international.  Bigre.

Les éditorialistes s'étranglent :

 http://www.lepoint.fr/monde/ou-va-le-monde-pierre-beylau/...

 https://www.letemps.ch/opinions/2016/10/11/pitoyables-rod...

http://www.liberation.fr/france/2016/10/12/visite-reporte...

                         

 La diplomatie est un art subtil peut-on y lire...

C'est ennuyeux cette propension du président Hollande  à juger en "père la morale" car lui et  son ancien  ministre Fabius ont eux -mêmes des comptes à rendre devant leur population autour d eleur politique en Syrie. Ce qui n'a pas été fait à ce jour.

Le gouvernement français est  l'une des composantes du conflit syrien, par son soutien aux dénommés "rebelles", dans la lignée belliciste américaine.

  François Hollande a livré en  2012 /2013 des armes aux islamistes du front Al Nosra. (seul pays à le faire) Un front subordonné à Al Qaida. Ces armes  françaises se sont alors  immédiatement retrouvées en usage chez ces groupes actifs  et chez  l'Etat Islamique.

Rappel des exactions actuelles du groupe terroriste soutenu par l'équipe Hollande (Fabius à Marrakech)

La France fait partie de ceux qui initialement   mirent de l'essence sur les étincelles du conflit syrien, rangée  dans la coalition islamiste avec  le Qatar, l'Arabie Saoudite, la Turquie, les USA,  GB, etc..

Tous avaient juste oublié ce détail: la très ancienne relation entre la Syrie et la Russie.

C'était un peu "pousse toi de là, on arrive" Imagine -t-on une seconde Poutine qui aurait intimé à Israel pays de sphère état-uniène en disant "poussez-vous je m'installe".

Les "printemps arabes" que le patriarche maronite nomma l'hiver arabe arrivèrent à point nommé pour installer cette politique expansionniste occidentale dans la zone...

                 HOLLANDE PEPERE LA MORALE

 

Il joue au donneur de leçons comme son ancien ministre des affaires étrangères pratiquait la  diplomatie de sermon.

Se donnant à soi-même bonne conscience et bons points  !

Répétition: la France est l'un des acteurs  du conflit  néocolonial qui agite le proche-orient  pour redécoupage et contrôle au motif des intérêts gaziers et pétroliers. Ce, dans la foulée de  l'invasion américaine en Irak.

Acteur en Syrie  comment ? Par groupes rebelles interposés opportunément baptisés "modérés"pour vendre le sujet à la population. Ce qu'ils ne sont absolument pas.

Ce jour, la France de Hollande continue à soutenir  avec ses alliés,  les rebelles islamistes à Alep et ailleurs, dont  certains... coupeurs de tête  (type Fateh el cham entre autres groupes rebelles de même joyeuseté...)

Un groupe proche des américains vient de décapiter un enfant de 13 ans.

La même info en anglais :

Je cite l'article "Un deuxième extrait montre un combattant procédant à la décapitation du garçon, lequel n’émet aucun cri de protestation, allongé à l’arrière du camion. Son forfait accompli, le combattant brandit la tête de la victime et lance : "Voilà ce qu’on fait de tes hommes Bachar. Bientôt, il ne restera plus personne à Handarat."
Handarat est une localité du nord d’Alep, qui marque une ligne de front entre les forces du régime syrien et les combattants rebelles. Dans cette zone se situe, depuis 1962, un camp de réfugiés palestiniens.
Cet acte ignoble a été commis par des hommes du groupe de combattants rebelle Noureddine Zinki, considéré comme "modéré", notamment par l’Arabie saoudite, le Qatar et les États-Unis qui lui ont fourni officiellement des équipements militaires pendant plusieurs mois, au moins jusqu’à fin 2015.
Face au tollé suscité par ces images, le groupe rebelle a publié un communiqué, mercredi, où il affirme que cet acte est une  "une erreur individuelle qui ne représente pas la politique générale du groupe". "Les personnes qui ont commis cette infraction ont été arrêtées et confiées à une commission d’enquête", ajoute le document.
Le département d'État américain a réagi à son tour et declaré qu'une enquête était en cours et que si cette bavure venait à être confirmée, les États-Unis pourraient suspendre toute aide à ce groupe."

Voici donc le style des rebelles "modérés " soutenus par les occidentaux à Alep. L'aide aux coupeurs de tête est bien  confirmée par les USA !

USA  actuellement en souci  autour d'un autre champ de bataille saoudien: le Yémen. L'Amérique du Nord  qui fournit la logistique militaire est inquiète d'y être accusée de crimes de guerre !

http://www.lefigaro.fr/international/2016/10/11/01003-201...

 Ils participent à la logistique saoudienne.

 *Sur Alep je donne à lire un article   de Jean Gowrié, chrétien originaire de cette ville qui s'époumone  sur son blog à établir  assez vertement une autre façon d'informer. Il est syriaque araméen.

http://independanceetverite.blog.tdg.ch/archive/2016/10/0...

 

*Sur Hollande et sa relation méprisante à Poutine, une partie de  droite française  crie au scandale. François Fillon considère que la France doit  maintenir sa relation diplomatique  avec...  Vladimir Poutine. Sarkozy réagit également, tout chef d'état qu'il fut. Mélanchon, à gauche réagit.

La définition de diplomatie (= double vue) consiste justement à rester en contact avec celui dont on ne partage pas la vision.

François Hollande est lui de courte vue.

La force de la France, ce petit pays fort de son droit de veto était son indépendance entre les deux grands blocs.

En ayant pris position dans un camp unique, elle a perdu son "+" diplomatique.

La gouvernance Hollande aura été sur ce plan lamentable.

 A suivre -voire précéder-en armeant ....la voie islamiste de l'Arabie Saoudite, du Qatar et autres alliés.

 

                                                          Sylvie Neidinger

 

 http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industr...

.http://www.ladepeche.fr/article/2016/10/20/2443143-stx-e...

04/11/2013

No woman no drive: le buzz à 5 millions de vues !

Les saoudiens refusent toujours que la moitié de leur humanité-les femmes- conduisent.

Position intransigeante  liée au rigorisme absolu wahhabite. Et pas en l'occurrence à l'islam car dans le pays voisin, le Koweit, les femmes conduisent.femmes au volant,arabie saoudite

Un jeune saoudien, Hisham Fageeh vient de  parodier la chanson de Bob Marley pour l'intérêt de son titre. Il se présente comme artiste et activiste (social activist)

S'ensuit un petit délire en chanson.

Mais masculin. Trop masculin.

Aucune femme sinon une paire d'ovaires affichée au mur!

Seul le chanteur en scène comme auto clooné..

Son clip  pro en matière de réalisation, humoristique  a dépassé les 5 millions de vues en deux jours de démarrage. Plus encore  depuis sa mise en ligne le 26 octobre dernier.

CRITIQUE PAR LA DERISION

Le Marley du désert -sans  dreadlock mais en keffieh-  a  surtout parodié le discours réellement tenu par  d'un dignitaire religieux.

Lequel venait de confirmer en vrai et sans rire l'interdiction pour les femmes de se mettre au volant au motif que  "la conduite abîme les ovaires des femmes" et "provoque des troubles cliniques aux enfants à naître" !

Etonnant détournement de l'univers jamaicain en saoudien par les  paroles d'une chanson.

/international/arabie-saoudite-femmes-toujours-interdites-conduite-

You tube: No woman no drive

Effectivement les femmes n'ont toujours pas le droit de conduire en Arabie Saoudite. Et sont toujours  chaperonnées.  Seul pays au monde.

Sans qu'aucune démocratie amie ne fasse la moindre remarque...

Hisham Fageeh  a posté son clip le 26 octobre, jour où elles devaient manifester. Peu d'entre elles ont osé conduire dans les rues. Elles se faisaient arrêter par  la police .

Lui s'est lancé... à sa manière. Le comédien engagé dans  cette voie de l'humour- que l'on peut trouver  lourd - mais original dans le contexte hyper  conservateur de son pays. Il ne pensait probablement pas atteindre de tels scores.

L'humour  dérange aussi. On est toujours sans nouvelle d'un twitteur saoudien qui avait blasphémé par  un seul petit SMS....

Il est effectivement gênant  qu'un clip pour une avancée sociale de la femme n'en présente aucune.  Juste un chanteur sous  mille facettes, très satisfait de lui-même.

Seul un homme peut-il porter publiquement les revendications féminines dans ce pays ?

Au final ce clip, certes pas finaud, a le mérite de remettre au coeur de l'info internationale  cette interdiction de conduire saoudienne pour raison... d'ovaires à protéger.

Quelle vision de la femme...

                                                                                                                     Sylvie Neidinger

SMS de contrôle général  des femmes :

Quand l'Arabie saoudite traque les femmes par smsfemmes au volant,hisham fageeh,arabie saoudite

 

Conduite :

.liberation.fr/monde/2013/10/25/pour-conduire-en-arabie-s...

arabie-saoudite-les-femmes-continuent-leurs-actions-pour-...


no-roman-no-drive-la-parodie-qui-defend-les-saoudiennes-a...

18:35 Publié dans BLOG-#@WEB, FEMMES et Post féminisme, RIRE | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : femmes au volant, hisham fageeh, arabie saoudite | |  Facebook | | | |

15/03/2013

F.Hollande veut armer les Mohamed Merah syriens !

Parfaite schizophrénie, ou hypocrisie  ?

Le jour même des commémorations des douloureux attentats commis par Mohamed Merah, dans le plus grand bruit médiatique qui stigmatise -avec force grandiloquence-  l'idéologie salafiste combattante en cause, François Hollande décide de passer outre le droit international et les décisions européennes en armant les jihadistes combattants syriens.

De concert avec le Royaume-Uni. Curieux : même couple que pour la crise de Suez* ! Lire infra.

Les deux pays sont les anciens colonisateurs de la zone : France en Syrie. Angleterre  en Irak et en Palestine. Au moins, à l'époque du mandat français s'agissait-il de construire des routes, de mettre en place les postes et télécommunications, les sysèmes administratifs, le cadastre, l'enseignement...

Sous le système de colonisation du mandat français, les élèves syriens passaient le brevet des écoles et le baccalauréat.

Sous le système actuel de néo-colonisation alliée avec  les puissances gazo-pétrolières du Golfe, masqué sous la dénomination "printemps" va-t-on distribuer le brevet de jihadisme?

Aujourd'hui, ces deux puissances européennes, moyennes économiquement mais qui auto-agrandissent leur pouvoir par le levier militaire, veulent  offrir au Qatar, à l'Arabie Saoudite, au Bahrein et au Koweit une gestion politico-religieuse wahabite de la Syrie.

Un pays actuellement laic et hyper communautaire: une vingtaine de communautés ethniques ou religieuses. Qui, elles, sur place, n'envisagent pas l'avenir salafiste que François Hollande et ses alliés  leur dessine. Quelle que soit la politique actuelle du pays.

Leur projet ? Avec les Etas-Unis (qui affirment vouloir  "encore plus soutenir la rebellion" ): offrir la gestion politico-religieuse de "bilad-el-cham"aux théocraties du Golfe. Qui vont d'ailleurs probablement régler la facture de ces armes.

Pour mieux, entre occidentaux, se partager ensuite  le gaz et le reste du "business". Ainsi entériner la prise de possession d'une contrée géostratégiquement intéressante et actuellement dans le camp russo-chinois-iranien.

Curieusement en politique étrangère, la population hexagonale laisse faire ses dirigeants, sans trop critiquer. Au nom de la fantasmée "grandeur de la France" illustrée par son droit de veto.

Alors que l'activisme martial français est énorme:

-Trois conflits en deux ans : guerre pro-islamistes en Libye sous N Sarkozy, guerre anti-islamistes sous F Hollande au Mali, participation à la guerre civile pro-islamiste de Syrie.

-Graves décisions prises  de faire entrer la France en conflit sans avoir  demandé l'avis du Parlement.

-Refus par François Hollande de suivre la règle européenne: inquiétante  décision solitaire  de contrer l'embargo européen (au passage jamais la démocratie suisse n'enterinerait de tels actes politiques sans  discussion interne )

Peu de réactions en France...

Il faut aller vers les extrêmes (Marine le Pen, Dupont-Aignan, communistes soit l'extrême-droite et la gauche extrême  ) pour avoir des descriptifs exacts  des états de la situation réelle sur le terrain.

Ceci dit, la droite française commence à émettre des doutes sur les intentions belliqueuses tout azimut du Président de la République.

Le pays de Cham est actuellement  rallié par une internationale jihadiste combattante que même la population sunnite- et surtout la population sunnite!- commence à ne plus accepter. Al Nosra et tous les autres. Lire l'article sur les villageois syriens sunnites qui ne supportent plus l'extrêmisme  international importé.

On estime à 5000 uniquement  le nombre de Tunisiens ayant rallié la Syrie. Pays où les jihadistes arrivent de partout. Et même de France. Ils se nomment finalement des Merah bis, ou des clones-drones...

Et Le Président compte passer outre d'un embargo européen pour les armer !

Armer les rebelles qui viennent notamment de prendre en otage  les....soldats de  l'Onu sur le Golan !

Pour que les armes françaises  et anglaises tuent  par rebellion interposée: druzes, arméniens, chrétiens orthodoxes, alaouites, chiites, maronites, kurdes , sunnites, tcherkess, turcomans,  latins,  réfugiés palestiniens, irakiens...et soldats de l'Onu ?

Tout va pour  le mieux dans le meilleur des monde.

Au moins François Hollande et son gouvernement dont le ministre de la défense et Laurent Fabius devraient-ils  désormais s'interdire tout discours sur ...Mohamed Merah !

Un minimum...

                                                                                        Sylvie Neidinger

 Suite

-Réponse du berger (Russie) à la bergère ( France) Le 15 mars, la chaîne Al Djezira filme des bateaux russes accostés au port de Beyrouth. Leurs destination: la Syrie. Officiellement pour porter assistance aux ressortissants russes. En réalité pour réaffirmer les données du terrain.

*L'activisme  franco-britannique pour envoyer des armes en Syrie fait nettement  penser à la Crise de Suez ( 1956) Quand les européens, maîtres du monde du XVI ème au XIXème avaient l'illusion en 1956  d'être encore en position de force face à Nasser et la nationalisation du Canal. Ils se sont fait taper sur les doigts par les supra-puissances de l'époque.

Les évènements syriens s'inscrivent dans un terrible bras de fer ouest et nouvel-est (Russie, Chine, Brics)

-La proposition de F Hollande ne semble pas faire l'unanimité dans la classe politique : beaucoup de critiques en France (lire)

- Les commentaires du blog soulignent combien la France en réalité par ces conflits entend faire tourner son industrie de l'armement.

 - Article Chouet sur le Point :Syrie ce n'est pas en armant les salafistes qu'on trouvera la solution

-Les français ont déja commencé à armer les rebelles.

                                                        *****

Série Surya sur blog TDG "neidinger" :

Article 1-Baal Hadad lance ses foudres en Syrie.

Article 2-Le printemps néo-colonial arabe

Article 3- Clinton-Israël en "intelligence amie". Les Etats Arabes le sont-ils?

Article 4- Michel Aflak est mort trois fois

Article 5- Elimination progressive, systématique des leaders nationalistes panarabes

Article 6- 2007: Quand le général Wesley Clark dénonçait le projet US d'attaque de 7 pays arabes

Article 7- Néo-colonisation  arabe, Démocratie®, Freedom

Article 8-ADONIS, le nobelisable syrien publie son «  kitâb  II »

Article 9-Qatar: flagrant délit autour du... Croissant Rouge. Double-jeu occidental.

Article 10-Syrie et purée médiatique occidentale

Article 11-Femmes égyptienne. Video choc: la présentatrice, l'islamiste et le voile

 

                                      RUBRIQUE PROCHE-ORIENT SERIE SURYA