5w

  • Blogueur versus journaliste

    Imprimer

    Bloguer n'est pas "journaler". Mais peut-être ...jouer un petit peu au reporter ? Sans les contraintes déontologiques.

    Ecrire pour blog peut supposer d'utiliser toutes les techniques de la presse: de produire un véritable article aux sources vérifiées. En réalité, pas obligatoirement ! Là est le souci.blog,tdg,post,5 millions de pages vues,presse,48h de la pige,5w

    La différence se fait à la phase finalel: le blogueur ne rend de compte à personne. Ses limites sont celles de la loi (ne pas diffamer) car au-delà...qui vérifie?

    La communauté des commentateurs vient apporter son grain de sel. Or, elle n'est pas rédac'chef !

    Les fautes d'orthographe sont rarement signalées.

    Le blogueur reste donc  dans sa liberté absolue, humaine, à commencer par son choix de thème. 

    Au sein d'une rédaction, le journaliste, lui, écrit le plus souvent sur ce qu'on lui demande de rédiger.

     Résultat : la blogosphère- cela se remarque sur Tribune de Genève- peut publier effectivement des articles originaux qui sortent des sentiers battus. Moins aseptisés.

    Sur TDG,du très pro-palestinien par exemple  cotoie du très pro-israelien. Actuellement  la thématique religieuse fait "causer" ( voile etc.) . Cela débat sec. Avec des éclairages forts intéressants, engagés, vécus etc.

    Problème: avec aussi du contenu plus aléaloire également généré. Agressif vis à vis de groupes précis. Les débats d'idée sur blog frisent certaines frontières que l'article de presse, qualibré, n'atteint jamais.

    Comme un équilibriste sur son fil: le danger guette à un souffle.

    On va citer ici un  post de la blogueuse  Catherine Armand sur TDG sur cette thématique: blogueuse vs journaliste: le face à face

    On complète son  info  car elle semble plus écrivain que journaliste. pige.GIF

    La technique professionnelle de ce métier va bien au delà de la sur-vérification, qui n'est qu'un aspect des compétences précises requises.

    Un article de journaliste bien entendu est:

    1-vérifié.

    2-applique si possible  la règle des 5 W dans l'introduction  ( who, why, when,where,what)

    3-bon titre informatif, original et court

    4-une accroche, une chute

    5-structure en pyramide inversée

    6-papier "anglé" et s'y tenir.

    Des questions très précises de vocabulaire se posent: sur blog, on parle  d'un "article" ou d'un "post"??

    Une centaine de journalistes pigistes se sont réunis récemment à Aix-en-Provence lors des 48h de la pige.  Un des thèmes de fut justement le lien journalisme/blog. Et les inquiétudes sur l'avenir de la profession. Surtout  si tous les citoyens se muent en professionnels de presse sur blog....

    Furent abordés les problème de la réduction drastique du travail dans cette branche professionnelle qui attire les étudiants comme les mouches pour au final  du peu payé, du mal payé, du pas payé du tout. Qu'est un blogueur-journaliste, en fait ?

    Pas de franche conclusion. Juste à dire que le nouveau monde numérique fait évoluer en continu le mode d'informer, sous nos yeux. Mutation en cours....

    Dans son message aux blogueurs, TDG signale ce chiffre ENORME : 5 millions de pages vues en 2012 sur les blogs maison !!! Or, ceux qui viennent lire les blogs passsent-ils par la case lecture du site de  presse TDG ? Evolution en cours....

    Face à face blogosphère/presse:   concurrence ou complément?

                                                                                                          Sylvie Neidinger

    blog,presse,48h de la pige,5w

    Nota : ce post est le N°200 du blog qui a démarré en juin 2011

    Les besoins en journalistes se réduisent, au Québec comme ailleurs...

     

     

    RUBRIQUE BLOGOSPHERE WEB@SPHERE