annemasse

  • Grand Genève: Annemasse et St Ju basculeraient ?

    Imprimer

    Il ne s'agit que de sondages.

    A quelques semaines des municipales 2014, le Monde publie une projection des supposées  villes qui pourraient basculer à droite:

    .lemonde.fr/municipales/article/2014/02/07/municipales-les-85-villes-que-la-droite-pourrait-gagner_

    Deux agglomérations - actuellement à gauche - du Grand Genève font partie de la liste: Annemasse et Saint-Ju.

    Pour l'arc frontalier plus large: Dole et Saint-Claude.grand geneve,frontalier,entente franco-suisse,suisse bashing,annemasse,saint julien en genevois

    Cette tendance  concerne   plus de 85 communes pour l'hexagone. Elle serait en partie liée  à un rejet de la politique  nationale.

    Dans le genevois, ce sondage traduit aussi   le rejet de la façon dont le local fut traité par le national...en l'occurrence la relation franco-suisse. (entre autre rejet global de la politique gouvernemental)

    Car le local y  a la particularité d'être international.

    Il n'est pas difficile de recueillir des témoignages de citoyens  choqués de la manière dont le gouvernement, depuis Paris a fait voler en éclat sans ménagement une certaine diplomatie de l'entente franco-suisse, de multiples façons ...

    Un mouvement radical  "bonnet rouge"a même émergé des problématiques frontalières.

    FRONTALIER ELECTEUR

    François Hollande  ayant déclaré être "l'ennemi de la finance" dans ses premiers jours de gouvernance très  idéologisés, il est certain que la place financière suisse avait tout pour  déplaire.

    S'ensuivit une sorte de suisse bashing que le ministre Cahuzac fut parmi les premiers à pratiquer en son temps...

     Les haut-savoyards eux, sont depuis toujours en interaction avec la Suisse  voisine.grand geneve,frontalier,entente franco-suisse,suisse bashing,annemasse,saint julien en genevois En liens très forts.  Cela va loin, avec quelquefois des doubles nationalités issues de mariages franco-suisses, au XIXème, XXème, XXIeme siècle.

    Sans même parler de liens familiaux, les  relations humaines de travail avec leurs collègues helvètes existent pour ceux qui traversent. Et une  reconnaissance certaine pour la Suisse qui emploie là où la France est en chômage maximal..

    Les hommes et femmes politiques du Grand Genève apprennent eux aussi à travailler ensemble.

    Aussi la surprise fut-elle grande dans le genevois  devant la dégradation  de la relation avec la  Suisse par un gouvernement très idéologisé dans sa phase I ( cf la guerre à la "finance") qui pour faire la "chasse aux riches" la stigmatisait violemment.

    La relation franco-suisse s'est progressivement...dégradée en quelques mois. Concrètement :

    Les   demandes d'entretien par  certaines autorités politiques helvètes étaient  accordées  à Paris avec fort retard....

    Helvétie,   pays frontalier, séculairement voisin,  francophone et concrètement pourvoyeur d'emplois par sa bonne santé économique. Là où la France détient un record de chômage.

    Etonnant suisse bashing car dans le même temps,  les troublants accords fiscaux privilégiés avec le  Qatar -donc avec une  famille régnante- sont maintenus par la France. Des accords bilatéraux  qui ont pour résultat de transformer  le pays en ...exception fiscale... pour le Qatar !!

    Les hommes politiques de la zone frontalière ont bien  lançé leur alerte à Paris sur la nécessité de prudence et nuance dans les relations avec le pays voisin. Sans être entendus.

    Des députés locaux ( M Blanc.)ont dit combien ils étaient souvent  mal vus à Paris  en mettant  l'accent sur cette nécessité de dialogue serein. Car regardés comme des lobbyistes  pour un pays étranger là où ils évoquent  un bassin économique international intégré type Grand Genève....

    ECONOMIE FRONTALIERE TOUCHEE DE PLEIN FOUET PAR.... LES MESURES  PRISES !

    Le gouvernement socialiste invente  unilatéralement une disposition de loi mal ficelée- pour ses conséquences-  en matière de succession qui  touche directement le bilatéral franco-suisse. Elle signifie que les héritiers vivant en   France d'une personne ayant des biens en Suisse (qui peut être également de nationalité suisse)  vont  intégrer dans la succession les-dits  biens existants en Suisse et les voir  fortement taxés (à 40 %  (de mémoire, chiffre  à vérifier)

    Colère chez les suisses du  genevois.

    Les conséquences de cette mesure se constatent immédiatement, les suisses n'achètent presque plus en France et remettent leur bien français à la vente. Le marché immobilier dans le 74 est en souffrance actuellement là où il  pétait le feu en 2012. Coupé par une décision administrative !

    En réaction à toute cette agitation  Berne modifiera les conditions de l'impôt à la source en intégrant   les revenus du le conjoint vivant hors Suisse. Ce qui est une modification majeure.

    ASSURANCE MALADIE: NON, LE FRONTALIER N'EST PAS UN SALARIE COMME LES AUTRES!

    Autre modification impactante:  l'assurance maladie revue  par le Ministère de la Santé, certes,  en raison de l'échéance légitime et totalement légale de  l'accord particulier bilatéral de 2002 à échéance en 2014.

    Mais avec là encore une présentation caricaturale des frontaliers.

    a- Les français qui travaillent en Suisse furent décrits comme des privilégiés (salaires importants)  qui ne voulaient pas contribuer à  l'effort national  de  la sécu "comme les autres salariés" puisque  passant souvent  par les assurances privées. Mais qui "profitaient"  tout de même de  la sécu si une maladie sérieuse se profilait, selon la description excessive.

    Les frontaliers furent  indignés par cette description  stigmatisante.

    Ces travailleurs sont  des contributeurs nets au PIB par  l'introduction en France de sommes gagnées ailleurs. Or, ils se voient autour de cette question de sécu  remettre en cause leur rapport à leur propre Etat (cf notion de ... profiteurs!!!!) Un Etat  qui par ailleurs accorde la sécu CMU ...gratuitement à tout migrant qui se présente à sa porte sans discuter.

    Le procès d'intention vis à vis des frontaliers "profiteurs de sécu" était totalement déplacé: " Ah bon, ce gouvernement  pose médiatiquement questions à  soigner ses propres citoyens fort contributeurs, les frontaliers  mais pas du tout à  n'importe quel entrant de quelques pays que ce soit????"

    Dans un deuxième temps, la  communication officielle sur le sujet fut revue  pour une phase de.... silence mais le  mal était fait...

    b )  Le comparatif du frontalier avec un salarié français par ce gouvernement est une erreur fondamentale  car cela n'a rien à voir.  Le frontalier vit dans un environnement  instable ( pour preuve aujourd'hui 9 février la  votation immigration qui modifie considérablement la donne)

    Quel salarié français voit son  salaire  dépendre du taux de change des monnaie qui varie chaque mois à la hausse comme à la baisse?

    Quel salarié français travaille dans un contexte juridique différent, dans un environnement souvent bilingue  ?  Paie ses impôts ailleurs lesquels sont calculés sur des modes différents et variables.

    Paris version I dans son superbe éloignement et sa façon de s'attaquer à la "finance" n'avait tout simplement  pas intégré que les zones  frontalières sont bénéficiaires économiquement  de la.... Suisse.

    En plus des compensations aux collectivités territoriales, l'apport des frontaliers fait tourner l'économie locale.

    Le frontalier a une famille, des amis, des voisins , des commerçants. Tous votent.

    Il est probable que les positions nationales du gouvernement version 1  sur la gestion du domaine franco-suisse expliquent  pour  partie ces projections de basculement de majorité à Annemasse et Saint Ju.

    Réponse avec les électeurs, en vrai.

                                                                               Sylvie Neidinger

     RESULTATS MUNICIPALES  : Le maire PS Christian Dupessey est reconduit. Le centriste Vielliard conquiert Staint-Julien-en-Genevois

     

     L'impact du frontalier sur les élections municipales :

    .lepoint.fr/municipales-2014/municipales-2014-pourquoi-le-ps-est-en-danger-08-02-2014-

     http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Municipales-en-France-le-frontalier-au-coeur-de-la-campagne/story/24189732

    Dernière minute: la Suisse modifie les conditions de l'immigration source de grandes mutations dont des renégociations  d'accords bilatéraux dont le frontalier sera impacté notamment pour sa retraite:

    portevoix.blog.tdg.ch/archive/2014/02/09/le-refus-d-appliquer-les-accords-bilateraux-un-grand-pas-dan-252811.html?c

    .20minutes.fr/monde/1294126-20140209-limitation-limmigration-coup-poker-suisse

    28/10/2014 : l'élection municipale de Annemasse est invalidée par le Tribunal de Grenoble: nouveau scrutin en vue

    http://www.tdg.ch/geneve/france-voisine/Municipales-a-Annemasse-l-election-est-annulee/story/11929946

     

  • Peau de mur n°5: la pierre comme vecteur marketing

    Imprimer

    La pierre est évoquée cette fois dans la rubrique Peau de Mur.praz sur léman,rubrique peau de mur,blog neidinger

    Habiller un bâtiment de matière lithique n'a rien d'un exploit. Rien de plus banal. Un mur est normalement de pierre.

    On est ici intéressé par  l'originalité du traitement ...marketing des murs, spécifique à ce  centre commercial rénové "Praz du Léman" à Annemasse.

    On ne citera pas  l'enseigne commerciale précise en question.

    La surprise est de découvrir qu'un matériau d'architecture basique a été inséré dans un dispositif marketing, un discours d'image.

     De prime abord est identifiée  une cohérence de proximité régionale. Au  nom de "praz" (le pré, le plat?) mais précisé... sur Léman s'ajoute le choix  des matériaux retenus, pierre à la base et bois au dessus. Exactement comme le code du chalet de montagne!praz sur léman,marketing,centre commercial,architecture,rubrique peau de mur,blog neidinger

    Mais cela ne suffisait pas. Un visuel a été créé.

    Le client est accueilli par une bizarre  profession de foi:

    "Nos murs ont grandi dans la région"

    Murs vivants, mobiles...?

    Le texte proposé à un endroit stratégique, à l'entrée des lieux:

    :"L'architecture et les matériau.l'Esprit voisin cela consiste d'abord à ne pas aller chercher ailleurs ce que l'on peut trouver ici. Donc pas de matériaux exotiques importés de l'autre bout de la planète. Des matériaux  voisins  vrais, authentiques qui ont grandi ici,  poussé ici. Comme nous. Comme vous"

    La peau de pierre du mur est traitée par  le discours dans la logique du développement durable qui s'applique normalement  aux achats de produits à consommer renouvelables. Des achats éthiques comme pour l'huile de palme à éviter pour éviter la déforestation.

    Ou, comme le bois dans le domaine du   BTP. 

    Très original quand appliqué ...aux pierres !! Pour un résultat cherché de créer un rapport identitaire local, régional dans lequel le client  potentiel va s'identifier.

    praz sur léman,marketing,centre commercial,architecture,rubrique peau de mur,blog neidinger

    Le site internet du centre décline ensuite toute la logique autour de la notion qu'il fabrique d'Esprit voisin. Esprit local, économie locale etc..

    On aura compris que le propos est d'installer la notion de commerce de proximité, à taille humaine. 

    Une sorte d'anti-hypermarché (dans lequel le client serait  perdu car trop grand)

    écolo jusque  dans sa présentation, son contenant: le bâtiment !

    Le lien phatique de voisinage voulu est renforcé par un code terroir qui va jusqu'à la.... géologie d'une structure architecturale: les pierres des murs seraient donc locales.

    Intéressant que cette cohérence complète marketing dans laquelle s'insère un basique élément d'architecture, le cailloux. 

    Esprit voisin ? Esprit original surtout.

    Sylvie Neidinger

    * Les clientèles ciblées sont françaises et suisses.  

     

                                                       #PeaudeMur

  • Street Art n°7 L'Atoll: paquebot à quai à Annemasse !

    Imprimer

     Graph'Urbain N°7. Lieu:  avenue de la gare. Dénomination: L'Atoll. Catégorie:  libre, graph non institutionnel mais "avec autorisation".

    COMME UN AIR DE GRAND LARGE AVANT UNE AIRE DE GRAND GENEVE !

    Un paquebot navigue à quelques encablures de la gare d'Annemasse, de  ses wagons, son chef et sa casquette....                 Bientôt à quai. Bientôt oublié. P1070094.JPG

    Le bâtiment de proue  est déjà connu  de ce blog,  puisqu'il est l'autre face du Graph  simiesque, objet de la note Street Art°1 dite "miroir de l'urbain".

     

     

     

     

    Renseignements pris: ce bâti est voué à la démolition pour la construction du futur pôle transport CEVA qui reliera en 2014 cette gare à Cornavin en 20 '.Voir la modélisation démo 3D

    Où l'on constate que le Street Art, le vrai, est majoritairement lié à la notion d'éphèmère...

    P1070122.JPG

    P1070114.JPGA Annemasse, un collectif associatif a été autorisé  à donner libre court aux  alizées de l'imagination qui gonflent la voilure du visuel. Avant la dernière révérence.

    Comme un adieu au bâtiment par les  couleurs flashy. Apothéose avant élimination :hublots, cheminée, gouvernail, drapeaux...même les oiseaux -les vrais - jouent le jeu et se posent sur les bastingages !

    Comme un air du Grand large avant l'aire du Grand Genève....

    Le résultat plait visiblement puisqu'une carte postale est éditée et diffusée.

    Souvenir avant démolition. Démarche mémorielle ...tout à fait..hyper accompagnée donc... Institutionnelle !

                                                                                                     Sylvie Neidinger

    Rubrique Graph'Urbain-Street Art

    P1070100.JPGP1070098.JPG

     P1070130.JPGP1070126.JPGP1070129.JPGP1070133.JPGP1070135.JPG

    ceva singe 001.jpg

                 RUBRIQUE MIROIR DE L'URBAIN STREET ART'

  • WECF à la Une lors de l’inauguration de la Cité de la Solidarité Internationale

    Imprimer

     Women in Europe for a Common Future (ONU) fut  sans le vouloir la vedette en ce jour wecf france,onu,cité de la solidarité internationale,ong,charles beerd’inauguration des nouveaux locaux de la Cité de la Solidarité Internationale sis à Annemasse au 13, avenue Zola (rappel : 16/04/13)

     Les femmes étant pragmatiques et concrètes, le  gâteau n'a pas été oublié,  illuminé de ses cinq bougies !

     Raout pas si ordinaire... vue la nature extrêmement institutionnelle des personnalités politiques qui se sont déplacées : Charles Beer, Président du Conseil d’Etat de Genève, Sally Fegan-Wyles (Unitar, Nations Unies) l’Ambassadeur français à l’ONU Génève, Nicolas Niemtchinow, Sylvie Gillet de Thorey du Conseil Régional Rhône-Alpes,  G.F.Leclerc, Préfet de Haute-Savoie, Georges Deléaval et  Christian Dupessey, d’Annemasse Agglo entre autres.

    wecf france,onu,cité de la solidarité internationale,ong,charles beer WECF France  par sa présidente Anne Barre était en fait la véritable  puissance invitante.

    Normal: elle fut pionnière en s'installant côté France,en 2008. C'est à dire côté législation  européenne. Ensuite rejointe par d’autres ONG.

     LA VOIX DES FEMMES POUR UNE TRANSITION ECOLOGIQUE

     Appel : WECF, ce  réseau de 150 organisations féminines environnementales est toujours en recrutement de bénévoles !

    Ses Pôles d’action : eau+assainissement, énergie+climat, agriculture+biodiversité, santé+environnement, droits+genre.

     Femmes et hommes politiques de premier plan ont donc tenu à inaugurer la Cité de la Solidarité Internationale, signe de l'importance des enjeux.wecf france,onu,annemasse,grand genevecité de la solidarité internationale,ong,charles beer

    Et l’air ce jour là, à Annemasse, à quelques mètres de l’arrivée du futur CEVA ( 20 mn de Cornavin prévus en 2014) respirait le Grand Genève, cet indéfinissable consensus franco-suisse qui regarde l'avenir dans le même sens.

     Ce nouvel "esprit de Genève" qui intègre  les données cantonales, municipales  régionales, internationales.

    La dualité franco-suisse promeut les ONG genevoises dans le monde désormais   sous deux versants : le côté suisse et le  français.

    (L'atmosphère  ne sentait pas les miasmes du célèbre "Robert le frontalier" !)

     Les responsables présents ont évoqué à la tribune, chacun à son tour, la place grandissante que les ONG civiles vont prendre à l’avenir dans la gouvernance mondiale.

     Ils appellent de leurs vœux la plus grande intégration entre la place internationale de Genève et son arrière base hexagonale aux portes de la ville.

     Le discours de Charles Beer évoquait la bonne « articulation » entre les territoires. Il usitait du  terme de « trait d’union » . Union de deux diplomaties, au sens où l’union fait la force, 1+1=3.

     wecf france,onu,annemasse,grand genevecité de la solidarité internationale,ong,charles beerPour revenir aux actions de WECF, rappelons que le 25 avril dernier était célébré « Equal Pay Day »

    OUI. Encore  en 2013, les femmes gagnent moins que les hommes à travail égal. Un pourcentage allant quelquefois au-delà d’I/3.

    Du travail en perspective pour changer les mentalités.

    Courage, Anne et son équipe évidemment ...masculino –féminine !

                                                   Sylvie Neidinger