aeg

  • Rapport 2015 des Archives de l'Etat de Genève

    Imprimer

    Le dernier rapport  des AEG est sorti:

    http://ge.ch/archives/archives-detat/rapports-dactivites

    Cette année, à noter, 150 demandes de renseignements formulées par d'anciens enfants placés:

    "Le Conseil d’Etat a adopté à l’intention du Grand Conseil le rapport annuel 2015 des archives d’Etat (AEG), rapport sur l’application de la législation relative aux archives publiques.
     
    Ce rapport mentionne, entre autres, le rôle qu’assument les AEG dans le traitement des demandes d’information formulées par d’anciens enfants placés à des fins d’assistance dans des familles d’accueil ou des institutions. Près de 150 demandes de renseignements ont été adressées aux AEG, qui réunissent les documents relatifs à ces personnes issus de différents fonds d’archives de l’administration, voire d’institutions privées. Le rapport relate également l’avancement des inventaires, la réalisation du programme de numérisation ou encore les versements de fonds d’archives aux AEG, comme ceux du pouvoir judiciaire.
     
    Prévu par l’article 59, lettre d de la loi sur l’information du public, l’accès aux documents et la protection des données personnelles (LIPAD), ce document s’inscrit dans la continuité des rapports annuels que les AEG ont produits dès la première moitié du XIXe siècle. Il relate dans le détail les activités, résultats et projets du service"
  • Archives du bicentenaire de la Confédération

    Imprimer

    LES AEG signalent avoir mis à la disposition du public des fonds datant de 1814 et postérieurs, liés à la constitution de la Confédération et l'intégration de l'Etat de Genève dans la formation de la Suisse moderne.

    aeg,archives etat de geneve,bicentenaire,confédération

    Les documents sont numérisés et consultables en permanence sur la base de donnée Adhémar, publique et gratuite.

    Une façon communicative de marquer le bicentenaire 1814 pour les Archives de l'Etat de Genève.

    Sylvie Neidinger


    crédits photo/capture d'écran/site AEG

  • Adhemar change d'habits

    Imprimer

    La base de donnée Images des Archives de l'Etat de Genève change de peau

    dhemar.GIF

     

    Mais avec la même URL pour l'usager :

    https://ge.ch/arvaegconsult/ws/consaeg/public/FICHE/AEGSearch

    Adhémar et les archives numérisées :

    http://etat.geneve.ch/dt/archives/accueil.html

    Un accès encore plus simple à une riche  base de données Images gratuite.

                                                                                          SN

    A savoir : l'exposition anniversaire  SHAG qui devait se terminer est prolongée jusqu'à fin avril.

     

  • Archiver quoi ? Le court-métrage de Caroline Cuénod aux AEG

    Imprimer

    En cette toute dernière limite de 2013, se pose pour chacun d'entre nous le problème du tri des documents. Qu'allons nous conserver de nos petites vies ou jeter?caroline cuénod,court-métrage,aeg,archives etat geneve

    Le document en question passant alors soit en statut de détritus soit d'élément valorisable. Cruel dilemme, destinée opposée.

    caroline cuénod,court-métrage,aeg,archives etat geneveLes Archives d'Etat  ont ce souci mais démultiplié  à millions.

    Une  réalisatrice suisse Caroline Cuénod, a posé son regard à la fois hyper  professionnel et sensible sur les Archives d'Etat de Genève.

    Le  documentaire, produit par les AEG  se nomme Pièce à rêverie & autres convictions (visionner)

      Née à Nyon en 1980, elle   semble fort à l'aise dans son sujet. La jeune cinéaste étant historienne de formation  avec sa licence en histoire sur  la justice pénale au 18ème siècle ( 2006)

    caroline cuénod,court-métrage,aeg,archives etat geneveJustice, procès: grande source des Archives.

    "Archive détruite= secret gardé...."

    Rêverie originale que cette approche d'une double spécialiste à la fois de la caméra et du document d'archive.

    Avec  une sensibilité de femme, scénarisée qui transforme  un objet visuel... en formidable "courte-fiction", originale.

    Sympathique voyage au coeur de la "mémoire collective"dont la réalisatrice souligne les enjeux : de la sélection, des méthodes de conservation, autour du fil conducteur d'une lettre de sa ...grand-mère malheureusement détruite!

    Mémoire institutionnelle de l'Etat  en mètres cubes distribuée autour de 5 bâtiments en ville. Sans compter les archives privées.
    Une guerre contre la moisissure,  la rouille de l'agrafe aussi !

     Ce  docu  est bien agréable, simple d'accès,  sans morgue intellectualiste déplacée. Pas ennuyeux comme pourtant de sujet (.....les archives !) ne  pourrait le supposer.

    Sur une musique originale de Gregorio Zénon.

    Bonne idée surtout de la part de ceux qui  ont donné carte blanche et financements à cette réalisatrice helvète!

    La suite: la construction d'un hôtel de Archives qui centralisera les tonnes de documents dispersés en ville??? Le documentaire évoque la nécessité d'un tel bâtiment unique.

    Caroline Cuénod l'affirme : "archives et déchets sont issus du même processus au cour duquel on sélectionne ce qu'il faut garder. Ils sont   deux cousins d 'une même histoire de  la mémoire et de l'identité." 

    Deux cousins qui n'ont pas du tout la même chance, tout de même !

                                                                                                                         Sylvie Neidinger

     

    Post-suite.

    *Je me souviens d'une discussion passionnante avec un archiviste d'un des 5 services genevois AEG sur les supports de conservation dont les normes peuvent évoluer et devenir obsolètes, rendant inutile tout  travail faramineux de passage à un autre support ( ex: vieilles cassettes vidéo ou CD rom qui vieillissent mal ou certains supports illisibles aujourd'hui)

    *Conserver les papiers tels quels semble plus facile.....

    *Aujourd'hui toutefois  la numérisation  semble enfin la bonne technologie. Des secteurs entiers sont en cours de numérisation:

    Retrait des registres de l'Eglise protestante de Genève pour numérisation et restauration, 2013-2015  en savoir plus...

    Numérisation du cadastre genevois, dit « Cadastre Dufour » (1843-1855) : retrait des registres en octobre 2013 en savoir plus...

    *Autre problématique sur la notion de conservation...Genève ville internationale possède des archives des institutions internationales devenues "locales" dès lors qu'elles... croisent la vie de la Ville, de l'Etat de Genève. Mais pas les archives de ces Institutions, évidement.

    Question:  ces institutions ( ONU, Croix-Rouge....) tiennent-elles bien leurs propres archives ? Dans le cas contraire, des pans entiers de la Genève internationale n'auront aucune visibilité dans le temps futur.

    caroline cuénod,court-métrage,aeg,archives etat geneve

     

     

     

  • Devinette: quel est le plus ancien éditeur genevois encore en activité ?

    Imprimer

     Réponse : la Société d’histoire et d’archéologie de  Genève (SHAG) fondée en... 1838 !

    Soit.....avant la nouvelle Constitution Fédérale du 12 septembre 1848 !

    Confirmation: lire les données  aux Archives de l'Etat de Genève .aeg,expo;archives etat geneve,shag; société histoire archéologique de geneve

    Les AEG viennent d'ouvrir vendredi 31 mai une nouvelle expo  visible jusqu'au 20 décembre 2013.

    Une rétropscpective des...175 ans d'existence de cette société savante.

     

    L'annonce est visible sur le site officiel des Archives : 

    "au fil des vitrines, à travers de nombreux documents, manuscrits, céramiquesphotographies, médailles, monographies, revues et affiches, la société invité à découvrir les plus beaux moments de son passé et la diversité de ses activités. La qualité de son réseau, fort de trois cents membres et de près de deux cents sociétés savantes correspondantes, témoigne de sa vigueur tant à Genève qu'au niveau national et international."

    Elle donne bien l'envie d'aller jeter un oeil sur ce panorama rétrospectif de l'activité d'une association au service de la meilleures connaissance du passé.

    Une histoire des savoirs en fait...

    D'autant que, en matière archéologique, les méthodes ont totalement varié au cours de ce "presque double siècle".

    En pratique : le passage du "cabinet de curiosité" aux techniques archéo-scientifiques spécialisées.

    Découvrir les vitrines pour...mieux comprendre les enjeux, les combats, les grands archéologues, les publications.

    Et les regrets éventuels pour les sites perdus face au modernisme qui court à vivre allure?

    Réponse en allant évidemment sur place !

                                            Sylvie Neidinger

     

    Exposition visible du 31 mai au 20 décembre 2013 rue de l'Hôtel-de-Ville 1, de 9h à 17h.
    Entrée libre

    SHAG Société d'Histoire et d'Archéologie de Genève

                                                        Rubrique La GeneVie